Intervention Review

Maternity waiting facilities for improving maternal and neonatal outcome in low-resource countries

  1. Luc van Lonkhuijzen1,*,
  2. Jelle Stekelenburg2,
  3. Jos van Roosmalen3

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 17 OCT 2012

Assessed as up-to-date: 30 JUN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD006759.pub3

How to Cite

van Lonkhuijzen L, Stekelenburg J, van Roosmalen J. Maternity waiting facilities for improving maternal and neonatal outcome in low-resource countries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 10. Art. No.: CD006759. DOI: 10.1002/14651858.CD006759.pub3.

Author Information

  1. 1

    AMC, Center for Gynecologic Oncology, Amsterdam, Netherlands

  2. 2

    Medical Centre Leeuwarden, Department of Obstetrics and Gynecology, Leeuwarden, Netherlands

  3. 3

    Leiden University Medical Center, Department of Obstetrics and Gynaecology, Leiden, Netherlands

*Luc van Lonkhuijzen, Center for Gynecologic Oncology, AMC, Secretariaat H4-214, Meibergdreef 9, Amsterdam, 1105 AZ, Netherlands. luc@vanlonkhuijzen.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 OCT 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

A maternity waiting home (MWH) is a facility within easy reach of a hospital or health centre which provides emergency obstetric care (EmOC). Women may stay in the MWH at the end of their pregnancy and await labour. Once labour starts, women move to the health facility so that labour and giving birth can be assisted by a skilled birth attendant. The aim of the MWH is to improve accessibility to skilled care and thus reduce morbidity and mortality for mother and neonate should complications arise. Some studies report a favourable effect on the outcomes for women and their newborns. Others show that utilisation is low and barriers exist. However, these data are limited in their reliability.

Objectives

To assess the effects of a maternity waiting facility on maternal and perinatal health.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (27 January 2012), CENTRAL (The Cochrane Library 2011, Issue 4 of 4), MEDLINE (1966 to January 2012), EMBASE (1980 to January 2012), CINAHL (1982 to January 2012), African Journals Online (AJOL) (January 2012), POPLINE (January 2012), Dissertation Abstracts (January 2012) and reference lists of retrieved papers.

Selection criteria

Randomised controlled trials including quasi-randomised and cluster-randomised trials that compared perinatal and maternal outcome in women using a MWH and women who did not.

Data collection and analysis

There were no randomised controlled trials or cluster-randomised trials identified from the search.

Main results

There were no randomised controlled trials or cluster-randomised trials identified from the search.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to determine the effectiveness of maternity waiting facilities for improving maternal and neonatal outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Maternity waiting facilities for improving maternal and neonatal outcomes in low-resource countries

The chances of women dying because of complications of pregnancy and childbirth are still high in many parts of the world. The main direct causes of maternal and perinatal deaths are unsafe abortion, eclampsia, haemorrhage, obstructed labour, infections and sepsis. Most of these deaths can be prevented with early identification and treatment of complications. The poor utilisation of maternal health services and antenatal care in areas where deaths are high is mainly the result of barriers to access.

A maternity waiting home is a facility that is within easy reach of a hospital or health centre that provides antenatal care with skilled birth attendants and emergency obstetric care. The facility may also provide women with health education about pregnancy, giving birth and infant care. It is mostly women with high-risk pregnancies or those that are living far away that are encouraged to stay in these facilities at the end of their pregnancy. The extent to which women are cared for in the homes and the help that is available to them differs from country to country. A further difficulty is that home delivery is less expensive and women may not be willing to leave their families, who depend on their care, or their farms which are their means of existence.

The review authors could not find any individual or cluster-randomised controlled trials that evaluated the outcomes for women using a maternity waiting facility in low-resource countries. The fact that women who develop a serious obstetric complication need appropriate care in order to survive is clear. The effectiveness of maternity waiting homes in decreasing maternal deaths and stillbirths has been described in general terms in six retrospective population cohort studies. These are likely to describe women who were referred to stay in maternity waiting homes because of risk factors and compared them with women who came to the hospitals for other reasons. The control groups may have been self selected by disaster or women’s ability to access the hospitals in time. The outcomes of births for the women who stayed at home were not known. There is insufficient evidence on which to base recommendations about the effectiveness of maternity waiting homes, and well controlled trials are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Des foyers pour femmes enceintes pour améliorer les résultats maternels et néonataux dans les pays en voie de développement

