This is not the most recent version of the article. View current version (19 NOV 2013)

Intervention Review

Infection control strategies for preventing the transmission of meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in nursing homes for older people

  1. Carmel Hughes1,*,
  2. Michael Smith2,
  3. Michael Tunney1,
  4. Marie C Bradley1

Editorial Group: Cochrane Wounds Group

Published Online: 7 DEC 2011

Assessed as up-to-date: 27 MAY 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD006354.pub3


How to Cite

Hughes C, Smith M, Tunney M, Bradley MC. Infection control strategies for preventing the transmission of meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in nursing homes for older people. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 12. Art. No.: CD006354. DOI: 10.1002/14651858.CD006354.pub3.

Author Information

  1. 1

    Queen's University Belfast, School of Pharmacy, Belfast, Northern Ireland, UK

  2. 2

    Craigavon Area Hospital Group Trust, Paediatric Department, Craigavon, Northern Ireland, UK

*Carmel Hughes, School of Pharmacy, Queen's University Belfast, 97 Lisburn Road, Belfast, Northern Ireland, BT9 7BL, UK. c.hughes@qub.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 7 DEC 2011

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (19 NOV 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Nursing homes for older people provide an environment likely to promote the acquisition and spread of meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA), putting residents at increased risk of colonisation and infection. It is recognised that infection prevention and control strategies are important in preventing and controlling MRSA transmission.

Objectives

To determine the effects of infection prevention and control strategies for preventing the transmission of MRSA in nursing homes for older people.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library 2011, Issue 2), the Cochrane Wounds Group Specialised Register (searched May 27th, 2011). We also searched Ovid MEDLINE (from 1950 to April Week 2 2011), OVID MEDLINE (In-process and Other Non-Indexed Citations, April 26th 2011) Ovid EMBASE (1980 to 2011 Week 16), EBSCO CINAHL (1982 to April 21st 2011), DARE (1992 to 2011, week 16), Web of Science (1981 to May 2011), and the Health Technology Assessment (HTA) website (1988 to May 2011). Research in progress was sought through Current Clinical Trials (www.controlled-trials.com), Medical Research Council Research portfolio, and HSRPRoj (current USA projects).

Selection criteria

All randomised and controlled clinical trials, controlled before and after studies and interrupted time series studies of infection prevention and control interventions in nursing homes for older people were eligible for inclusion.

Data collection and analysis

Two review authors independently reviewed the results of the searches. Another review author appraised identified papers and undertook data extraction which was checked by a second review author.

Main results

For this second update only one study was identified, therefore it was not possible to undertake a meta-analysis. A cluster randomised controlled trial in 32 nursing homes evaluated the effect of an infection control education and training programme on MRSA prevalence. The primary outcome was MRSA prevalence in residents and staff, and a change in infection control audit scores which measured adherence to infection control standards. At the end of the 12 month study, there was no change in MRSA prevalence between intervention and control sites, while mean infection control audit scores were significantly higher in the intervention homes compared with control homes.

Authors' conclusions

There is a lack of research evaluating the effects on MRSA transmission of infection prevention and control strategies in nursing homes. Rigorous studies should be conducted in nursing homes, to test interventions that have been specifically designed for this unique environment.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Infection control strategies for preventing the spread of meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) in nursing homes for older people

MRSA is a bacterium that can cause infection in people, particularly those who are in hospital. MRSA is now becoming a problem for older people (residents) who live in nursing homes. Nursing homes are ideal places for MRSA to spread: the residents live close to each other, many have a number of medical conditions and may receive several prescriptions for antibiotics, and some may have pressure sores and medical devices such as catheters. All of these factors increase the risk of residents getting MRSA, and so increase their risk of dying.

Many different ways of preventing the spread of MRSA have been studied, particularly in hospitals; however, we found only one study that looked at whether an infection control education and training programme influenced the spread of MRSA in nursing homes for older people. This study showed there was no difference between the group that was involved in the programme and the comparison group which continued with their normal practice.

Although there is some evidence for techniques that work well to prevent the spread of MRSA in hospital, it is not clear if these approaches will work in nursing homes for older people. Further research is needed to establish what will work in nursing homes.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Contexte

Les maisons de retraite médicalisées constituent un environnement susceptible de favoriser l'acquisition et la diffusion du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), et leurs résidents sont donc exposés à un risque accru de colonisation et d'infection. Il est reconnu que les stratégies de prévention et de contrôle des infections sont importantes pour prévenir et contrôler la transmission du SARM.

Objectifs

Déterminer les effets des stratégies de prévention et de contrôle des infections, dans la prévention de la transmission du SARM dans les maisons de retraite médicalisées.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library 2011, numéro 2), et dans le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherche effectuée le 27 mai 2011). Nous avons également cherché sur Ovid MEDLINE (de 1950 jusqu'à la 2ème semaine d'avril 2011), OVID MEDLINE (citations en cours de traitement et autres citations non indexées, le 26 avril 2011), Ovid EMBASE (de 1980 jusqu'à la 16ème semaine de 2011), EBSCO CINAHL (de 1982 jusqu'au 21 avril 2011), DARE (1992 à 2011, 16ème semaine), Web of Science (de 1981 à mai 2011) et le site du Health Technology Assessment (HTA) (de 1988 à mai 2011). Nous nous sommes intéressés aux recherches en cours à travers le site Current Clinical Trials (www.controlled-trials.com), le portefeuille de recherches du Medical Research Council et l'HSRPRoj (projets actuels aux Etats-Unis).

Critères de sélection

Tous les essais randomisés et contrôlés, les études contrôlées avant-après et les études de séries temporelles interrompues portant sur des interventions de prévention et de contrôle des infections dans les maisons de retraite médicalisées étaient éligibles pour inclusion.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont examiné les résultats des recherches documentaires de façon indépendante. Un autre auteur a évalué les articles identifiés et entrepris l'extraction de données qui a été vérifiée par un second auteur de la revue.

Résultats Principaux

Pour cette seconde mise à jour, seule une étude a été identifiée. Il n'a donc pas été possible de procéder à une méta-analyse. Un essai contrôlé randomisé effectué dans un groupe de 32 maisons de retraite médicalisées a évalué l'effet d'un programme d'éducation et de formation au contrôle des infections sur la prévalence du SARM. Le critère principal était la prévalence du SARM chez les résidents et le personnel, ainsi qu'un changement des notes d'audit sur le contrôle des infections mesurant le respect des normes de contrôle des infections. A la fin de l'étude de 12 mois, il n'y avait aucun changement dans la prévalence du SARM entre les sites d'intervention et de contrôle, tandis que les principales notes d'audit sur le contrôle des infections étaient significativement plus élevées dans les maisons où s'était déroulée l'intervention par rapport aux maisons témoins.

Conclusions des auteurs

On constate un manque de recherche concernant les effets des stratégies de prévention et de contrôle des infections sur la transmission du SARM dans les maisons de retraite médicalisées. Des études rigoureuses doivent être menées dans des maisons de retraite médicalisées, afin de tester les interventions spécifiquement conçues pour cet environnement particulier.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Stratégies de contrôle des infections pour prévenir la transmission du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) dans les maisons de retraite médicalisées

Le SARM est une bactérie infectieuse particulièrement susceptible de contaminer les personnes se trouvant à l'hôpital. Le SARM devient aujourd'hui un problème pour les personnes âgées résidant dans des maisons de retraite médicalisées. Les maisons de retraite médicalisées sont propices à la propagation du SARM : les résidents vivent à proximité les uns aux autres, beaucoup souffrent de différents problèmes médicaux et sont susceptibles de recevoir plusieurs prescriptions d'antibiotiques, et certains peuvent avoir des escarres et être équipés de dispositifs médicaux comme des cathéters. Tous ces facteurs augmentent le risque des résidents de contracter un SARM et augmentent ainsi leur risque de mourir.

De nombreuses méthodes de prévention de la propagation du SARM ont été étudiées, en particulier dans les hôpitaux, mais nous n'avons trouvé qu'une seule étude ayant examiné si un programme d'éducation et de formation au contrôle des infections avait une influence sur la propagation du SARM dans les maisons de retraite médicalisées. Cette étude a montré qu'il n'y avait pas de différence entre le groupe qui était impliqué dans le programme et le groupe de comparaison qui n'avait pas modifié sa pratique habituelle.

Bien qu'il existe des preuves de techniques qui fonctionnent pour empêcher la propagation du SARM dans les hôpitaux, il n'est pas clair que ces approches fonctionneront dans les maisons de retraite médicalisées. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour établir ce qui peut fonctionner dans les maisons de retraite médicalisées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français