This is not the most recent version of the article. View current version (15 SEP 2014)

Intervention Review

Interventions for improving the adoption of shared decision making by healthcare professionals

  1. France Légaré1,*,
  2. Stéphane Ratté1,
  3. Dawn Stacey2,
  4. Jennifer Kryworuchko2,
  5. Karine Gravel3,
  6. Ian D Graham4,
  7. Stéphane Turcotte1

Editorial Group: Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group

Published Online: 12 MAY 2010

Assessed as up-to-date: 3 SEP 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD006732.pub2


How to Cite

Légaré F, Ratté S, Stacey D, Kryworuchko J, Gravel K, Graham ID, Turcotte S. Interventions for improving the adoption of shared decision making by healthcare professionals. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 5. Art. No.: CD006732. DOI: 10.1002/14651858.CD006732.pub2.

Author Information

  1. 1

    St-François D'Assise Hospital, Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), Québec, Québec, Canada

  2. 2

    University of Ottawa, School of Nursing, Ottawa, Ontario, Canada

  3. 3

    Université Laval, Département des sciences des aliments et de nutrition, Quebec, Québec, Canada

  4. 4

    Canadian Institutes of Health Research/Instituts de recherche en santé du Canada, Knowledge Translation/Application des connaissances, Ottawa, Ontario, Canada

*France Légaré, Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), St-François D'Assise Hospital, 10 rue de l'Espinay, Local D1-724, Québec, Québec, G1L 3L5, Canada. france.legare@mfa.ulaval.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 MAY 2010

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (15 SEP 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Background

Shared decision making (SDM) is a process by which a healthcare choice is made jointly by the practitioner and the patient and is said to be the crux of patient-centred care. Policy makers perceive SDM as desirable because of its potential to a) reduce overuse of options not clearly associated with benefits for all (e.g., prostate cancer screening); b) enhance the use of options clearly associated with benefits for the vast majority (e.g., cardiovascular risk factor management); c) reduce unwarranted healthcare practice variations; d) foster the sustainability of the healthcare system; and e) promote the right of patients to be involved in decisions concerning their health. Despite this potential, SDM has not yet been widely adopted in clinical practice.

Objectives

To determine the effectiveness of interventions to improve healthcare professionals’ adoption of SDM.

Search methods

We searched the following electronic databases up to 18 March 2009: Cochrane Library (1970-), MEDLINE (1966-), EMBASE (1976-), CINAHL (1982-) and PsycINFO (1965-). We found additional studies by reviewing a) the bibliographies of studies and reviews found in the electronic databases; b) the clinicaltrials.gov registry; and c) proceedings of the International Shared Decision Making Conference and the conferences of the Society for Medical Decision Making. We included all languages of publication.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) or well-designed quasi-experimental studies (controlled clinical trials, controlled before and after studies, and interrupted time series analyses) that evaluated any type of intervention that aimed to improve healthcare professionals' adoption of shared decision making. We defined adoption as the extent to which healthcare professionals intended to or actually engaged in SDM in clinical practice or/and used interventions known to facilitate SDM. We deemed studies eligible if the primary outcomes were evaluated with an objective measure of the adoption of SDM by healthcare professionals (e.g., a third-observer instrument).

Data collection and analysis

At least two reviewers independently screened each abstract for inclusion and abstracted data independently using a modified version of the EPOC data collection checklist. We resolved disagreements by discussion. Statistical analysis considered categorical and continuous primary outcomes. We computed the standard effect size for each outcome separately with a 95% confidence interval. We evaluated global effects by calculating the median effect size and the range of effect sizes across studies.

Main results

The reviewers identified 6764 potentially relevant documents, of which we excluded 6582 by reviewing titles and abstracts. Of the remainder, we retrieved 182 full publications for more detailed screening. From these, we excluded 176 publications based on our inclusion criteria. This left in five studies, all RCTs. All five were conducted in ambulatory care: three in primary clinical care and two in specialised care. Four of the studies targeted physicians only and one targeted nurses only. In only two of the five RCTs was a statistically significant effect size associated with the intervention to have healthcare professionals adopt SDM. The first of these two studies compared a single intervention (a patient-mediated intervention: the Statin Choice decision aid) to another single intervention (also patient-mediated: a standard Mayo patient education pamphlet). In this study, the Statin Choice decision aid group performed better than the standard Mayo patient education pamphlet group (standard effect size = 1.06; 95% CI = 0.62 to 1.50). The other study compared a multifaceted intervention (distribution of educational material, educational meeting and audit and feedback) to usual care (control group) (standard effect size = 2.11; 95% CI = 1.30 to 2.90). This study was the only one to report an assessment of barriers prior to the elaboration of its multifaceted intervention.