Contexte

Un foyer pour femmes enceintes (MWH) est un établissement, à proximité d'un hôpital ou d'un dispensaire, qui offre des soins obstétriques d'urgence (EmOC). Les femmes peuvent séjourner dans le MWH à la fin de leur grossesse et y attendre le début du travail. Dès le début du travail, les femmes sont transférées dans l'établissement de santé pour que le travail et l'accouchement puissent être supervisés par une sage-femme qualifiée. L'objectif d'un MWH est d'améliorer l'accessibilité à des soins dispensés par du personnel qualifié et de réduire ainsi la morbidité et la mortalité des femmes et des nouveau-nés en cas de complications. Certaines études indiquent un effet favorable sur les résultats pour les femmes et leurs bébés. D'autres font état de leur usage limité et de l'existence de barrières. Toutefois, ces données ne sont pas très fiables.

Objectifs

Évaluer les effets d'un foyer pour femmes enceintes sur la santé maternelle et périnatale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (27 janvier 2012), CENTRAL (The Cochrane Library 2011, numéro 4 sur 4), MEDLINE (de 1966 à janvier 2012), EMBASE (de 1980 à janvier 2012), CINAHL (de 1982 à janvier 2012), African Journals Online (AJOL) (janvier 2012), POPLINE (janvier 2012), Dissertation Abstracts (janvier 2012) et les listes bibliographiques des articles identifiés.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comprenant des essais quasi-randomisés et randomisés par groupe comparant le résultat périnatal et maternel chez des femmes séjournant ou non dans un MWH.

Recueil et analyse des données

Aucun essai contrôlé randomisé ou randomisé par groupe n'a été identifié dans cette recherche.

Résultats Principaux

Aucun essai contrôlé randomisé ou randomisé par groupe n'a été identifié dans cette recherche.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas de preuves suffisantes pour déterminer l'efficacité des foyers pour femmes enceintes sur l'amélioration des résultats pour la mère et le nouveau-né.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Des foyers pour femmes enceintes pour améliorer les résultats maternels et néonataux dans les pays en voie de développement

Des foyers pour femmes enceintes pour améliorer les résultats maternels et néonataux dans les pays en voie de développement

Le taux de mortalité des femmes lié à des complications pendant la grossesse et l'accouchement reste élevé dans de nombreuses régions du monde. Les principales causes directes de mortalité maternelle et périnatale sont l'avortement pratiqué dans de mauvaises conditions, l'éclampsie, l'hémorragie, l'arrêt de l'accouchement, les infections et le sepsis. La plupart de ces décès peuvent être évités grâce à une détection précoce et au traitement des complications. Le recours limité aux services de santé maternelle et de soins anténataux dans les régions où la mortalité est élevée est principalement dû à des barrières à l'accès.

Un foyer pour femmes enceintes est un établissement à proximité d'un hôpital ou d'un dispensaire qui offre des soins prénataux et est doté de sages-femmes qualifiées et d'un service d'obstétrique d'urgence. L'établissement peut également proposer aux femmes une éducation sanitaire sur la grossesse, l'accouchement et les soins aux nourrissons. On encourage principalement les femmes ayant une grossesse à haut risque ou vivant dans des zones isolées à s'installer dans ces établissements jusqu'à la fin de leur grossesse. Les soins et l'aide qui sont offerts aux femmes dans ces foyers diffèrent d'un pays à l'autre. Une autre difficulté tient au fait que l'accouchement à domicile est moins cher et que les femmes ne souhaitent pas quitter leurs familles qui ont besoin de leur présence ou leurs fermes qui constituent leur moyen de subsistance.

Les auteurs de l'analyse documentaire n'ont trouvé aucun essai contrôlé individuel ou randomisé en groupe portant sur l'évaluation des effets d'un séjour en foyer pour femmes enceintes dans les pays défavorisés. Il est évident que les femmes présentant des complications obstétriques graves ont besoin de soins appropriés pour survivre. L'efficacité des foyers pour femmes enceintes à réduire la mortalité maternelle et la mort à la naissance a été décrite de manière globale dans six études de cohortes rétrospectives. Ces études comparent des femmes envoyées dans des foyers pour femmes enceintes en raison de facteurs de risque avec des femmes hospitalisées pour d'autres raisons. Les groupes témoins ont pu être auto-sélectionnés par catastrophe ou capacité des femmes à atteindre l'hôpital à temps. Les résultats des naissances pour les femmes restant à domicile n'étaient pas connus. On ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour établir des recommandations sur l'efficacité des foyers pour femmes enceintes ; et des essais bien contrôlés sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 2nd November, 2012
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