Intervention Review

Lasers or light sources for treating port-wine stains

  1. Annesofie Faurschou1,*,
  2. Anne Braae Olesen2,
  3. Jo Leonardi-Bee3,
  4. Merete Haedersdal1

Editorial Group: Cochrane Skin Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 26 SEP 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007152.pub2


How to Cite

Faurschou A, Olesen AB, Leonardi-Bee J, Haedersdal M. Lasers or light sources for treating port-wine stains. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD007152. DOI: 10.1002/14651858.CD007152.pub2.

Author Information

  1. 1

    Bispebjerg Hospital, Department of Dermatology, Copenhagen, Denmark

  2. 2

    University Hospital of Aarhus, Department of Dermatology, Aarhus, Denmark

  3. 3

    The University of Nottingham, Division of Epidemiology and Public Health, Nottingham, UK

*Annesofie Faurschou, Department of Dermatology, Bispebjerg Hospital, Bispebjerg Bakke 23, Copenhagen, 2400 NV, Denmark. annesofie79@yahoo.dk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Port-wine stains are birthmarks caused by malformations of blood vessels in the skin. Port-wine stains manifest themselves in infancy as a flat, red mark and do not regress spontaneously but may, if untreated, become darker and thicker in adult life. The profusion of various lasers and light sources makes it difficult to decide which equipment is the best for treating port-wine stains.

Objectives

To study participant satisfaction, clinical efficacy, and adverse effects of the treatment of port-wine stains by lasers and light sources.

Search methods

We searched the following databases up to April 2010: the Cochrane Skin Group Specialised Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (Clinical Trials) in The Cochrane Library, MEDLINE (from 2005), EMBASE (from 2007), LILACS (Latin American and Caribbean Health Science Information database, from 1982), and reference lists of articles. We also searched online trials registries for ongoing trials and contacted trial authors where appropriate.

Selection criteria

Randomised clinical trials (RCTs) of lasers or light sources for the treatment of port-wine stains.

Data collection and analysis

Our outcomes of interest were participant satisfaction, reduction in redness of the port-wine stain as determined by clinical evaluation, and short- and long-term adverse effects of the treatments. Three authors independently extracted data and assessed trial quality.

Main results

We included 5 RCTs involving a total of 103 participants; all of the trials used a within-participant design. The interventions and outcomes were too varied to be combined statistically. All trials used the pulsed dye laser for comparisons.

None of the studies focused on participant satisfaction, which was one of our primary outcomes, but participant preference was evaluated in three of five studies. Participants preferred the pulsed dye laser to intense pulsed light based on the clinical effect. They marginally preferred the Neodymium:YAG (yttrium-aluminium-garnet) (Nd:YAG) laser to the pulsed dye laser due to shorter lasting purpura, and pulsed dye laser in conjunction with cooling was preferred to treatment with pulsed dye laser alone.

All trials examined short-term efficacy of less than six months after treatments with the pulsed dye laser, intense pulsed light, and Nd:YAG laser. The pulsed dye laser was evaluated in all five trials. Depending upon the setting of the pulsed dye laser, this resulted in more than 25% reduction in redness. This was after 1 to 3 treatments for up to 4 to 6 months postoperatively in 50% to 100% of the participants. There was only one study each of intense pulsed light and Nd:YAG laser.

Two trials had no occurrence of long-term adverse effects, i.e. six months after treatment. Three trials reported pigmentary alterations in 3% to 24% of the participants, with the highest percentage occurring in Chinese participants with darker skin types. In one study one participant experienced scarring of the skin caused by a too-high dose of the laser used. Short-term side-effects included pain, crusting, and blistering in the first two weeks after treatment.

Authors' conclusions

The pulsed dye laser leads to clinically relevant clearance of port-wine stains. A limited number of RCTs evaluated the efficacy from intense pulsed light and other laser types. High-quality RCTs are needed to assess individual efficacy from different lasers and light sources, as well as participant satisfaction.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Treatment of port-wine stains with lasers or light sources

Port-wine stains are birthmarks caused by malformations of blood vessels in the skin. They manifest themselves in infancy as flat, red marks on the skin and do not disappear spontaneously but may, if untreated, become darker and thicker by middle age with a 'cobblestone appearance'.

Different lasers and light sources are used to lighten the port-wine stains by a reduction in redness. However, it is unclear which treatment gives the best results. Our aim with this systematic review was to assess the benefits and harms of the various lasers and light sources available. We found 5 randomised controlled trials, involving 103 participants, which we included in our review. All of the included trials assessed the effectiveness of the interventions using a within-participant design. These trials assessed the pulsed dye laser, intense pulsed light, and Nd:YAG laser. Only the pulsed dye laser was assessed in all five trials.

None of the studies focused on participant satisfaction which was our primary outcome. Depending upon the setting of the pulsed dye laser, more than 25% lightening (i.e. by reduction in redness) of port-wine stains occurred. This was after 1 to 3 treatments for up to 4 to 6 months postoperatively in 50% to 100% of the participants of the trials. Substantial evidence is lacking for other laser types and intense pulsed light.

Side-effects were rare in the included trials, but 3 trials reported pigmentary alterations in 3% to 24% of the participants, with the highest percentage occurring in Chinese participants with darker skin types. In one study one participant experienced scarring of the skin due to a too-high dose of the laser used. Short-term side-effects included pain, crusting, and blistering in the first two weeks after treatment. Two trials reported no occurrence of long-term adverse effects, i.e. six months after treatment.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Lasers or light sources for treating port-wine stains

Contexte

Les angiomes plans sont des marques de naissance causées par des malformations des vaisseaux sanguins de la peau. Les angiomes plans se manifestent dans l'enfance par des marques rouges et planes qui ne régressent pas spontanément et qui peuvent, si on ne les traite pas, s'assombrir et s'épaissir à l'âge adulte. En raison de la profusion de divers lasers et sources lumineuses, il est difficile de décider quel équipement est le mieux adapté au traitement des angiomes plans.

Objectifs

Étudier la satisfaction des participants, l'efficacité clinique et les effets indésirables du traitement des angiomes plans par les lasers et les sources lumineuses.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché dans les bases de données suivantes jusqu'avril 2010 : la base de données spécialisée du groupe Cochrane sur la peau, le registre Cochrane des essais contrôlés (essais cliniques) de The Cochrane Library, MEDLINE (à partir de 2005), EMBASE (à partir de 2007), LILACS (base de données sur les sciences de la santé en Amérique latine et dans les Caraïbes, à partir de 1982), et des bibliographies d'articles. Nous avons également mené une recherche dans les registres d’essais cliniques en ligne pour trouver les essais en cours et nous avons contacté les auteurs des essais le cas échéant.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur les lasers ou les sources lumineuses pour le traitement des angiomes plans.

Recueil et analyse des données

Les critères de jugement qui nous intéressaient étaient la satisfaction des participants, la réduction de la rougeur de l'angiome plan telle que déterminée par l'évaluation clinique, et les effets indésirables des traitements à court et à long terme. Trois auteurs ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité des essais.

Résultats principaux

Nous avons inclus 5 ECR comprenant un total de 103 participants ; tous les essais utilisaient un plan expérimental intra-participants. Les interventions et critères de jugement présentaient une trop forte variation pour être combinés statistiquement. Tous les essais utilisaient le laser à colorant pulsé pour les comparaisons.

Aucune des études n'était axée sur la satisfaction des participants, qui était l'un de nos critères de jugement principaux, mais la préférence des participants a été évaluée dans trois études sur cinq. Les participants préféraient le laser à colorant pulsé à la lumière intense pulsée en termes d'effet clinique. Ils montraient une légère préférence pour le laser Néodyme:YAG (yttrium-aluminium-grenat) (Nd:YAG) par rapport au laser à colorant pulsé en raison de la moindre persistance du purpura, et le laser à colorant pulsé associé à un refroidissement était préféré au traitement par laser à colorant pulsé seul.

Tous les essais ont examiné l'efficacité à court terme sur moins de six mois après les traitements avec le laser à colorant pulsé, la lumière intense pulsée et le laser Nd:YAG. Le laser à colorant pulsé a été évalué dans la totalité des cinq essais. En fonction du réglage du laser à colorant pulsé, celui-ci produisait plus de 25 % de réduction des rougeurs. Ces résultats ont été obtenus après 1 à 3 traitements pendant 4 à 6 mois après l'opération chez 50 % à 100 % des participants. Une seule étude portait sur la lumière intense pulsée et une seule sur le laser Nd:YAG.

Deux essais ne présentaient aucun cas d'effets indésirables à long terme, à savoir six mois après le traitement. Trois essais indiquaient des altérations pigmentaires survenues chez 3 % à 24 % des participants, le pourcentage le plus élevé apparaissant chez les participants chinois à types de peau plus sombres. Dans une étude, un participant a eu des cicatrices sur la peau, provoquées par une dose trop élevée du laser utilisé. Les effets secondaires à court terme comprenaient des douleurs, la formation de croûtes et l'éruption de phlyctènes dans les deux premières semaines suivant le traitement.

Conclusions des auteurs

Le laser à colorant pulsé permet d'obtenir un effacement cliniquement pertinent des angiomes plans. Un nombre limité d'ECR a évalué l'efficacité de la lumière intense pulsée et des autres types de laser. Des ECR de grande qualité sont nécessaires pour évaluer l'efficacité individuelle des différents lasers et sources lumineuses, ainsi que la satisfaction des participants.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Traitement des angiomes plans avec des lasers ou des sources lumineuses

Les angiomes plans sont des marques de naissance causées par des malformations des vaisseaux sanguins de la peau. Ils se manifestent dans l'enfance par des marques rouges et planes sur la peau, qui ne disparaissent pas spontanément et qui peuvent, si on ne les traite pas, s'assombrir et s'épaissir à l'âge adulte et prendre « l'aspect d'un galet ».

Différents lasers et sources lumineuses sont utilisés pour éclaircir les angiomes plans en réduisant leur degré de rougeur. Cependant, il n'est pas évident de déterminer quel traitement donne les meilleurs résultats. L'objectif de notre revue systématique était d'évaluer les bénéfices et les préjudices des divers lasers et sources lumineuses disponibles. Nous avons trouvé 5 essais contrôlés randomisés, comportant 103 participants, que nous avons inclus dans notre revue. Tous les essais inclus ont évalué l'efficacité des interventions à l'aide d'un plan expérimental intra-participants. Ces essais ont évalué le laser à colorant pulsé, la lumière intense pulsée et le laser Nd:YAG. Le laser à colorant pulsé a été évalué dans la totalité des cinq essais.

Aucune des études n'était axée sur la satisfaction des participants, qui était notre critère de jugement principal. En fonction du réglage du laser à colorant pulsé, on a observé plus de 25 % d'éclaircissement (à savoir de réduction des rougeurs) des angiomes plans. Ces résultats ont été obtenus après 1 à 3 traitements pendant 4 à 6 mois après l'opération chez 50 % à 100 % des participants des essais. Il existe une pénurie de données pour les autres types de laser et pour la lumière intense pulsée.

Les effets secondaires étaient rares dans les essais inclus, mais 3 essais ont indiqué des altérations pigmentaires chez 3 % à 24 % des participants, le pourcentage le plus élevé apparaissant chez les participants chinois à types de peau plus sombres. Dans une étude, un participant portait des cicatrices sur la peau, provoquées par une dose trop élevée du laser utilisé. Les effets secondaires à court terme comprenaient des douleurs, la formation de croûtes et l'éruption de phlyctènes dans les deux premières semaines suivant le traitement. Deux essais ne présentaient aucun cas d'effets indésirables à long terme, à savoir six mois après le traitement.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français