Intervention Review

Interventions for preventing falls in older people living in the community

  1. Lesley D Gillespie1,*,
  2. M Clare Robertson2,
  3. William J Gillespie3,
  4. Catherine Sherrington4,
  5. Simon Gates5,
  6. Lindy M Clemson6,
  7. Sarah E Lamb7

Editorial Group: Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group

Published Online: 12 SEP 2012

Assessed as up-to-date: 1 MAR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007146.pub3

How to Cite

Gillespie LD, Robertson MC, Gillespie WJ, Sherrington C, Gates S, Clemson LM, Lamb SE. Interventions for preventing falls in older people living in the community. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD007146. DOI: 10.1002/14651858.CD007146.pub3.

Author Information

  1. 1

    Centre for Musculoskeletal Research, Institute of Inflammation and Repair, The University of Manchester, c/o Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group, Manchester, UK

  2. 2

    University of Otago, Department of Medicine, Dunedin School of Medicine, Dunedin, New Zealand

  3. 3

    University of Hull, Hull York Medical School, Hull, UK

  4. 4

    The George Institute for Global Health, Sydney Medical School, University of Sydney, Musculoskeletal Division, Sydney, NSW, Australia

  5. 5

    Division of Health Sciences, Warwick Medical School, The University of Warwick, Warwick Clinical Trials Unit, Coventry, UK

  6. 6

    University of Sydney, Faculty of Health Sciences, Lidcombe, NSW, Australia

  7. 7

    University of Oxford, Nuffield Department of Orthopaedics, Rheumatology & Musculoskeletal Sciences, Oxford, Oxfordshire, UK

*Lesley D Gillespie, c/o Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group, Centre for Musculoskeletal Research, Institute of Inflammation and Repair, The University of Manchester, 2nd Floor, Stopford Building, Oxford Road, Manchester, M13 9PT, UK. lesley.gillespie@yahoo.co.nz.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 SEP 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Background

Approximately 30% of people over 65 years of age living in the community fall each year. This is an update of a Cochrane review first published in 2009.

Objectives

To assess the effects of interventions designed to reduce the incidence of falls in older people living in the community.

Search methods

We searched the Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group Specialised Register (February 2012), CENTRAL (The Cochrane Library 2012, Issue 3), MEDLINE (1946 to March 2012), EMBASE (1947 to March 2012), CINAHL (1982 to February 2012), and online trial registers.

Selection criteria

Randomised trials of interventions to reduce falls in community-dwelling older people.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed risk of bias and extracted data. We used a rate ratio (RaR) and 95% confidence interval (CI) to compare the rate of falls (e.g. falls per person year) between intervention and control groups. For risk of falling, we used a risk ratio (RR) and 95% CI based on the number of people falling (fallers) in each group. We pooled data where appropriate.

Main results

We included 159 trials with 79,193 participants. Most trials compared a fall prevention intervention with no intervention or an intervention not expected to reduce falls. The most common interventions tested were exercise as a single intervention (59 trials) and multifactorial programmes (40 trials). Sixty-two per cent (99/159) of trials were at low risk of bias for sequence generation, 60% for attrition bias for falls (66/110), 73% for attrition bias for fallers (96/131), and only 38% (60/159) for allocation concealment.

Multiple-component group exercise significantly reduced rate of falls (RaR 0.71, 95% CI 0.63 to 0.82; 16 trials; 3622 participants) and risk of falling (RR 0.85, 95% CI 0.76 to 0.96; 22 trials; 5333 participants), as did multiple-component home-based exercise (RaR 0.68, 95% CI 0.58 to 0.80; 7 trials; 951 participants and RR 0.78, 95% CI 0.64 to 0.94; 6 trials; 714 participants). For Tai Chi, the reduction in rate of falls bordered on statistical significance (RaR 0.72, 95% CI 0.52 to 1.00; 5 trials; 1563 participants) but Tai Chi did significantly reduce risk of falling (RR 0.71, 95% CI 0.57 to 0.87; 6 trials; 1625 participants). Overall, exercise interventions significantly reduced the risk of sustaining a fall-related fracture (RR 0.34, 95% CI 0.18 to 0.63; 6 trials; 810 participants).

Multifactorial interventions, which include individual risk assessment, reduced rate of falls (RaR 0.76, 95% CI 0.67 to 0.86; 19 trials; 9503 participants), but not risk of falling (RR 0.93, 95% CI 0.86 to 1.02; 34 trials; 13,617 participants).

