Functional analysis-based interventions for challenging behaviour in dementia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Functional analysis (FA) for the management of challenging behaviour is a promising behavioural intervention that involves exploring the meaning or purpose of an individual’s behaviour. It extends the ‘ABC’ approach of behavioural analysis, to overcome the restriction of having to derive a single explanatory hypothesis for the person’s behaviour. It is seen as a first line alternative to traditional pharmacological management for agitation and aggression. FA typically requires the therapist to develop and evaluate hypotheses-driven strategies that aid family and staff caregivers to reduce or resolve a person’s distress and its associated behavioural manifestations.

Objectives

To assess the effects of functional analysis-based interventions for people with dementia (and their caregivers) living in their own home or in other settings.

Search methods

We searched ALOIS: the Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group’s Specialized Register on 3 March 2011 using the terms: FA, behaviour (intervention, management, modification), BPSD, psychosocial and Dementia.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) with reported behavioural outcomes that could be associated with functional analysis for the management of challenging behaviour in dementia.

Data collection and analysis

Four reviewers selected trials for inclusion. Two reviewers worked independently to extract data and assess trial quality, including bias. Meta-analyses for reported incidence, frequency, severity of care recipient challenging behaviour and mood (primary outcomes) and caregiver reaction, burden and mood were performed. Details of adverse effects were noted.

Main results

Eighteen trials are included in the review. The majority were in family care settings. For fourteen studies, FA was just one aspect of a broad multi-component programme of care. Assessing the effect of FA was compromised by ill-defined protocols for the duration of component parts of these programmes (i.e. frequency of the intervention or actual time spent). Therefore, establishing the real effect of the FA component was not possible.

Overall, positive effects were noted at post-intervention for the frequency of reported challenging behaviour (but not for incidence or severity) and for caregiver reaction (but not burden or depression). These effects were not seen at follow-up.

Authors' conclusions

The delivery of FA has been incorporated within wide ranging multi-component programmes and study designs have varied according to setting - i.e. family care, care homes and hospital, with surprisingly few studies located in care homes. Our findings suggest potential beneficial effects of multi-component interventions, which utilise FA. Whilst functional analysis for challenging behaviour in dementia care shows promise, it is too early to draw conclusions about its efficacy.

Résumé scientifique

Interventions basées sur une analyse fonctionnelle permettant de gérer un comportement turbulent lié à la démence

Contexte

Une analyse fonctionnelle (AF) pour la gestion d'un comportement turbulent est une intervention comportementale prometteuse consistant à explorer la signification ou l'objectif du comportement d'une personne. Elle développe l'approche ABC de l'analyse comportementale afin de surmonter la restriction consistant à trouver une hypothèse explicative unique pour justifier le comportement d'une personne. Elle est considérée comme une alternative de première intention à la gestion pharmacologique classique pour le traitement de cas d'agitation et d'agression. Une AF exige généralement que le thérapeute développe et évalue des stratégies guidées par des hypothèses afin d'aider la famille et les soignants à réduire ou résoudre la détresse d'une personne, ainsi que ses manifestations comportementales associées.

Objectifs

Évaluer les effets d'interventions basées sur une analyse fonctionnelle destinées à des personnes atteintes de démence (et leurs soignants) habitant à leur domicile ou dans un cadre autre.

Stratégie de recherche documentaire

Le 3 mars 2011, nous avons effectué des recherches dans ALOIS : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs, en utilisant les termes : AF, comportement (intervention, gestion, modification), SCPD, psychosocial et démence.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) composés de résultats comportementaux signalés pouvant être associés à une analyse fonctionnelle pour la gestion d'un comportement turbulent lié à la démence.

Recueil et analyse des données

Quatre relecteurs ont sélectionné des essais pour l'inclusion. Deux relecteurs ont indépendamment extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais, y compris les risques de biais. Des méta-analyses ont été réalisées pour l'incidence, la fréquence, la gravité du comportement turbulent et l'humeur du bénéficiaire de soins (principaux critères de jugement), ainsi que pour la réaction, le sentiment de fardeau et l'humeur des soignants, qui ont été signalés. Des détails concernant des effets indésirables ont été observés.

Résultats principaux

Dix-huit essais sont inclus dans cette revue. La majorité était réalisée dans des centres d'assistance aux familles. Dans 14 études, l'AF n'était qu'une partie d'un programme de soins étendu et à composantes multiples. L'évaluation des effets de l'AF était compromise par des protocoles mal définis concernant la durée des différentes composantes de ces programmes (c'est-à-dire, la fréquence ou le temps consacré à ces interventions). Par conséquent, il était impossible d'établir les effets réels d'une AF.

Dans l'ensemble, des effets positifs étaient observés après l'intervention au niveau de la fréquence du comportement turbulent signalé (mais pas son incidence ou sa gravité) ou de la réaction du soignant (mais pas son sentiment de fardeau ou son état dépressif). Ces effets n'étaient pas constatés lors de la visite de suivi.

Conclusions des auteurs

La réalisation d'une AF était intégrée à des programmes étendus et à composantes multiples et la conception des études variait selon l'établissement, à savoir des centres d'assistance aux familles, des établissements de soins et des hôpitaux, avec étonnement peu d'études réalisées dans des établissements de soins. Nos découvertes suggèrent des effets bénéfiques potentiels concernant les interventions à composantes multiples ayant recours à une AF. Bien que l'analyse fonctionnelle d'un comportement turbulent dans un cas de démence semble prometteuse, il est trop tôt pour tirer des conclusions quant à son efficacité.

アブストラクト

背景

挑発的行動(challenging behaviour)の管理のための機能分析(FA)は有望な行動介入であって、個人の行動の意味や目的の探索が含まれる。その人の行動に関して単一の説明仮説を導き出さなければならないという制約を克服するために、それは行動分析の'ABC'分析手法を拡大したものである。またそれは激越や攻撃性に対する従来の薬理学的管理に代わる第一選択肢として捉えられている。通常FAには、患者の苦痛やその行動的随伴症状を家族やスタッフ介護者が軽減または解決する助けとなる仮説に基づく治療戦略を考案、評価する治療が必要である。

目的

自宅またはその他の環境に暮らす認知症患者(およびその介護者)を対象として、機能分析に基づく介入の効果を評価する。

検索戦略

2011年3月3日にALOIS: the Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group's Specialized Registerを検索し、 以下の検索語を使用した:FA、behaviour(intervention, management, modification)、BPSD、psychosocial、Dementia。

選択基準

認知症における問題行動の管理において、機能分析と関連付けられる行動アウトカムを報告したランダム化比較試験(RCT)。

データ収集と分析

4名のレビューアが、対象とする試験を選択した。2名のレビューアが個別にデータを抽出し、バイアスを含めて試験の質を評価した。ケアを受ける患者の挑発的行動および気分について報告された発生率、頻度、重症度(以上、主要アウトカム)、また介護者の反応や負担、気分に関するメタアナリシスを行った。有害作用の詳細について言及があった。

主な結果

本レビューでは、18件の試験が含まれた。その大半が、在宅介護を背景としていた。14件の試験で、FAは大きな多要素のケアプログラムの一つでしかなかった。FAが及ぼす影響の評価は、これらのプログラムの構成要素の継続期間に関して、プロトコル(即ち、介入頻度や実際に費やされる時間)の定義が不明確であったために悪影響を受けた。したがって、FA要素による実際の影響を明らかにすることはできなかった。 全体として見ると、(発生率や重症度ではなく)報告された挑発的行動の頻度や(負担やうつ病ではなく)介護者の反応で、介入後に良い影響が認められた。ただ、こうした影響は、フォローアップ時には認められなかった。

著者の結論

FAの実践は、大きな多要素のプログラム内に組み込まれ、試験デザインは背景-即ち、在宅介護か、介護施設か、病院か-によって異なっており、介護施設で行われた試験は驚くほど少なかった。本研究の結果より、FAを利用した多要素介入が有効となる可能性が示唆される。認知症治療における挑発的行動に対する機能分析は有望ではあるが、その有効性に関して結論を導くのは時期尚早である。

訳注

Plain language summary

Inconclusive, but promising evidence for the efficacy of functional analysis interventions for challenging behaviour in dementia

The management of challenging behaviour, such as aggression and agitation in dementia has been dominated by drug therapies such as the antipsychotics, despite their modest efficacy, side effects and potential detriment to quality of life. Functional analysis (FA) is a behavioural intervention that is described by international guidelines as the first line alternative to drug therapy for challenging behaviour. FA typically requires the therapist to develop an understanding of the function or meaning behind the person’s distressed behaviour. It uses this understanding to develop individually tailored strategies aimed at both the person with dementia and the caregivers, to relieve the distress caused by the behaviour. FA can be applied in home settings where the family or informal caregiver is offered support from a therapist, or in care homes, hospitals or assisted living settings, where training in FA and specialist support to deliver interventions is provided for staff. 

In this review we analysed the effectiveness of functional analysis-based interventions for challenging behaviour in dementia. We found eighteen randomised controlled trials suitable for analysis in all four types of care settings. The majority were in family care settings and there were surprisingly few care home based studies. Most evaluated broad programmes of care, where FA was just one component of a wide range of other interventions. This made it hard to determine the real effect of FA for the management of challenging behaviour in dementia. 

However, positive results were noted in the frequency of the person’s reported problem behaviours and the caregiver’s reaction to them. No significant effects were found for incidence or severity of mood and other problem behaviours. Similarly, no significant effects were found for caregiver mood or burden.

Whilst it is too early to reach a firm conclusion on the evidence for FA in the management of challenging behaviour in dementia, we note emerging beneficial effects on challenging behaviour where multi-component psychosocial interventions have used FA as part of the programme of care.

Résumé simplifié

Preuves peu concluantes, mais prometteuses, concernant l'efficacité des interventions basées sur une analyse fonctionnelle destinées à gérer un comportement turbulent lié à la démence

Les traitements médicamenteux, comme les antipsychotiques, sont privilégiés pour la gestion d'un comportement turbulent, comme l'agressivité et l'agitation liées à la démence, malgré leur efficacité moindre, leurs effets secondaires et leur éventuelle influence négative sur la qualité de vie. L'analyse fonctionnelle (AF) est une intervention comportementale décrite par des directives internationales servant d'alternative de première intention au traitement médicamenteux d'un comportement turbulent. Une AF permet généralement au thérapeute de comprendre le fonctionnement ou la signification qui se cache derrière le comportement perturbateur d'une personne atteinte de démence afin de développer des stratégies personnalisées adaptées à cette personne et aux soignants, pour soulager l'angoisse résultant de ce comportement. Une AF peut être réalisée à domicile où la famille ou l'aidant naturel bénéficie de l'aide d'un thérapeute, ou dans des établissements de soins, des hôpitaux ou des résidences avec assistance, dans lesquels la formation aux AF et l'aide d'un spécialiste sont à la disposition du personnel afin de réaliser ces interventions.

Dans cette revue, nous avons analysé l'efficacité des interventions basées sur une analyse fonctionnelle destinées à gérer un comportement turbulent lié à la démence. Nous avons trouvé 18 essais contrôlés randomisés pouvant être analysés pour l'ensemble des quatre types de soins. La majorité était réalisée dans des centres d'assistance aux familles et étonnement peu d'études étaient réalisées dans des établissements de soins. La plupart évaluait des programmes de soins étendus, dans lesquels l'AF n'était qu'un composant faisant partie d'un éventail d'interventions autres. Les effets réels de l'AF pour la gestion d'un comportement turbulent lié à la démence étaient d'autant plus difficiles à déterminer.

Cependant, des résultats positifs étaient observés au niveau de la fréquence des troubles comportementaux signalés d'une personne et de la réaction des soignants face à ces troubles. Aucun effet significatif n'a été trouvé concernant l'incidence ou la gravité de l'humeur et d'autres troubles comportementaux. De même, aucun effet significatif n'a été trouvé au niveau de l'humeur du soignant ou son sentiment de porter un lourd fardeau.

Bien qu'il soit trop tôt pour tirer des conclusions définitives concernant les preuves de l'efficacité d'une AF pour la gestion d'un comportement turbulent lié à la démence, nous observons l'apparition d'effets bénéfiques dans le cas d'un comportement turbulent où des interventions psychosociales à composantes multiples ont eu recours à une AF intégrée au programme de soins.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français