Authors' conclusions

The results of this Cochrane review do not allow us to draw firm conclusions about the most effective types of intervention for increasing healthcare professionals' adoption of SDM. Healthcare professional training may be important, as may the implementation of patient-mediated interventions such as decision aids. Given the paucity of evidence, however, those motivated by the ethical impetus to increase SDM in clinical practice will need to weigh the costs and potential benefits of interventions. Subsequent research should involve well-designed studies with adequate power and procedures to minimise bias so that they may improve estimates of the effects of interventions on healthcare professionals' adoption of SDM. From a measurement perspective, consensus on how to assess professionals' adoption of SDM is desirable to facilitate cross-study comparisons.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

A review of the ways in which healthcare professionals can be helped to adopt practices to involve their patients in the healthcare decision making process

Healthcare professionals can involve patients in the process of making decisions about their health so that patients receive care that meets their needs and wishes. We call this “Shared Decision Making”. Although patients who are involved in decision making about their health have better outcomes, healthcare professionals often do not involve them in these decisions. We wanted to know more about interventions that can be used to help healthcare professionals adopt practices to better involve their patients in the process of making decisions about their health. In our review of studies testing interventions to help healthcare professionals adopt practices to better involve their patients in the process of making decisions, we identified five studies. We learned that educational meetings, giving healthcare professionals feedback, giving healthcare professionals learning materials, and using patient decision aids are some interventions that have been tried and might be helpful. However it was difficult to know which of these ways is best from the available studies. The review makes some suggestions for how research studies could better evaluate healthcare professionals involving patients in the process of making decisions about their health so that we can understand this better in the future.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Interventions pour améliorer l'adoption de la prise de décision partagée par les professionnels de santé

Contexte

La prise de décision partagée (PDP) est un processus par lequel le praticien et le patient décident ensemble des soins de santé à mettre en place et qui est considéré comme un élément essentiel des soins axés sur le patient. Les décideurs considèrent la PDP comme souhaitable car elle a le potentiel a) de réduire le recours excessif à des options qui ne sont pas clairement associées à des bénéfices pour tous (ex. : le dépistage du cancer de la prostate) ; b) de promouvoir le recours à des options clairement associées à des bénéfices pour une vaste majorité (ex. : prise en charge des facteurs de risque cardio-vasculaire) ; c) de réduire les variations injustifiées des pratiques de soins de santé ; d) de promouvoir la viabilité du système de soins de santé ; et e) de promouvoir le droit des patients à participer aux décisions en rapport avec leur santé. Malgré son potentiel, la PDP n'a pas fait l'objet d'une adoption généralisée dans la pratique clinique.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des interventions visant à améliorer l'adoption de la PDP par les professionnels de santé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données électroniques suivantes jusqu'au 18 mars 2009 : Bibliothèque Cochrane (1970-), MEDLINE (1966-), EMBASE (1976-), CINAHL (1982-) et PsycINFO (1965-). Nous avons identifié des études supplémentaires en consultant a) les références bibliographiques des études et des revues issues des bases de données électroniques ; b) le registre clinicaltrials.gov ; et c) les actes de la Conférence internationale sur la prise de décision partagée et des conférences de la Société pour la prise de décision médicale. Toutes les langues de publication ont été incluses.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) ou les études quasi expérimentales bien conçues (essais cliniques comparatifs, études contrôlées avant-après et études de séries chronologiques interrompues) évaluant tout type d'intervention visant à améliorer l'adoption de la prise de décision partagée par les professionnels de santé. Nous avons défini l'adoption comme le niveau d'implication des professionnels de santé en matière de PDP dans la pratique clinique et/ou d'utilisation des interventions connues pour faciliter la PDP. Les études ont été considérées comme admissibles lorsque les critères de jugement principaux étaient évalués à l'aide d'une mesure objective de l'adoption de la PDP par les professionnels de santé (ex. : un observateur externe).

Recueil et analyse des données

Au moins deux évaluateurs ont examiné chaque résumé à inclure et ont résumé les données de manière indépendante à l'aide d'une version modifiée de la liste de vérification pour le recueil des données du groupe EPOC. Les divergences ont été résolues par discussion. L'analyse statistique tenait compte des résultats primaires catégoriels et continus. La quantité d'effet standard a été calculée séparément pour chaque critère d'évaluation avec un intervalle de confiance à 95 %. L'effet global a été évalué en calculant la quantité d'effet médiane et la plage des quantités d'effet pour l'ensemble des études.

