Interventions (other than pharmacological, psychosocial or psychological) for treating antenatal depression

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Although pregnancy was once thought of as a time of emotional well-being for many women, conferring 'protection' against psychiatric disorders, a recent meta-analysis of 21 studies suggests the mean prevalence rate for depression across the antenatal period is 10.7%, ranging from 7.4% in the first trimester to a high of 12.8% in the second trimester. Due to maternal treatment preferences and potential concerns about fetal and infant health outcomes, non-pharmacological treatment options are needed.

Objectives

To assess the effects, on mothers and their families, of non-pharmacological/psychosocial/psychological interventions compared with usual antepartum care in the treatment of antenatal depression.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (August 2007), the Cochrane Collaboration Depression Anxiety and Neurosis Group's Trials Registers (CCDANCTR-Studies and CCDANCTR-References) (January 2007), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2006, Issue 3), MEDLINE (1966 to January 2007), EMBASE (1980 to January 2007) and CINAHL (1982 to January 2007). We scanned secondary references and contacted experts in the field to identify other published or unpublished trials.

We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 31 March 2010 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

All published, unpublished and ongoing randomised controlled trials of non-pharmacological/psychosocial/psychological interventions to treat antenatal depression.

Data collection and analysis

All review authors independently participated in the evaluation of methodological quality and data extraction. .

Main results

We included one US three-armed randomised controlled trial in this review, incorporating 61 outpatient antenatal women who met Diagnostic and Statistical Manual for Mental Disorders-IV criteria for major depression. Maternal massage, compared to non-specific acupuncture (control group), did not significantly decrease the number of women diagnosed with clinical depression immediately post-treatment (one trial, n = 38; risk ratio (RR) 0.80, 95% confidence interval (CI) 0.25 to 2.53) or at final assessment at 10 weeks' postpartum (one trial, n = 32; RR 1.93, 95% CI 0.37 to 10.01). Acupuncture specifically treating symptoms of depression, compared to non-specific acupuncture, did not significantly decrease the number of women diagnosed with clinical depression immediately post-treatment (one trial, n = 35; RR 0.48, 95% CI 0.11 to 2.13) or at final assessment at 10 weeks' postpartum (one trial, n = 32; RR 0.64, 95% CI 0.06 to 6.39).

Authors' conclusions

The evidence is inconclusive to allow us to make any recommendations for massage therapy or depression-specific acupuncture for the treatment of antenatal depression. The included trial was too small with a non-generalisable sample, to make any recommendations.

[Note: The eleven citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

摘要

背景

治療產前憂鬱的方式(非藥物、心理社會或心理治療)

對於許多婦女而言,懷孕被認為和精神方面的疾病並無關連,然而最近對21篇研究的後設分析認為,產前憂鬱的平均盛行率為10.7% ,從第1孕期的7.4% 到第2孕期的12.8% 。因為母親的治療偏好以及對胎兒和嬰兒健康的顧慮,藥物並非是必要的治療選項。

目標

評估非藥物/心理社會/心理介入方式,和一般產前照護用於產前憂鬱治療時,對孕婦和其家人的影響。

搜尋策略

我們搜尋Cochrane Pregnancy和Childbirth Group's Trials Register (2007年8月)、Cochrane Collaboration Depression Anxiety和Neurosis Group's Trials Registers (CCDANCTRStudies 和CCDANCTRReferences) (2007年1月)、Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2006, Issue 3)、MEDLINE (1966年2007年1月)、EMBASE (1980年2007年1月)、CINAHL (1982年2007年1月)。我們也搜尋次級參考文獻並連絡該領域的專家,以瞭解其他已經發表或未發表的試驗。

選擇標準

所有比較治療產前憂鬱的非藥物/心理社會/心理介入方式之已發表、未發表、進行中的隨機控制試驗(randomised controlled trials)。

資料收集與分析

所有回顧作者在方法學品質和摘錄資料的評估皆有其獨立性。

主要結論

我們納入美國的1篇3組隨機控制試驗,共有符合「Diagnostic and Statistical Manual for Mental DisordersIV」規範之重度憂鬱的61名門診產前婦女。相較於不特定針灸(控制組),母親按摩組並未顯著降低治療後立即診斷有臨床憂鬱症的人數(1篇試驗,n = 38人;RR為0.80, 95% CI為0.25 – 2.53),產後10週時的評估時也是(1篇試驗,n = 32人;RR為1.93, 95% CI為0.37 – 10.01)。相較於不特定針灸,以針灸治療憂鬱症狀組並未顯著降低治療後立即診斷有臨床憂鬱症的人數(1篇試驗,n = 35人;RR為0.48, 95% CI為0.11 – 2.13),產後10週時的評估時也是(1篇試驗,n = 32人;RR為0.64, 95% CI為0.06 – 6.39)。

作者結論

這些證據並無法讓我們獲得使用按摩或針對憂鬱進行針灸等來治療產前憂鬱是更好的選擇。由於納入的試驗太小型且不具一般性,故無法作出任何建議。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

治療產前憂鬱的介入方式(非藥物、心理社會或心理治療):並無足夠證據可確認母親按摩或針對憂鬱進行針灸可以有效治療產前憂鬱。雖然對許多婦女而言,懷孕被視為情緒愉悅的時機,仍將近有12% 的婦女發生產前憂鬱。研究認為,低收入、缺乏社會支持、曾有重大壓力或負面生活事件、夫妻關係不佳之婦女,發生產前憂鬱的風險較高。不幸的是,與母親自我照護行為不佳有關的懷孕期憂鬱會影響胎兒的健康,然後讓婦女處於產後憂鬱的顯著風險。許多婦女不願意在懷孕期間服用藥物,通常偏好其他治療方式。此回顧發現,只有1篇試驗、61名美國孕婦,評估母親按摩和憂鬱針灸(將針插入組織以達醫療目的)用於治療產前憂鬱。該試驗的證據不足以確認這些治療方式是否對產前憂鬱有效。需要後續研究。

