Get access

Theory-based interventions for contraception

  • Conclusions changed
  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The explicit use of theory in research helps expand the knowledge base. Theories and models have been used extensively in HIV-prevention research and in interventions for preventing sexually transmitted infections (STIs). The health behavior field uses many theories or models of change. However, educational interventions addressing contraception often have no stated theoretical base.

Objectives

Review randomized controlled trials (RCTs) that tested a theoretical approach to inform contraceptive choice; encourage contraceptive use; or promote adherence to, or continuation of, a contraceptive regimen.

Search methods

We searched computerized databases for trials that tested a theory-based intervention for improving contraceptive use (MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, PsycINFO, EMBASE, ClinicalTrials.gov, and ICTRP). We also wrote to researchers to find other trials.

Selection criteria

Trials tested a theory-based intervention for improving contraceptive use. We excluded trials focused on high-risk groups and preventing sexually transmitted infections or HIV. Interventions addressed the use of one or more contraceptive methods for contraception. The reports provided evidence that the intervention was based on a specific theory or model. The primary outcomes were pregnancy, contraceptive choice, initiating or changing contraceptive use, contraceptive regimen adherence, and contraception continuation.

Data collection and analysis

The primary author evaluated abstracts for eligibility. Two authors extracted data from included studies. We calculated the odds ratio for dichotomous outcomes. No meta-analysis was conducted due to intervention differences.

Main results

Fourteen RCTs met our inclusion criteria. In 2 of 10 trials with pregnancy or birth data, a theory-based group showed better results. Four of 10 trials with contraceptive use data (other than condoms) showed better outcomes in an experimental group. For condom use, a theory-based group had favorable results in three of eight trials. Social Cognitive Theory was the main theoretical basis for five trials, of which three showed positive results. Two based on other social cognition models had favorable results, as did two of four focused on motivational interviewing. Thirteen trials provided multiple sessions or contacts. Of seven effective interventions, five targeted adolescents, including four with group sessions. Three effective trials had individual sessions. Seven trials were rated as having high or moderate quality; three of those had favorable results.

Authors' conclusions

Family planning researchers and practitioners could adapt the effective interventions. Reproductive health needs high-quality research on behavior change, especially for clinical and low-resource settings. More thorough use of single theories would help, as would better reporting on research design and intervention implementation.

Résumé

Interventions fondées sur des bases théoriques pour la contraception

Contexte

L'utilisation explicite d’une théorie dans la recherche aide à enrichir les connaissances. Théories et modèles ont été largement utilisés dans la recherche pour la prévention du VIH et dans les interventions destinées à prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST). L’étude des comportements en matière de santé fait appel à de nombreux modèles et théories du changement. Toutefois, il est rare que les interventions éducatives concernant la contraception fassent explicitement référence à une base théorique.

Objectifs

Revoir les essais contrôlés randomisés (ECR) testant une approche sur une base théorique pour fournir des informations sur les choix de contraception, encourager l'utilisation des contraceptifs ou promouvoir l'adhésion ou la poursuite d'un traitement contraceptif.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté les bases de données informatisées pour trouver des essais ayant testé une intervention basée sur la théorie pour améliorer l'utilisation de contraceptifs (MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, PsycINFO, EMBASE, ClinicalTrials.gov, et ICTRP). Nous avons également écrit à des chercheurs afin de trouver d'autres essais.

Critères de sélection

Les essais étudiaient une intervention basée sur la théorie pour améliorer l'utilisation de contraceptifs. Nous avons exclu les essais se concentrant sur les groupes à haut risque et la prévention des infections sexuellement transmissibles ou du VIH. Les interventions abordaient l'utilisation d'une ou plusieurs méthodes contraceptives pour la contraception. Les rapports démontraient que l'intervention était basée sur une théorie ou un modèle spécifique. Les critères d’évaluation primaires étaient la grossesse, le choix du contraceptif, le fait de débuter ou de changer de contraceptif, l’observance du traitement contraceptif et la poursuite de la contraception.

Recueil et analyse des données

L’éligibilité des résumés a été évaluée par l'auteur principal. Deux auteurs ont extrait les données issues des études incluses. Nous avons calculé le rapport de cotes pour les résultats dichotomiques. Aucune méta-analyse n'a été effectuée car les interventions étaient trop différentes.

Résultats Principaux

Quatorze ECR remplissaient nos critères d'inclusion. Dans 2 essais sur 10 comportant des données sur les grossesses et les accouchements, un groupe suivant une approche basée sur la théorie a donné de meilleurs résultats. Quatre essais sur 10 avec des données sur l'utilisation des contraceptifs (autres que les préservatifs) ont fait état de meilleurs résultats dans un groupe expérimental. Pour ce qui est de l'utilisation des préservatifs, une approche basée sur la théorie a donné des résultats favorables dans trois essais sur huit. La théorie sociale cognitive était la principale base théorique de cinq essais, dont trois ont donné des résultats positifs. Deux essais basés sur d'autres modèles de cognition sociale présentaient des résultats favorables, ainsi que deux essais sur les quatre se concentrant sur les entretiens de motivations. Treize essais comportaient plusieurs séances ou contacts. Sur sept interventions efficaces, cinq ciblaient les adolescents et quatre incluaient des séances de groupe. Trois essais efficaces prévoyaient des séances individuelles. Sept essais ont été considérés d'une qualité modérée ou bonne, dont trois qui ont donné des résultats favorables.

