This is not the most recent version of the article. View current version (15 OCT 2014)

Intervention Review

Anticoagulation for patients with cancer and central venous catheters

  1. Elie A Akl1,*,
  2. Srinivasa Rao Vasireddi2,
  3. Sameer Gunukula1,
  4. Victor E D Yosuico1,
  5. Maddalena Barba3,
  6. Francesca Sperati3,
  7. Deborah Cook4,
  8. Holger Schünemann4

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 13 APR 2011

Assessed as up-to-date: 12 JAN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD006468.pub4


How to Cite

Akl EA, Vasireddi SR, Gunukula S, Yosuico VED, Barba M, Sperati F, Cook D, Schünemann H. Anticoagulation for patients with cancer and central venous catheters. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 4. Art. No.: CD006468. DOI: 10.1002/14651858.CD006468.pub4.

Author Information

  1. 1

    State University of New York at Buffalo, Department of Medicine, Buffalo, NY, USA

  2. 2

    Missouri State University, Springfield, Missouri, USA

  3. 3

    National Cancer Institute Regina Elena, Department of Epidemiology, Rome, Italy

  4. 4

    McMaster University, Department of Clinical Epidemiology and Biostatistics, Hamilton, Ontario, Canada

*Elie A Akl, Department of Medicine, State University of New York at Buffalo, ECMC CC-142, 462 Grider Street, Buffalo, NY, 14215, USA. elieakl@buffalo.edu.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 13 APR 2011

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (15 OCT 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Central venous catheter (CVC) placement increases the risk of thrombosis in cancer patients. Thrombosis often necessitates the removal of the CVC, resulting in treatment delays and thrombosis related morbidity and mortality.

Objectives

To evaluate the efficacy and safety of anticoagulation in cancer patients with a CVC.

Search methods

We searched The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 1 2010), MEDLINE (January 1966 to February 2010; accessed via OVID), EMBASE (January 1980 to February 2010; accessed via OVID) and ISI the Web of Science (1975 to February 2010). We handsearched conference proceedings, checked references of included studies and used the "related article" feature within PubMed.

Selection criteria

Randomized controlled trials (RCTs) comparing any dose of unfractionated heparin (UFH), low molecular weight heparin (LMWH), vitamin K antagonists (VKA), or fondaparinux to no intervention or placebo or comparing two different anticoagulants in cancer patients with a CVC.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data from each included study and resolved their disagreements by discussion.

Main results

Of 8187 identified citations, we included 12 RCTs enrolling 3611 patients and assessing either prophylactic dose heparin or low dose VKAs. Prophylactic dose heparin was not associated with a statistically significant effect on death (relative risk (RR) = 0.85; 95% confidence interval (CI): 0.53 to 1.37), symptomatic deep venous thrombosis (DVT) (RR = 0.54; 95% CI: 0.28 to 1.05) asymptomatic DVT (RR = 0.81; 95% CI: 0.64 to 1.02), major bleeding (RR = 0.68; 95% CI: 0.10 to 4.78), thrombocytopenia (RR = 0.85; 95% CI: 0.49 to 1.46), or infection (RR = 0.91; 95% CI: 0.49 to 1.68). Similarly, low dose VKAs were not associated with a statistically significant effect on death (RR = 0.97; 95% CI: 0.82 to 1.15), symptomatic DVT (RR = 0.63; 95% CI: 0.35 to 1.11) or major bleeding (RR = 6.93; 95% CI: 0.86 to 56.08). However, they were associated with a statistically significant reduction in asymptomatic DVT (RR = 0.42; 95% CI: 0.28 to 0.61). Studies comparing heparin to VKA found no effects on any of the outcomes of interest.

Authors' conclusions

We found no statistically significant effect of heparin or VKA on the outcomes of interest. However, the findings did not rule out clinically important benefits and harms. Patients with cancer with CVCs considering anticoagulation should balance the possible benefit of reduced thromboembolic complications with the possible harms and burden of anticoagulants.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Blood thinners to prevent blood clots in patients with cancer and central venous catheters

Central venous catheter (CVC) placement increases the risk of blood clots in patients with cancer. This systematic review evaluates the efficacy and safety of blood thinning agents in these patients. In this systematic review, data from 12 trials and 3611 participants do not confirm nor rule out clinically important effects of these agents on death, blood clots or major bleeding. The main limitation of this systematic review is the inclusion of different types and stages of cancer.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anticoagulation pour les patients atteints de cancer et portant un cathéter veineux central

Contexte

La pose d'un cathéter veineux central (CVC) augmente le risque de thromboses chez les patients atteints de cancer. La thrombose nécessite souvent le retrait du CVC, ce qui occasionne des retards de traitement ainsi qu'une morbidité et une mortalité liées aux thromboses.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'anticoagulation chez des patients atteints de cancer portant un CVC.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library, numéro 1, 2010), MEDLINE (janvier 1966 à février 2010 ; accessible via OVID), EMBASE (janvier 1980 à février 2010 ; accessible via OVID) et ISI Web of Science (1975 à février 2010). Une recherche manuelle a été réalisée dans les actes de congrès; les références bibliographiques des études incluses ont été vérifiées ; et l'option ARTICLE CONNEXE de PubMed a été utilisée.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une dose d'héparine non fractionnée (HNF), d'héparine de bas poids moléculaire (HBPM), d'antagoniste de la vitamine K (AVK) ou de fondaparinux à l'absence d'intervention ou à un placebo ou comparant deux anticoagulants différents chez des patients atteints de cancer portant un CVC.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données de manière indépendante à partir des études incluses et ont résolu leurs désaccords par discussion.

Résultats Principaux

Sur les 8 187 citations identifiées, 12 ECR ont été inclus. Ils impliquaient 3 611 patients et évaluaient l'héparine en dose prophylactique ou des AVK en faibles doses. L'héparine en dose prophylactique n'était pas associée à un effet statistiquement significatif sur les décès (risque relatif (RR) = 0,85 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % : 0,53 à 1,37), la thrombose veineuse profonde (TVP) symptomatique (RR = 0,54 ; IC à 95% : 0,28 à 1,05) la TVP asymptomatique (RR = 0,81 ; IC à 95% : 0,64 à 1,02) ou l'hémorragie majeure (RR = 0,68 ; IC à 95% : 0,10 à 4,78), la thrombocytopénie (RR = 0,85 ; IC à 95% : 0,49 à 1,46) ou l'infection (RR = 0,91 ; IC à 95% : entre 0,49 et 1,68). De même, les AVK en faibles doses n'étaient pas associés à des effets statistiquement significatifs sur les décès (RR = 0,97 ; IC à 95% : 0,82 à 1,15) la TVP symptomatique (RR = 0,63 ; IC à 95% : 0,35 à 1,11) ou l'hémorragie majeure (RR = 6,93 ; IC à 95% : entre 0,86 et 56,08). Cependant, ils étaient associés à une réduction statistiquement significative de la TVP asymptomatique (RR = 0,42 ; IC à 95% : entre 0,28 et 0,61). Les études comparant l'héparine à un AVK ne mettaient en évidence aucun effet sur les différents critères de jugement d'intérêt.

Conclusions des auteurs

Aucun effet statistiquement significatif de l'héparine ou d'un AVK n'a été observé sur les critères de jugement d'intérêt. Néanmoins, les résultats n'écartent pas des bénéfices ou des effets indésirables cliniquement importants. Les patients atteints de cancer portant un CVC qui souhaiteraient initier un traitement par anticoagulants devraient mettre en balance l'éventuel bénéfice de la diminution de complications thromboemboliques et les éventuels effets indésirables ainsi que le fardeau des anticoagulants.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anticoagulation pour les patients atteints de cancer et portant un cathéter veineux central

Anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins chez les patients atteints de cancer et portant un cathéter veineux central

La pose d'un cathéter veineux central (CVC) augmente le risque de caillots sanguins chez les patients atteints de cancer. Cette revue systématique évalue l'efficacité et l'innocuité des agents anticoagulants chez ces patients. Dans cette revue systématique, les données de 12 essais et 3 611 participants ne confirment et n'infirment aucun effet cliniquement important avec ces agents en termes de décès, caillots sanguins ou hémorragie majeure. La principale limitation de cette revue systématique est l'inclusion de différents types et de différentes phases de cancer.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux