Intervention Review

Dance/movement therapy for improving psychological and physical outcomes in cancer patients

  1. Joke Bradt1,*,
  2. Sherry W Goodill2,
  3. Cheryl Dileo3

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 5 OCT 2011

Assessed as up-to-date: 19 JUL 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007103.pub2

How to Cite

Bradt J, Goodill SW, Dileo C. Dance/movement therapy for improving psychological and physical outcomes in cancer patients. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 10. Art. No.: CD007103. DOI: 10.1002/14651858.CD007103.pub2.

Author Information

  1. 1

    College of Nursing and Health Professions, Drexel University, Department of Creative Arts Therapies, Philadelphia, PA, USA

  2. 2

    Drexel University, Creative Arts Therapies, Philadelphia, PA, USA

  3. 3

    Boyer College of Music and Dance, Temple University, Department of Music Therapy and The Arts and Quality of Life Research Center, Philadelphia, USA

*Joke Bradt, Department of Creative Arts Therapies, College of Nursing and Health Professions, Drexel University, 1505 Race Street, rm 1041, Philadelphia, PA, 19102, USA. jbradt@drexel.edu.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 5 OCT 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Current cancer care increasingly incorporates psychosocial interventions. Cancer patients use dance/movement therapy to learn to accept and reconnect with their bodies, build new self-confidence, enhance self-expression, address feelings of isolation, depression, anger and fear and to strengthen personal resources.

Objectives

To compare the effects of dance/movement therapy and standard care with standard care alone or standard care and other interventions in patients with cancer.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 2), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, Science Citation Index, CancerLit, International Bibliography of Theatre and Dance, Proquest Digital Dissertations, ClinicalTrials.gov, Current Controlled Trials and the National Research Register (all to March 2011). We handsearched dance/movement therapy and related topics journals, reviewed reference lists and contacted experts. There was no language restriction.

Selection criteria

We included all randomized and quasi-randomized controlled trials of dance/movement therapy interventions for improving psychological and physical outcomes in patients with cancer.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted the data and assessed the methodological quality. Results were presented using standardized mean differences.

Main results

We included two studies with a total of 68 participants. No evidence was found for an effect of dance/movement therapy on body image in women with breast cancer. The data of one study with moderate risk of bias suggested that dance/movement therapy had a large beneficial effect on participants' quality of life (QoL). The second trial reported a large beneficial effect on fatigue. However, this trial was at high risk of bias. The individual studies did not find support for an effect of dance/movement therapy on mood, distress,and mental health. It is unclear whether this was due to ineffectiveness of the treatment or limited power of the trials. Finally, the results of one study did not find evidence for an effect of dance/movement therapy on shoulder range of motion (ROM) or arm circumference in women who underwent a lumpectomy or breast surgery. However, this was likely due to large within-group variability for shoulder ROM and a limited number of participants with lymphedema.

Authors' conclusions

We did not find support for an effect of dance/movement therapy on body image. The findings of one study suggest that dance/movement therapy may have a beneficial effect on QoL. However, the limited number of studies prevents us from drawing conclusions concerning the effects of dance/movement therapy on psychological and physical outcomes in cancer patients.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Dance/movement therapy for cancer patients

Having cancer may result in extensive emotional, physical and social suffering. Current cancer care increasingly incorporates psychosocial interventions to improve patients' quality of life. Creative arts therapies such as dance/movement, music, art and drama therapy have been used to aid in the care of cancer patients and in their recovery. Following medical therapies, which can be invasive, cancer patients use dance/movement therapy to learn to accept and reconnect with their bodies, build new self-confidence, enhance self-expression, address feelings of isolation, depression, anger, fear and distrust and strengthen personal resources. Dance/movement therapy has also been used to improve range of arm motion and to reduce arm circumference after mastectomy or lumpectomy. For this review, studies were considered only if dance/movement therapy was provided by a formally trained dance/movement therapist or by trainees in a formal dance/movement therapy program.

This review included two trials with a total of 68 participants that examined the effects of dance/movement therapy on women with breast cancer. Their results did not find support for an effect of dance/movement therapy on body image, the only common outcome between these two studies. The findings of one study suggest that dance/movement therapy may have a beneficial effect on the quality of life of women with breast cancer. However, no conclusions could be drawn regarding the effect of dance/movement therapy on psychological and physical outcomes in cancer patients because of an insufficient number of studies. More research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Dance/movement therapy for improving psychological and physical outcomes in cancer patients

Contexte

Le traitement actuel du cancer intègre de plus en plus d'interventions psychosociales. Les patients cancéreux utilisent la thérapie par la danse et/ou le mouvement pour apprendre à s'accepter et à renouer avec leur corps, reprendre confiance en eux-mêmes, améliorer leur expression personnelle, affronter leurs sentiments d'isolement, de déprime, de colère et de peur et renforcer leurs ressources intérieures.

