Intervention Review

Interventions for covert bacteriuria in children

  1. Anita Fitzgerald1,*,
  2. Rintaro Mori2,
  3. Monica Lakhanpaul3

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 15 FEB 2012

Assessed as up-to-date: 29 DEC 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD006943.pub2


How to Cite

Fitzgerald A, Mori R, Lakhanpaul M. Interventions for covert bacteriuria in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 2. Art. No.: CD006943. DOI: 10.1002/14651858.CD006943.pub2.

Author Information

  1. 1

    New Zealand Guidelines Group, Wellington, New Zealand

  2. 2

    Collaboration for Research in Global Women's and Children's Health, Tokyo, Tokyo, Japan

  3. 3

    University of Leicester, London, UK

*Anita Fitzgerald, New Zealand Guidelines Group, PO Box 10 665, The Terrace, Wellington, New Zealand. fitzgerald.anita@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 15 FEB 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Many studies investigating covert bacteriuria in children were conducted in the 1970s, but uncertainty remains about whether treatment is beneficial, because results are mixed in terms of treatment effectiveness. It is important to establish the effectiveness of antibiotics and other treatments to eliminate infection, reduce recurrence, and prevent long-term kidney damage. It is essential that treatment benefit to individual children outweigh any harm.

Objectives

This review aims to evaluate the benefits and harms of treating covert bacteriuria in children.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL in The Cochrane Library), MEDLINE (from 1966) and EMBASE (from 1988) without language restriction.

Date of last search: 28 December 2011

Selection criteria

We included randomised and quasi-randomised controlled trials that investigated any intervention for covert bacteriuria in children aged up to 18 years with culture-proven urinary tract infection (UTI) and no known urinary symptoms at the time of diagnosis.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed study quality and extracted data. Statistical analyses were performed using the random-effects model and the results were expressed as risk ratios (RR) with 95% confidence intervals (95% CI) for dichotomous outcomes and mean difference (MD) for continuous outcomes.

Main results

This review included three randomised controlled trials (RCTs) that involved 460 children (all girls). Overall, the studies were not methodologically strong. Gaps in reporting among the included studies made assessment of methodological quality challenging. One study reported that the number of children with bacteriuria was significantly reduced at follow-up six months after antibiotic treatment (RR 0.33; 95% CI 0.13 to 0.83). At follow-up two years after treatment, two studies reported that there was no evidence of a reduction in persistent bacteriuria (RR 0.32; 95% CI 0.03 to 3.44). At follow-up four to five years after initial treatment, all included studies reported that antibiotic treatment was effective in reducing the number of children with bacteriuria (RR 0.54; 95% CI 0.42 to 0.70). There were no differences in kidney growth between treated and untreated groups (MD 0.62; 95% CI -0.43 to 1.68).

None of the included studies reported data on compliance or adverse effects.

Authors' conclusions

The included studies do not provide sufficient detail about the harms and benefits of treating covert bacteriuria to enable formation of reliable conclusions. It appears that antibiotic treatment for covert bacteriuria is unlikely to benefit children in the long term.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotics for covert bacteriuria in children

Covert bacteriuria occurs when bacteria are found in urine either during routine screening or incidentally during other investigations. Unlike urinary tract infections, children with covert bacteriuria do not appear to have symptoms at the time of diagnosis. There is uncertainty about whether antibiotic treatment can help to clear infection, reduce recurrence, or prevent kidney damage. Any harmful effects of providing treatment also need to be identified and understood.

We identified three studies reporting the results on 460 girls. There was insufficient evidence about the harms and benefits of treatments to draw reliable conclusions, but it appears that antibiotic treatment is not likely to benefit children in the long term.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour le traitement d'une bactériurie latente chez les enfants

Contexte

De nombreuses études examinant une bactériurie latente chez les enfants ont été réalisées dans les années 70, mais des incertitudes subsistent, à savoir si un traitement peut être bénéfique, car les résultats sont mitigés en termes d'efficacité. L'efficacité des antibiotiques et des autres traitements afin d'éradiquer l'infection, de réduire sa récurrence et d'éviter des lésions rénales à long terme doit être identifiée. Les effets bénéfiques d'un traitement administré à des enfants doivent prévaloir sur les risques encourus.

Objectifs

Cette revue a pour objectif d'évaluer les effets bénéfiques et les risques liés à un traitement d'une bactériurie latente chez les enfants.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans The Cochrane Library), MEDLINE (à partir de 1966) et EMBASE (à partir de 1988) sans aucune restriction de langue.

Date des dernières recherches : 28 décembre 2011

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés étudiant toute intervention pour le traitement d'une bactériurie latente chez des enfants âgés de moins de 18 ans présentant une infection urinaire (IU) confirmée par culture et aucun symptôme urinaire connu au moment du diagnostic.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique de l'étude et extrait des données. Des analyses statistiques ont été effectuées en utilisant un modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous la forme de risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les données dichotomiques et de différences moyennes (DM) pour les données continues.

Résultats Principaux

Cette revue incluait trois essais contrôlés randomisés (ECR) totalisant 460 enfants (uniquement des filles). Dans l'ensemble, les études n'étaient pas fiables d'un point de vue méthodologique. Les écarts de rapports entre les études incluses rendaient difficile l'évaluation de la qualité méthodologique. Une étude signalait que le nombre d'enfants atteints d'une bactériurie avait significativement diminué lors de la visite de suivi au bout de 6 mois après un traitement antibiotique (RR 0,33 ; IC à 95 % 0,13 à 0,83). Lors de la visite de suivi deux ans après le traitement, deux études signalaient qu'il n'y avait aucune preuve d'une diminution de la bactériurie persistante (RR 0,32 ; IC à 95 % 0,03 à 3,44). Lors de la visite de suivi quatre à cinq ans après le traitement initial, toutes les études incluses signalaient qu'un traitement antibiotique était efficace pour réduire le nombre d'enfants atteints d'une bactériurie (RR 0,54 ; IC à 95 % 0,42 à 0,70). Il n'y avait aucune différence au niveau de la croissance des reins entre les groupes suivant un traitement et ceux ne suivant aucun traitement (DM 0,62 ; IC à 95 % - 0,43 à 1,68).

Aucune des études incluses n'a signalé de données relatives à l'observance ou des effets indésirables.

Conclusions des auteurs

Les études incluses fournissent des détails insuffisants qui ne permettent pas de formuler des conclusions fiables sur les risques et les effets bénéfiques liés au traitement d'une bactériurie latente. Il ressort qu'un traitement antibiotique de la bactériurie latente n'est probablement pas bénéfique chez les enfants à long terme.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour le traitement d'une bactériurie latente chez les enfants

Prise d'antibiotiques pour le traitement d'une bactériurie latente chez les enfants

Une bactériurie latente se manifeste lorsque des bactéries sont identifiées dans les urines au cours d'un dépistage de routine ou par accident lors d'autres examens. Contrairement aux infections urinaires, les enfants atteints d'une bactériurie latente ne semblent pas en avoir les symptômes au moment du diagnostic. On ignore si un traitement antibiotique peut permettre d'éradiquer l'infection, de réduire sa récurrence ou d'éviter des lésions rénales. Tout effet nocif lié à l'administration d'un traitement doit également être identifié et compris.

Nous avons identifié trois études signalant les résultats de 460 filles. Il y avait des preuves insuffisantes concernant les risques et les effets bénéfiques des traitements pour tirer les conclusions fiables, mais il semble qu'un traitement antibiotique ne sera probablement pas efficace chez les enfants à long terme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français