Intervention Review

Interferon Beta for Primary Progressive Multiple Sclerosis

  1. Juan Ignacio Rojas1,*,
  2. Marina Romano2,
  3. Agustín Ciapponi3,
  4. Liliana Patrucco1,
  5. Edgardo Cristiano1

Editorial Group: Cochrane Multiple Sclerosis Group

Published Online: 20 JAN 2010

Assessed as up-to-date: 22 AUG 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD006643.pub3


How to Cite

Rojas JI, Romano M, Ciapponi A, Patrucco L, Cristiano E. Interferon Beta for Primary Progressive Multiple Sclerosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 1. Art. No.: CD006643. DOI: 10.1002/14651858.CD006643.pub3.

Author Information

  1. 1

    Hospital Italiano Buenos Aires, Neurology Department, Buenos Aires, Buenos Aires, Argentina

  2. 2

    Hospital Italiano Buenos Aires, Neurology Department, CABA (Ciudad Autonoma de Buenos Aires), Buenos Aires, Argentina

  3. 3

    Hospital Italiano de Buenos Aires, Family and Preventive Medicine Division, Buenos Aires, Capital Federal, Argentina

*Juan Ignacio Rojas, Neurology Department, Hospital Italiano Buenos Aires, Gascon 450, Buenos Aires, Buenos Aires, 1411, Argentina. juan.rojas@hospitalitaliano.org.ar.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 JAN 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

This is an updated Cochrane review of the previous version published (Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD006643. DOI: 10.1002/14651858.CD006643.pub2).

Therapeutic trials with ß-interferon in Multiple Sclerosis (MS) have mainly focused on remitting-relapsing multiple sclerosis (RRMS), demonstrating a reduction in relapse rate. However, there is not enough evidence about their efficacy in patients with primary progressive multiple sclerosis (PPMS).

Objectives

Identify and summarize the evidence that ß-interferon is beneficial and safe in patients with PPMS.

Search methods

We searched the Cochrane MS Group Trials Register (May 2009); The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) The Cochrane Library, (2009, Issue 2); MEDLINE (PubMed) (January 1966 to May 2009), EMBASE (January 1974 to May 2009); NICE (January 1999 to May 2009); LILACS (January 1986 to May 2009); Screening of reference lists of all primary studies found; Contact and inquiry of drug manufactures and multiple sclerosis experts.

Selection criteria

Randomized double or single blind, placebo-controlled trials of recombinant ß-interferon in patients with PPMS including trials of MS which report separate outcomes in subgroups of patients with PPMS.

Data collection and analysis

Two reviewers independently extracted and assessed trials' quality according to the criteria outlined in The Cochrane Handbook.

Main results

Of 1777 potential studies evaluated, only two Randomized Control Trials (123 patients) were included. ß-interferon treatment compared to placebo did not show differences regarding the proportion of patients with progression of the disease (RR 0.89, 95% CI 0.55 to1.43), and it was associated with a greater frequency of treatment-related adverse events (RR 1.90, 95% CI 1.45-2.48). One of the trials evaluated the MRI secondary outcome pre-specified in the protocol. This trial showed that at two years the numbers of active lesions on brain MRI scan in ß-interferon arm were significantly lower than in placebo arm (weighted mean difference -1.3, 95% CI -2.15 to -0.45, P = 0.003); also, the number of participants with active lesions was significantly higher in placebo arm vs. ß-interferon arm at two years (RR 0.43, 95% CI 0.22 to 0.86, P = 0.02).

Authors' conclusions

Limited data on the effect of ß-interferon treatment on PPMS exists. Only two single-centre placebo controlled trials of interferon beta have been done. Based on this review, the included studies showed that ß-interferon treatment was not associated with reduced disability progression in PPMS patients. However, the trial population was too small to allow definitive conclusions on the efficacy of ß-interferon therapy in PPMS patients. Larger research studies need to be done in patients with PPMS in order to clarify whether ß-interferon is effective in this population.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Treatments of patients with Primary Progressive Multiple Sclerosis (PPMS) with interferon beta (INF beta) seems not associated with a reduction of  the disability progression

This is an updated Cochrane review of the previous version published (Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD006643. DOI: 10.1002/14651858.CD006643.pub2).

Treatments of patients with Primary Progressive Multiple Sclerosis ( PPMS) with interferon beta ( INF beta) seems not associated with a reduction of  the disability progression

To date there is no proven or licensed disease-modifying treatments to slow the progression of PPMS. Studies on the effects of INF beta have mainly focused on Relapsing-Remitting MS and have demonstrated a modest reduction on the progression of the disease.  The objective of this review was to assess the efficacy of INF beta in  patients with PPMS.