Conclusions des auteurs

Les chercheurs et praticiens en planification familiale pourraient adapter les interventions efficaces. La santé génésique nécessite une recherche de bonne qualité sur le changement des comportements, en particulier dans le cadre clinique et lorsque les ressources sont limitées. Une application plus rigoureuse d’une théorie à la fois serait utile, de même qu'un meilleur compte rendu de conception de la recherche et de la mise en œuvre de l'intervention.

Plain language summary

Improving birth control use with programs based on theory

Theories and models help explain how behavior change occurs. HIV-prevention research has used theories and models. Programs to prevent sexually transmitted infections (STIs) are often based on behavioral science. The health field has used many theories and models of change. However, programs that address birth control often have no stated theory base.

We did computer searches to find randomized controlled trials that tested a theory-based program to improve birth control use (MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, PsycINFO, EMBASE, ClinicalTrials.gov, and ICTRP). We also wrote to researchers to find other trials.

Trials tested a theory-based program for improving birth control use. We excluded trials focused on high-risk groups and programs to prevent sexually transmitted infections or HIV. Programs addressed the use of one or more birth control methods. The reports showed that the theory or model was part of the program design. The comparison could be usual care, another program based on theory, or no intervention.

The main outcomes were pregnancy, choice of birth control method, change in birth control use, and continuing to use birth control. We did not combine any trials since the programs differed from each other.

We found 14 trials. Two of 10 trials with pregnancy or birth data had better results for a theory-based group. Four of 10 trials with birth control use (other than condoms) also showed better outcomes in a treatment group. For condom use, a theory-based group had better results in three of eight trials. Social Cognitive Theory was the main basis for five trials, of which three showed positive results. Two based on other social cognition models had good results, as did two of four that used motivational interviewing. Thirteen of the 14 trials had several sessions or contacts. Of seven programs with good results, five focused on teenagers of which four had group sessions. Three trials with good results worked with one person at a time. Seven trials were rated as good quality; three of those worked well.

Health care providers might want to use the programs that worked in their settings. We still need good quality research on preventing pregnancy. Clearer use of single theories would help with seeing what works. Better reporting is needed on how the research was done and how the program was provided.

Résumé simplifié

Interventions fondées sur des bases théoriques pour la contraception

Améliorer l'utilisation de la contraception grâce à des programmes fondés sur des bases théoriques

Les théories et modèles permettent d'expliquer comment se produit un changement de comportement. La recherche sur la prévention du VIH a employé des théories et des modèles. Les programmes destinés à prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) s'appuient souvent sur la science du comportement. Les études sur la santé utilisent de nombreux modèles et théories du changement. Il est cependant rare que les programmes relatifs au contrôle des naissances se prévalent d’une base théorique.

Nous avons effectué des recherches informatisées pour trouver des essais contrôlés randomisés de programmes basés sur une théorie pour améliorer l'utilisation de la contraception (MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, PsycINFO, EMBASE, ClinicalTrials.gov, et ICTRP). Nous avons également écrit à des chercheurs afin de trouver d'autres essais.

Les essais en question étudiaient un programme basé sur une théorie pour améliorer l'utilisation de la contraception. Nous avons exclu les essais centrés sur les groupes à haut risque et les programmes de prévention des infections sexuellement transmissibles ou du VIH. Les programmes concernaient l'utilisation d'une ou plusieurs méthodes de contraception. Les rapports indiquaient que la théorie ou le modèle faisait partie intégrante de la conception du programme. La comparaison pouvait être les soins habituels, un autre programme basé sur une théorie ou l'absence d'intervention.

Les principaux critères d’évaluation étaient la grossesse, le choix de la méthode de contraception, les changements dans le recours à la contraception et la poursuite de la contraception. Nous n'avons pas combiné les essais car les programmes étaient différents les uns des autres.

Nous avons trouvé 14 essais. Deux essais sur 10 comportant des données sur les grossesses ou les accouchements font état de meilleurs résultats pour le groupe théorie. Quatre des 10 essais concernant l'utilisation de la contraception (autre que les préservatifs) font état de meilleurs résultats dans un groupe de traitement. Pour ce qui est de l'utilisation de préservatifs, un groupe basé sur la théorie présentait de meilleurs résultats dans trois des huit essais. La théorie sociale cognitive était la base principale de cinq essais, parmi lesquels trois présentaient des résultats positifs. Deux essais basés sur d'autres modèles de cognition sociale affichaient de bons résultats, ainsi que deux des quatre essais ayant employé des entretiens de motivation. Treize des 14 essais comportaient plusieurs séances ou contacts. Sur sept programmes ayant obtenu de bons résultats, cinq s’adressaient aux adolescents, dont quatre par le biais de séances de groupe. Trois essais ayant obtenu de bons résultats s’adressaient à une personne à la fois. Sept essais ont été considérés comme de bonne qualité ; trois d'entre eux ont obtenu de bons résultats.

Les professionnels de la santé peuvent avoir besoin d’identifier les programmes qui fonctionnent dans leur environnement particulier. Nous avons encore besoin de recherches de bonne qualité sur la prévention des grossesses. Une mise en application plus claire d’une théorie à la fois permettrait de déterminer celles qui fonctionnent. Il est nécessaire que la manière dont la recherche a été effectuée et le programme réalisé soit rapportée plus précisément.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary