Intervention Review

Local anaesthetics and regional anaesthesia for preventing chronic pain after surgery

  1. Michael H Andreae1,*,
  2. Doerthe A Andreae2

Editorial Group: Cochrane Anaesthesia Group

Published Online: 17 OCT 2012

Assessed as up-to-date: 3 APR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007105.pub2

How to Cite

Andreae MH, Andreae DA. Local anaesthetics and regional anaesthesia for preventing chronic pain after surgery. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 10. Art. No.: CD007105. DOI: 10.1002/14651858.CD007105.pub2.

Author Information

  1. 1

    Montefiore Medical Center, Albert Einstein College of Medicine, Department of Anesthesiology, New York, NY, USA

  2. 2

    Mount Sinai School of Medicine, Department of Allergy/ Immunology, New York, NY, USA

*Michael H Andreae, Department of Anesthesiology, Montefiore Medical Center, Albert Einstein College of Medicine, 111E 210th Street,, #N4-005, New York, NY, 10467-2401, USA. mhandreae@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 OCT 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Regional anaesthesia may reduce the rate of persistent (chronic) pain after surgery, a frequent and debilitating condition.

Objectives

To compare local anaesthetics and regional anaesthesia versus conventional analgesia for the prevention of persistent pain six or 12 months after surgery.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 4), PubMed (1966 to April 2012), EMBASE (1966 to May 2012) and CINAHL (1966 to May 2012) without any language restriction. We used a combination of free text search and controlled vocabulary search. The results were limited to randomized controlled clinical trials (RCTs). We conducted a handsearch in reference lists of included trials, review articles and conference abstracts.

Selection criteria

We included RCTs comparing local anaesthetics or regional anaesthesia versus conventional analgesia with a pain outcome at six or 12 months after surgery.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data, including information on adverse events. We contacted study authors for additional information. Results are presented as pooled odds ratios (OR) with 95% confidence intervals (CI), based on random-effects models (inverse variance method). We grouped studies according to surgical interventions. We employed the Chi2 test and calculated the I2 statistic to investigate study heterogeneity.

Main results

We identified 23 RCTs studying local anaesthetics or regional anaesthesia for the prevention of persistent (chronic) pain after surgery. Data from a total of 1090 patients with outcomes at six months and of 441 patients with outcomes at 12 months were presented. No study included children. We pooled data from 250 participants after thoracotomy, with outcomes at six months. Data favoured regional anaesthesia for the prevention of chronic pain at six months after thoracotomy with an OR of 0.33 (95% CI 0.20 to 0.56). We pooled two studies on paravertebral block for breast cancer surgery; the pooled data of 89 participants with outcomes at five to six months favoured paravertebral block with an OR of 0.37 (95% CI 0.14 to 0.94).The methodological quality of the included studies was intermediate. Adverse effects were not studied systematically and were reported sparsely. Clinical heterogeneity, attrition and sparse outcome data hampered the assessment of effects, especially at 12 months.

Authors' conclusions

Epidural anaesthesia may reduce the risk of developing chronic pain after thoracotomy in about one patient out of every four patients treated. Paravertebral block may reduce the risk of chronic pain after breast cancer surgery in about one out of every five women treated. Our conclusions are significantly weakened by performance bias, shortcomings in allocation concealment, considerable attrition and incomplete outcome data. We caution that our evidence synthesis is based on only a few, small studies. More studies with high methodological quality, addressing various types of surgery and different age groups, including children, are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Local and regional anaesthesia prevents chronic pain after surgery

Chronic pain that persists long after surgery is frequent. About 10% of mothers complain about chronic pain after caesarean section. After surgery of the lung up to half of the people may continue to experience chronic pain more than six months after surgery. Local anaesthetics (numbing medicine) injected close to the nerves around the time of surgery may reduce the risk of developing chronic pain. This is called local or regional anaesthesia.

We searched the databases (CENTRAL, PubMed, EMBASE and CINAHL) to April 2012. We found 23 randomized controlled trials comparing the use of local or regional anaesthesia after various surgical interventions with conventional pain control regimens. The latter used opioids (like morphine) or non-opioid pain killers (like paracetamol (acetaminophen) or ibuprofen). We presented data from a total of 1090 people with outcomes at five to six months and 441 people with outcomes at 12 months. We pooled the data of 250 people after thoracotomy (lung surgery) and data of 89 people after breast cancer surgery, with outcomes at six months.

The pooled results show that the use of epidural anaesthesia after thoracotomy and paravertebral block after breast cancer surgery may reduce the risk of chronic pain six months after surgery in about one person out of every four to five people treated. The included studies were not however considered to be of high calibre and included only few people. We need more clinical trials to confirm this effect and to test regional anaesthesia for chronic pain after other surgeries.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anesthésiques locaux et anesthésie régionale pour prévenir la douleur chronique après une intervention chirurgicale

Contexte

L'anesthésie régionale peut réduire le taux de douleur persistante (chronique) après une intervention chirurgicale, une affection fréquente et invalidante.

Objectifs

Comparer les anesthésiques locaux et l'anesthésie régionale à l'analgésie classique pour la prévention de la douleur persistante 6 ou 12 mois après une intervention chirurgicale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 4), PubMed (de 1966 à avril 2012), EMBASE (de 1966 à mai 2012) et CINAHL (de 1966 à mai 2012) sans aucune restriction de langue. Nous avons utilisé une combinaison de recherches à l'aide de texte libre et de vocabulaire normalisé. Les résultats ont été limités aux essais cliniques contrôlés randomisés (ECR). Nous avons mené une recherche manuelle dans les bibliographies des essais inclus, des articles de revue et des actes de conférences.

Critères de sélection

Nous avons inclus les ECR comparant les anesthésiques locaux ou l'anesthésie régionale à l'analgésie classique avec une évaluation de la douleur 6 ou 12 mois après l'intervention chirurgicale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué, de façon indépendante, la qualité des essais et extrait les données, y compris les informations sur les événements indésirables. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations complémentaires. Les résultats sont présentés sous la forme de rapports des cotes (RC) avec intervalles de confiance (IC) de 95 %, basés sur des modèles à effets aléatoires (la méthode de variance inverse). Nous avons regroupé les études selon les interventions chirurgicales. Nous avons employé le test du Chi2 et calculé Ia statistique I2 pour étudier l'hétérogénéité des études.

Résultats Principaux

Nous avons identifié 23 ECR étudiant les anesthésiques locaux ou l'anesthésie régionale pour la prévention de la douleur persistante (chronique) après une intervention chirurgicale. Les données provenant d'un total de 1 090 patients avec des résultats à six mois et de 441 patients avec des résultats à 12 mois ont été présentées. Aucune étude ne comprenait des enfants. Nous avons regroupé les données de 250 participants après une thoracotomie, avec des résultats à six mois. Les données étaient en faveur de l'anesthésie régionale pour la prévention de la douleur chronique six mois après une thoracotomie avec un RC de 0,33 (IC à 95 % 0,20 à 0,56). Nous avons regroupé deux études sur le bloc paravertébral pour la chirurgie du cancer du sein ; les données combinées de 89 participantes avec des résultats à cinq à six mois étaient en faveur du bloc paravertébral avec un RC de 0,37 (IC à 95 % 0,14 à 0,94). La qualité méthodologique des études incluses était moyenne. Les effets indésirables n'ont pas été étudiés systématiquement et étaient peu signalés. L'hétérogénéité clinique, l'attrition et les rares données de résultats ont entravé l'évaluation des effets, surtout à 12 mois.

Conclusions des auteurs

L'anesthésie péridurale peut réduire le risque de développer une douleur chronique après une thoracotomie chez environ un patient sur quatre patients traités. Le bloc paravertébral peut réduire le risque de douleur chronique après une chirurgie du cancer du sein chez environ une femme sur cinq traitées. Nos conclusions sont considérablement affaiblies par le biais de performance, les insuffisances en ce qui concerne l'assignation secrète, l'attrition considérable et les données de résultats incomplètes. Nous avertissons nos lecteurs que notre synthèse des éléments de preuve est basée uniquement sur quelques petites études. Un plus grand nombre d’études de haute qualité méthodologique, traitant de divers types de chirurgie et de différents groupes d'âge, y compris les enfants, sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anesthésiques locaux et anesthésie régionale pour prévenir la douleur chronique après une intervention chirurgicale

L'anesthésie locale et régionale prévient la douleur chronique après une intervention chirurgicale.

La douleur chronique qui persiste longtemps après une intervention chirurgicale est fréquente. Environ 10 % des mères se plaignent de douleurs chroniques après une césarienne. Après une opération du poumon, jusqu'à la moitié des personnes peuvent continuer à éprouver une douleur chronique plus de six mois après l'intervention chirurgicale. Les anesthésiques locaux (médicament anesthésiant) injectés près des nerfs peu de temps avant le moment de l'intervention chirurgicale peuvent réduire le risque de développer une douleur chronique. C'est ce que l'on appelle une anesthésie locale ou régionale.

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données (CENTRAL, PubMed, EMBASE et CINAHL) jusqu'au mois d'avril 2012. Nous avons trouvé 23 essais contrôlés randomisés comparant l'utilisation de l'anesthésie locale ou régionale après diverses interventions chirurgicales avec des schémas de lutte contre la douleur classiques. Ces derniers utilisaient des opiacés (comme la morphine) ou des analgésiques non opioïdes (comme le paracétamol (l'acétaminophène) ou l'ibuprofène). Nous avons présenté les données provenant d'un total de 1 090 personnes avec des résultats à cinq à six mois et 441 personnes avec des résultats à 12 mois. Nous avons regroupé les données de 250 personnes après une thoracotomie (chirurgie du poumon) et les données de 89 personnes après une chirurgie du cancer du sein, avec des résultats à six mois.

Les résultats regroupés montrent que l'utilisation d'une anesthésie péridurale après la thoracotomie et d'un bloc paravertébral après la chirurgie du cancer du sein peut réduire le risque de douleur chronique six mois après l'intervention chirurgicale chez environ une personne sur quatre à cinq personnes traitées. Les études incluses n'étaient cependant pas considérées comme étant de grande qualité et incluaient seulement quelques personnes. Nous avons besoin de plus d'essais cliniques pour confirmer cet effet et pour tester l'anesthésie régionale pour la douleur chronique après d'autres interventions chirurgicales.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 2nd July, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