Among the pertinent medical literature only  two studies, comprising  a total of 123 participants,  met the criteria of the methodological quality necessary for their inclusion in this review. Taking into account  the disability progression, the analysis of the data showed that INF beta treatment in  patients with PPMS was  not associated with a reduction of  this parameter during the first two years of therapy. Adverse effects, mainly flu-like symptoms and injection site reactions, occurred frequently and were the same as  reported by the many studies on   IFN beta treatments in MS patients with different types of the disease.

It is worth nothing that the patients’ population analysed was too small to allow a definitive conclusion on the efficacy of IFN beta therapy  in PPMS.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interféron bêta pour le traitement de la sclérose en plaques progressive primaire

Contexte

Il s'agit ici d'une version mise à jour de la revue Cochrane précédemment publiée (base des revues systématiques Cochrane, 2009, numéro 1). Art. Nº : CD006643. DOI : 10.1002/14651858.CD006643.pub2).

Les essais thérapeutiques examinant l'interféron ß dans la sclérose en plaques (SEP) se sont principalement centrés sur la sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR) et ont démontré une réduction du taux de récidive. Néanmoins, les preuves sont insuffisantes pour établir l'efficacité du traitement chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive primaire (SPPP).

Objectifs

Identifier et résumer les preuves d'effets bénéfiques et d'innocuité de l'interféron ß chez les patients atteints de SPPP.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur la SEP (mai 2009) ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, dans la Bibliothèque Cochrane, 2009, numéro 2) ; MEDLINE (PubMed) (janvier 1966 à mai 2009), EMBASE (janvier 1974 à mai 2009) ; NICE (janvier 1999 à mai 2009); LILACS (janvier 1986 à mai 2009) ; Nous avons examiné les références bibliographiques de toutes les études originales identifiées ; Nous avons contacté et interrogé des fabricants de médicaments et des experts du domaine de la sclérose en plaques.

Critères de sélection

Les essais randomisés contrôlés par placebo, en double ou simple aveugle, examinant l'interféron bêta recombinant chez des patients atteints de SPPP, y compris les essais portant sur la SEP qui rapportaient séparément les résultats des sous-groupes de patients atteints de SPPP.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante conformément aux critères définis dans le manuel Cochrane Handbook.

Résultats Principaux

Sur 1 777 études potentielles évaluées, seuls deux essais contrôlés randomisés (123 patients) ont été inclus. Par rapport au placebo, l'administration d'interféron ß ne présentait pas de différence en termes de nombre de patients présentant une progression de la maladie (RR de 0,89, IC à 95 %, entre 0,55 et 1,43), et était associée à une fréquence supérieure d'événements indésirables liés au traitement (RR de 1,90, IC à 95 %, entre 1,45 et 2,48). L'un des essais évaluait le critère de jugement secondaire de l'IRM prédéfini dans le protocole. Cet essai montrait qu'à deux ans, le nombre de lésions actives à l'IRM cérébrale dans le bras de l'interféron ß était significativement inférieur par rapport au bras du placebo (différence moyenne pondérée de -1,3, IC à 95 %, entre -2,15 et -0,45, P = 0,003) ; de plus, le nombre de participants présentant des lésions actives était significativement plus élevé dans le bras du placebo que dans celui de l'interféron ß à deux ans (RR de 0,43, IC à 95 %, entre 0,22 et 0,86, P = 0,02).

Conclusions des auteurs

Les données relatives aux effets de l'administration d'interféron ß dans la SPPP sont limitées. Seuls deux essais monocentriques contrôlés par placebo ont été réalisés pour évaluer l'interféron bêta. Sur la base de cette revue, les études incluses montraient que l'administration d'interféron ß ne réduisait pas la progression de l'incapacité chez les patients atteints de SPPP. Néanmoins, la population étudiée était trop réduite pour permettre des conclusions définitives concernant l'efficacité de l'administration d'interféron ß chez les patients atteints de SPPP. Des études à plus grande échelle sont nécessaires afin d'étudier des patients atteints de SPPP et de déterminer l'efficacité de l'interféron ß chez cette population.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interféron bêta pour le traitement de la sclérose en plaques progressive primaire

L'administration d'interférons bêta (INF bêta) chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive primaire (SPPP) ne semble pas réduire la progression de l'incapacité.


Il s'agit ici d'une version mise à jour de la revue Cochrane précédemment publiée (base des revues systématiques Cochrane, 2009, numéro 1). Art. Nº : CD006643. DOI : 10.1002/14651858.CD006643.pub2).

L'administration d'interférons bêta (INF bêta) chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive primaire (SPPP) ne semble pas réduire la progression de l'incapacité.

À ce jour, aucun traitement modificateur de la maladie efficace n'a été identifié ou homologué pour ralentir la progression de la SPPP. Les études des effets de l'INF bêta se sont principalement centrées sur la SEP récurrente-rémittente et ont démontré une réduction modeste de la progression de la maladie. L'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité de l'INF bêta chez les patients atteints de SPPP.

Les recherches effectuées dans la littérature médicale pertinente nous ont permis d'identifier deux études seulement (portant sur un total de 123 participants) remplissant les critères de qualité méthodologique nécessaires pour être incluses dans cette revue. L'analyse des données montrait que l'administration d'INF bêta chez les patients atteints de SPPP ne réduisait pas la progression de l'incapacité au cours des deux premières années de traitement. Des effets indésirables, principalement des symptômes d'allure grippale et des réactions au point d'injection, étaient fréquents et comparables aux effets rapportés dans les nombreuses études examinant l'administration d'INF bêta chez des patients atteints de différents types de SEP.

Il convient de souligner que la population de patients analysée était trop réduite pour permettre des conclusions définitives concernant l'efficacité de l'administration d'INF bêta dans la SPPP.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

干擾素beta用於原發性進展型多發性硬化症

這是更新的版本,原始版本刊登於Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD006643. DOI:10.1002/14651858. CD006643. pub2。干擾素的治療多用於多發性硬化症中復發型的病人,可以減少復發率。但是對於原發性進展型多發性硬化症的治療還未獲證實。

目標

彙整支持干擾素使用於原發性進展型多發性硬化症治療的證據。

搜尋策略

搜尋的範圍包括:the Cochrane MS Group Trials Register (May 2009); The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) The Cochrane Library, (2009, Issue 2); MEDLINE(PubMed) (January 1966 to May 2009), EMBASE (January 1974 to May 2009); NICE(January 1999 to May 2009); LILACS (January 1986 to May 2009)。以及搜尋到文獻的參考資料,並且徵詢了藥廠及多發性硬化症專家的意見。

選擇標準

隨機雙盲或單盲試驗,原發性進展型多發性硬化症使用干擾素以及安慰劑的比較。包含將不同亞型原發性多發性硬化症分開比較預後的試驗。

資料收集與分析

由二位不同的作者分別獨立擷取資料以及依據考科藍手冊的標準評估試驗的品質。

主要結論

最後只收錄了二篇123個病人的隨機對照試驗。統計的結果顯示,干擾素和安慰劑二組病情加重的比例並沒有顯著差別(RR 0.89, 95% CI 0.55 to1.43)。而且還更常發生副作用(RR 1.90, 95% CI 1.45 – 2.48)。 其中一篇文獻比較二組在治療後核磁共振檢查的狀況,發現治療二年後,在使用干擾素治療的組別由腦部核磁共振發現的活性病灶數量,比安慰劑的組別明顯的較少。(weighted mean difference −1.3, 95% CI −2.15 to −0.45, P = 0.003)。此外,二年後在安慰劑的組別也有更高的比例在腦部有活性病灶。(RR 0.43, 95% CI 0.22 to 0.86, P = 0.02)

作者結論

關於原發性進展型多發性硬化症使用干擾素治療的研究並不多,在我們的搜尋條件下,只找到二篇在單一醫學中心進行干擾素beta和安慰劑的隨機對照試驗。由這篇回顧文獻我們能夠初步得到的結論是,干擾素治療並不能減慢原發性進展型多發性硬化症的身體殘障的速度。但由於樣本數太少,我們需要更大型的研究才能下定論。

翻譯人

本摘要由新光醫院王瑄翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

使用beta干擾素治療原發性進展型多發性硬化症,初步結果是無法減慢身體殘障的速度。這是考科藍回顧性文章的更新版本,上一版次Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD006643. DOI: 10.1002/14651858. CD006643. pub2). beta干擾素初步看起來並無法減緩原發性進展型多發性硬化症的身體殘障速度。到目前為止,還沒有任何藥物被證實可以減緩這類疾病的病程。beta干擾素的治療多用在復發型的多發性硬化症,也被證實對於減緩疾病進展頗有療效。本篇文章的目的是要收集beta干擾素對於原發性進展型多發性硬化症療效的證據。在目前收集到符合搜尋條件的只有二篇文獻,總共123個病人。以目前的資料統計看起來,使用beta干擾素治療二年之後,並不會減緩原發性進展型多發性硬化症。Beta干擾素的副作用,如同治療其他亞型的多發性硬化症病人一樣,主要是造成類似流感的症狀,還有注射部位的不適。但目前有的資料病人數目還太少,對於beta干擾素用於原發性進展型多發性硬化症的療效,還需要更多更大型的研究去證實。