This is not the most recent version of the article. View current version (31 MAY 2013)

Intervention Review

Duration of intravenous antibiotic therapy in people with cystic fibrosis

  1. Amanda Plummer1,*,
  2. Martin Wildman2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 19 JAN 2011

Assessed as up-to-date: 2 DEC 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD006682.pub3

How to Cite

Plummer A, Wildman M. Duration of intravenous antibiotic therapy in people with cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 1. Art. No.: CD006682. DOI: 10.1002/14651858.CD006682.pub3.

Author Information

  1. 1

    Northern General Hospital, Pharmacy Department, Sheffield, UK

  2. 2

    Northern General Hospital, Adult Cystic Fibrosis Unit, Sheffield, UK

*Amanda Plummer, Pharmacy Department, Northern General Hospital, Herries Road, Sheffield, S5 7AU, UK. Amanda.Plummer@sth.nhs.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 JAN 2011

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (31 MAY 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Respiratory disease is the major cause of mortality and morbidity in cystic fibrosis (CF). Life expectancy of people with CF has increased dramatically in the last 40 years. One of the major reasons for this increase is the mounting use of antibiotics to treat chest exacerbations caused by bacterial infections. The optimal duration of intravenous antibiotic therapy is not clearly defined. Individuals usually receive intravenous antibiotics for 14 days, but treatment may range from 10 to 21 days. A shorter duration of antibiotic treatment risks inadequate clearance of infection which could lead to further lung damage. Prolonged courses of intravenous antibiotics are expensive and inconvenient and the incidence of allergic reactions to antibiotics also increases with prolonged courses. The use of aminoglycosides requires frequent monitoring to avoid some of their side effects. However, some organisms which infect people with CF are known to be multi-resistant to antibiotics, and may require a longer course of treatment.

Objectives

To assess the optimal duration of intravenous antibiotic therapy for treating chest exacerbations in people with cystic fibrosis.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register which comprises references identified from comprehensive electronic database searches, handsearches of relevant journals, abstract books and conference proceedings.

Most recent search of the Group's Cystic Fibrosis Trials Register: 3 December 2010.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials comparing different durations of intravenous antibiotic courses for acute respiratory exacerbations in people with CF, either with the same drugs at the same dosage, the same drugs at a different dosage or frequency or different antibiotics altogether, including studies with additional therapeutic agents.

Data collection and analysis

No eligible trials were identified.

Main results

No eligible trials were identified.

Authors' conclusions

There are no clear guidelines on the optimum duration of intravenous antibiotic treatment. Duration of treatment is currently based on unit policies and response to treatment. Shorter duration of treatment should improve quality of life and compliance; result in a reduced incidence of drug reactions; and be less costly. However, this may not be sufficient to clear a chest infection and may result in an early recurrence of an exacerbation. This systematic review identifies the need for a multicentre, randomised controlled trial comparing different durations of intravenous antibiotic treatment as it has important clinical and financial implications.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

The length of time antibiotic treatment, which is administered directly into the blood stream, is needed to clear an acute chest infection in people with cystic fibrosis

Chest infections in people with cystic fibrosis are treated aggressively to prevent further damage to the lungs. This has resulted in better survival rates for people with cystic fibrosis in recent years. There are no clear guidelines on how long chest infections should be treated with intravenous antibiotics. Different centres tend to use different treatment regimens. Most centres use 10 or 14 days, extending them to 21 days if there is no improvement. We could not find any studies comparing 10 days treatment with 14 days or longer treatment. Shorter duration of treatment may be better as these courses of treatment are easier for people to complete. They are also less expensive and cause fewer drug reactions than longer treatments. However, it is not clear if shorter treatment is enough to treat infections adequately. It is also not clear whether shorter treatment results in early recurrence or increased frequency of chest infections. Further research is needed to find the optimum duration for treating chest infection.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Durée d'un traitement antibiotique intraveineux chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Contexte

Les maladies respiratoires sont la principale cause de mortalité et de morbidité dans la mucoviscidose (MV). La durée de vie des personnes atteintes de MV a sensiblement augmenté au cours de ces 40 dernières années. L'une des principales raisons expliquant cette augmentation est l'émergence des antibiotiques dans le traitement des exacerbations pulmonaires causées par des infections bactériennes. La durée optimale d'un traitement antibiotique intraveineux n'est pas clairement déterminée. Des antibiotiques intraveineux sont généralement administrés aux patients pendant une durée de 14 jours, mais le traitement peut durer entre 10 à 21 jours. Un traitement antibiotique plus court risque d'être insuffisant pour lutter contre l'infection, ce qui pourrait entraîner d'autres lésions pulmonaires. Le prolongement des traitements par antibiotiques intraveineux se révèle coûteux, peu pratique et entraîne une hausse de l'incidence des réactions allergiques aux antibiotiques. L'administration d'aminoglycosides nécessite une surveillance régulière afin d'éviter certains effets secondaires. Toutefois, certains organismes qui infectent les personnes atteintes de MV sont connus pour être multirésistants aux antibiotiques et peuvent nécessiter un traitement plus long.

Objectifs

Évaluer la durée optimale d'un traitement antibiotique intraveineux pour traiter des exacerbations pulmonaires chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques, qui se compose de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques, ainsi que des recherches manuelles de revues pertinentes, de recueils de résumés et d'actes de conférence.

Date des recherches les plus récemment effectuées dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose : 3 décembre 2010.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés et quasi randomisés comparant différentes durées de traitements antibiotiques intraveineux contre des exacerbations respiratoires aiguës chez les personnes atteintes de MV, à des médicaments identiques administrés à une posologie identique, à des médicaments identiques administrés à une posologie ou à une fréquence différente ou à différents antibiotiques regroupés, y compris des études examinant d'autres agents thérapeutiques.

Recueil et analyse des données

Aucun essai éligible n'a été identifié.

Résultats Principaux

Aucun essai éligible n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune directive claire concernant la durée optimale d'un traitement antibiotique intraveineux. La durée de traitement se base à l'heure actuelle sur les politiques des unités et la réponse unitaires au traitement. Un traitement plus court devrait améliorer la qualité de vie et l'observance, diminuer l'incidence des réactions médicamenteuses et son coût. Toutefois, une telle durée pourrait se révéler insuffisante pour lutter contre une infection pulmonaire et entraîner la récidive précoce d'une exacerbation. La présente revue systématique souligne le besoin d'un essai contrôlé randomisé et multicentrique comparant différentes durées de traitement antibiotique intraveineux, car leurs implications cliniques et financières sont importantes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Durée d'un traitement antibiotique intraveineux chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Une durée donnée pour un traitement antibiotique, administré directement dans le flux sanguin, est nécessaire afin de lutter contre une infection pulmonaire aiguë chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Les infections pulmonaires chez les personnes atteintes de mucoviscidose sont traitées de façon agressive afin de prévenir d'autres lésions pulmonaires. Les taux de survie de ces personnes se sont donc améliorés depuis ces dernières années. Il n'existe aucune directive claire concernant la durée de traitement d'une infection pulmonaire avec des antibiotiques intraveineux. Différents centres ont tendance à utiliser différents schémas thérapeutiques. La majorité d'entre eux utilisent des traitements d'une durée allant de 10 à 14 jours, voire 21 jours si aucune amélioration n'est constatée. Nous n'avons trouvé aucune étude comparant un traitement de 10 jours à un traitement d'au moins 14 jours. Une durée plus courte pourrait être préférable en permettant aux personnes de terminer les traitements plus facilement. De tels traitements sont également moins coûteux et génèrent moins de réactions médicamenteuses que les traitements plus longs. Toutefois, nous ignorons si un traitement plus court suffit pour traiter correctement des infections. Nous ignorons également si un traitement plus court provoque une récidive précoce ou une augmentation de la fréquence des infections pulmonaires. D'autres recherches seront nécessaires afin d'identifier la durée optimale du traitement d'une infection pulmonaire.

Notes de traduction

Lors de la mise à jour réalisée en 2010, le docteur Bryan Fernandes a quitté l'équipe de la revue et Amanda Plummer a endossé le rôle d'auteur principal.

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux