Intervention Review

Single dose oral lumiracoxib for postoperative pain in adults

  1. Yvonne M Roy1,*,
  2. Sheena Derry2,
  3. R Andrew Moore2

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 7 JUL 2010

Assessed as up-to-date: 5 MAR 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD006865.pub2


How to Cite

Roy YM, Derry S, Moore RA. Single dose oral lumiracoxib for postoperative pain in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 7. Art. No.: CD006865. DOI: 10.1002/14651858.CD006865.pub2.

Author Information

  1. 1

    Pain Research Unit, Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group, Oxford, UK

  2. 2

    University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK

*Yvonne M Roy, Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group, Pain Research Unit, The Churchill Hospital, Old Road, Oxford, OX3 7LJ, UK. yvonne.roy@pru.ox.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 7 JUL 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Lumiracoxib is a selective cyclooxygenase-2 (COX-2) inhibitor. COX-2 inhibitors were developed to avoid COX-1-related gastrointestinal (GI) problems while maintaining the analgesic and anti-inflammatory activity of traditional non-steriodal anti-inflammatory drugs (NSAIDs).

Objectives

To review the analgesic efficacy, duration of analgesia, and adverse effects of a single oral dose of lumiracoxib for moderate to severe postoperative pain in adults.

Search methods

We searched Cochrane CENTRAL, MEDLINE, and EMBASE to February 2010.

Selection criteria

Single oral dose, randomised, double-blind, placebo-controlled trials of lumiracoxib for relief of established moderate to severe postoperative pain in adults.

Data collection and analysis

Studies were assessed for methodological quality and the data extracted by two review authors independently. Summed total pain relief over six hours (TOTPAR 6) was used to calculate the number of participants achieving at least 50% pain relief. These derived results were used to calculate, with 95% confidence intervals, the relative benefit compared to placebo, and the number needed to treat (NNT) for one participant to experience at least 50% pain relief over six hours. Numbers of participants using rescue medication, and time to use of rescue medication, were sought as additional measures of efficacy. Information on adverse events and withdrawals was collected.

Main results

In this updated review four studies met the inclusion criteria. In total 366 participants were treated with lumiracoxib 400 mg, 51 with lumiracoxib 100 mg, and 212 with placebo. Active comparators were naproxen 500 mg, rofecoxib 50 mg, celecoxib 200 mg, celecoxib 400 mg, and ibuprofen 400 mg. With lumiracoxib 400 mg 50% of participants had at least 50% pain relief over six hours, compared with 8% given placebo; RB 6.9 (95% CI 4.1 to 12), NNT 2.4 (2.1 to 2.8).

Median time to onset of analgesia was shorter for lumiracoxib 400 mg (0.6 to 1.5 hours) than placebo (>12 hours). Fewer participants needed rescue medication with lumiracoxib (64%) than with placebo (91%) over 12 to 24 hours; NNT to prevent remedication 3.7 (2.9 to 5.0). The weighted median time to use of rescue medication was 9.4 hours for lumiracoxib 400 mg and 1.7 hours for placebo.

Adverse events were generally mild to moderate in severity, with one serious event reported in a placebo patient.

Authors' conclusions

Lumiracoxib 400 mg given as a single oral dose is an effective analgesic for acute postoperative pain, and has a relatively long duration of action. Adverse events with lumiracoxib did not differ from placebo.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Single dose oral lumiracoxib (Prexige®) for acute postoperative pain relief in adults

Postoperative pain is often poorly managed. Cyclooxygenase inhibitors (COX-2) pain relieving drugs were developed with the aim of reducing the gastrointestinal side effects of non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs). Lumiracoxib 400 mg provided rapid, effective, and sustained relief of postoperative pain in four studies in dental and orthopaedic surgery. Of 366 participants treated with lumiracoxib 400 mg half experienced a high level of pain relief (at least 50% pain relief over a six hour period), compared with 8% given placebo. The duration of analgesia was relatively long at 9 hours, and fewer participants needed to use rescue medication with lumiracoxib than with placebo. Adverse event data was inconsistently reported, but no serious adverse events occurred in any patient taking lumiracoxib in these studies.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Dose unique de lumiracoxib par voie orale pour la douleur postopératoire chez l'adulte

Contexte

Le lumiracoxib est un inhibiteur sélectif de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2). Les inhibiteurs de la COX-2 ont été développés pour éviter les problèmes gastro-intestinaux (GI) associés à la COX-1 tout en conservant l'activité analgésique et anti-inflammatoire des anti-inflammatoires non-stéroïdiens traditionnels (AINS).

Objectifs

Étudier l'efficacité analgésique, la durée de l'analgésie et les effets indésirables d'une dose unique de lumiracoxib par voie orale pour la douleur postopératoire modérée à sévère chez l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté CENTRAL, MEDLINE et EMBASE jusqu'en février 2010.

Critères de sélection

Essais randomisés en double aveugle et contrôlés par placebo portant sur une dose unique de lumiracoxib par voie orale pour soulager la douleur postopératoire modérée à sévère établie chez l'adulte.

Recueil et analyse des données

La qualité méthodologique des études a été évaluée et les données ont été extraites par deux auteurs de revue de manière indépendante. Le soulagement total de la douleur pendant six heures (TOTPAR 6) a été utilisé pour calculer le nombre de participants atteignant un soulagement de la douleur d'au moins 50 %. Les résultats obtenus ont été utilisés pour calculer, avec des intervalles de confiance de 95 %, le bénéfice relatif par rapport à un placebo et le nombre de sujets à traiter (NST) pour qu'un participant ressente un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant six heures. Le nombre de participants utilisant des médicaments de secours ainsi que le délai avant usage d'un tel médicament ont été identifiés comme mesures supplémentaires de l'efficacité. Des informations sur les événements indésirables et les arrêts prématurés ont été recueillies.

Résultats Principaux

Dans le cadre de cette revue mise à jour, quatre études étaient conformes aux critères d'inclusion. Au total, 366 participants étaient traités au lumiracoxib 400 mg, 51 au lumiracoxib 100 mg et 212 au placebo. Les comparateurs actifs étaient le naproxène 500 mg, le rofécoxib 50 mg, le célécoxib 200 mg, le célécoxib 400 mg et l'ibuprofène 400 mg. Avec le lumiracoxib 400 mg, 50 % des participants ressentaient un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant six heures, contre 8 % avec le placebo ; BR de 6,9 (IC à 95 %, entre 4,1 et 12), NST de 2,4 (entre 2,1 et 2,8).

Le délai médian d'apparition de l'analgésie était plus court avec le lumiracoxib 400 mg (de 0,6 à 1,5 heure) qu'avec le placebo (> 12 heures). Moins de participants avaient besoin d'un médicament de secours avec le lumiracoxib (64 %) qu'avec le placebo (91 %) pendant 12 à 24 heures ; NST pour prévenir la prise d'une nouvelle dose de 3,7 (entre 2,9 et 5,0). Le délai médian pondéré d'utilisation du médicament de secours était de 9,4 heures pour le lumiracoxib 400 mg et de 1,7 heure pour le placebo.

Les événements indésirables présentaient généralement une gravité légère à modérée, avec un événement grave rapporté chez un patient traité au placebo.

Conclusions des auteurs

Le lumiracoxib 400 mg administré en dose unique par voie orale est un analgésique efficace pour soulager la douleur postopératoire aiguë et présente une durée d'action relativement longue. Les événements indésirables associés au lumiracoxib étaient les mêmes que pour le placebo.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Dose unique de lumiracoxib par voie orale pour la douleur postopératoire chez l'adulte

Dose unique de lumiracoxib (Prexige®) par voie orale pour soulager la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

La douleur postopératoire est souvent mal gérée. Les analgésiques inhibiteurs de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) ont été développés pour réduire les effets secondaires gastro-intestinaux des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS). Le lumiracoxib 400 mg permettait un soulagement rapide, efficace et durable de la douleur postopératoire dans quatre études portant sur une chirurgie dentaire et orthopédique. Sur 366 participants traités au lumiracoxib 400 mg, la moitié présentait un soulagement important de la douleur (soulagement d'au moins 50 % pendant 6 heures), contre 8 % chez les participants ayant reçu un placebo. La durée de l'analgésie était relativement longue (9 heures) et moins de participants avaient besoin d'utiliser un médicament de secours avec le lumiracoxib qu'avec le placebo. Les événements indésirables n'étaient pas systématiquement rapportés mais aucun événement indésirable grave n'a été observé chez les patients traités au lumiracoxib dans le cadre de ces études.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français