Intervention Review

Non-pharmacological management of infant and young child procedural pain

  1. Rebecca R Pillai Riddell1,*,
  2. Nicole M Racine1,
  3. Kara Turcotte1,
  4. Lindsay S Uman2,
  5. Rachel E Horton1,
  6. Laila Din Osmun1,
  7. Sara Ahola Kohut1,
  8. Jessica Hillgrove Stuart1,
  9. Bonnie Stevens3,
  10. Alanna Gerwitz-Stern1

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 5 OCT 2011

Assessed as up-to-date: 25 JUL 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD006275.pub2


How to Cite

Pillai Riddell RR, Racine NM, Turcotte K, Uman LS, Horton RE, Din Osmun L, Ahola Kohut S, Hillgrove Stuart J, Stevens B, Gerwitz-Stern A. Non-pharmacological management of infant and young child procedural pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 10. Art. No.: CD006275. DOI: 10.1002/14651858.CD006275.pub2.

Author Information

  1. 1

    York University, Department of Psychology, Toronto, Ontario, Canada

  2. 2

    IWK Health Centre & Dalhousie University, Halifax, Nova Scotia, Canada

  3. 3

    The Hospital for Sick Children, Associate Chief of Nursing Research, Toronto, Ontario, Canada

*Rebecca R Pillai Riddell, Department of Psychology, York University, 4700 Keele Street, OUCH Laboratory, Atkinson College, Toronto, Ontario, M3J 1P3, Canada. rpr@yorku.ca. www.yorku.ca/ouchlab.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 5 OCT 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Infant acute pain and distress is commonplace. Infancy is a period of exponential development. Unrelieved pain and distress can have implications across the lifespan. 

Objectives

To assess the efficacy of non-pharmacological interventions for infant and child (up to three years) acute pain, excluding breastmilk, sucrose, and music. Analyses accounted for infant age (preterm, neonate, older) and pain response (pain reactivity, pain-related regulation). 

Search methods

We searched CENTRAL in The Cochrane Library (2011, Issue 1), MEDLINE (1966 to April 2011), EMBASE (1980 to April 2011), PsycINFO (1967 to April 2011), Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (1982 to 2011), Dissertation Abstracts International (1980 to 2011) and www.clinicaltrials.gov. We also searched reference lists and contacted researchers via electronic list-serves.

Selection criteria

Participants included infants from birth to three years. Only randomized controlled trials (RCTs) or RCT cross-overs that had a no-treatment control comparison were eligible for inclusion in the analyses. We examined studies that met all inclusion criteria except for study design (e.g. had an active control) to qualitatively contextualize results.

Data collection and analysis

We refined search strategies with three Cochrane-affiliated librarians. At least two review authors extracted and rated 51 articles. Study quality ratings were based on a scale by Yates and colleagues. We analyzed the standardized mean difference (SMD) using the generic inverse variance method. We also provided qualitative descriptions of 20 relevant but excluded studies.

Main results

Fifty-one studies, with 3396 participants, were analyzed. The most commonly studied acute procedures were heel-sticks (29 studies) and needles (n = 10 studies). The largest SMD for treatment improvement over control conditions on pain reactivity were: non-nutritive sucking-related interventions (preterm: SMD -0.42; 95% CI -0.68 to -0.15; neonate: SMD -1.45, 95% CI -2.34 to -0.57), kangaroo care (preterm: SMD -1.12, 95% CI -2.04 to -0.21), and swaddling/facilitated tucking (preterm: SMD -0.97; 95% CI -1.63 to -0.31). For immediate pain-related regulation, the largest SMDs were: non-nutritive sucking-related interventions (preterm: SMD -0.38; 95% CI -0.59 to -0.17; neonate: SMD -0.90, 95% CI -1.54 to -0.25), kangaroo care (SMD -0.77, 95% CI -1.50 to -0.03), swaddling/facilitated tucking (preterm: SMD -0.75; 95% CI -1.14 to -0.36), and rocking/holding (neonate: SMD -0.75; 95% CI -1.20 to -0.30). The presence of significant heterogeneity limited our confidence in the lack of findings for certain analyses.

Authors' conclusions

There is evidence that different non-pharmacological interventions can be used with preterms, neonates, and older infants to significantly manage pain behaviors associated with acutely painful procedures.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Non-pharmacological interventions for acute pain in infants

We examined 13 different types of commonly investigated non-pharmacological treatments (excluding breastmilk, sucrose, and music) to determine their efficacy for pain reactions after an acutely painful procedure (right after the needle ('pain reactivity') and less immediate pain reactions ('immediate pain-related regulation'). Fifty-one randomized controlled trials were included involving 3396 participants. For preterm infants, there was sufficient evidence to recommend kangaroo care, sucking-related interventions, and swaddling/facilitated tucking interventions for both pain reactivity and immediate pain-related regulation. For neonates, there was sufficient evidence to recommend sucking-related interventions as an effective treatment for pain reactivity and immediate pain-related regulation. Rocking/holding was also found to be efficacious for neonatal immediate pain-related regulation. For older infants, there were no treatments reviewed that demonstrated sufficient evidence. Due to significant differences in the magnitude of treatment effects among studies (heterogeneity), some analyses that found a lack of treatment effect need to be interpreted with caution.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Non-pharmacological management of infant and young child procedural pain

Contexte

Douleur aiguë et détresse du nourrisson sont choses communes. La première enfance est une période de développement exponentiel. Les douleurs et détresses non soulagées peuvent avoir des incidences sur le reste de la vie. 

Objectifs

Évaluer l'efficacité des interventions non pharmacologiques dans le traitement de la douleur aiguë du nourrisson et de l'enfant (jusqu'à trois ans), à l'exclusion du lait maternel, du saccharose, et de la musique. Les analyses ont pris en compte l'âge du nourrisson (prématuré, nouveau-né, plus âgé) et la réponse à la douleur (réactivité à la douleur, régulation de la douleur).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) The Cochrane Library (2011, numéro 1), et les bases de données MEDLINE (1966 à avril 2011), EMBASE (1980 à avril 2011), PsycINFO (1967 à avril 2011), CINAHL (Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature) (1982 à 2011), Dissertation Abstracts International (1980 à 2011) et www.clinicaltrials.gov. Nous avons également recherché dans des listes bibliographiques des articles et contacté des chercheurs via des listes de diffusion électroniques.

Critères de sélection

Les participants étaient de jeunes enfants, de la naissance à l'âge de trois ans. Seuls les essais contrôlés randomisés (ECR) ou les ECR en cross-over comparés à l’absence de traitement pouvaient être inclus dans les analyses. Nous avons examiné les études qui répondaient à tous les critères d'inclusion, sauf pour la conception de l'étude (par ex. celles qui avaient un contrôle actif), afin de contextualiser les résultats au plan quantitatif.

Recueil et analyse des données

Nous avons affiné les stratégies de recherche avec trois bibliothécaires affiliés à la Cochrane. Deux auteurs de la revue au moins ont extrait et évalué 51 articles. L'évaluation de la qualité des études était basée sur une échelle développée par Yates et ses collègues. Nous avons analysé la différence moyenne standardisée (DMS) en utilisant la méthode générique de l’inverse de la variance. Nous avons également fourni des descriptions qualitatives de 20 études pertinentes mais exclues.

Résultats Principaux

Cinquante et une études, totalisant 3396 participants, ont été analysées. Les procédures aiguës les plus couramment étudiées étaient le piquage du talon (29 études) et les piqures (n = 10 études). La plus importante DMS pour l'amélioration du traitement, par rapport aux conditions de contrôle, au niveau de la réactivité à la douleur ont été : la succion non nutritive (prématurés : DMS -0,42 ; IC 95% -0,68 à -0,15 ; nouveau-nés : DMS -1,45 , IC 95% -2,34 à -0,57), le portage kangourou (prématurés : DMS -1,12 , IC 95% -2,04 à -0,21), et l'emmaillotage / enveloppement toucher (prématurés : DMS -0,97 ; IC 95% -1,63 à -0,31). Pour la régulation immédiate de la douleur, les DMS les plus élevées furent : la succion non nutritive (prématurés : DMS -0,38 ; IC 95% -0,59 à -0,17 ; nouveau-nés : DMS -0,90 , IC 95% -1,54 à -0,25), le portage kangourou (DMS -0,77 , IC 95% -1,50 à -0,03), l'emmaillotage / enveloppement toucher (prématurés : DMS -0,75 ; IC 95% -1,14 à -0,36), et bercer / tenir dans les bras (nouveau-nés : DMS -0,75 ; IC 95% -1,20 à -0,30 ). La présence d'une hétérogénéité significative a limité notre confiance vis-à-vis de l'absence de résultats pour certaines analyses.

Conclusions des auteurs

Il est prouvé que différentes interventions non pharmacologiques peuvent être utilisées avec les prématurés, les nouveau-nés et les nourrissons plus âgés pour atténuer significativement les manifestations de douleur associées à des procédures intensément douloureuses.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Non-pharmacological management of infant and young child procedural pain

Interventions non pharmacologiques dans la douleur aiguë du nourrisson

Nous avons examiné 13 différents types de traitements non pharmacologiques communément étudiés (à l'exception du lait maternel, du saccharose et de la musique) afin de déterminer leur efficacité au niveau de la réaction à la douleur après une procédure intensément douloureuse (juste après la piqure (‘réactivité à la douleur’) et manifestations de douleur moins immédiates (‘régulation immédiate de la douleur’). Cinquante et un essais cliniques randomisés ont été inclus, impliquant au total 3396 participants.Pour les prématurés, il y avait suffisamment de preuves pour recommander le portage kangourou, la succion, et l'emmaillotage / enveloppement toucher, tant pour la réactivité à la douleur que pour la régulation immédiate de la douleur. Pour les nouveau-nés, il y avait suffisamment de preuves pour recommander la succion comme traitement efficace pour la réactivité à la douleur et la régulation immédiate de la douleur. Bercer / tenir dans les bras s'est également avéré efficace pour la régulation immédiate de la douleur chez le nouveau-né. Pour les nourrissons plus âgés, aucun des traitements examinés ne s'est montré suffisamment probant. En raison de différences significatives dans la taille des effets du traitement entre les études (hétérogénéité), certaines analyses ayant abouti à une absence d'efficacité du traitement doivent être interprétées avec prudence.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français