Heliox inhalation therapy for bronchiolitis in infants

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Acute viral bronchiolitis is associated with airway obstruction and turbulent gas flow. Heliox, a mixture of oxygen and the inert gas helium, may improve gas flow through high-resistance airways and decrease the work of breathing.

Objectives

To assess heliox in addition to standard medical care for acute bronchiolitis in infants.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2009, issue 2), which includes the Cochrane Acute Respiratory Infections (ARI) Group's Specialised Register, MEDLINE (1966 to June 2009), EMBASE (June 2009), LILACS (May 2009) and the NIH web site (May 2009).

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs of heliox in infants with acute bronchiolitis.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed trial quality. We pooled data from individual trials.

Main results

We included four trials involving 84 infants under two years of age with respiratory distress secondary to bronchiolitis caused by respiratory syncytial virus (RSV) and requiring paediatric intensive care unit (PICU) hospitalisation. We found that infants treated with heliox inhalation had a significantly lower mean clinical respiratory score in the first hour after starting treatment when compared to those treated with air or oxygen inhalation (mean difference (MD) -1.15, 95% confidence interval (CI) -1.98 to -0.33, P = 0.006, n = 69). There was no clinically significant reduction in the rate of intubation (risk ratio (RR) 1.38, 95% CI 0.41 to 4.56, P = 0.60, n = 58), in the need for mechanical ventilation (RR 1.11, 95% CI 0.36 to 3.38, P = 0.86, n = 58), or in the length of stay in a PICU (MD = -0.15 days, 95% CI -0.92 to 0.61, P = 0.69, n = 58). No adverse events related to heliox inhalation were reported.

Authors' conclusions

Current evidence suggests that the addition of heliox therapy may significantly reduce a clinical score evaluating respiratory distress in the first hour after starting treatment in infants with acute RSV bronchiolitis. Nevertheless, there was no reduction in the rate of intubation, in the need for mechanical ventilation, or in the length of PICU stay. Further studies with homogeneous logistics in their heliox application are needed. Such studies would provide necessary information as to the appropriate place for heliox in the therapeutic schedule for severe bronchiolitis.

Résumé scientifique

Inhalation d'héliox dans le traitement de la bronchiolite chez le nourrisson

Contexte

La bronchiolite virale aiguë est associée à une obstruction des voies respiratoires et à un flux de gaz turbulent. L'héliox, un mélange d'oxygène et d'hélium (gaz inerte), pourrait améliorer le flux gazeux lorsque la résistance des voies respiratoires est très élevée et faciliter la respiration.

Objectifs

Évaluer les effets de l'héliox en complément des soins médicaux standard dans la bronchiolite aiguë chez le nourrisson.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2009, numéro 2), qui inclut le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës (IRA), ainsi que MEDLINE (1966 à juin 2009), EMBASE (juin 2009), LILACS (mai 2009) et le site Web du NIH (mai 2009).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR portant sur l'administration d'héliox chez des nourrissons atteints de bronchiolite aiguë.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante. Nous avons combiné les données des essais individuels.

Résultats principaux

Nous avons inclus quatre essais portant sur 84 nourrissons de moins de deux ans atteints de détresse respiratoire secondaire à une bronchiolite causée par le virus respiratoire syncytial (VRS) et exigeant une hospitalisation dans une unité de soins intensifs pédiatriques (USIP). Nous avons observé que les nourrissons traités par inhalation d'héliox présentaient un score respiratoire clinique moyen significativement inférieur au cours de la première heure suivant le début du traitement par rapport aux nourrissons traités par inhalation d'air ou d'oxygène (différence moyenne (DM) de -1,15, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -1,98 et -0,33, P = 0,006, n = 69). Aucune réduction cliniquement significative n'était observée en termes de taux d'intubation (risque relatif (RR) de 1,38, IC à 95 %, entre 0,41 et 4,56, P = 0,60, n = 58), de recours à une ventilation mécanique (RR de 1,11, IC à 95 %, entre 0,36 et 3,38, P = 0,86, n = 58), ou de durée de séjour dans une USIP (DM = -0,15 jour, IC à 95 %, entre -0,92 et 0,61, P = 0,69, n = 58). Aucun événement indésirable associé à l'inhalation d'héliox n'était rapporté.

Conclusions des auteurs

Les preuves actuelles suggèrent que l'ajout d'un traitement à l'héliox pourrait entraîner une réduction significative d'un score clinique évaluant la détresse respiratoire au cours de la première heure suivant le début du traitement chez les nourrissons atteints de bronchiolite VRS aiguë. Néanmoins, aucune réduction n'était rapportée en termes de taux d'intubation, de recours à une ventilation mécanique ou de durée de séjour en USIP. D'autres études utilisant une même méthode d'administration d'héliox sont nécessaires. De telles études permettraient d'obtenir les informations nécessaires concernant le rôle de l'héliox dans le programme thérapeutique de la bronchiolite sévère.

Plain language summary

Heliox inhalation therapy for bronchiolitis in infants

Bronchiolitis is the leading cause of hospitalisation among infants in high-income countries. Common symptoms include a runny nose, cough and dyspnoea (difficulty breathing) often with bronchospasm (sudden narrowing of the airways) and resultant wheezing. Approximately 20% of all infants experience wheezing associated with respiratory syncytial virus in the first year of life, and 2% to 3% require hospitalisation for this illness. In this review, we selected trials that objectively assessed the effect of the addition of heliox to standard medical care for acute bronchiolitis. Heliox is a mixture of oxygen and the gas helium.

We retrieved four trials involving children under two years of age with respiratory distress secondary to bronchiolitis, which was sufficiently life-threatening to lead to hospitalisation in a paediatric intensive care unit. Pooled results from two trials (where the following data were available) failed to demonstrate a reduction in the need for mechanical ventilation, the rate of intubation (placement of a tube in the airway) or in the length of stay in a paediatric intensive care unit. However, three trials, involving 69 infants, used a clinical respiratory score system, with increased severity receiving a higher score. The pooled results show that infants treated with heliox inhalation had a statistically significant reduction in this respiratory score in the first hour. The only trial which assessed changes after 24 hours of heliox treatment failed to demonstrate any significant reduction in any of our outcome measures.

The trials included in this review had several potential biases and also used four different methods for delivering heliox. Also, importantly, only two trials assessed the reduction in the need for intubation for infants with acute bronchiolitis (58 infants, all hospitalised in a paediatric intensive care unit).

Further studies which all use the same method of heliox application are needed. Such studies would provide necessary information about the appropriate place of heliox in the management of severe bronchiolitis.

Résumé simplifié

Inhalation d'héliox dans le traitement de la bronchiolite chez le nourrisson

La bronchiolite est la première cause d'hospitalisation chez les nourrissons des pays à revenus élevés. Les symptômes les plus fréquents incluent un écoulement nasal, de la toux et une dyspnée (difficulté à respirer), souvent accompagnés de bronchospasme (rétrécissement soudain des voies respiratoires) et d'une respiration sifflante subséquente. Environ 20 % de l'ensemble des nourrissons présentent une respiration sifflante associée au virus respiratoire syncytial au cours de leur première année de vie, et 2 à 3 % doivent être hospitalisés pour cette raison. Dans cette revue, nous avons sélectionné les essais évaluant objectivement les effets de l'ajout d'héliox aux soins médicaux standard dans la bronchiolite aiguë. L'héliox est un mélange d'oxygène et d'hélium.

Nous avons obtenu quatre essais portant sur des enfants de moins de deux ans atteints de détresse respiratoire secondaire à une bronchiolite suffisamment grave pour entraîner une hospitalisation dans une unité de soins intensifs pédiatriques. Les résultats combinés de deux essais (pour lesquels les données suivantes étaient disponibles) ne révélaient aucune réduction du recours à une ventilation mécanique, du taux d'intubation (placement d'un tube dans les voies respiratoires) ou de la durée du séjour dans une unité de soins intensifs pédiatriques. Néanmoins, trois essais portant sur 69 nourrissons utilisaient un système de score respiratoire clinique dans lequel une gravité supérieure était associée à un score plus élevé. Les résultats combinés indiquent que les nourrissons traités par inhalation d'héliox présentaient une réduction statistiquement significative du score respiratoire au cours de la première heure. Le seul essai qui évaluait les changements 24 heures après le traitement à l'héliox ne montrait aucune réduction significative pour aucune des mesures de résultats examinées dans cette revue.

Les essais inclus dans cette revue présentaient plusieurs biais potentiels et utilisaient quatre méthodes différentes pour l'administration d'héliox. De plus, il est important de signaler que deux essais seulement évaluaient la réduction du recours à l'intubation chez des nourrissons atteints de bronchiolite aiguë (58 nourrissons, tous hospitalisés dans une unité de soins intensifs pédiatriques).

D'autres études utilisant toutes la même méthode d'administration d'héliox sont nécessaires. De telles études permettraient d'obtenir les informations nécessaires concernant le rôle de l'héliox dans la prise en charge de la bronchiolite sévère.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 17th October, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary