Intervention Review

You have full text access to this OnlineOpen article

Deliberate hypotension with propofol under anaesthesia for functional endoscopic sinus surgery (FESS)

  1. Suhattaya Boonmak1,*,
  2. Polpun Boonmak1,
  3. Malinee Laopaiboon2

Editorial Group: Cochrane Anaesthesia Group

Published Online: 6 JUN 2013

Assessed as up-to-date: 17 APR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD006623.pub2

How to Cite

Boonmak S, Boonmak P, Laopaiboon M. Deliberate hypotension with propofol under anaesthesia for functional endoscopic sinus surgery (FESS). Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 6. Art. No.: CD006623. DOI: 10.1002/14651858.CD006623.pub2.

Author Information

  1. 1

    Khon Kaen University, Department of Anaesthesiology, Faculty of Medicine, Khon Kaen, Thailand

  2. 2

    Khon Kaen University, Department of Biostatistics and Demography, Faculty of Public Health, Khon Kaen, Thailand

*Suhattaya Boonmak, Department of Anaesthesiology, Faculty of Medicine, Khon Kaen University, Khon Kaen, 40002, Thailand. suhattayab@hotmail.com. suhattaya@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 6 JUN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Functional endoscopic sinus surgery (FESS) is a minimally invasive technique that is used to treat chronic sinusitis. Small bleeding areas can reduce operative visibility and result in destruction of surrounding structures. Deliberate hypotension (lowering the mean arterial blood pressure to between 50 and 65 mm Hg in normotensive patients) using a range of pharmacological agents during general anaesthesia reduces blood loss in many operations.

Objectives

We aimed to compare the use of the intravenous anaesthetic agent propofol versus other techniques for deliberate hypotension during FESS with regard to blood loss and operative conditions.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 1), MEDLINE (1950 to April 2012), EMBASE (1980 to April 2012), LILACS (1982 to April 2012) and ISI Web of Science (1946 to April 2012). We also searched the reference lists of relevant articles and conference proceedings and contacted the authors of included trials.

Selection criteria

We sought all randomized controlled trials (RCTs) conducted to compare propofol with other techniques. Our primary outcome was total blood loss (TBL). Other outcomes included surgical field quality, operation time, mortality within 24 hour, complications and failure to reach target blood pressure.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted details of trial methodology and outcome data from reports of all trials considered eligible for inclusion. All analyses were made on an intention-to-treat basis where possible. When I2 was < 40% and the P value from the Chi2 test was > 0.10, we pooled data by using the fixed-effect model. Otherwise we pooled data by using the random-effects model.

Main results

We included four studies with 278 participants in the review. Deliberate hypotension with propofol did not decrease TBL (millilitres) when compared with inhalation anaesthetics in either children or adults. Propofol improved the quality of the surgical field by less than one category on a scale from 0 (no bleeding) to 5 (severe bleeding) (mean difference (MD) 0.64 better with propofol, 95% confidence interval (CI) 0.37 to 0.91 better), but no difference in operation time was reported. Failure to lower blood pressure to target was less common in the propofol group (relative risk of failure with propofol (RR) 0.24, 95% CI 0.09 to 0.66).

Authors' conclusions

Using propofol to achieve deliberate hypotension may improve the surgical field, but the effect is small. Deliberate hypotension with propofol did not decrease TBL and operation time. RCTs with good quality methodology and large sample size are required to investigate the effectiveness of deliberate hypotension with propofol for FESS.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Induced hypotension with propofol under anaesthesia during endoscopic sinus surgery

Functional endoscopic sinus surgery (FESS) is a minimally invasive technique used to treat patients with chronic sinusitis (defined as inflammation of the mucous membrane in the paranasal sinuses (air cavities within the facial bones) and fluid within the sinus cavity that lasts longer than 12 weeks). The surgeon uses a small endoscope (miniature camera) in the nose to get a close-up view of the sinuses. The main problem with FESS in practice is bleeding during the operation. Blood fills up the nose or gets on the lens of the camera, obscuring the surgeon's view. If bleeding is severe, the surgeon may be forced to abandon the operation without achieving the aim. Bleeding can cause the procedure to take longer or can accidentally damage surrounding structures, including the eyes and the brain. One method for reducing bleeding under general anaesthesia is induced hypotension, which involves deliberately lowering the patient's blood pressure to below normal. Lowering the mean arterial blood pressure in patients with normal blood pressure aims to improve the surgical field and limit blood loss. However, lowering the blood pressure carries its own risks. Complications include permanent brain damage, delayed awakening, cerebral thrombosis (a blood clot in the brain), cerebral ischaemia (insufficient blood flow to the brain) and death. Propofol (an anaesthetic drug given intravenously) could be given to reduce blood pressure during the anaesthetic period. We compared propofol with inhalational (gas) anaesthetics and other drugs for induced hypotension in adults and children. We included in our review four studies consisting of 278 participants. We found that propofol did not reduce measured overall blood loss in children and adults. Propofol might improve the quality of the surgical field a little, but no difference in operation time has been noted. Propofol was more reliable in achieving induced hypotension. No studies reported any adverse effects from induced hypotension with propofol. Because we found only four studies with a small total number of participants, these results should be interpreted with caution. More studies are needed to confirm whether any important benefit is associated with the use of propofol.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hypotension délibérée avec du propofol sous anesthésie pour la chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus (CEFS)

Contexte

La chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus (CEFS) est une technique mini-invasive que l'on utilise pour traiter la sinusite chronique. De petites zones de saignement peuvent réduire la visibilité opératoire et entraîner la destruction des structures environnantes. L'hypotension délibérée (diminution de la pression artérielle moyenne entre 50 et 65 mm Hg chez les patients normotendus) en utilisant une gamme d'agents pharmacologiques pendant une anesthésie générale réduit la perte de sang dans de nombreuses opérations.

Objectifs

Nous avions pour objectif de comparer l'utilisation de l'agent anesthésique par voie intraveineuse, le propofol, à d'autres techniques pour l'hypotension délibérée durant la CEFS en ce qui concerne la perte de sang et les conditions opératoires.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 1), MEDLINE (de 1950 à avril 2012), EMBASE (de 1980 à avril 2012), LILACS (de 1982 à avril 2012) et ISI Web of Science (de 1946 à avril 2012). Nous avons également passé au crible les références bibliographiques d'articles et d'actes de conférence pertinents, et contacté les auteurs d'essais inclus.

Critères de sélection

Nous avons recherché tous les essais contrôlés randomisés (ECR) conduits dans le but de comparer le propofol à d'autres techniques. Notre critère de jugement principal était la perte de sang totale (PST). D'autres critères de jugement incluaient la qualité du champ chirurgical, la durée de l'opération, la mortalité dans les 24 heures, les complications et l'incapacité à atteindre la pression artérielle cible.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment des rapports de tous les essais jugés éligibles à l'inclusion, les détails méthodologiques et les données de résultat des essais. Toutes les analyses ont été réalisées, autant que possible, en intention de traiter. Lorsque I2 était < 40 % et la valeur P du test Chi2 était > 0,10, nous avons regroupé des données au moyen d'un modèle à effet fixe. Sinon, nous avons regroupé les données à l'aide du modèle à effets aléatoires.

Résultats Principaux

Nous avons inclus quatre études totalisant 278 participants dans la revue. L'hypotension délibérée avec du propofol n'a pas réduit la perte de sang totale (millilitres) comparé aux anesthésiques administrés par inhalation que ce soit chez les enfants ou chez les adultes. Le propofol a amélioré la qualité du champ chirurgical de moins d'une catégorie sur une échelle de 0 (pas de saignement) à 5 (saignement grave) (différence moyenne (DM) 0,64 meilleure avec le propofol, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,37 à 0,91 meilleur), mais aucune différence n'a été rapportée concernant la durée de l'opération. L'échec de la diminution de la pression artérielle jusqu'à la valeur cible était moins courant dans le groupe sous propofol (risque relatif d'échec avec le propofol (RR) 0,24, IC à 95 % 0,09 à 0,66).

Conclusions des auteurs

L'utilisation du propofol pour provoquer l'hypotension délibérée peut améliorer le champ chirurgical, mais l'effet est faible. L'hypotension délibérée avec du propofol n'a pas réduit la perte de sang totale et la durée de l'opération. Des ECR présentant une bonne qualité méthodologique et un effectif important sont nécessaires pour étudier l'efficacité de l'hypotension délibérée avec du propofol pour la CEFS.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hypotension délibérée avec du propofol sous anesthésie pour la chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus (CEFS)

Hypotension induite avec du propofol sous anesthésie lors pour la chirurgie endoscopique des sinus

La chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus (CEFS) est une technique mini-invasive utilisée pour traiter les patients souffrant de sinusite chronique (définie par une inflammation de la membrane muqueuse dans les sinus paranasaux (cavités d'air dans les os du visage) et du liquide au sein de la cavité sinusale qui persiste plus de 12 semaines). Le chirurgien utilise un petit endoscope (caméra miniature) qu'il insère dans le nez pour obtenir une vue rapprochée des sinus. Le principal problème avec la CEFS dans la pratique est le saignement durant l'opération. Le sang remplit le nez ou se dépose sur l'objectif de la caméra, masquant la vue du chirurgien. Si le saignement est grave, le chirurgien peut être obligé d'abandonner l'opération sans atteindre son but. Le saignement peut rallonger la durée de la procédure ou peut endommager accidentellement les structures environnantes, y compris les yeux et le cerveau. Une méthode de réduction du saignement sous anesthésie générale est l'hypotension induite, qui implique la diminution volontaire de la pression artérielle du patient jusqu'à une valeur sous la normale. La diminution de la pression artérielle moyenne (PAM) chez les patients ayant une pression artérielle normale vise à améliorer le champ chirurgical et limiter la perte de sang. Toutefois, la diminution de la pression artérielle comporte ses propres risques. Les complications incluent des lésions cérébrales permanentes, un réveil retardé, une thrombose cérébrale (caillot sanguin formé dans le cerveau), une ischémie cérébrale (insuffisance du flux sanguin jusqu'au cerveau) et le décès. Le propofol (médicament anesthésique administré par voie intraveineuse) pourrait être administré pour réduire la pression artérielle pendant la période d'anesthésie. Nous avons comparé le propofol à des gaz anesthésiques administrés par inhalation et d'autres médicaments pour l'hypotension induite chez les adultes et les enfants. Nous avons inclus dans notre revue quatre études totalisant 278 participants. Nous avons estimé que le propofol n'avait pas réduit la perte de sang globale mesurée chez les enfants et les adultes. Le propofol pourrait améliorer quelque peu la qualité du champ chirurgical, mais aucune différence n'a été notée pour la durée de l'opération. Le propofol était plus fiable pour provoquer l'hypotension induite. Aucune étude n'a rendu compte des effets indésirables liés à l'hypotension induite avec le propofol. Ces résultats doivent être interprétés avec prudence car nous n'avons trouvé que quatre études représentant un petit nombre total de participants. D'autres études seront nécessaires pour confirmer qu'un bénéfice important est associé à l'utilisation du propofol.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.