Intervention Review

You have free access to this content

Prebiotics in infants for prevention of allergy

  1. David A Osborn1,*,
  2. John KH Sinn2

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 28 MAR 2013

Assessed as up-to-date: 23 AUG 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD006474.pub3


How to Cite

Osborn DA, Sinn JKH. Prebiotics in infants for prevention of allergy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 3. Art. No.: CD006474. DOI: 10.1002/14651858.CD006474.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of Sydney, Central Clinical School, Discipline of Obstetrics, Gynaecology and Neonatology, Sydney, NSW, Australia

  2. 2

    Royal North Shore Hospital, The University of Sydney, Department of Neonatology, Sydney, New South Wales, Australia

*David A Osborn, Central Clinical School, Discipline of Obstetrics, Gynaecology and Neonatology, University of Sydney, Sydney, NSW, 2050, Australia. david.osborn@email.cs.nsw.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 28 MAR 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Prebiotics (commonly oligosaccharides) added to infant feeds have the potential to prevent sensitisation of infants to dietary allergens.

Objectives

To determine the effect of prebiotic given to infants for the prevention of allergy.

Search methods

We performed an updated search in August 2012 of the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 8), MEDLINE, EMBASE, conference proceedings, citations, expert informants and clinical trials registries.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials that compared the use of a prebiotic to no prebiotic, or a specific prebiotic compared to a different prebiotic in infants for prevention of allergy.

Data collection and analysis

Assessment of trial quality, data extraction and synthesis of data were performed using the standard methods of The Cochrane Collaboration.

Main results

The 2012 update identified 13 studies classified as ongoing or awaiting classification (yet to report allergy outcomes). Forty-three studies were excluded, primarily as no allergy data were reported, although none of these enrolled infants were at high risk of allergy. Four studies enrolling 1428 infants were eligible for inclusion. All studies were at high risk of attrition bias. Allergy outcomes were reported from four months to two years of age.

Meta-analysis of two studies (226 infants) found no significant difference in infant asthma although significant heterogeneity was found between studies. Meta-analysis of four studies found a significant reduction in eczema (1218 infants, typical risk ratio 0.68, 95% CI 0.48 to 0.97; typical risk difference -0.04, 95% CI -0.07 to -0.00; number needed to treat to benefit (NNTB) 25, 95% CI 14 to > 100; P = 0.03). No statistically significant heterogeneity was found between studies. One study reported no significant difference in urticaria.

No statistically significant subgroup differences were found according to infant risk of allergy or type of infant feed. However, individual studies reported a significant reduction in asthma and eczema from supplementation with a mixture of galacto- and fructo-oligosaccharide (GOS/FOS 9:1 ratio) (8 g/L) in infants at high risk of allergy; and in eczema from supplementation with GOS/FOS (9:1) (6.8 g/L) and acidic oligosacccharide (1.2 g/L) in infants not selected for allergy risk.

Authors' conclusions

Further research is needed before routine use of prebiotics can be recommended for prevention of allergy in formula fed infants. There is some evidence that a prebiotic supplement added to infant feeds may prevent eczema. It is unclear whether the use of prebiotic should be restricted to infants at high risk of allergy or may have an effect in low risk populations; or whether it may have an effect on other allergic diseases including asthma.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prebiotics in infants for prevention of allergic disease and food allergy

There is some evidence that prebiotic added to infant formula may prevent eczema and asthma in infants. However, there is some concern about the reliability of the evidence due to not all trials reporting allergy outcomes and trials not reporting the outcome for all infants. Reactions to foods and allergies (including asthma, eczema and hay fever) are common and may be increasing. Many infants become sensitised to foods, including infant formula, through their gastrointestinal tract, a process that may be affected by the composition of the intestinal bacteria. Attempts to promote the growth of normal gastrointestinal bacteria and prevent sensitisation to foods have included the addition of prebiotic to infant formula. Prebiotics are nondigestible food components that help by selectively stimulating the growth or activity of 'healthy' bacteria in the colon. This review found some evidence that a prebiotic supplement added to infant feeds may prevent eczema in infants up to two years of age. It is unclear whether the use of prebiotic should be restricted to infants at high risk of allergy or may have an effect in low risk populations; or whether it may have an effect on other allergic diseases including asthma. However, further research is needed to confirm the findings before routine use of prebiotics can be recommended for prevention of allergy.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prébiotiques chez les nourrissons pour la prévention des allergies

Contexte

Les prébiotiques (généralement des oligosaccharides) ajoutés à l'alimentation des nourrissons ont la capacité de prévenir la sensibilisation des nourrissons aux allergènes alimentaires.

Objectifs

Déterminer l'effet des prébiotiques administrés aux nourrissons pour la prévention des allergies.

Stratégie de recherche documentaire

En août 2012, nous avons effectué une mise à jour des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 8), MEDLINE, EMBASE, des actes de conférence, des références bibliographiques, auprès d'informateurs experts et dans des registres d'essais cliniques.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés qui comparaient l'utilisation d'un prébiotique à l'absence de prébiotique, ou d'un prébiotique spécifique à un prébiotique différent chez les nourrissons pour la prévention des allergies.

Recueil et analyse des données

L'évaluation de la qualité des essais, l'extraction des données et la synthèse des données ont été réalisées en utilisant les méthodes standard de la Cochrane Collaboration.

Résultats Principaux

La mise à jour de 2012 a permis d'identifier 13 études classées comme en cours ou en attente de classification (résultats sur les allergies restant à indiquer). Quarante-trois études ont été exclues, principalement parce qu'elles ne présentaient pas de données sur les allergies, bien qu'aucun des nourrissons recrutés dans ces études n'ait présenté un risque d'allergie élevé. Quatre études portant sur 1 428 nourrissons étaient éligibles à l'inclusion. Toutes les études présentaient un risque élevé de biais d'attrition. Les résultats d'allergie présentés concernaient des nourrissons de quatre mois à deux ans.

La méta-analyse de deux études (226 nourrissons) n'a permis d'identifier aucune différence significative en ce qui concerne l'asthme infantile, bien qu'une hétérogénéité significative ait été observée entre les études. La méta-analyse de quatre études a révélé une réduction significative de l'eczéma (1 218 nourrissons, risque relatif type 0,68, IC à 95 % 0,48 à 0,97 ; différence de risque type -0,04, IC à 95 % -0,07 à -0,00 ; nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice (NSTb) 25, IC à 95 % 14 à > 100 ; P = 0,03). Aucune hétérogénéité statistiquement significative n'a été observée entre les études. Une étude n'a trouvé aucune différence significative pour ce qui est de l'urticaire.

Aucune différence statistiquement significative entre les sous-groupes n'a été observée en fonction du risque d'allergie des nourrissons ou du type d'alimentation des nourrissons. Cependant, des études individuelles indiquaient une réduction significative de l'asthme et de l'eczéma avec une supplémentation composée d'un mélange de galacto- et de fructo-oligosaccharide (GOS/FOS rapport 9/1) (8 g/l) chez des nourrissons à haut risque d'allergie ; et de l'eczéma avec une supplémentation en GOS/FOS (9/1) (6,8 g/l) et en oligosacccharide acide (1,2 g/l) chez des nourrissons non sélectionnés en fonction de leur risque d'allergie.

Conclusions des auteurs

Des recherches supplémentaires seront nécessaires avant que l'utilisation systématique des prébiotiques puisse être recommandée pour la prévention des allergies chez les enfants nourris au lait maternisé. Certaines données indiquent qu'un complément prébiotique ajouté à l'alimentation des nourrissons pourrait prévenir l'eczéma. Il est difficile de savoir si l'utilisation des prébiotiques devrait se restreindre aux nourrissons à haut risque d'allergie ou si elle pourrait avoir un effet chez les populations à faible risque, ou bien si elle pourrait avoir un effet sur les autres maladies allergiques, notamment sur l'asthme.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prébiotiques chez les nourrissons pour la prévention des allergies

Prébiotiques chez les nourrissons pour la prévention des maladies allergiques et des allergies alimentaires

Certaines données indiquent que les prébiotiques ajoutés au lait maternisé peuvent prévenir l'eczéma et l'asthme chez les nourrissons. Cependant, il existe des doutes quant à la fiabilité des données puisque tous les essais ne présentent pas de résultats sur l'allergie et que certains essais n'indiquent pas les résultats pour tous les nourrissons. Les réactions aux aliments et les allergies (notamment l'asthme, l'eczéma et le rhume des foins) sont fréquentes et il se pourrait qu'elles soient en progression. De nombreux nourrissons deviennent sensibles à certains aliments, notamment au lait maternisé, via leur tractus gastro-intestinal, un processus qui peut être affecté par la composition des bactéries intestinales. Les tentatives pour favoriser la croissance des bactéries gastro-intestinales normales et prévenir la sensibilisation aux aliments ont porté sur l'addition de prébiotiques dans le lait maternisé. Les prébiotiques sont des composants alimentaires non digestibles qui sont utiles en ce qu'ils stimulent sélectivement la croissance ou l'activité des bactéries « saines » du côlon. Cette revue a trouvé certaines données indiquant qu'un complément prébiotique ajouté à l'alimentation des nourrissons pourrait prévenir l'eczéma chez les nourrissons jusqu'à l'âge de deux ans. Il est difficile de savoir si l'utilisation des prébiotiques devrait se restreindre aux nourrissons à haut risque d'allergie ou si elle pourrait avoir un effet chez les populations à faible risque, ou bien si elle pourrait avoir un effet sur les autres maladies allergiques, notamment sur l'asthme. Cependant, des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour confirmer les résultats avant que l'utilisation systématique des prébiotiques puisse être recommandée pour la prévention des allergies.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