Get access

Drug therapy for the management of cancer-related fatigue

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

This review is an update of a previously published review in The Cochrane Database of Systematic Reviews (Issue 1 2008). Cancer-related fatigue (CRF) is common, under-recognised and difficult to treat. There have been studies looking at drug interventions to improve CRF but results have been conflicting depending on the population studied and outcome measures used. No previous reviews of this topic have been exhaustive or have synthesised all available data.

Objectives

To assess the efficacy of drugs for the management of CRF.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (from Issue 2 2007) MEDLINE and EMBASE from January 2007 to October 2009 and a selection of cancer journals. We searched references of identified articles and contacted authors to obtain unreported data.

Selection criteria

Studies were included in the review if they 1) assessed drug therapy for the management of CRF compared to placebo, usual care or a non-pharmacological intervention in 2) randomised controlled trials (RCT) of 3) adult patients with a clinical diagnosis of cancer.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. Meta-analyses were performed on different drug classes using continuous variable data.

Main results

Fifty studies met the inclusion criteria. Six additional studies were identified since the original review. Only 31 of these studies involving 7104 participants were judged to have used a sufficiently robust measure of fatigue and thus were deemed suitable for detailed analysis. The drugs were still analysed by class (psychostimulants; haemopoietic growth factors; antidepressants and progestational steroids). Methylphenidate showed a small but significant improvement in fatigue over placebo (Z = 2.83; P = 0.005). Since the publication of the original review increased safety concerns have been raised regarding erythropoietin and this cannot now be recommended in practice.There was a very high degree of statistical and clinical heterogeneity in the trials and the reasons for this are discussed.

Authors' conclusions

There is increasing evidence that psychostimulant trials provide evidence for improvement in CRF at a clinically meaningful level. There is still a requirement for a large scale RCT of methylphenidate to confirm the preliminary results from this review. There is new safety data which indicates that the haemopoietic growth factors are associated with increased adverse outcomes. These drugs can no longer be recommended in the treatment of CRF. Readers of the first review should re-read the document in full.

Résumé scientifique

Pharmacothérapie pour la gestion de la fatigue liée au cancer

Contexte

Cette revue est une mise à jour d'une revue précédemment publiée dans la base des revues systématiques Cochrane (Numéro 1, 2008). La fatigue liée au cancer (FLC), bien que courante, est souvent mal reconnue et difficile à traiter. Certaines études ont examiné les interventions médicamenteuses visant à améliorer la FLC mais les résultats se sont avérés contradictoires pour les différentes populations étudiées et les différentes mesures de résultats utilisées. Aucune revue précédente n'a étudié cette question de manière exhaustive ni n'a synthétisé toutes les données disponibles.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des médicaments pour la gestion de la FLC.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (à partir du Numéro 2, 2007), MEDLINE et EMBASE de janvier 2007 à octobre 2009, ainsi qu'une sélection de revues sur le cancer. Nous avons consulté les références des articles identifiés et contacté les auteurs pour obtenir les données non rapportées.

Critères de sélection

Pour être incluses dans cette revue, les études devaient 1) évaluer une pharmacothérapie pour la gestion de la FLC par rapport à un placebo, à des soins habituels ou à une intervention non pharmacologique dans le cadre 2) d'essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur 3) des patients adultes pour lesquels un diagnostic clinique de cancer avait été établi.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Des méta-analyses ont été effectuées sur différentes catégories de médicaments à l'aide de données variables continues.

Résultats principaux

Cinquante études étaient conformes aux critères d'inclusion. Six études supplémentaires ont été identifiées depuis la revue originale. Seules 31 de ces études (portant sur 7 104 participants) utilisaient une mesure de la fatigue suffisamment robuste pour faire l'objet d'une analyse détaillée. Les médicaments étaient toujours analysés par catégorie (psychostimulants ; facteurs de croissance hématopoïétique ; antidépresseurs et stéroïdes progestatifs). Le méthylphénidate permettait une légère amélioration significative de la fatigue par rapport au placebo (Z = 2,83 ; P = 0,005). Depuis la publication de la revue originale, de nouvelles préoccupations ont été exprimées concernant la sécurité de l'érythropoïétine, qui ne peut plus être recommandée dans la pratique. Les essais présentaient un niveau d'hétérogénéité statistique et clinique élevé dont les raisons sont discutées ici.

Conclusions des auteurs

Les essais portant sur les psychostimulants apportent de plus en plus de preuves de leur efficacité pour améliorer la FLC à un niveau cliniquement significatif. Un ECR à grande échelle portant sur le méthylphénidate est cependant nécessaire pour confirmer les résultats préliminaires de cette revue. De nouvelles données en matière de sécurité indiquent que les facteurs de croissance hématopoïétique sont associés à davantage de résultats indésirables. Ces médicaments ne peuvent plus être recommandés pour le traitement de la FLC. Il est conseillé aux personnes ayant lu la première revue de relire le document dans son ensemble.

Plain language summary

Drugs for cancer-related fatigue

Fatigue associated with cancer is a significant problem. It can occur because of side effects of treatment or because of the disease itself. It can have a significant impact on a person's ability to function. The causes of fatigue are not fully understood and so it is very difficult to treat appropriately. This review has examined drug treatment for fatigue as it represents one of the ways this problem can be tackled. The review authors looked at trials in all types of cancer and at all stages of treatment. Fifty studies met the inclusion criteria but only 31 (7104 participants) were deemed suitable for detailed analysis as they explored fatigue in sufficient detail. They found mixed results with some drugs showing an effect on fatigue - most notably drugs that stimulate red blood cell production and also drugs that improve levels of concentration. Methylphenidate, a stimulant drug that improves concentration, is effective for the management of cancer-related fatigue but the small samples used in the available studies mean more research is needed to confirm its role. Erythropoietin and darbopoetin, drugs that improve anaemia, are effective in the management of cancer-related fatigue. However safety concerns and side effects from these drugs mean that they can no longer be recommended to treat cancer fatigue.

Résumé simplifié

Médicaments pour la fatigue liée au cancer

La fatigue associée au cancer est un problème d'envergure. Elle peut être due aux effets secondaires du traitement ou à la maladie en elle-même. Elle peut avoir un impact significatif sur les capacités fonctionnelles du patient. Les causes de la fatigue ne sont pas entièrement connues et il est très difficile de la traiter de manière appropriée. Cette revue s'est attachée à examiner la pharmacothérapie pour le traitement de la fatigue en tant que solution potentielle à ce problème. Les auteurs de la revue ont étudié des essais portant sur tous types de cancers à toutes les étapes du traitement. Cinquante études étaient conformes aux critères d'inclusion mais seules 31 (7 104 participants) ont été considérées éligibles pour l'analyse détaillée car elles étudiaient la fatigue de manière suffisamment approfondie. Elles rapportaient des résultats contrastés ; certains médicaments avaient un effet sur la fatigue - en particulier les médicaments qui stimulent la production de globules rouges et ceux qui améliorent les niveaux de concentration. Le méthylphénidate, un stimulant qui améliore la concentration, est efficace pour gérer la fatigue liée au cancer mais, en raison des tailles d'échantillons réduites des études disponibles, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer son rôle. L'érythropoïétine et la darbépoétine, des médicaments qui améliorent l'anémie, sont efficaces pour gérer la fatigue liée au cancer. En raison de problèmes de sécurité et d'effets secondaires, ces médicaments ne peuvent cependant plus être recommandés pour le traitement de la fatigue liée au cancer.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary