Ultrasound guidance for peripheral nerve blockade

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Peripheral nerve blocks can be performed using ultrasound guidance. It is not yet clear whether this method of nerve location has benefits over other existing methods.

Objectives

To assess whether the use of ultrasound to guide peripheral nerve blockade has any advantages over other methods of peripheral nerve location.

Search methods

We searched the following databases for relevant published trials: the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2008, Issue 3); MEDLINE (1966 to July 2008); EMBASE (1974 to July 2008); ISI Web of Science (1945 to 2008 ); CINAHL (1982 to July 2008); and LILACS (1980 to July 2008). We also handsearched meeting supplements.

Selection criteria

We included all identified randomized controlled trials (RCTs) comparing ultrasound-guided peripheral nerve block with at least one other method of nerve location.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data. We attempted to contact study authors for additional information, where necessary.

Main results

We included 18 trials containing data from 1344 patients. Ten trials assessed upper limb blocks and eight assessed lower limb blocks. Most compared ultrasound with peripheral nerve stimulation. All trials were assessed as having a moderate risk of bias due to inability to blind the practitioner. Meta-analysis was not performed because of the variety of blocks, techniques, and outcomes, and the review was based on the authors' assessment of the trials. Ultrasound guidance produced similar success rates in providing surgical anaesthesia (72% to 98.8%) when compared with peripheral nerve stimulation (58% to 93.1%). Major complication rates were low in all studies; however, the use of ultrasound appeared to reduce the incidence of vascular puncture or haematoma formation. Differences in study methodology made it difficult to compare block characteristics, however ultrasound improved quality of sensory block in six studies and motor block in four studies. Block onset time was found to be improved in six out of the 10 studies where this was assessed. Two studies assessed volume of local anaesthetic required and both found a significant reduction was possible when ultrasound was used. Ten studies assessed block performance time and five found a significant reduction with ultrasound, the mean difference in time taken was 1.5 to 4.8 minutes.

Authors' conclusions

In experienced hands, ultrasound provides at least as good success rates as other methods of peripheral nerve location. Individual studies have demonstrated that ultrasound may reduce complication rates and improve quality, performance time, and time to onset of blocks. Due to wide variations in study outcomes we chose not to combine the studies in our analysis.

摘要

背景

超音波導引下的周邊神經阻斷術

周邊神經阻斷術可以在超音波影像的導引下進行,不過這種定位神經的方法到底有沒有比傳統的方式好,則還沒有定論。

目標

評估在施行神經阻斷術時,使用超音波影像定位周邊神經的位置是否優於其他的定位方法。

搜尋策略

我們搜尋了下列幾個資料庫裡的相關臨床試驗:Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2008, Issue 3); MEDLINE (1966 to July 2008); EMBASE (1974 to July 2008); ISI Web of Science (1945 to 2008); CINAHL (1982 to July 2008); and LILACS (1980 to July 2008). 我們也另外手動搜尋了一些補充資料。

選擇標準

我們選擇所有比較了超音波影像導引和至少任何一項其它神經定位方式的隨機對照試驗。

資料收集與分析

兩位作者獨立的檢驗這些臨床試驗的品質並統計資料。必要的時候我們也試著聯絡原作者,看看是否有補充的資訊。

主要結論

我們收集了18個臨床試驗,一共1344個病人。十個臨床試驗是關於上肢的神經阻斷,八個是下肢,大部分是比較超音波定位和神經刺激器定位。所有臨床試驗 都因為不能達到雙盲而被列為有中等風險的不準確性。因為不同的神經阻斷部位、方式和效果的差異性太大所以我們並沒有執行交叉比對分析。在外科手術麻醉的成功率上,超音波定位(72%98.8%)和神經刺激器定位(58%93.1%)兩者相仿。所有的研究都顯示超音波定位法造成血管穿刺和血腫的形成的併發症發生率較低。因為研究方法的差異,故難以比較神經阻斷的優缺點,不過有六個研究結果顯示超音波定位下感覺神經阻斷的效果較好,也有四個研究的結果顯示運動神經阻斷的效果較佳。有十個研究比較了神經阻斷生效的時間,其中六個研究的結論顯示超音波定位法比較快。兩個研究評估了使用的局部麻醉藥量,超音波定位法都比傳統方法使用得少。在執行神經阻斷術所花的時間上,十個研究之中有五個都發現超音波定位所需的時間有顯著的降低,平均減少 1.5到4.8分鐘。

作者結論

對於有經驗的操作者來說,超音波提供了至少和其它周邊神經定位法一樣高的成功率。個別的研究顯示,超音波可以減少併發症發生率,提高阻斷品質,減少所花的時間,並提早神經阻斷生效的時間。由於研究結果彼此的差異性太大,我們並沒有把所有結果合併在一起分析。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院葉芷圻翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

超音波定位下周邊神經阻斷:神經阻斷術可以提供良好的上下肢手術麻醉及(或)手術後的疼痛控制。舉例來說,神經阻斷可單純當作上肢或下肢手術麻醉的方式,也可以合併其他麻醉方法做比較複雜的手術,如關節置換。嚴重的併發症很罕見。使用超音波定位,麻醉科醫師可以‘看到‘藏在表皮之下的重要結構,因此可以準確的注射局部麻醉劑,避免傷害其他組織或器官。本篇作者搜尋了醫學文獻中,所有在成人身上,比較用超音波與其它神經定位技術的臨床試驗,得到的結果一共是18個研究,1344個病人,大部分都是超音波和神經刺激器的比較。由於研究方法彼此的變異性太大,沒有辦法把所有研究的結果合在一起用統計方法分析。使用超音波定位做周邊神經阻斷和其它方法相比成功率並沒有差別,不過可以減少傷到血管的機會。另外也減少執行神經阻斷花費的時間。有兩個研究發現超音波法減少局部麻醉藥的使用量。神經阻斷持續的時間沒有差異。並沒有任何研究報告了嚴重的併發症,也沒有證據顯示超音波本身會對病人造成任何的傷害。

Résumé scientifique

Guidage échographique pour bloc nerveux périphérique

Contexte

Les blocs nerveux périphériques peuvent être réalisés sous guidage échographique. Il n'a pas encore été clairement établi si cette méthode de repérage des nerfs présente des avantages comparativement aux autres méthodes existantes.

Objectifs

Evaluer si l'utilisation du guidage échographique dans la réalisation d'un bloc nerveux périphérique présente des avantages par rapport à d'autres méthodes de repérage des nerfs périphériques.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données ci-après pour trouver des essais publiés pertinents : registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2008, Numéro 3) ; MEDLINE (de 1966 à juillet 2008) ; EMBASE (de 1974 à juillet 2008) ; ISI Web of Science (1945 à 2008) ; CINAHL (de 1982 à juillet 2008) et LILACS (de 1980 à juillet 2008). Nous avons également effectué des recherches manuelles dans les cahiers spéciaux.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la réalisation d'un bloc nerveux périphérique sous guidage échographique avec au moins une autre méthode de repérage des nerfs.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données, de manière indépendante. Nous avons essayé de contacter les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires, si nécessaire.

Résultats principaux

Nous avons inclus 18 essais contenant des données provenant de 1 344 patients. Dix essais évaluaient les blocs des membres supérieurs et huit évaluaient les blocs des membres inférieurs. La plupart comparait l'échographie à la stimulation de nerfs périphériques. Tous les essais ont été évalués comme présentant un risque de biais modéré dû au fait qu'il était impossible de soumettre le praticien à des conditions d'aveugle. Il n'a pas été effectué de méta-analyse parce qu'il existait une grande variété de blocs, de techniques et de critères de jugement, mais aussi parce que la revue reposait sur une évaluation des essais par les auteurs. Le guidage échographique a produit taux de réussite similaires dans la fourniture de l'anesthésie chirurgicale (72 % à 98,8 %) par rapport à la stimulation du nerf périphérique (58 % à 93,1 %). Les taux de complications majeures étaient faibles dans toutes les études ; toutefois, l'utilisation de l'échographie a semblé réduire l'incidence des ponctions vasculaires ou de la formation d'hématomes. Compte tenu des différences de méthodologie entre les études, il s'est avéré difficile de comparer les caractéristiques des blocs, mais l'échographie a entraîné une amélioration de la qualité du bloc sensitif dans six études et du bloc moteur dans quatre études. Une amélioration du délai d'installation du bloc a été constatée dans six des 10 études où ce paramètre était évalué. Deux études ont évalué le volume d'anesthésique local nécessaire et toutes deux indiquent qu'une réduction significative du volume d'anesthésique local était possible avec l'échographie. Dix études ont évalué la durée de réalisation du bloc et cinq ont constaté une réduction significative avec l'échographie ; la différence moyenne de la durée de réalisation était de 1,5 à 4,8 minutes.

Conclusions des auteurs

Dans des mains expérimentées, l'échographie permet d'obtenir des taux de succès au moins aussi bons que d'autres méthodes de repérage des nerfs périphériques. Les études individuelles ont démontré que l'échographie est susceptible de réduire les taux de complications et d'améliorer la qualité, la durée de réalisation et le délai d'installation des blocs. Compte tenu des grandes variations dans les critères de jugement des études, nous avons choisi de ne pas combiner les études dans notre analyse.

Plain language summary

Ultrasound guidance for peripheral nerve blockade

Nerve blocks are used to numb all or part of the arms or legs (peripheral blockade) for surgery or to provide good pain relief after the operation, or both. For instance, nerve blocks may be used as the sole anaesthetic for operations involving arms or legs or be used in combination with other anaesthetic techniques for more major operations such as joint replacements. Serious complications of nerve blocks are rare although do happen occasionally. Using ultrasound, anaesthetists can 'see' vital structures below the skin, which should allow them to place the local anaesthetic injection accurately and avoid damaging other tissues or organs.

The review authors searched the medical literature for controlled clinical trials comparing ultrasound with another nerve-locating technique in adult patients. They found 18 studies including a total of 1344 patients. Most of the studies compared ultrasound with electrical nerve stimulators. Most of the studies were of moderate quality. As the methods used in the included studies were very varied, the review authors were unable to pool the results using statistical tests. The findings of the review are based on the interpretation of individual studies.

The use of ultrasound was not found to make a significant difference to whether a nerve block was successful or not. Using ultrasound reduced bruising. Ultrasound may reduce the time taken to do the block and also resulted in the block working more quickly. Two studies found ultrasound allowed a reduction in the amount of local anaesthetic. No differences were found in length of time the nerve block lasted. No serious complications were reported in any of the studies and there was no evidence of adverse effects from ultrasound itself.

Résumé simplifié

Guidage échographique pour bloc nerveux périphérique

Les blocs nerveux permettent d'insensibiliser la totalité ou une partie des bras ou des jambes (bloc périphérique) pour une intervention chirurgicale ou d'apporter un bon soulagement de la douleur après l'opération, ou les deux. Par exemple, les blocs nerveux peuvent être utilisés comme seul anesthésique pour les opérations impliquant les bras ou les jambes ou être utilisés en association avec d'autres techniques d'anesthésie pour des opérations majeures telles que les arthroplasties. Les complications graves des blocs nerveux sont rares, quoique cela puisse arriver à l'occasion. Grâce à l'échographie, les anesthésistes peuvent « voir » les structures vitales sous la peau, ce qui devrait leur permettre de positionner avec précision le point d'injection de l'anesthésique local et d'éviter d'endommager d'autres tissus ou organes.

Les auteurs de la revue ont recherché, dans la littérature médicale, les essais cliniques contrôlés comparant l'échographie à une autre technique de repérage des nerfs chez les patients adultes. Ils ont trouvé 18 études incluant un total de 1 344 patients. La plupart des études comparaient l'échographie à des neurostimulateurs électriques. La plupart des études étaient de qualité moyenne. Comme les méthodes utilisées dans les études incluses étaient très variées, les auteurs de la revue n'ont pas été en mesure de regrouper les résultats à l'aide de tests statistiques. Les conclusions de la revue reposent sur l'interprétation des études individuelles.

L'utilisation de l'échographie ne semble pas entraîner une différence significative quant à la réussite éventuelle d'un bloc nerveux. L'utilisation de l'échographie a entraîné une réduction des ecchymoses. L'échographie peut réduire le temps nécessaire à la réalisation du bloc et se traduire également par un délai d'action plus rapide. Deux études ont montré que l'échographie a permis de réduire la quantité d'anesthésique local. Aucune différence n'a été observée quant à la durée d'action du bloc nerveux. Aucune complication grave n'a été rapportée dans aucune des études et il n'y avait aucune preuve d'effets indésirables liés à l'échographie proprement dite.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th January, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary