This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUL 2013)

Intervention Review

Fluphenazine (oral) versus placebo for schizophrenia

  1. Hosam E Matar1,*,
  2. Muhammad Qutayba Almerie2

Editorial Group: Cochrane Schizophrenia Group

Published Online: 24 JAN 2007

Assessed as up-to-date: 14 NOV 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD006352

How to Cite

Matar HE, Almerie MQ. Fluphenazine (oral) versus placebo for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 1. Art. No.: CD006352. DOI: 10.1002/14651858.CD006352.

Author Information

  1. 1

    Sheffield Teaching Hospitals, Department of Trauma & Orthopaedics, Sheffield, UK

  2. 2

    National Collaborating Centre for Women's & Children's Health, London, UK

*Hosam E Matar, Department of Trauma & Orthopaedics, Sheffield Teaching Hospitals, Herries Road, Sheffield, S5 7AU, UK. hematar@doctors.org.uk. hematar@hotmail.co.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 24 JAN 2007

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUL 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Fluphenazine is one of the first drugs to be classed as an 'antipsychotic' and has been widely available for five decades.

Objectives

To evaluate the effects of oral fluphenazine for schizophrenia in comparison with placebo.

Search methods

We searched the Cochrane Schizophrenia Group's trials register (September 2006) which includes relevant randomised controlled trials from the bibliographic databases Biological Abstracts, CINAHL, The Cochrane Library, EMBASE, MEDLINE, PsycLIT, LILACS, PSYNDEX, Sociological Abstracts and Sociofile. References of all identified studies were searched for further trial citations.

We updated this search 15 May 2012 and added the results to studies awaiting classification.

Selection criteria

We sought all randomised controlled trials comparing oral fluphenazine with placebo relevant to people with schizophrenia. Primary outcomes of interest were global state and adverse effects.

Data collection and analysis

We inspected citations and abstracts independently, ordered papers and re-inspected and quality assessed trials. We extracted data independently. Dichotomous data were analysed using fixed effects relative risk (RR) and the 95% confidence interval (CI). Continuous data were excluded if more than 50% of people were lost to follow up, but, where possible, weighted mean differences (WMD) were calculated.

Main results

We found over 1200 electronic records for 415 studies, 47 of which were relevant but only seven could be included. Compared with placebo, in the short-term, global state outcomes for 'not improved' were not significantly different (n=75, 2 RCTs, RR 0.71 CI 0.5 to 1.1). There is evidence that oral fluphenazine, in the short term, increases a person's chances of experiencing extrapyramidal effects such as akathisia (n=227, 2 RCTs, RR 3.43 CI 1.2 to 9.6, NNH 13 CI 4 to 128) and rigidity (n=227, 2 RCTs, RR 3.54 CI 1.8 to 7.1, NNH 6 CI 3 to 17). We found study attrition to be lower in the oral fluphenazine group, but data were not statistically significant (n=227, 2 RCTs, RR 0.70 CI 0.4 to 1.1).

Authors' conclusions

The findings in this review confirm much that clinicians and recipients of care already know, but they provide quantification to support clinical impression. Fluphenazine's global position as an effective treatment for psychoses is not threatened by the outcome of this review. However, fluphenazine is an imperfect treatment and If accessible, other inexpensive drugs less associated with adverse effects may be an equally effective choice for people with schizophrenia.

The addition of seven studies to awaiting classification may alter the conclusions of this review once assessed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Oral fluphenazine versus placebo for schizophrenia

Schizophrenia usually begins in young adulthood and has a lifetime prevalence of about 1% irrespective of culture, social class and race. Schizophrenia is a chronic relapsing mental illness, characterised by symptoms such as hallucinations, delusions, disordered thinking, and emotional withdrawal. Antipsychotic drugs are effective for controlling florid symptoms such as hallucinations and delusions but are less effective for treating emotional withdrawal. Antipsychotics are associated with adverse effects such as movement disorders, and the overall cost of the illness to the individual, their carers and the community is considerable.