Objectifs

Comparer les effets de la conjonction de la thérapie par la danse ou le mouvement, et des soins conventionnels avec les soins conventionnels seuls ou avec les soins conventionnels combinés à d'autres types d'interventions, chez les patients atteints de cancer

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 2), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, LILACS, Science Citation Index, CancerLit, International Bibliography of Theatre and Dance, Proquest Digital Dissertations, ClinicalTrials.gov, ainsi que dans le registre d'essais cliniques et le National Research Register (tous jusqu'à mars 2011). Nous avons recherché manuellement dans les journaux et revues consacrés à la thérapie par la danse et le mouvement et à des sujets liés, passé en revue des listes bibliographiques et contacté des experts. Il n'y avait aucune restriction de langue.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur des interventions de thérapie par la danse ou le mouvement destinées à l'amélioration de la santé psychologique et physique des patients atteints de cancer.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité de la méthodologie. Les résultats ont été présentés en utilisant des différences moyennes standardisées.

Résultats Principaux

Nous avons inclus deux études totalisant 68 participants. Aucune preuve n'a été trouvée d'un effet de la thérapie par la danse ou le mouvement sur l'image corporelle, chez les femmes atteintes d'un cancer du sein. Les données d'une étude comportant un risque modéré de biais ont suggéré que la thérapie par la danse ou le mouvement avait eu un grand effet bénéfique sur la qualité de vie (QdV) des participants. Le second essai a signalé un important effet bénéfique sur la fatigue. Cet essai, toutefois, comportait un risque élevé de biais. Les différentes études n'ont pas trouvé de quoi soutenir que la thérapie par la danse ou le mouvement avait un effet sur l'humeur, la détresse ou la santé mentale. Il n'est pas clair si cela était dû à l'inefficacité du traitement ou à la puissance limitée de l'expérience. Enfin, les résultats d'une des études n'ont trouvé aucune preuve d'un effet de la thérapie par la danse ou le mouvement sur l'amplitude de mouvement de l'épaule ou sur la circonférence du bras, chez les femmes ayant subi une tumorectomie ou une autre opération du sein. Cependant, cela était probablement dû à la grande variabilité intra-groupe pour le mouvement de l'épaule et au nombre limité de participants avec lymphœdème.

Conclusions des auteurs

Nous n'avons pas trouvé de quoi soutenir que la thérapie par la danse ou le mouvement avait un effet sur l'image corporelle. Les résultats d'une étude suggèrent que la thérapie par la danse ou le mouvement pourrait avoir un effet bénéfique sur la QdV. Toutefois, le nombre limité d'études nous empêche de tirer des conclusions concernant les effets de la thérapie par la danse ou le mouvement sur la santé psychologique et physique des patients cancéreux.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Dance/movement therapy for improving psychological and physical outcomes in cancer patients

Thérapie par la danse et le mouvement pour les patients cancéreux

Avoir le cancer peut entraîner une grande souffrance émotionnelle, physique et sociale. Le traitement actuel du cancer intègre de plus en plus d'interventions psychosociales destinées à améliorer la qualité de vie des patients. Les thérapies par les arts créatifs comme la danse et le mouvement, la musique, ou la thérapie par l'art et le théâtre ont été utilisées pour aider à la prise en charge des patients atteints de cancer et à leur rétablissement. Suite à des thérapies médicales qui peuvent être invasives, les patients cancéreux utilisent la thérapie par la danse ou le mouvement pour apprendre à s'accepter et à renouer avec leur corps, reprendre confiance en eux-mêmes, améliorer leur expression personnelle, affronter leurs sentiments d'isolement, de déprime, de colère, de peur et de méfiance et renforcer leurs ressources intérieures. La thérapie par la danse ou le mouvement a également été utilisée pour améliorer l'amplitude des mouvements du bras et réduire la circonférence du bras après une mastectomie ou une tumorectomie. Pour cette revue, n'ont été considérées que des études dans lesquelles le thérapie par la danse et le mouvement avait été dispensée par un thérapeute formellement qualifié pour cette thérapie ou par des stagiaires suivant un programme de qualification à la thérapie par la danse et le mouvement.

Cette revue comportait deux essais totalisant 68 participantes qui ont examiné les effets de la thérapie par la danse ou le mouvement sur des femmes atteintes du cancer du sein. Leurs résultats ne permettent pas de soutenir que la thérapie par la danse ou le mouvement ait un effet sur l'image corporelle, seul critère commun à ces deux études. Les résultats d'une étude suggèrent que la thérapie par la danse ou le mouvement pourrait avoir un effet bénéfique sur la qualité de vie des femmes atteintes du cancer du sein. Cependant, en raison du nombre insuffisant d'études, aucune conclusion n'a pu être tirée quant à l'effet de la thérapie par la danse ou le mouvement sur la santé psychologique et physique des patients cancéreux. La recherche devra être poursuivie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français