Get access

Enhanced external counterpulsation for chronic angina pectoris

  • Review
  • Intervention




Cardiovascular disease is a major cause of death in developed and developing countries. Refractory stable angina pectoris is, in general, inadequately responsive to conventional medical therapy.

Enhanced external counterpulsation is a non-invasive treatment for patients with refractory angina and involves the placing of compressible cuffs around the calves and lower and upper thighs. These are inflated sequentially so that during early diastole they help propel blood back to the heart and when deflated at end of diastole allow the blood vessels to return to their normal state. It is claimed that enhanced external counterpulsation can help reduce aortic impedance and thereby alleviate some of the symptoms of angina.


To assess the effects of enhanced external counterpulsation therapy in improving health outcomes for patients with chronic stable or refractory stable angina pectoris.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) on The Cochrane Library (2008, Issue 1), MEDLINE (1966 to February 2008), EMBASE (1980 to February 2008), LILACS via BIREME (to February 2008) and ISI Science Citation Index on Web of Science (to February 2008). No language restrictions were applied.

Selection criteria

Randomized controlled trials and cluster-randomized trials comparing enhanced external counterpulsation therapy to sham treatment in adults, aged over 18 years, with chronic stable and stable refractory angina pectoris graded Canadian Cardiovascular Society Class III to IV at baseline.

Data collection and analysis

Two authors independently screened papers, extracted trial details and assessed risk of bias.

Main results

One trial (139 participants) was included in this review. Poor methodological quality, in terms of trial design and conduct, incompleteness in reporting of the review's primary outcome, limited follow up for the secondary outcomes and subsequent flawed statistical analysis, compromised the reliability of the reported data.

Authors' conclusions

We found one relevant trial which failed to address the characteristics of interest satisfactorily, in terms of severity of angina, for the participants in this review. Participants with the most severe symptoms of angina were excluded, therefore the results of this study represent only a subsection of the broader population with the disorder, are not generalizable and provide inconclusive evidence for the effectiveness of enhanced external counterpulsation therapy for chronic angina pectoris.

Résumé scientifique

Contrepulsion externe exaltée pour le traitement de l'angine de poitrine chronique


La maladie cardio-vasculaire est une cause majeure de mortalité dans les pays développés et en voie de développement. L'angine de poitrine stable réfractaire répond généralement mal au traitement médical conventionnel.

La contrepulsion externe exaltée est un traitement non invasif pour les patients atteints d'angine réfractaire qui consiste à placer des brassards compressibles autour des mollets et en haut et en bas des cuisses. Ces brassards sont gonflés séquentiellement afin de renvoyer le sang vers le cœur au début de la diastole, puis dégonflés à la fin de la diastole pour permettre aux vaisseaux sanguins de revenir à leur état normal. Il a été affirmé que la contrepulsion externe exaltée pourrait permettre de réduire l'impédance aortique et de soulager certains des symptômes de l'angine.


Évaluer les effets du traitement par contrepulsion externe exaltée sur les résultats cliniques des patients atteints d'angine de poitrine chronique stable ou réfractaire.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (2008, numéro 1), MEDLINE (1966 à février 2008), EMBASE (1980 à février 2008), LILACS via BIREME (jusqu'en février 2008) et ISI Science Citation Index on Web of Science (jusqu'en février 2008). Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et les essais randomisés en cluster comparant un traitement par contrepulsion externe exaltée à un traitement simulé chez des adultes âgés de plus de 18 ans atteints d'une angine de poitrine chronique stable et réfractaire de classe III à IV selon la Canadian Cardiovascular Society à l'inclusion.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont sélectionné les articles, extrait les données et évalué le risque de biais de manière indépendante.

Résultats principaux

Un essai (139 participants) a été inclus dans cette revue. La faible qualité méthodologique en termes de plan d'étude et de mise en œuvre, la description incomplète du critère de jugement principal de la revue, le suivi limité des critères de jugement secondaires et les défauts subséquents de l'analyse statistique compromettent la fiabilité des données rapportées.

Conclusions des auteurs

Nous avons identifié un essai pertinent qui ne présentait pas les caractéristiques requises en termes de gravité de l'angine pour les participants de cette revue. Les participants présentant les symptômes d'angine les plus sévères étaient exclus et les résultats de cette étude ne représentent donc qu'une partie de la population atteinte de cette maladie, ne sont pas généralisables et apportent des preuves non concluantes de l'efficacité du traitement par contrepulsion externe exaltée dans l'angine de poitrine chronique.








コクラン・ライブラリ(2008年第1号)のCochrane Central Register of Controlled Trials(CENTRAL)、MEDLINE(1966年から2008年2月まで)、EMBASE(1980年から2008年2月まで)、LILACS via BIREME(2008年2月まで)、および、ISI Science Citation Index on Web of Science(2008年2月まで)を検索した。言語制限を用いなかった。


ベースライン時にCanadian Cardiovascular Society重症度分類(CCSC)クラスIII~IVに分類される慢性安定狭心症か難治性安定狭心症を有していた成人(18歳以上)を対象として、強化体外式カウンターパルセーション治療と偽治療を比較しているランダム化比較試験(RCT)およびクラスターランダム化試験。








監  訳: 澤村 匡史,2010.11.18

実施組織: 厚生労働省委託事業によりMindsが実施した。

ご注意 : この日本語訳は、臨床医、疫学研究者などによる翻訳のチェックを受けて公開していますが、訳語の間違いなどお気づきの点がございましたら、Minds事務局までご連絡ください。Mindsでは最新版の日本語訳を掲載するよう努めておりますが、編集作業に伴うタイム・ラグが生じている場合もあります。ご利用に際しては、最新版(英語版)の内容をご確認ください。

Plain language summary

Does enhanced external counterpulsation reduce symptoms of chronic and refractory angina pectoris?