Overall, vitamin D did not reduce rate of falls (RaR 1.00, 95% CI 0.90 to 1.11; 7 trials; 9324 participants) or risk of falling (RR 0.96, 95% CI 0.89 to 1.03; 13 trials; 26,747 participants), but may do so in people with lower vitamin D levels before treatment.

Home safety assessment and modification interventions were effective in reducing rate of falls (RaR 0.81, 95% CI 0.68 to 0.97; 6 trials; 4208 participants) and risk of falling (RR 0.88, 95% CI 0.80 to 0.96; 7 trials; 4051 participants). These interventions were more effective in people at higher risk of falling, including those with severe visual impairment. Home safety interventions appear to be more effective when delivered by an occupational therapist.

An intervention to treat vision problems (616 participants) resulted in a significant increase in the rate of falls (RaR 1.57, 95% CI 1.19 to 2.06) and risk of falling (RR 1.54, 95% CI 1.24 to 1.91). When regular wearers of multifocal glasses (597 participants) were given single lens glasses, all falls and outside falls were significantly reduced in the subgroup that regularly took part in outside activities. Conversely, there was a significant increase in outside falls in intervention group participants who took part in little outside activity.

Pacemakers reduced rate of falls in people with carotid sinus hypersensitivity (RaR 0.73, 95% CI 0.57 to 0.93; 3 trials; 349 participants) but not risk of falling. First eye cataract surgery in women reduced rate of falls (RaR 0.66, 95% CI 0.45 to 0.95; 1 trial; 306 participants), but second eye cataract surgery did not.

Gradual withdrawal of psychotropic medication reduced rate of falls (RaR 0.34, 95% CI 0.16 to 0.73; 1 trial; 93 participants), but not risk of falling. A prescribing modification programme for primary care physicians significantly reduced risk of falling (RR 0.61, 95% CI 0.41 to 0.91; 1 trial; 659 participants).

An anti-slip shoe device reduced rate of falls in icy conditions (RaR 0.42, 95% CI 0.22 to 0.78; 1 trial; 109 participants). One trial (305 participants) comparing multifaceted podiatry including foot and ankle exercises with standard podiatry in people with disabling foot pain significantly reduced the rate of falls (RaR 0.64, 95% CI 0.45 to 0.91) but not the risk of falling.

There is no evidence of effect for cognitive behavioural interventions on rate of falls (RaR 1.00, 95% CI 0.37 to 2.72; 1 trial; 120 participants) or risk of falling (RR 1.11, 95% CI 0.80 to 1.54; 2 trials; 350 participants).

Trials testing interventions to increase knowledge/educate about fall prevention alone did not significantly reduce the rate of falls (RaR 0.33, 95% CI 0.09 to 1.20; 1 trial; 45 participants) or risk of falling (RR 0.88, 95% CI 0.75 to 1.03; 4 trials; 2555 participants).

Thirteen trials provided a comprehensive economic evaluation. Three of these indicated cost savings for their interventions during the trial period: home-based exercise in over 80-year-olds, home safety assessment and modification in those with a previous fall, and one multifactorial programme targeting eight specific risk factors.

Authors' conclusions

Group and home-based exercise programmes, and home safety interventions reduce rate of falls and risk of falling.

Multifactorial assessment and intervention programmes reduce rate of falls but not risk of falling; Tai Chi reduces risk of falling.

Overall, vitamin D supplementation does not appear to reduce falls but may be effective in people who have lower vitamin D levels before treatment.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Interventions for preventing falls in older people living in the community

As people get older, they may fall more often for a variety of reasons including problems with balance, poor vision, and dementia. Up to 30% may fall in a year. Although one in five falls may require medical attention, less than one in 10 results in a fracture.

This review looked at the healthcare literature to establish which fall prevention interventions are effective for older people living in the community, and included 159 randomised controlled trials with 79,193 participants.  

Group and home-based exercise programmes, usually containing some balance and strength training exercises, effectively reduced falls, as did Tai Chi. Overall, exercise programmes aimed at reducing falls appear to reduce fractures.

Multifactorial interventions assess an individual's risk of falling, and then carry out treatment or arrange referrals to reduce the identified risks. Overall, current evidence shows that this type of intervention reduces the number of falls in older people living in the community but not the number of people falling during follow-up. These are complex interventions, and their effectiveness may be dependent on factors yet to be determined.  

