Intervention Review

Single dose intravenous propacetamol or intravenous paracetamol for postoperative pain

  1. Aikaterini Tzortzopoulou2,
  2. Ewan D McNicol1,*,
  3. M Soledad Cepeda3,
  4. Marie Belle D Francia2,
  5. Tamman Farhat2,
  6. Roman Schumann2

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 5 OCT 2011

Assessed as up-to-date: 25 JUL 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007126.pub2


How to Cite

Tzortzopoulou A, McNicol ED, Cepeda MS, Francia MBD, Farhat T, Schumann R. Single dose intravenous propacetamol or intravenous paracetamol for postoperative pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 10. Art. No.: CD007126. DOI: 10.1002/14651858.CD007126.pub2.

Author Information

  1. 1

    Tufts Medical Center, Pharmacy and Anesthesiology, Boston, Massachusetts, USA

  2. 2

    Tufts Medical Center, Department of Anesthesiology, Boston, Massachusetts, USA

  3. 3

    Johnson & Johnson Pharmaceutical Research and Development, Pharmacoepidemiology, Titussville, NJ, USA

*Ewan D McNicol, Pharmacy and Anesthesiology, Tufts Medical Center, Box #420, 800 Washington Street, Boston, Massachusetts, 02111, USA. ewanmcnicol@comcast.net.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 5 OCT 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Paracetamol (acetaminophen) is the most commonly prescribed analgesic for the treatment of acute pain. It may be administered orally or intravenously. The efficacy and safety of intravenous (IV) formulations of paracetamol, IV paracetamol and IV propacetamol, compared with placebo and other analgesics, is unclear.

Objectives

To assess the efficacy and safety of IV formulations of paracetamol for treatment of postoperative pain in both adults and children.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 2), MEDLINE (1950 to May 2010), EMBASE (1980 to 2010, Week 18), LILACS (1992 to May 2010) and reference lists of retrieved articles.

Selection criteria

Randomized, double-blind, placebo- or active-controlled single dose clinical trials of IV propacetamol or IV paracetamol for acute postoperative pain in adults or children.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed the risk of bias and extracted data. We contacted study authors for additional information. We collected adverse event information from the studies.

Main results

Thirty-six studies (3896 participants) were included. Thirty-seven percent of participants receiving IV propacetamol/paracetamol experienced at least 50% pain relief over four hours compared with 16% of those receiving placebo (number needed to treat to benefit (NNT = 4.0; 95% confidence interval 3.5 to 4.8). The proportion of participants in IV propacetamol/paracetamol groups experiencing at least 50% pain relief diminished over six hours, as reflected in a higher NNT of 5.3 (4.2 to 6.7). Participants receiving IV propacetamol/paracetamol required 30% less opioid over four hours than those receiving placebo. However, this did not translate to a reduction in opioid-induced adverse events.

Meta-analysis of efficacy comparisons between IV propacetamol/paracetamol and active comparators (opioids or nonsteroidal anti-inflammatories (NSAIDs)) were either not statistically significant, not clinically significant, or both.

Adverse events occurred at similar rates with IV propacetamol or IV paracetamol and placebo. However, pain on infusion occurred more frequently in those receiving IV propacetamol versus placebo (23% versus 1%).

Meta-analysis did not demonstrate statistically significant differences between IV propacetamol/paracetamol and active comparators for any adverse event except a reduction in the rate of hypotension versus NSAIDs and a reduction in the rate of gastrointestinal disorders versus opioids.

Authors' conclusions

A single dose of both IV propacetamol and IV paracetamol provides around four hours of effective analgesia for about 37% of patients with acute postoperative pain. Both formulations are associated with few adverse events, although patients receiving IV propacetamol have a higher incidence of pain on infusion than both placebo and IV paracetamol.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Single doses of intravenous formulations of paracetamol (acetaminophen) to reduce pain after surgery in adults and children

Pain is commonly experienced after surgical procedures and multiple medications are routinely used to control it. This review assessed data from 36 studies of participants (3896 in total) experiencing moderate to severe pain after various operations. It found that intravenous (IV) formulations of paracetamol (either IV propacetamol or IV paracetamol) provided pain relief for a period of four hours for about 40% of participants. Direct comparisons with other pain killers, such as morphine and anti-inflammatories, did not show any difference in effectiveness, although this may have been due to the small numbers of participants in these comparisons (i.e. the studies were not statistically powered to show a difference). IV propacetamol and IV paracetamol produced few side effects. However, participants receiving IV propacetamol complained of pain at the site their medication was infused at more often than those receiving placebo or IV paracetamol.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Contexte

Le paracétamol (acétaminophène) est l'analgésique le plus couramment prescrit pour traiter la douleur aiguë. Il peut être administré par voie orale ou intraveineuse. L'efficacité et l'innocuité des formulations intraveineuses (IV) du paracétamol (paracétamol IV et propacétamol IV) comparées au placebo et à d'autres analgésiques, n'est pas claire.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des formulations IV du paracétamol pour le traitement de la douleur postopératoire chez l'adulte et l'enfant.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 2), dans MEDLINE (1950to May 2010), EMBASE (1980 to 2010, Week 18), LILACS (1992 to May 2010) et dans la liste de références des articles analysés.

Critères de sélection

Essais contrôlés mono-doses randomisés, en double-aveugle, avec contrôle actif ou par placebo, de propacétamol IV ou de paracétamol IV pour la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte ou l'enfant.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de cette revue ont évalué de façon indépendante le risque de biais et extrait les données. Nous avons contacté des auteurs d'études pour obtenir des informations supplémentaires. Nous avons recueilli dans les études les informations sur les manifestations indésirables.

Résultats Principaux

Trente-six études (3896 participants) ont été incluses. Trente-sept pour cent des participants ayant reçu du propacétamol / paracétamol IV ont ressenti un soulagement d'au moins 50% de la douleur pendant quatre heures, à comparer aux 16% ayant reçu un placebo (nombre de sujets à traiter (NNT = 4,0 ; intervalle de confiance à 95% 3,5 à 4,8). La proportion de participants des groupes propacétamol / paracétamol IV ayant ressenti un soulagement d'au moins 50% de la douleur a diminué sur six heures, comme en témoigne un NNT plus élevé de 5,3 (4,2 à 6,7). Les participants ayant reçu du propacétamol / paracétamol IV ont nécessité 30% d'opioïdes en moins pendant quatre heures par rapport à ceux ayant reçu le placebo. Toutefois, cela ne s'est pas traduit par une réduction des manifestations indésirables induites par les opioïdes.

La méta-analyse des comparaisons d'efficacité entre le propacétamol / paracétamol IV et des comparateurs actifs (opioïdes ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)) n'était soit pas statistiquement significative, soit pas cliniquement significative, soit les deux.

Les taux de manifestations indésirables étaient similaires avec le propacétamol IV ou le paracétamol IV et avec le placebo. Cependant, la douleur à l'injection était plus fréquente chez ceux recevant du propacétamol IV que chez ceux recevant le placebo (23% contre 1%).

La méta-analyse n'a pas mis en évidence de différences statistiquement significatives entre le propacétamol / paracétamol IV et les comparateurs actifs pour aucune manifestation indésirable, sauf une réduction du taux d'hypotension par rapport aux AINS et une réduction du taux de troubles gastro-intestinaux par rapport aux opioïdes.

Conclusions des auteurs

Une dose unique de propacétamol IV ou de paracétamol IV procure approximativement quatre heures de réelle analgésie chez environ 37% des patients souffrant de douleur postopératoire aiguë. Les deux formulations sont associées à quelques manifestations indésirables ; toutefois les patients recevant du propacétamol IV ont une incidence plus élevée de douleur à l'injection que ceux recevant le placebo ou le paracétamol IV.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Formulations intraveineuses du paracétamol (acétaminophène) en doses uniques pour réduire la douleur après une intervention chirurgicale chez l'adulte et l'enfant

Une douleur est souvent ressentie après une intervention chirurgicale et plusieurs médicaments sont couramment utilisés pour la maitriser. Cette analyse a évalué les données de 36 études sur des participants (3896 au total) ayant ressenti une douleur modérée à sévère après diverses opérations. Il a été constaté que les formulations intraveineuses (IV) de paracétamol (propacétamol IV ou paracétamol IV) soulageaient la douleur pendant une période de quatre heures chez environ 40% des participants. Les comparaisons directes avec d'autres analgésiques, comme la morphine et les anti-inflammatoires, n'ont montré aucune différence dans l'efficacité ; mais cela peut toutefois être dû au faible nombre de participants à ces comparaisons (c.à.d. que ces études n'ont pas été statistiquement conçues pour montrer une différence). Le propacétamol IV et le paracétamol IV n'ont produit que peu d'effets secondaires. Toutefois, les participants ayant reçu du propacétamol IV se sont plaints d'une douleur à l'endroit de l'injection, plus souvent que ceux ayant reçu le placebo ou le paracétamol IV.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français