Résultats Principaux

Les évaluateurs ont identifié 6 764 documents potentiellement pertinents, dont 6 582 ont été exclus suite à l'examen des titres et des résumés. Sur les documents restants, 182 publications complètes ont été extraites en vue d'un examen plus approfondi. Sur ces 182 publications, 176 ont été exclues sur la base de nos critères d'inclusion. Cinq études, toutes des ECR, ont donc été incluses. Ces cinq études ont été menées en soins ambulatoires : trois en soins cliniques primaires et deux en soins spécialisés. Quatre de ces études portaient uniquement sur des médecins et une portait uniquement sur des infirmiers. Seuls deux des cinq ECR présentaient une quantité d'effet statistiquement significative associée à l'intervention visant à faire adopter la PDP par les professionnels de santé. La première de ces deux études comparait une intervention isolée (une intervention orientée par le patient : aide à la décision pour le choix de la statine) à une autre intervention isolée (également orientée par le patient : une brochure didactique standard de Mayo dirigée aux patients). Dans cette étude, le groupe de l'aide à la décision pour le choix de la statine présentait de meilleurs résultats que le groupe de la brochure didactique standard de Mayo dirigée aux patients (quantité d'effet standard = 1,06 ; IC à 95 % = entre 0,62 et 1,50). L'autre étude comparait une intervention multidimensionnelle (distribution de matériel didactique, réunion de formation et audit et feedback) à des soins habituels (groupe témoin) (quantité d'effet standard = 2,11 ; IC à 95 % = entre 1,30 et 2,90). Cette étude était la seule à rapporter une évaluation des obstacles avant l'élaboration de l'intervention multidimensionnelle.

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue Cochrane ne permettent pas de tirer de conclusions définitives concernant les types d'interventions les plus efficaces pour accroître l'adoption de la PDP par les professionnels de santé. La formation des professionnels de santé pourrait être importante, de même que la mise en œuvre d'interventions orientées par le patient, telles que des aides à la prise de décision. Au vu du manque de données probantes, les personnes ressentant le besoin éthique de développer la PDP dans la pratique clinique devront soupeser les coûts et les bénéfices potentiels des interventions. D'autres recherches doivent être mises en œuvre au moyen d'études bien planifiées et présentant une puissance statistique et des procédures permettant de minimiser le biais afin de mieux évaluer les effets des interventions portant sur l'adoption de la PDP par les professionnels de santé. Du point de vue de la mesure, il serait souhaitable d'atteindre un consensus concernant la manière d'évaluer l'adoption de la PDP par les professionnels de santé afin de faciliter les comparaisons entre les études.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Interventions pour améliorer l'adoption de la prise de décision partagée par les professionnels de santé

Une revue des méthodes visant à aider les professionnels de santé à adopter des pratiques permettant d'impliquer leurs patients dans le processus de prise de décision médicale.

Les professionnels de santé peuvent impliquer leurs patients dans le processus de prise de décision lié à leur santé pour que les patients reçoivent les soins dont ils ont besoin. C'est ce que l'on appelle une « prise de décision partagée ». Bien que les patients impliqués dans la prise de décision concernant leur santé présentent de meilleurs résultats, il est rare que les professionnels de santé leur donnent l'occasion de participer aux décisions. Nous avons voulu étudier plus en détail les interventions pouvant être utilisées pour aider les professionnels de santé à adopter des pratiques permettant d'impliquer davantage leurs patients dans le processus de prise de décision en rapport avec leur santé. Cinq études portant sur des interventions conçues pour aider les professionnels de santé à adopter des pratiques permettant d'impliquer davantage leurs patients dans le processus de décision ont été identifiées. Nous avons découvert que les réunions de formation, le feedback et la distribution de matériel didactique aux professionnels de santé et l'utilisation de systèmes d'aide à la décision pour les patients étaient des interventions qui avaient été étudiées et qui pouvaient être utiles. Il était cependant difficile d'identifier les meilleures méthodes sur la base des études disponibles. Cette revue émet quelques suggestions concernant la manière dont les études pourraient permettre de mieux évaluer les professionnels de santé qui impliquent leurs patients dans le processus de décision en rapport avec leur santé afin de mieux comprendre comment les choses se passent.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st July, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

改善健康照護專業人員採用分享式決策方式之措施

研究背景

分享式決策(shared decision making;SDM)是健康照護者與病人共同決定健康照護抉擇的一個過程,並且被視為以病人為中心之照護的關鍵。政策制定者視SDM為理想之方式,因為:(a)簡少濫用尚未清楚受惠於全民之相關選擇(如前列腺癌篩檢);(b)增加已清楚受惠於大多數人民之相關選擇之利用(例如心血管風險因素之管理);(c)減少無根據的健康照護實務上之差異;(d)培養健康照護系統的可持續性;(e)促進病人的權利參與在決定與他們個人健康相關之抉擇。除了有這些潛力之外,SDM尚未在臨床上被廣泛的採用。

研究目的

檢測增加健康照護專業人員採用SDM之介入活動之有效性。

检索方法

我們搜尋2009年3月18日前之電子資料庫,包括: Cochrane Library (1970–), MEDLINE (1966–), EMBASE (1976–), CINAHL (1983–) and PsycINFO(1965–)。我們額外檢視: (a)電子資料庫中搜尋到的研究和評論之參考文獻;(b)登記於clinicaltrials.gov上的研究;(c)舉辦過的國際分享式決策會議(International Shared Decision Making Conference)和醫療決策協會會議(conferences of the Society for Medical Decision Making)。我們所納入所有語言的文獻。

纳入标准

我們納入隨機對照試驗或是設計良好的準實驗研究、控制臨床試驗、前後對照研究、間歇性時間序列分析,這些研究皆是在評估以提升健康照護專業人員採納SDM為目的的某一種介入活動。我們所定義的「採納」是指健康照護專業人員有打算或實際上參與臨床上SDM的程度,或/以及使用已知會促進SDM的介入活動的程度。我們檢視一個研究是否有資格被納入,是取決於研究之主要結果為利用客觀之測量方法來評估醫療照護人員對於SDM之採納程度(如第三者觀察法的工具)。

数据收集与分析

至少有兩位複審者利用修正版的EPOC資料收集核對清單(EPOC data collection checklist),分別獨立的審查每一篇摘要之內容和擷取之資料。我們以討論的方式來解決意見不一致。統計分析考量類別性的和持續性的的主要結果。我們檢視每一種結果的95%的信賴區間,並且分別估算標準效應值(standard effect size)。我們利用計算中間效應值(median effect size)與不同研究中效應值的範圍來評估整體的效應。

主要结果

審閱者發現6764篇可能相關的文件,其中我們審閱文獻的題目和摘要排除了6582篇。剩下的文獻中,擷取182篇全文來做更詳細的篩選。由這個過程,依照我們的納入標準排除了176篇發表的文章,所有皆為隨機對照試驗。5篇是在變動的照護中執行;3篇是在基層臨床照護中執行,2篇在專科照護中執行。其中有4個研究只針對醫師,另外1篇只針對護理人員。5篇隨機對照試驗中僅有2篇研究比較了以病人居中的介入活動「Statin決策輔助」和另一個以病人居中的介入活動「標準Mayo病人教育手冊」。在此研究中,「Statin決策輔助組」較「標準Mayo病人教育手冊組」表現佳(標準效應值 = 1.06;95%CI = 0.62 to1.50)。另一研究則以多方面的介入活動(教育教材的分發、教育性會議、稽核與回饋)與常規照護方法(控制組)進行比較(標準效應質 = 2.11;95%CI = 1.30 to 2.90)。這是唯一闡述多方面介入活動細節之前提出障礙評估的研究。

作者结论

這篇Cochrane評論的結果無法讓我們對哪一種提昇健康照護專業人員採用分享式決策之介入活動為最有效來下一個堅定的結論。健康照護的專業訓練或許是重要的;而以病人居中的介入活動,例如抉擇輔助(decision aid)的實行亦是相當重要。然而,因為缺乏足夠的證據,那些以倫理啟動刺激臨床上SDM的使用,應再衡量介入活動的成本和可能的利益。後續的研究應該包含,具有足夠檢定力設計良好的研究,以及減少偏差的程序,如此才有可能使健康照護專業人員增進預估採納SDM之介入活動的預估之有效性。以測量的角度來看,若能在如何去評估專業人員採納SDM上達到一個共識,是需要助長跨研究之比較。

 

概要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

改善健康照護專業人員採用分享式決策方式之措施

這是一篇評論健康照護人員在實務上請他們的病人參與健康照護決策過程的方法。健康照護人員可以讓病人涉及在關於他們健康的決策過程中,以致於病人可以接受到符合他們需要與希望的照護。我們稱為「分享式決策(Shared Decision Making)」雖然病人涉及在與他們健康相關的決策中有較好的結果,健康照護人員通常不會讓他們涉入這些決定當中。我們希望知道更多措施,可以用在幫助健康照護專業人員應用在實務上,更能讓他們的病人涉入在與其健康相關的決策中。我們檢視這些研究測試幫助健康照護專業人員實務運用的措施是否更能讓病人涉入在決策過程當中,我們確認5篇的研究。我們學到教育性的會議、給予健康照護專業人員回饋、給予健康照護專業人員學習教材、使用病人決策的輔助,是一些已經被嘗試,並且可能有幫助。然而,很難從這些研究中知道哪些方法是最好的。這個評論提供一些建議,未來的研究可以用更好的方式去評價健康照護專業人員請病人涉入與其健康相關的照護過程中,則未來我們可以更瞭解一些。

翻译注解