Interventions to improve home safety appear to be effective, especially in people at higher risk of falling and when carried out by occupational therapists. An anti-slip shoe device worn in icy conditions can also reduce falls.

Taking vitamin D supplements does not appear to reduce falls in most community-dwelling older people, but may do so in those who have lower vitamin D levels in the blood before treatment.  

Some medications increase the risk of falling. Three trials in this review failed to reduce the number of falls by reviewing and adjusting medications. A fourth trial involving family physicians and their patients in medication review was effective in reducing falls. Gradual withdrawal of a particular type of drug for improving sleep, reducing anxiety, and treating depression (psychotropic medication) has been shown to reduce falls.

Cataract surgery reduces falls in women having the operation on the first affected eye. Insertion of a pacemaker can reduce falls in people with frequent falls associated with carotid sinus hypersensitivity, a condition which causes sudden changes in heart rate and blood pressure.

In people with disabling foot pain, the addition of footwear assessment, customised insoles, and foot and ankle exercises to regular podiatry reduced the number of falls but not the number of people falling.

The evidence relating to the provision of educational materials alone for preventing falls is inconclusive.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Interventions pour la prévention des chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté

Contexte

Chaque année, environ 30 % des personnes de plus de 65 ans vivant dans la communauté font une chute. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2009.

Objectifs

Évaluer les effets des interventions visant à réduire l'incidence des chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les traumatismes ostéo-articulaires et musculaires (février 2012), CENTRAL (Bibliothèque Cochrane, 2012, numéro 3), MEDLINE (de 1946 à mars 2012), EMBASE (de 1947 à mars 2012), CINAHL (de 1982 à février 2012) et les registres d'essais cliniques en ligne.

Critères de sélection

Des essais randomisés d'interventions visant à réduire les chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont, de manière indépendante, évalué les risques de biais et extrait des données. Nous avons utilisé le rapport des taux (RT) avec intervalle de confiance (IC) à 95 % pour comparer les taux de chutes (par ex. le nombre de chutes par personne et par an) entre les groupes d'intervention et de contrôle. Pour le risque de chute, nous avons utilisé le risque relatif (RR) avec IC à 95 % sur la base du nombre de personnes tombées dans chaque groupe. Nous avons regroupé des données lorsque cela était approprié.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 159 essais portant sur 79 193 participants. La plupart des essais avaient comparé une intervention de prévention des chutes à l'absence d'intervention ou à une intervention non censée réduire les chutes. Les interventions testées les plus courantes étaient l'exercice en mono-intervention (59 essais) et les programmes multifactoriels (40 essais). Soixante-deux pour cent (99/159) des essais étaient à faible risque de biais pour la génération de séquence, 60 % pour le biais d'attrition relatif aux chutes (66/110), 73 % pour le biais d'attrition relatif aux personnes faisant une chute (96/131) et seulement 38 % (60/159) pour l'assignation secrète.

Les exercices de groupe à composantes multiples entraînaient une réduction significative du taux de chutes (RT de 0,71, IC à 95 %, entre 0,63 et 0,82 ; 16 essais ; 3 622 participants) et du risque de chute (RR de 0,85, IC à 95 %, entre 0,76 et 0,96 ; 22 essais ; 5 333 participants), de même que les exercices à composantes multiples à domicile (RT de 0,68, IC à 95 %, entre 0,58 et 0,80 ; 7 essais ; 951 participants et RR de 0,78, IC à 95 %, entre 0,64 et 0,94 ; 6 essais ; 714 participants). Pour le tai-chi, la réduction du taux de chutes était à la limite de la signification statistique (RT de 0,72, IC à 95 %, entre 0,52 et 1,00 ; 5 essais ; 1 563 participants), mais il entraînait une réduction significative du risque de chute (RR de 0,71, IC à 95 %, entre 0,57 et 0,87 ; 6 essais ; 1625 participants). Dans l'ensemble, les interventions à base d'exercices entraînaient une réduction significative du risque de fracture liée à une chute (RR de 0,34, IC à 95 %, entre 0,18 et 0,63 ; 6 essais ; 810 participants).

Les interventions multifactorielles, qui incluent une évaluation du risque individuel, entraînaient une réduction du taux de chutes (RT de 0,76, IC à 95 %, entre 0,67 et 0,86 ; 19 essais ; 9 503 participants) mais pas du risque de chute (RR de 0,93, IC à 95 %, entre 0,86 et 1,02 ; 34 essais ; 13,617 participants).

Dans l'ensemble, la vitamine D ne réduisait pas le taux de chutes (RT de 1,00, IC à 95 %, entre 0,90 et 1,11 ; 7 essais ; 9 324 participants) ou le risque de chute (RR de 0,96, IC à 95 %, entre 0,89 et 1,03 ; 13 essais ; 26 747 participants), mais pourrait avoir un effet bénéfique chez les patients présentant de faibles niveaux de vitamine D avant le traitement.

Les interventions visant à évaluer et à améliorer la sécurité domestique étaient efficaces pour réduire le taux de chutes (RT de 0,81, IC à 95 %, entre 0,68 et 0,97 ; 6 essais ; 4 208 participants) et du risque de chute (RR de 0,88, IC à 95 %, entre 0,80 et 0,96 ; 7 essais ; 4051 participants). Ces interventions étaient plus efficaces chez les personnes à risque élevé de chute, notamment chez celles souffrant d'une déficience visuelle grave. Les interventions de sécurité domestique semblent être plus efficaces lorsqu'elles sont réalisées par un ergothérapeute.

Une intervention visant à traiter les problèmes de vision (616 participants) entraînait une augmentation significative du taux de chutes (RT de 1,57, IC à 95 %, entre 1,19 et 2,06) et du risque de chute (RR de 1,54, IC à 95 %, entre 1,24 et 1,91). Lorsque des personnes habituées aux verres multifocaux (597 participants) recevaient des lunettes à verres unifocaux, tant l'ensemble des chutes que les chutes à l'extérieur avaient significativement diminué dans le sous-groupe des personnes ayant régulièrement pris part à des activités en extérieur. En revanche, une augmentation significative des chutes en extérieur était observée chez les sujets d'un groupe expérimental participant à de petites activités en extérieur.

Les stimulateurs cardiaques entraînaient une réduction du taux de chutes chez les patients atteints d'hypersensibilité du sinus carotidien (RT de 0,73, IC à 95 %, entre 0,57 et 0,93 ; 3 essais ; 349 participants) mais pas du risque de chute. La chirurgie de la cataracte du premier œil chez les femmes entraînait une réduction du taux de chutes (RT de 0,66, IC à 95 %, entre 0,45 et 0,95 ; 1 essai ; 306 participants), mais pas la chirurgie de la cataracte du deuxième œil.

Le retrait progressif des médicaments psychotropes entraînait une réduction du taux de chutes (RT de 0,34, IC à 95 %, entre 0,16 et 0,73 ; 1 essai ; 93 participants), mais pas du risque de chute.Un programme de modification de la prescription destiné aux médecins de premier recours entraînait une réduction significative du risque de chutes (RR de 0,61, IC à 95 %, entre 0,41 et 0,91 ; 1 essai ; 659 participants).

Un dispositif antidérapant pour les chaussures réduisait le taux de chutes par temps de verglas (RT de 0,42, IC à 95 %, entre 0,22 et 0,78 ; 1 essai ; 109 participants). Un essai (305 participants) ayant comparé la podologie multi-facettes, avec notamment des exercices pour le pied et la cheville, à la podologie standard chez des personnes souffrant au pied de douleurs invalidantes, avait constaté une baisse significative du taux de chutes (RT 0,64  IC à 95 % 0,45 à 0,91) mais pas du risque de chute.

Il n'existe aucune preuve d'effet des interventions cognitivo-comportementales sur le taux de chutes (RT de 1,00, IC à 95 %, entre 0,37 et 2,72 ; 1 essai ; 120 participants) ou le risque de chute (RR de 1,11, IC à 95 %, entre 0,80 et 1,54 ; 2 essais ; 350 participants).

Les interventions visant à améliorer les connaissances/éduquer les patients en matière de prévention des chutes n'entraînaient pas de réduction significative du taux de chutes à elles seules (RT de 0,33, IC à 95 %, entre 0,09 et 1,20 ; 1 essai ; 45 participants) ou le risque de chute (RR de 0,88, IC à 95 %, entre 0,75 et 1,03 ; 4 essais ; 2555 participants).

Treize essais avaient fourni une évaluation économique complète. Trois de ceux-ci avaient fait état d'économies résultant de leurs interventions au cours de la période d'essai: exercices à domicile chez les plus de 80 ans, évaluation et modification de la sécurité domestique chez ceux ayant déjà fait une chute et un programme multifactoriel ciblant huit facteurs de risque spécifiques.

Conclusions des auteurs

Les programmes d'exercices en groupe ou à domicile, ainsi que les interventions de sécurité domestique, réduisent le taux de chutes et le risque de chute.

Les programmes multifactoriels d'évaluation et d'intervention réduisent le taux de chutes mais pas le risque de chute ; Le tai-chi réduit le risque de chute.

Dans l'ensemble, la supplémentation en vitamine D ne semble pas réduire les chutes mais pourrait être efficace chez les personnes qui ont des taux bas de vitamine D avant le traitement.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Interventions pour la prévention des chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté

Interventions pour la prévention des chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté

Les personnes âgées sont plus fréquemment victimes de chutes, notamment pour des raisons de perte d'équilibre, de perte de vision et de démence.Une chute par an est enregistrée chez jusqu'à 30 % des personnes âgées. Bien qu'une chute sur cinq puisse nécessiter des soins médicaux, moins d'une sur 10 entraine une fracture.

Cette revue a examiné la littérature médicale afin de déterminer quelles interventions de prévention des chutes sont efficaces pour les personnes âgées vivant dans la communauté  159 essais contrôlés randomisés ont été inclus, totalisant 79 193 participants.  

Les programmes d'exercices en groupe et à domicile, qui contiennent habituellement des exercices d'équilibre et de musculation, réduisent efficacement les chutes, tout comme le Tai Chi. Les programmes d'exercices visant à réduire les chutes semblent globalement réduire les fractures.

Les interventions multifactorielles évaluent le risque de chute d'un individu afin de prescrire un traitement ou d'orienter le patient pour réduire les risques identifiés.Dans l'ensemble, les preuves actuelles montrent que ce type d'intervention réduit le nombre de chutes chez les personnes âgées vivant en milieu communautaire mais pas le nombre de sujets rapportant une chute lors du suivi. Il s'agit d'interventions complexes dont l'efficacité pourrait dépendre de facteurs restant à déterminer.  

Les interventions visant à améliorer la sécurité domestique semblent être efficaces, surtout chez les personnes les plus à risque de tomber et lorsqu'elles sont effectuées par des ergothérapeutes. Un dispositif anti-dérapant pour chaussures porté dans un contexte de verglas peut également réduire les chutes.

Les suppléments de vitamine D ne semblent pas réduire les chutes chez la plupart des personnes âgées vivant dans la communauté, sauf peut-être chez celles qui ont des taux bas de vitamine D dans le sang avant le traitement.  

Certains médicaments augmentent le risque de chute. Trois essais dans cette revue n'avaient pas réussi à réduire le nombre de chutes en examinant et ajustant les médicaments. Un quatrième essai ayant impliqué des médecins de famille et leurs patients dans l'examen des médicaments avait été efficace à réduire les chutes. Le retrait progressif d'un type particulier de médicament destiné à améliorer le sommeil, réduire l'anxiété et traiter la dépression (médicament psychotrope) s'est avéré réduire les chutes.

La chirurgie de la cataracte réduit les chutes chez les femmes opérées du premier œil affecté. L'insertion d'un stimulateur cardiaque peut réduire les chutes chez les personnes ayant des chutes fréquentes liées à une hypersensibilité du sinus carotidien, une affection qui provoque des changements brusques du rythme cardiaque et de la tension artérielle.

Chez les personnes souffrant au pied de douleurs invalidantes, le fait d'ajouter à la podologie habituelle une évaluation des chaussures, des semelles intérieures sur mesure et des exercices pour le pied et la cheville avait réduit le nombre de chutes, mais pas le nombre de personnes faisant des chutes.

Les données relatives à la seule fourniture de matériels éducatifs pour la prévention des chutes ne sont pas concluantes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th September, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

避免居住於社區中的年長者跌倒的介入

背景

每年約有30%居住於社區中的65歲以上民眾跌倒。此為考科藍審閱2009年首次發行的更新資料。

目標

想要評估設計用於降低社區中年長者跌倒情形的介入效果。

搜尋策略

我們搜尋了考科藍骨、關節與肌肉創傷群組專業註冊(2012年2月)、CENTRAL (考科藍資料庫2012年第3期)、MEDLINE (1946年到2012年3月)、EMBASE (1947年到2012年3月)、CINAHL(1982年到2012年2月),以及線上試驗註冊。

選擇標準

降低社區居住年長者跌倒介入措施的隨機試驗。

資料收集與分析

兩位審閱作者獨立評估偏誤風險並摘錄數據。我們採用率比(RaR)與95%信賴區間(CI)以比較介入組與控制組間跌倒的比率(例如:每人一年的跌倒數)。就跌倒風險而言,我們採用風險比(RR) 與95% CI,以每一群組中民眾跌倒(跌倒者) 次數為根據。我們於適當時集合數據。

主要結論

我們採用了159個試驗與79,193名參與者。大多數試驗比較跌倒預防介入與無介入或是非預計可降低跌倒率的介入。最常接受測試的介入是以運動做為單一介入 (59個試驗)以及多因子計畫(40個試驗)。62%的(99/159) 試驗在產生程序上具低偏誤風險,跌倒耗損性偏誤為60%在(66/110), 73% 的跌倒者耗損性偏誤 (96/131),以及分配隱蔽偏誤僅有38% (60/159)。

多元群組運動顯著降低跌倒率 (RaR 0.71, 95% CI 0.63 to 0.82; 16個試驗; 3622名參與者) 與跌倒風險(RR 0.85, 95% CI 0.76 to 0.96; 22個試驗; 5333名參與者),多元家庭導向運動亦然(RaR 0.68, 95% CI 0.58 to 0.80; 7個試驗 951名參與者與RR 0.78, 95% CI 0.64 to 0.94; 6個試驗; 714名參與者)。就太極而言,跌倒率降低在統計顯著性邊緣(RaR 0.72, 95% CI 0.52 to 1.00; 5個試驗; 1563名參與者) 但太極確實顯著降低跌倒風險(RR 0.71, 95% CI 0.57 to 0.87; 6個試驗; 1625名參與者)。整體而言,運動介入顯著的降低承受跌倒相關骨折的風險 (RR 0.34, 95% CI 0.18 to 0.63; 6個試驗; 810名參與者)。

包含個別風險評估的多因子介入能降低跌倒率 (RaR 0.76, 95% CI 0.67 to 0.86; 19個試驗; 9503名參與者),但未降低跌倒風險(RR 0.93, 95% CI 0.86 to 1.02; 34個試驗 13,617名參與者)。

整體而言,維他命D沒有降低跌倒率 (RaR 1.00, 95% CI 0.90 to 1.11; 7個試驗; 9324名參與者)或跌倒風險 (RR 0.96, 95% CI 0.89 to 1.03; 13個試驗; 26,747名參與者),但可於治療前於低維他命 D水準者身上使用。

家庭安全性評估與修正介入於降低跌倒率(RaR 0.81, 95% CI 0.68 to 0.97; 6個試驗; 4208名參與者) 與跌倒風險上有效(RR 0.88, 95% CI 0.80 to 0.96; 7個試驗; 4051名參與者)。這些介入於跌倒風險風險高者身上較為有效,包含有嚴重視覺障礙者。家庭安全性介入似乎由職能治療師提供較為有效。

治療視覺問題的介入(616名參與者)產生跌倒率(RaR 1.57, 95% CI 1.19 to 2.06) 與跌倒風險顯著降低 (RR 1.54, 95% CI 1.24 to 1.91)。提供多焦眼鏡使用者 (597名參與者)單一鏡片眼鏡時,於定期參與戶外活動的子群組中所有跌倒與戶外跌倒率皆顯著降低。相反的,參與較少戶外活動的介入組參與者中的戶外跌倒率明顯增加。

心律調整器降低頸動脈竇敏感症患者跌倒率 (RaR 0.73, 95% CI 0.57 to 0.93; 3個試驗; 349名參與者)但非跌倒風險。第一次眼睛白內障手術婦女跌倒率降低 (RaR 0.66, 95% CI 0.45 to 0.95; 1個試驗; 306名參與者),但在第二次眼睛白內障手術時則無。