Fluphenazine is an inexpensive and widely accessible antipsychotic drug that has been available to treat people with schizophrenia for five decades. In this review, for perhaps the first time, we objectively quantify the effects of oral administration of fluphenazine in comparison with placebo. It is indeed a potent antipsychotic but with considerable adverse effects. Other drugs may well be preferable.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Fluphénazine (orale) versus placebo pour le traitement de la schizophrénie

Contexte

La fluphénazine est l’un des premiers médicaments à avoir été classés comme antipsychotique et elle est disponible depuis cinquante ans.

Objectifs

Évaluer les effets de la fluphénazine orale dans la schizophrénie par rapport à un placebo.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la schizophrénie (septembre 2006) a été examiné. Il inclut les essais contrôlés randomisés pertinents issus des bases de données bibliographiques Biological Abstracts, CINAHL, la Bibliothèque Cochrane, EMBASE, MEDLINE, PsycLIT, LILACS, PSYNDEX, Sociological Abstracts et Sociofile. Les références bibliographiques de toutes les études identifiées ont été examinées afin d’identifier d’autres essais.

La recherche a été mise à jour le 15 mai 2012 et les résultats ont été ajoutés aux études en attente de classification.

Critères de sélection

Nous avons recherché tous les essais contrôlés randomisés qui comparaient de la fluphénazine orale à un placebo chez des patients souffrant de schizophrénie. Les critères de jugement principaux étaient l'état global et les effets indésirables.

Recueil et analyse des données

Les références bibliographiques et les résumés ont été inspectés indépendamment, les articles ont été obtenus et ré-inspectés et la qualité des essais a été évaluée. Les données ont été extraites indépendamment. Les données dichotomiques ont été analysées en utilisant un risque relatif (RR) à effets fixes et un intervalle de confiance (IC) à 95 %. Les données continues ont été exclues si plus de 50 % des patients avaient été perdus de vue, mais, dans la mesure du possible, les différences moyennes pondérées (DMP) ont été calculées.

Résultats Principaux

Plus de 1 200 archives électroniques ont été trouvées pour 415 études, 47 étaient pertinentes mais seules 7 ont pu être incluses. Par rapport au placebo, à court terme, les critères de jugement d’absence d’amélioration de l'état global n'étaient pas significativement différents (n = 75, 2 ECR, RR de 0,71, IC entre 0,5 et 1,1). Il existe des preuves que la fluphénazine orale, à court terme, augmente le risque d’effets extrapyramidaux comme l'akathisie (n = 227, 2 ECR, RR de 3,43, IC entre 1,2 et 9,6, NNN de 13, IC entre 4 et 128) et la rigidité (n = 227, 2 ECR, RR de 3,54, IC entre 1,8 et 7,1, NNN de 6, IC entre 3 et 17). Nous avons observé que l'attrition était inférieure dans le groupe sous fluphénazine orale, mais les données n'étaient pas statistiquement significatives (n = 227, 2 ECR, RR de 0,70, IC entre 0,4 et 1,1).

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue confirment globalement ce que les cliniciens et les patients savaient déjà, mais offrent une quantification permettant d’étayer cette impression clinique. Le rôle global de la fluphénazine en tant que traitement efficace des psychoses n'est pas remis en cause par les résultats de cette revue. Cependant, la fluphénazine est un traitement imparfait et, dans la mesure du possible, d'autres médicaments peu coûteux et associés à moins d’effets indésirables peuvent être un choix tout aussi efficace chez les patients souffrant de schizophrénie.

L'ajout de sept études à la section de classification en attente peut altérer les conclusions de cette revue une fois évaluées.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Fluphénazine (orale) versus placebo pour le traitement de la schizophrénie

Fluphénazine orale versus placebo pour le traitement de la schizophrénie

La schizophrénie se déclare généralement chez le jeune adulte et présente une prévalence d'environ 1 %, indépendamment de la culture, la classe sociale ou l’origine ethnique. La schizophrénie est une maladie mentale chronique et récidivante, caractérisée par des symptômes tels que des hallucinations, des idées délirantes, une altération de la pensée et un retrait émotionnel. Les antipsychotiques sont efficaces dans le contrôle des symptômes florides comme les hallucinations et les idées délirantes, mais ils le sont moins dans le traitement du retrait émotionnel. Les antipsychotiques sont associés à des effets indésirables comme des troubles du mouvement, et le coût total de la maladie pour l'individu, les soignants et la communauté est considérable.