Angina pectoris is a form of cardiovascular disease.   Symptoms include episodic tightness in the chest accompanied by pain in the jaw, back, shoulder or arm and normally last for between 1 to 5 minutes.  Angina is classified according to its severity and may be treated with drugs, lifestyle modifications, education and counselling.  Refractory angina is a form of angina that does not respond well to conventional treatments and patients experience limitations in their ability to undertake physical activity. 

Enhanced external counterpulsation is a treatment that involves placing cuffs around the legs of a patient, which when inflated assist blood to return to the heart and as the cuffs deflate allow blood vessels to return to normal.  It is believed that this treatment may alleviate some of the symptoms of angina.  Treatment consists of one hour daily sessions for a period of up to seven weeks and is performed in a medically supervised environment.

This review studied the effectiveness and safety of enhanced external counterpulsation in improving health outcomes for patients aged 18 years or over with chronic stable and refractory angina (graded Canadian Cardiovascular Society angina class III to IV).  The review compared outcomes in patients treated with enhanced external pulsation to patients treated with a sham treatment.  Searches found over 300 potentially eligible studies however only one study met most of the inclusion criteria.  The study used in the review involved 139 participants in the United States.  Participants in the study were treated with hour long sessions, either once or twice daily of active enhanced external counterpulsation or inactive enhanced external counterpulsation (sham).  Limited data was available on the health related outcomes of patients participating in the study; however health related quality of life outcomes were larger in the enhanced external counterpulsation patients than patients receiving the inactive (sham) treatment; but the improvement was only significant in three of nine parameters.  Angina pain counts decreased in the patients receiving enhanced external counterpulsation and this result was statistically significant. 

55% of patients receiving treatment reported adverse events compared to 26% in the control group with approximately half of these events considered as device-related.  Adverse events reported included leg and back pain and skin abrasions. 

The review found that there is a lack of reliable and conclusive evidence that enhanced external counterpulsation can improve symptoms of angina in patients with chronic stable or refractory forms of the condition.

Résumé simplifié

La contrepulsion externe exaltée améliore-t-elle les symptômes de l'angine de poitrine chronique et réfractaire ?

L'angine de poitrine est une forme de maladie cardio-vasculaire. Les symptômes incluent une oppression épisodique de la poitrine accompagnée de douleurs dans la mâchoire, le dos, les épaules ou les bras, qui durent généralement de 1 à 5 minutes. L'angine est classifiée en fonction de sa gravité et peut être traitée à l'aide de médicaments, en modifiant l'hygiène de vie ou au moyen d'une formation et de conseils. L'angine réfractaire est une forme d'angine qui répond mal aux traitements standard et qui limite la capacité des patients à entreprendre des activités physiques.

La contrepulsion externe exaltée est un traitement qui consiste à placer des brassards autour des jambes du patient. On gonfle les brassards pour aider le sang à remonter vers le cœur, puis on les dégonfle pour permettre aux vaisseaux sanguins de revenir à leur état normal. On pense que ce traitement pourrait soulager certains symptômes de l'angine. Le traitement est administré dans un environnement supervisé par des médecins et consiste en une séance quotidienne d'une heure au cours d'une période allant jusqu'à sept semaines.

Cette revue étudiait l'efficacité et l'innocuité de la contrepulsion externe exaltée pour améliorer les résultats cliniques des patients âgés d'au moins 18 ans atteints d'angine chronique stable et réfractaire (angine de classe III à IV selon la Canadian Cardiovascular Society). Cette revue comparait les résultats des patients traités par contrepulsion externe exaltée à ceux de patients recevant un traitement simulé. Les recherches ont permis d'identifier plus de 300 études potentiellement éligibles, mais une seule remplissait la plupart des critères d'inclusion. L'étude incluse dans la revue portait sur 139 participants aux États-Unis. Les participants de cette étude suivaient des séances d'une heure (une ou deux fois par jour) de contrepulsion externe exaltée active ou de contrepulsion externe exaltée inactive (simulée). Des données limitées étaient disponibles concernant les résultats cliniques des patients participant à cette étude ; les résultats de la qualité de vie liée à la santé étaient cependant supérieurs chez les patients recevant la contrepulsion externe exaltée par rapport aux patients recevant le traitement inactif (simulé) ; mais cette amélioration n'était significative que pour trois paramètres sur neuf. Le niveau de douleur associée à l'angine diminuait chez les patients recevant la contrepulsion externe exaltée, et ce résultat était statistiquement significatif.

55 % des patients recevant ce traitement rapportaient des événements indésirables, contre 26 % dans le groupe témoin, et environ la moitié de ces événements étaient considérés comme attribuables au dispositif utilisé. Les événements indésirables rapportés incluaient des douleurs dans les jambes et le dos et une abrasion de la peau.

Cette revue a observé qu'il n'existait pas de preuves fiables et concluantes de l'efficacité de la contrepulsion externe exaltée pour améliorer les symptômes de l'angine chez les patients atteints d'angine chronique stable ou réfractaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article