逐步減少精神藥物治療的跌倒率降低 (RaR 0.34, 95% CI 0.16 to 0.73; 1個試驗; 93名參與者)但不是跌倒風險。基層照護醫師給藥調整計畫顯著的降低跌倒風險 (RR 0.61, 95% CI 0.41 to 0.91; 1個試驗; 659名參與者)。

防滑鞋裝置降低了結冰環境中的跌倒率 (RaR 0.42, 95% CI 0.22 to 0.78; 1個試驗; 109名參與者)。一個試驗(305名參與者)比較多面向足部醫療含踝足部運動與標準足部醫療,於因腳痛而失能的患者顯著降低跌倒率 (RaR 0.64, 95% CI 0.45 to 0.91) 但非跌倒風險.

沒有證據支持認知行為介入在跌倒率(RaR 1.00, 95% CI 0.37 to 2.72; 1個試驗; 120名參與者)或跌倒風險上的效果(RR 1.11, 95% CI 0.80 to 1.54; 2個試驗; 350名參與者).

試驗測試了單獨增加跌倒預防知識/教育的介入而沒有明顯降低跌倒率 (RaR 0.33, 95% CI 0.09 to 1.20; 1個試驗; 45名參與者)或跌倒風險 (RR 0.88, 95% CI 0.75 to 1.03; 4個試驗; 2555名參與者).

13個試驗提供完善的經濟評估。這些中有三個顯示在試驗期間因為以下介入而有成本節省: 80歲以上參與者的家庭導向運動、先前曾跌倒的參與者的家庭安全性評估與調整 、還有一個目標放在8個特定風險因子上的多元計畫。

作者結論

團體與家庭導向運動計畫以及家庭安全性介入降低跌倒率及跌倒的風襝。

多元評估及介入計畫降低了跌倒的比率但沒有降低跌倒的風險;太極降低了跌倒的風險。

整體而言,維生素D補充劑量似乎沒有降低跌倒但可能在治療前維它命D水準較低者身上有效。

 

一般語言總結

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

避免居住於社區中的年長者跌倒的介入

避免居住於社區中的年長者跌倒的介入

當人們年紀逐漸增長,他們可能較常因許多不同的原因而跌倒,包含平衡問題、視線不良以及失智症。一年中有30%的機會可能跌倒。雖然1/5的跌倒可能需要到院醫療,低於1/10的情況會導致骨折。

此審閱觀察醫療照護文獻以建立那種跌倒預防對居住於社區中的年長者有效,並包含了159個隨機對照實驗與79193名參與者。

團體與家庭運動計畫,通常包含有某些平衡及力量訓練運動,能有效的降低跌倒率,如太極的效果。整體而言,運動計畫目標在於降低跌倒似乎可減少骨折的發生。

多元介入評估了個人的跌倒風險,然後執行治療或進行轉介以降低所找出的風險。整體而言,目前的證據顯示此介入類型降低了社區中年長者的跌倒次數,但沒有降低後續期間中的民眾跌倒人數。這些是複雜的介入,且它們的有效性可能取決於尚未決定的因素。

改善家庭安全性的介入似乎有效,特別是在較高跌倒風險的民眾身上,並於由職能治療師執行時。在結冰環境中穿上防滑鞋的裝置也可降低跌倒率。

服用維它命D補充似乎在多數居住於社區的年長民眾上無法降低跌倒,但或可在治療前血液中維它命D水準較低者身上有效。

某些藥物治療增加了跌倒的風險。本審閱中的3個試驗無法藉由審查及調整葯物以降低跌倒次數。第4個研究涉及家庭醫師及他們的病患,於葯物治療審閱中在降低跌倒上有效。逐漸停止用以改善睡眠、降低焦慮、及治療憂鬱症(精神藥物)的特定藥物類型顯示出可降低跌倒。

患有白內障的婦女於第一次接受白內障手術後可降低跌倒率。於因為頸動脈竇敏感症相關而頻繁跌倒民眾身上裝入心臟節律器可降低跌倒風險,此疾病會造成心跳及血壓上的迅速改變。

在足部疼痛而失能的民眾身上,除足部醫療外,額外的鞋子評估、鞋墊訂做、及足踝關節運動可降低跌倒次數,但不是民眾的跌倒人數。

對於只提供教學性資料以預防跌倒無法為其相關證據做出結論。

譯註

East Asian Cochrane Alliance 翻譯
翻譯由 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心 資助