Résumé

Interventions (autres que pharmacologiques, psychosociales ou psychologiques) pour le traitement de la dépression prénatale

Contexte

Bien que la grossesse ait été longtemps considérée comme une période de bien-être émotionnel pour la plupart des femmes, les protégeant de tout trouble psychiatrique, une récente méta-analyse de 21 études suggère que la prévalence moyenne de la dépression sur la période prénatale est de 10,7 %, comprise entre 7,4 % au cours du premier trimestre et pas moins de 12,8 % au cours du deuxième trimestre. Compte tenu des préférences thérapeutiques maternelles et des problèmes potentiels sur la santé du fœtus et du nouveau-né, des options non pharmacologiques sont nécessaires.

Objectifs

Évaluer les effets, sur les mères et leurs familles, d'interventions non pharmacologiques/psychosociales/psychologiques par rapport aux soins antepartum habituels pour le traitement de la dépression prénatale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (août 2007), les registres d'essais du groupe Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose (CCDANCTR-Études et CCDANCTR-Références) (janvier 2007), le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library 2006, numéro 3), MEDLINE (de 1966 à janvier 2007), EMBASE (de 1980 à janvier 2007) et CINAHL (de 1982 à janvier 2007). Nous avons passé au crible les bibliographies et contacté des experts de ce domaine pour identifier d'autres essais publiés ou non publiés.

Nous avons mis à jour la recherche du registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 31 mars 2010 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés publiés, non publiés et en cours d'interventions non pharmacologiques/psychosociales/psychologiques pour traiter la dépression anténatale.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs de l'analyse documentaire ont participé à l'évaluation de la qualité méthodologique et à l'extraction des données. .

Résultats Principaux

Nous avons inclus un essai contrôlé randomisé américain à trois bras, portant sur 61 femmes consultant en soins prénataux répondant aux critères du DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) pour la dépression majeure. Le massage maternel, comparé à une acupuncture non spécifique (groupe témoin), n'a pas diminué de façon significative le nombre de femmes ayant un diagnostic de dépression clinique immédiatement après le traitement (un essai, n = 38 ; rapport de risque (RR) 0,80, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,25 à 2,53) ou lors de la dernière évaluation 10 semaines après l'accouchement (un essai, n = 32 ; RR 1,93, IC à 95 % 0,37 à 10,01). L'acupuncture traitant spécifiquement les symptômes de dépression, comparée à une acupuncture non spécifique, n'a pas diminué de façon significative le nombre de femmes ayant un diagnostic de dépression clinique immédiatement après le traitement (un essai, n = 35 ; RR 0,48, IC à 95 % 0,11 à 2,13) ou lors de la dernière évaluation 10 semaines après l'accouchement (un essai, n = 32 ; RR 0,64, IC à 95 % 0,06 à 6,39).

Conclusions des auteurs

Les preuves ne sont pas suffisamment concluantes pour nous permettre de recommander le massage ou l'acupuncture spécifique à la dépression pour le traitement de la dépression prénatale. L'essai inclus était trop restreint et son échantillon trop spécifique pour donner lieu à des recommandations.

[Remarque : Les onze références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Plain language summary

Interventions (other than pharmacological, psychosocial or psychological) for treating antenatal depression

There is not enough evidence available to determine if maternal massage or depression-specific acupuncture interventions are effective in treating antenatal depression.

Although for many women pregnancy was once thought of as a time of emotional well-being, approximately 12% of women will suffer from antenatal depression. Research suggests that women who are on low income, lack social support, experience significant stress or negative life events, and have poor relationships may be at higher risk of developing antenatal depression. Unfortunately, depression during the pregnancy is related to poor maternal self-care behaviours, which may influence the baby's health, and it places a woman at significant risk of developing postpartum depression. Many women are unwilling to take medication during their pregnancy and are often interested in other forms of treatment. The review found only one trial involving 61 US women evaluating maternal massage and depression-specific acupuncture (the insertion of needles into the tissue for remedial purposes) for the treatment of antenatal depression. This trial provided insufficient evidence to determine if these therapies are effective treatment for antenatal depression. Further research is needed.

Résumé simplifié

Interventions (autres que pharmacologiques, psychosociales ou psychologiques) pour le traitement de la dépression prénatale

Interventions (autres que pharmacologiques, psychosociales ou psychologiques) pour le traitement de la dépression prénatale

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si le massage maternel ou les interventions d'acupuncture spécifiques à la dépression étaient efficaces pour traiter la dépression prénatale.

Bien que la grossesse ait été considérée comme une période de bien-être émotionnel pour la plupart des femmes, environ 12 % souffrent de dépression prénatale. Les recherches suggèrent que les femmes à faible revenu, qui manquent de soutien social, exposées à un stress important ou à des événements négatifs et qui manquent de relations, présentent un risque accru de développer une dépression prénatale. Malheureusement, la dépression pendant la grossesse est associée à de mauvais comportements d'autosoins maternels qui peuvent avoir un impact sur la santé du bébé et expose la femme à un risque accru de dépression du post-partum. De nombreuses femmes refusent de prendre des médicaments pendant leur grossesse et préfèrent d'autres formes de traitement. Cette analyse documentaire n'a trouvé qu'un seul essai portant sur 61 américaines évaluant le massage maternel et l'acupuncture spécifique à la dépression (insertion d'aiguilles dans les tissus à des fins curatives) pour le traitement de la dépression prénatale. Cet essai n'a pas fourni suffisamment de preuves pour déterminer si ces traitements étaient efficaces contre la dépression prénatale. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary