Aminophylline for bradyasystolic cardiac arrest in adults

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

In cardiac ischaemia, the accumulation of adenosine may lead to or exacerbate bradyasystole and diminish the effectiveness of catecholamines administered during resuscitation. Aminophylline is a competitive adenosine antagonist. Case studies suggest that aminophylline may be effective for atropine-resistant bradyasystolic arrest.

Objectives

To determine the effects of aminophylline in the treatment of patients in bradyasystolic cardiac arrest, primarily survival to hospital discharge. We also considered survival to admission, return of spontaneous circulation, neurological outcomes and adverse events.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL; The Cochrane Library, Issue 4, 2009), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, LILACS, ClinicalTrials.gov and WHO International Clinical Trials Registry Platform. We checked the reference lists of retrieved articles, reviewed conference proceedings, contacted experts and searched further using Google. The search strategy was updated in March 2012.

Selection criteria

All randomised controlled trials comparing intravenous aminophylline with administered placebo in adults with non-traumatic, normothermic bradyasystolic cardiac arrest who were treated with standard advanced cardiac life support (ACLS).

Data collection and analysis

Two review authors independently reviewed the studies and extracted the included data. We contacted study authors when needed. Pooled risk ratio (RR) was estimated for each study outcome. Subgroup analysis was predefined according to the timing of aminophylline administration.

Main results

Five trials are included in this analysis, all of which were performed in the prehospital setting. The risk of bias was low in four of these studies (n = 1186). The trials accumulated 1254 participants. Aminophylline was found to have no effect on survival to hospital discharge (RR 0.58, 95% confidence interval (CI) 0.12 to 2.74) or on secondary survival outcome (survival to hospital admission: RR 0.92, 95% CI 0.61 to 1.39; return of spontaneous circulation: RR 1.15, 95% CI 0.89 to 1.49). Survival was rare (6/1254), making data about neurological outcomes and adverse events quite limited. The planned subgroup analysis for early administration of aminophylline included 37 participants. No one in the subgroup survived to hospital discharge.

Authors' conclusions

The prehospital administration of aminophylline in bradyasystolic arrest is not associated with improved return of circulation, survival to admission or survival to hospital discharge. The benefits of aminophylline administered early in resuscitative efforts are not known.

Résumé scientifique

Aminophylline dans un arrêt cardiaque bradyasystolique chez l'adulte

Contexte

Dans une ischémie cardiaque, l'accumulation d'adénosine peut entraîner ou aggraver une bradyasystolie et diminuer l'efficacité des catécholamines administrées pendant la réanimation. L'aminophylline est un antagoniste compétitif de l'adénosine. Des études de cas suggèrent que l'aminophylline peut être efficace en cas d'arrêt bradyasystolique résistant à l'atropine.

Objectifs

Déterminer les effets de l'aminophylline dans le traitement de patients victimes d'un arrêt cardiaque bradyasystolique, principalement la survie jusqu'à la sortie de l'hôpital. Nous avons également pris en compte la survie jusqu'à l'admission, le rétablissement d'une circulation spontanée, des résultats neurologiques et des événements indésirables.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; The Cochrane Library, numéro 4, 2009), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, LILACS, ClinicalTrials.gov et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS. Nous avons consulté les listes bibliographiques des articles extraits, passé en revue les actes de congrès, contacté des experts et effectué d'autres recherches à l'aide de Google. La stratégie de recherche a été mise à jour en mars 2012.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés comparant l'administration d'aminophylline par voie intraveineuse à un placebo chez des adultes victimes d'un arrêt cardiaque bradyasystolique normothermique non traumatique et placés sous assistance cardiaque avancée (ACLS).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment examiné les études et extrait les données incluses. Nous avons contacté les auteurs des études chaque fois que cela était nécessaire. Le risque relatif (RR) groupé était évalué pour chaque résultat d'étude. Une analyse en sous-groupes a été prédéfinie conformément au moment de l'administration d'aminophylline.

Résultats principaux

Cinq essais sont inclus dans cette analyse, tous ont été réalisés en milieu préhospitalier. Les risques de biais étaient faibles dans quatre de ces études (n = 1 186). Les essais totalisaient 1 254 participants. L'aminophylline s'est révélée inefficace au niveau de la survie jusqu'à la sortie de l'hôpital (RR 0,58, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,12 à 2,74) ou du critère de jugement secondaire de survie (survie jusqu'à l'admission en hôpital : RR 0,92 ; IC à 95 % 0,61 à 1,39 ; rétablissement de la circulation spontanée : RR 1,15 ; IC à 95 % 0,89 à 1,49). Les cas de survie étaient rares (6/1 254), ce qui limitait les données concernant des résultats neurologiques et des événements indésirables. L'analyse en sous-groupes planifiée concernant une administration anticipée d'aminophylline incluait 37 participants. Aucun participant d'un sous-groupe n'a survécu jusqu'à la sortie de l'hôpital.

Conclusions des auteurs

L'administration préhospitalière d'aminophylline lors d'un arrêt bradyasystolique n'est pas liée à un rétablissement amélioré de la circulation, de la survie jusqu'à l'admission ou de la survie jusqu'à la sortie de l'hôpital. Les effets bénéfiques de l'aminophylline administrée de façon précoce lors d'efforts de réanimation sont inconnus.

Plain language summary

Aminophylline for cardiac arrest

Drugs are used to resuscitate patients from cardiac arrest. Aminophylline is a drug that might help patients in cardiac arrest when electrical activity is very slow or absent. Aminophylline may restore blood flow to the heart, improve electrical activity and make other drugs used in resuscitation more effective. We found five studies that included 1254 patients who had this type of cardiac arrest in the prehospital setting. Four of the five studies (1186 patients) were well-designed studies with low risk of bias. Although no adverse events were reported, aminophylline added to the standard resuscitation practice of paramedics showed no advantage when compared with placebo in these patients. It is not known whether giving aminophylline sooner would be helpful.

Résumé simplifié

Aminophylline dans un arrêt cardiaque

Des médicaments permettent de réanimer des patients suite à un arrêt cardiaque. L'aminophylline est un médicament permettant de réanimer des patients suite à un arrêt cardiaque en cas de ralentissement ou d'arrêt de l'activité électrique. L'aminophylline peut rétablir le flux sanguin cardiaque, améliorer l'activité électrique et l'efficacité d'autres médicaments administrés lors de la réanimation. Nous avons trouvé cinq études totalisant 1 254 patients qui ont été victimes de ce type d'arrêt cardiaque en milieu préhospitalier. Quatre de ces cinq études (1 186 patients) étaient correctement conçues et présentaient de faibles risques de biais. Bien qu'aucun événement indésirable n'ait été signalé, l'aminophylline, ajoutée à la pratique de réanimation standard des services de secours, ne montrait aucun effet bénéfique par rapport à un placebo chez ces patients. Nous ignorons si l'administration anticipée d'aminophylline serait efficace.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th September, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.