La fluphénazine est un antipsychotique peu coûteux et largement accessible qui est disponible pour traiter les patients souffrant de schizophrénie depuis cinquante ans. Dans cette revue, pour la première fois sans doute, les effets de l'administration par voie orale de fluphénazine ont été objectivement quantifiés par rapport à un placebo. En effet, c'est un antipsychotique puissant mais avec des effets indésirables importants. D'autres médicaments pourraient être préférables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

口服fluphenazine與安慰劑在精神分裂症的治療

Fluphenazine是最早被歸類為抗精神藥物的藥物之一,已經廣泛使用達五十年.

目標

評估口服fluphenazine與安慰劑相比,在精神分裂症的治療

搜尋策略

搜尋Cochrane Schizophrenia Group's trials register (September 2006) 中相關的隨機對照試驗,試驗來自文獻資料庫(Biological Abstracts).也搜尋CINAHL, The Cochrane Library, EMBASE, MEDLINE, PsycLIT, LILACS, PSYNDEX, Sociological Abstracts and Sociofile. 也搜尋相關試驗的參考文獻.

選擇標準

搜尋所有隨機對照試驗比較口服fluphenazine與安慰劑在精神分裂症的治療.主要研究結果為整體狀態和副作用

資料收集與分析

獨立檢查引用文獻和摘要,排列文獻和重新檢驗試驗品質並獨立擷取資料.二元資料使用固定效果計算relative risk (RR)和95%CI.若試驗中超過50%受試者失去追蹤,則排除連續變項資料,另外若情況許可則計算weighted mean differences (WMD).

主要結論

找到超過1200筆電子紀錄和415個試驗,其中 47 個有相關但最後只納入7個。和安慰劑相比,短期沒有進步的整體狀態並沒有顯著不同(樣本數為75, 2 個隨機對照試驗, RR 0.71 CI 0.5 to 1.1),有證據顯示口服fluphenazine, 短期內會增加患者發生錐体外副作用發生機會,如靜坐不能 (樣本數為227, 2 個隨機對照試驗, RR 3.43 CI 1.2 to 9.6, NNH 13 CI 4 to 128)和僵硬(樣本數為227, 2 個隨機對照試驗, RR 3.54 CI 1.8 to 7.1, NNH 6 CI 3 to 17).口服fluphenazine組的研究流失率較低,但沒有統計上顯著差異(樣本數為227, 2 個隨機對照試驗, RR 0.70 CI 0.4 to 1.1).

作者結論

本回顧確認大部分醫療人員及患者已知的訊息,但提供了確實的數據來支持這些臨床印象. 本研究不影響Fluphenazine仍是一種有效治療精神病藥物的地位,但是Fluphenazine並不算是最好的,有些其他不貴的藥物對於精神分裂症也可以提供相同療效且帶來較少的副作用.

翻譯人

本摘要由成功大學附設醫院尹子真翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

總結: 精神分裂通常於成年初期發病,不論在各種文化,社會地位和種族中,其終生盛行率約1%.精神分裂是慢性復發性精神病.特徵為幻想.幻覺,病態思考和情緒退縮;抗精神病藥物可有效控制正性症狀如 幻想及幻覺,但對於情緒退縮則較無效果.抗精神病藥物和運動障礙副作用相關,對病人,照護者和社區來說,會都造成很大的負擔. Fluphenazine是一種不貴且已經廣泛使用於精神分裂症達五十年的藥物. 本回顧可能是第一篇回顧,我們客觀地證明口服fluphenazine和安慰劑相比,是有效的,但也具有相當多的,因此選擇副作用.其他藥物可能會更好.