Intervention Review

You have free access to this content

Effects of restricted caffeine intake by mother on fetal, neonatal and pregnancy outcome

  1. Shayesteh Jahanfar1,*,
  2. Sharifah Halimah Jaafar2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 28 FEB 2013

Assessed as up-to-date: 29 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD006965.pub3


How to Cite

Jahanfar S, Jaafar SH. Effects of restricted caffeine intake by mother on fetal, neonatal and pregnancy outcome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD006965. DOI: 10.1002/14651858.CD006965.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of British Columbia, School of Population and Public Health, Vancouver, British Colombia, Canada

  2. 2

    Ipoh Specialist Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Ipoh, Perak, Malaysia

*Shayesteh Jahanfar, School of Population and Public Health, University of British Columbia, 2206 East Mall, Vancouver, British Colombia, VT6 1Z3, Canada. jahanfar2000@yahoo.com. shayeste@interchange.ubc.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 28 FEB 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Maternal caffeine consumption during pregnancy may have adverse effects on fetal, neonatal and maternal outcomes.

Objectives

This review investigates the effects of restricting caffeine intake by mothers on fetal, neonatal and pregnancy outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (31 October 2012), scanned bibliographies of published studies and corresponded with investigators.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) including quasi-RCTs investigating the effect of caffeine and/or supplementary caffeine versus restricted caffeine intake or placebo on pregnancy outcomes.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data.

Main results

Two studies met the inclusion criteria but only one contributed data for the prespecified outcomes. Caffeinated instant coffee (568 women) was compared with decaffeinated instant coffee (629 women) and it was found that reducing the caffeine intake of regular coffee drinkers (3+ cups/day) during the second and third trimester by an average of 182 mg/day did not affect birthweight or length of gestation.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to confirm or refute the effectiveness of caffeine avoidance on birthweight or other pregnancy outcomes. There is a need to conduct high-quality, double-blinded RCTs to determine whether caffeine has any effect on pregnancy outcome.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Effects of restricted caffeine intake by mother on fetal, neonatal and pregnancy outcome

Caffeine is a stimulant found in tea, coffee, cola, chocolate and some over-the-counter medicines. Conflicting results found in the literature make it difficult for health professionals to advise pregnant women about avoiding caffeine during pregnancy. Clearance of caffeine from the mother's blood slows down during pregnancy. Some authors of observational studies have concluded that caffeine intake is harmful to the fetus, causing growth restriction, reduced birthweight, preterm birth or stillbirth. The newborn could also have withdrawal symptoms if the mother has a high intake of caffeine (more than eight cups of coffee per day).

Two studies met the inclusion criteria but only one contributed data to the outcomes of interest. The study was based in Denmark. Women less than 20 weeks pregnant were randomly assigned to drinking caffeinated instant coffee (568 women after exclusions) or decaffeinated instant coffee (629 women). Drinking three cups of coffee a day in early pregnancy had no effect on birthweight, preterm births or growth restriction.

There is insufficient evidence to confirm or refute the effectiveness of caffeine avoidance on birthweight or other pregnancy outcomes.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Effets de la restriction de l'absorption de caféine par la mère sur les résultats pour le fœtus, le nouveau-né et la grossesse

Contexte

La consommation de caféine par une femme enceinte peut avoir des effets indésirables sur les résultats pour le fœtus, le nouveau-né et la mère.

Objectifs

Cette analyse documentaire étudie les effets de la limitation de l'absorption de café par la future mère sur les résultats pour le fœtus, le nouveau-né et la grossesse.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 octobre 2012), passé en revue les bibliographies d'études et contacté des investigateurs.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés comprenant des essais contrôlés quasi-randomisés (RCT) étudiant l'effet de la caféine et/ou d'une supplémentation en caféine par rapport à la limitation de l'absorption de caféine ou un placebo sur les résultats de la grossesse.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs de l'analyse documentaire ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données.

Résultats Principaux

Deux études ont répondu aux critères d'inclusion, mais un seul a fourni des données concernant les critères de jugement prédéfinis. Le café instantané caféiné (568 femmes) a été comparé à du café instantané décaféiné (629 femmes) ; on a observé que la réduction de l'absorption de caféine chez des consommatrices régulières de café (plus de 3 tasses par jour) pendant les deuxième et troisième trimestres de la grossesse d'une moyenne de 182 mg/jour n'a pas eu d'effet sur la poids à la naissance ou la durée de la grossesse.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour confirmer ou infirmer l'efficacité de l'arrêt de l'absorption de caféine sur le poids à la naissance ou tout autre résultat de la grossesse. Il est nécessaire de réaliser des RCT en double aveugle de haute qualité pour déterminer si la caféine a un effet sur les résultats de la grossesse.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Effets de la restriction de l'absorption de caféine par la mère sur les résultats pour le fœtus, le nouveau-né et la grossesse

Effets de la restriction de l'absorption de caféine par la mère sur les résultats pour le fœtus, le nouveau-né et la grossesse

La caféine est un stimulant présent dans le thé, le café, les boissons au cola, le chocolat et certains médicaments sans ordonnance. Les résultats contradictoires identifiés dans la littérature n'aident pas les professionnels de santé à conseiller aux femmes enceintes d'éviter de consommer de la caféine pendant leur grossesse. La clairance de la caféine par le sang de la mère se ralentit pendant la grossesse. Certains auteurs d'études observationnelles ont conclu que l'absorption de caféine était nocive pour le fœtus, provoquant un retard de croissance, un poids inférieur à la naissance, une naissance prématurée ou une fausse couche. Le nouveau-né peut également présenter des symptômes de manque si la mère a une forte consommation de caféine (plus de huit tasses de café par jour).

Deux études ont répondu aux critères d'inclusion, mais un seul a fourni des données concernant les critères de jugement pertinents. L'étude a été réalisée au Danemark. Des femmes enceintes depuis moins de 20 semaines ont été affectées de façon aléatoire à un groupe consommant du café instantané caféiné (568 femmes après les exclusions) ou à un groupe consommant du café instantané décaféiné (629 femmes). La consommation de trois tasses de café par jour au début de la grossesse n'a aucun effet sur le poids à la naissance, les naissances prématurées ou la restriction de poids.

Les essais contrôlés randomisés ne fournissent pas de preuves suffisantes pour démontrer un effet bénéfique de l'arrêt de la consommation de caféine pendant la grossesse.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français