Intervention Review

Surgical management of localised renal cell carcinoma

  1. Ghulam Nabi2,
  2. Anne Cleves3,
  3. Mike Shelley1,*

Editorial Group: Cochrane Prostatic Diseases and Urologic Cancers Group

Published Online: 17 MAR 2010

Assessed as up-to-date: 13 OCT 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD006579.pub2

How to Cite

Nabi G, Cleves A, Shelley M. Surgical management of localised renal cell carcinoma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 3. Art. No.: CD006579. DOI: 10.1002/14651858.CD006579.pub2.

Author Information

  1. 1

    Velindre NHS Trust, Cochrane Prostatic Diseases and Urological Cancers Unit, Research Dept, Cardiff, Wales, UK

  2. 2

    University of Dundee, Department of Surgery, Dundee, Scotland, UK

  3. 3

    Cardiff University Velindre Hospital, Cancer Research Wales Library, Cardiff, Wales, UK

*Mike Shelley, Cochrane Prostatic Diseases and Urological Cancers Unit, Research Dept, Velindre NHS Trust, Velindre Road, Whitchurch, Cardiff, Wales, CF4 7XL, UK. mike.shelley@velindre-tr.wales.nhs.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 MAR 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Surgical excision remains the core to the management of localised renal cancer and several studies have evaluated the safety and clinical effectiveness of laparoscopic surgery and other recently introduced interventions for the localised disease.

Objectives

To identify and review the evidence from randomised trials comparing different surgical interventions in localised renal cell carcinoma.

Search methods

Randomised or quasi randomised trials comparing various surgical interventions in the management of adults with surgically resectable localised renal cancer. RCTs were identified by searching The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, Issue 3, 2009), MEDLINE (Silver Platter, from 1966 to August 2009), EMBASE via Ovid (from 1980 to August 2009), and a number of other data bases.

Selection criteria

Studies were assessed for eligibility and quality, and data from published trials were extracted by two reviewers.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data.

Main results

No randomised trials were identified meeting the inclusion criteria reporting on the comparison between open radical nephrectomy with laparoscopic approach or new modalities of treatment such as radiofrequency or cryoablation. Three randomised controlled trials compared the different laparoscopic approaches to nephrectomy (transperitoneal versus retroperitoneal) and found no statistical difference in operative or perioperative outcomes between the two treatment groups. There were several non-randomised and retrospective case series reporting various advantages of laparoscopic renal cancer surgery such as less blood loss, early recovery and shorter hospital stay

Authors' conclusions

The main source of evidence for the current practice of laparoscopic excision of renal cancer is drawn from case series, small retrospective studies and very few small randomised controlled trials. The results and conclusions of these studies must therefore be interpreted with caution.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Surgical management of localised renal cell carcinoma

Renal cell carcinoma (kidney cancer) is the third most common urological cancer; most commonly detected on abdominal scans or presents with blood in urine, abdominal lump and or pain. Surgical removal remains the only curative option in the localised disease as this tumour is resistant to chemotherapy and radiotherapy. There have been significant improvements in the surgical technology in the recent years, in particular, the introduction of laparoscopic (key hole surgery) and other minimally invasive techniques such as radiofrequency ablation and cryotherapy. The aim of this review was to find out the status of evidence for the use of various surgical treatment options in the management of renal cell carcinoma. Very few good quality studies were found that could be included in this review. There were no randomised controlled trials which compared the results of open surgery to laparoscopic approaches, radiofrequency ablation or cryotherapy. The small studies comparing different laparoscopic approaches (from in front - transperitoneal, or from back - retroperitoneal) found no benefits or disadvantages between the two approaches.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prise en charge chirurgicale d'un carcinome à cellules rénales localisé

Contexte

L'excision chirurgicale reste l'opération de base pratiquée pour la prise en charge d'un cancer rénal localisé et plusieurs études ont évalué la sécurité et l'efficacité clinique de la chirurgie laparoscopique et d'autres interventions récemment pratiquées pour cette maladie localisée.

Objectifs

Identifier et examiner des preuves issues d'essais randomisés comparant différentes interventions chirurgicales dans la prise en charge d'un carcinome à cellules rénales localisé.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais randomisés ou quasi randomisés comparant plusieurs interventions chirurgicales dans la prise en charge d'adultes atteints d'un cancer rénal localisé chirurgicalement résécable. Des ECR ont été identifiés suite à des recherches effectuées dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 3, 2009), MEDLINE (Silver Platter, de 1966 à août 2009), EMBASE via Ovid (de 1980 à août 2009) et dans plusieurs autres bases de données.

Critères de sélection

Deux relecteurs ont évalué l'éligibilité et la qualité méthodologique des études et extrait des données issues des essais publiés.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données de manière indépendante.

Résultats Principaux

Aucun essai randomisé répondant aux critères d'inclusion, à savoir incluant une comparaison entre une néphrectomie radicale ouverte à une approche laparoscopique ou à de nouvelles modalités de traitement, comme la radiofréquence ou la cryoablation, n'a été identifié. Trois essais contrôlés randomisés comparaient différentes approches laparoscopiques à la néphrectomie (transpéritonéale versus rétropéritonéale) et n'ont révélé aucune différence statistique au niveau des résultats opératoires ou périopératoires entre les deux groupes de traitement. Plusieurs séries de cas non randomisées et rétrospectives rapportaient divers avantages de la chirurgie laparoscopique d'un cancer rénal, comme une baisse des pertes de sang, une guérison rapide et une durée d'hospitalisation plus courte.

Conclusions des auteurs

La principale source de preuves pour la pratique courante de l'excision laparoscopique d'un cancer rénal provient de séries de cas, d'études rétrospectives de petite taille et de quelques essais contrôlés randomisés de petite taille. Les résultats et conclusions de ces études doivent donc être interprétés avec prudence.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prise en charge chirurgicale d'un carcinome à cellules rénales localisé

Prise en charge chirurgicale d'un carcinome à cellules rénales localisé

Le carcinome à cellules rénales (cancer du rein) est le troisième cancer urologique le plus répandu. Des échographies de l'abdomen ou la présence de sang dans les urines, une hernie abdominale et/ou des douleurs permettent généralement de le détecter. L'ablation chirurgicale reste la seule option curative de cette maladie localisée car cette tumeur est résistante à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Cette technologie chirurgicale a bénéficié d'améliorations significatives au cours de ces dernières années, plus particulièrement avec l'apparition de la laparoscopie (chirurgie pratiquée à travers un petit orifice) et d'autres techniques mini-invasives, comme l'ablation par radiofréquence et la cryothérapie. L'objectif de la présente revue était de déterminer l'état des preuves relatives à l'utilisation de différentes options de traitement chirurgical pour la prise en charge du carcinome à cellules rénales. Très peu d'études de bonne qualité pouvant être incluses dans cette revue ont été identifiées. Il n'existait aucun essai contrôlé randomisé comparant les résultats d'une chirurgie ouverte aux approches laparoscopiques, à l'ablation par radiofréquence ou à la cryothérapie. Des études de petite taille comparant différentes approches laparoscopiques (frontale - transpéritonéale ou dorsale - rétropéritonéale) n'ont révélé aucun effet bénéfique ou inconvénient entre ces deux approches.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux