This is not the most recent version of the article. View current version (31 JAN 2014)

Intervention Review

Ovulation triggers in anovulatory women undergoing ovulation induction

  1. Korula George1,*,
  2. Raju Nair2,
  3. Prathap Tharyan3

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 16 JUL 2008

Assessed as up-to-date: 25 FEB 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD006900.pub2

How to Cite

George K, Nair R, Tharyan P. Ovulation triggers in anovulatory women undergoing ovulation induction. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 3. Art. No.: CD006900. DOI: 10.1002/14651858.CD006900.pub2.

Author Information

  1. 1

    Christian Medical College and Hospital, Reproductive Medicine Unit, Vellore-, Tamil Nadu, India

  2. 2

    Christian Medical College Hospital, Reproductive Medicine Unit, Vellore, Tamil Nadu, India

  3. 3

    Christian Medical College, South Asian Cochrane Network & Centre, Prof. BV Moses & ICMR Advanced Centre for Research & Training in Evidence Informed Health Care, Vellore, Tamil Nadu, India

*Korula George, Reproductive Medicine Unit, Christian Medical College and Hospital, Ida Scudder Road, Vellore-, Tamil Nadu, 632004, India. gkorula@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 JUL 2008

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (31 JAN 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Background

Anovulation is a common cause for infertility. Drugs used to treat anovulation include selective estrogen receptor modulators, aromatase inhibitors and gonadotrophins. Ovulation triggers are used with these drugs, in order to time intercourse. Ovulation triggers without reliable evidence of oocyte maturity could be inappropriately timed, increase costs and psychological stress. This review evaluates different ovulation triggers used when treating anovulatory women with ovulation inducing agents compared to spontaneous ovulation.

Objectives

To determine the efficacy of administering an ovulation trigger compared to spontaneous ovulation in anovulatory women being treated with ovulation inducing agents.

Search methods

We searched the Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (August week 1 2007), Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Cochrane library issue 3 2007) and the electronic databases MEDLINE (1950 July week 4 2007), EMBASE(1980 to week 31 2007) and CINAHL (1982 to August week 1 2007) for studies in all languages.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCT).

Data collection and analysis

Two authors independently selected trials, assessed quality and extracted data. Disagreement was resolved by discussion with the third author and by contacting trial authors. Categorical data were analysed using relative risks and their 95% confidence intervals. A random effects model was used in the presence of significant heterogeneity.

Main results

Two RCTs comparing urinary hCG versus no treatment in anovulatory women receiving clomiphene citrate were identified. Urinary hCG did not result in increases in the primary outcome of live birth rate over no treatment { OR 0.98, 95% CI 0.52 to 1.83}.

Among the secondary outcomes, urinary hCG did not increase ovulation rate ( OR 0.95, 95% CI 0.49 to 1.83), clinical pregnancy rate (OR 1.02, 95% CI 0.56 to 1.88), multiple pregnancy rate (OR 0.47, 95% CI 0.05 to 4.59), miscarriage rate( OR 1.18, 95% CI 0.18 to 7.66) and preterm delivery (OR 0.12,95% CI 0.00 to 6.29) compared to no treatment.

Trials evaluating other ovulation triggers were not identified.

Authors' conclusions

There is inadequate evidence to recommend or refute the use of urinary hCG, as an ovulation trigger, in anovulatory women being treated with clomiphene citrate. We did not find trials evaluating the use of ovulation triggers in anovulatory women, being treated with other ovulation inducing agents.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Use of ovulation triggers in women being treated with ovulatory drugs.

When infertility is due to failure of an egg to grow (anovulation) fertility drugs are used to stimulate growth. When the egg reaches maturity, as judged by ultrasound, its release (ovulation) is often prompted by use of an ovulation trigger in the belief that it may help in timing intercourse, thus leading to better pregnancy rates. This review included two small, good quality trials evaluating the use of urinary hCG as an ovulation trigger (in normal intercourse cycles), in women receiving clomiphene citrate as an ovulatory agent. The combined results do not support the routine use of ovulation triggers, but we are unable to refute the value of this practice as the trials and participants were few in number. Trials involving other ovulation triggers and other fertility drugs were not available. More research in this area is required.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Déclencheurs d'ovulation chez la femme anovulatoire sous induction de l'ovulation

Contexte

L'anovulation est une cause fréquente d'infertilité. Les médicaments utilisés pour traiter l'anovulation comprennent les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes, les inhibiteurs de l'aromatase et les gonadotrophines. Les déclencheurs d'ovulation sont utilisés avec ces médicaments afin de planifier les rapports sexuels. Les déclencheurs d'ovulation sans preuves fiables de la maturité des ovocytes pourraient être programmés de manière inadaptée, augmenter les coûts et le stress psychologique. Cette revue évalue différents déclencheurs d'ovulation utilisés dans le cadre du traitement des femmes anovulatoires avec des agents induisant l'ovulation comparé à une ovulation spontanée.

Objectifs

Déterminer l'efficacité de l'administration d'un déclencheur d'ovulation comparé à une ovulation spontanée chez les femmes anovulatoires traitées avec des agents induisant l'ovulation.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché des études dans toutes les langues dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité (1ère semaine d'aôut 2007), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL Cochrane library numéro 3 2007) et les bases de données électroniques MEDLINE (de 1950 à la 4ème semaine de juillet 2007), EMBASE(de 1980 à la semaine 31 de 2007) et CINAHL (de 1982 à la 1ère semaine de 2007).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont sélectionné les essais, évalué la qualité et extrait les données de manière indépendante. Les désaccords ont été résolus par une discussion avec le troisième auteur et en contactant les auteurs des essais. Les données catégorielles ont été analysées en utilisant des risques relatifs et leurs intervalles de confiance à 95 %. Un modèle à effets aléatoires a été utilisé en cas d'hétérogénéité significative.

Résultats Principaux

Deux ECR comparant l'hCG urinaire versus l'absence de traitement chez des femmes anovulatoires recevant du citrate de clomiphène ont été identifiés. L'hCG urinaire n'a pas entraîné d'augmentations du critère de jugement principal, le taux de naissances vivantes, par rapport à l'absence de traitement {RC 0,98, IC à 95 % 0,52 à 1,83}.

Parmi les critères de jugement secondaires, l'hCG urinaire n'a pas augmenté le taux d'ovulation (RC 0,95, IC à 95 % 0,49 à 1,83), le taux de grossesses cliniques (RC 1,02, IC à 95 % 0,56 à 1,88), le taux de grossesses multiples (RC 0,47, IC à 95 % 0,05 à 4,59), le taux de fausses couches (RC 1,18, IC à 95 % 0,18 à 7,66) et les accouchements prématurés (R 0,12, IC à 95 % 0,00 à 6,29) comparé à l'absence de traitement .

Il n'a pas été identifié d'essais évaluant d'autres déclencheurs d'ovulation.

Conclusions des auteurs

Les preuves ne permettent pas de recommander ou de récuser l'utilisation de l'hCG urinaire comme déclencheur d'ovulation chez les femmes anovulatoires traitées avec du citrate de clomiphène. Nous n'avons pas trouvé d'essais évaluant l'utilisation de déclencheurs d'ovulation chez des femmes anovulatoires traitées avec d'autres agents induisant l'ovulation.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Déclencheurs d'ovulation chez la femme anovulatoire sous induction de l'ovulation

Utilisation de déclencheurs d'ovulation chez la femme traitée avec des médicaments ovulatoires.

Lorsque l'infertilité est due à l'absence de développement d'un ovule (anovulation), des médicaments contre la stérilité sont utilisés pour stimuler la croissance. Lorsque l'ovule parvient à maturité, comme cela est évalué par échographie, sa libération (ovulation) est souvent provoquée par l'utilisation d'un déclencheur d'ovulation dans l'espoir que cela puisse aider à prévoir les rapports sexuels, conduisant ainsi à de meilleurs taux de grossesses. Cette revue a inclus deux essais de bonne qualité, de petite taille, évaluant l'utilisation de l'hCG urinaire comme déclencheur d'ovulation (dans les cycles normaux de rapports sexuels) chez des femmes recevant du citrate de clomiphène comme agent ovulatoire. Les résultats combinés ne soutiennent pas l'utilisation systématique de déclencheurs d'ovulation, mais nous ne sommes pas en mesure de récuser la valeur de cette pratique, car les essais et les participantes ont été trop peu nombreux. Il n'y avait pas d'essais portant sur d'autres déclencheurs d'ovulation et d'autres médicaments contre la stérilité. Des recherches supplémentaires doivent être menées dans ce domaine.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

針對進行排卵誘發之排卵障礙婦女而使用之排卵啟動劑

研究背景

排卵障礙是常見之不孕原因。用於治療排卵困難之藥物包括選擇性雌激素受體調控劑、芳香?抑制劑、及促性激素。為計算行房時機,其會與此等藥物共同使用排卵啟動劑。不具可靠卵母細胞成熟度證據之排卵啟動可能會造成不適當之時機計算,增加成本及心理壓力。本回顧相較於自然排卵,評估在以排卵誘發劑治療排卵障礙婦女時所用之不同排卵啟動劑。

研究目的

針對接受排卵誘發劑治療之排卵障礙婦女,判定投與排卵啟動劑相較於自然排卵之功效。

检索方法

我們搜尋the Menstrual Disorders以及Subfertility Group Trials Register (August week 1 2007)、 Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Cochrane library issue 3 2007) 以及以下電子資料庫: MEDLINE (1950年–2007年7月第4周)、 EMBASE(1980年–2007年第31周)以及CINAHL (1982年–2007年8月第1周)以找出各種語言的研究。

纳入标准

隨機對照試驗(randomised controlled trials;RCT)。

数据收集与分析

由2名作者獨立選擇試驗、評估品質、並摘錄數據。藉著與第3位作者討論或是連絡試驗作者而解決爭議。類別數據使用相對風險及其95%信賴區間而分析。於存在顯著異質性時使用隨機效果模型。

主要结果

共辨識出2項RCTs,針對接受clomiphene citrate治療之排卵障礙婦女,比較接受泌尿型hCG注射與無治療。泌尿型hCG並不會使首要結果活產率產生高於無治療者之增加{ OR 0.98, 95% CI 0.52 − 1.83}。在次要結果中,相較於無治療者,尿液型hCG並未提升排卵率(OR 0.95, 95% CI 0.49 − 1.83)、臨床懷孕率(OR 1.02, 95% CI 0.56 − 1.88)、多胎懷孕率(OR 0.47, 95% CI 0.05 − 4.59)、流產率(OR 1.18, 95% CI 0.18 − 7.66)、以及早產率 (OR 0.12,95% CI 0.00 − 6.29)。並未發現評估其他排卵啟動劑之試驗。

作者结论

並無適當之證據可建議或反駁針對接受 clomiphene citrate 治療之排卵障礙婦女使用尿液型hCG作為排卵啟動劑。我們並未發現針對正在接受其他排卵誘發劑治療之排卵障礙婦女評估使用排卵啟動劑之試驗。

 

概要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

針對進行排卵誘發之排卵障礙婦女而使用之排卵啟動劑

排卵啟動劑對於正在接受排卵藥物治療之婦女的用途:當不孕症係因卵子無法生長(排卵障礙)而造成時,其會使用藥物以刺激生長。當以超音波判斷卵已成熟時,其常會藉著使用排卵啟動劑而刺激其釋出(排卵),因其相信此可協助計算行房時機,故可造成較佳之懷孕率。本回顧共收錄2項小型、品質良好之試驗,其針對接受clomiphene citrate作為排卵劑之婦女,評估使用尿液型hCG作為排卵啟動劑(在正常之行房週期中)。其結合之結果並無法支持應常規使用排卵啟動劑,但我們亦無法駁斥此種實務之價值,因為試驗及參與者之數目皆過少。並無涉及其他排卵啟動劑及其他受胎藥之試驗。仍需要對此領域進行更多之研究。

翻译注解