Wound drainage after plastic and reconstructive surgery of the breast

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Wound drains are often used after plastic and reconstructive surgery of the breast, in order to reduce potential complications. It is unclear whether there is any evidence to support this practice and we therefore undertook a systematic review of the best evidence available.

Objectives

To compare the safety and efficacy of the use of wound drains following elective plastic and reconstructive surgery procedures of the breast.

Search methods

We searched the Cochrane Wounds Group Specialised Register (searched 3 August 2012); The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 7); Ovid MEDLINE (1950 to July Week 4 2012); Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations August 2, 2011); Ovid EMBASE (1980 to 2012 Week 30); and EBSCO CINAHL (1982 to 2 August 2012). There were no restrictions on the basis of date or language of publication.

Selection criteria

Two review authors undertook independent screening of the search results. All randomised trials that compared the use of a wound drain with no wound drain following plastic and reconstructive surgery of the breast (breast augmentation, breast reduction and breast reconstruction) in women were eligible.

Data collection and analysis

Two review authors undertook independent data extraction of study characteristics, methodological quality and outcomes (e.g. infection, other wound complications, pain, and length of hospital stay). Risk of bias was assessed independently by two review authors. We calculated the risk ratio (RR) for dichotomous outcomes and mean differences (MD) for continuous outcomes, with 95% confidence intervals. Analysis was on an intention-to-treat basis.

Main results

Three randomised trials were identified and included in the review out of 109 studies that were initially screened; all evaluated wound drainage after breast reduction surgery. In total there were 306 women in the three trials, and 505 breasts were studied (254 drained, and 251 who were not drained). Apart from a significantly shorter duration of hospital stay for those participants who did not have drains (MD 0.77; 95% CI 0.40 to 1.14), there was no statistically significant impact of the use of drains on outcomes.

Authors' conclusions

The limited evidence available shows no significant benefit of using post-operative wound drains in reduction mammoplasty, though hospital stay may be shorter when drains are not used. No data are available for breast augmentation or breast reconstruction, and this requires investigation.

Résumé scientifique

Drainage des plaies après une chirurgie plastique et reconstructrice du sein

Contexte

Les drains de plaies sont souvent utilisés après une chirurgie plastique et reconstructrice du sein, afin de réduire les éventuelles complications. Il est difficile de savoir s'il existe des données permettant de soutenir cette pratique et nous avons donc réalisé une revue systématique des meilleures preuves actuelles.

Objectifs

Comparer l'efficacité et l'innocuité de l'utilisation des drains de plaies après des procédures chirurgicales électives plastiques et reconstructrices du sein.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherche du 3 août 2012) ; le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 7) ; Ovid MEDLINE (de 1950 à la semaine 4 du mois de juillet 2012) ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 2 août 2011) ; Ovid EMBASE (de 1980 à la semaine 30 de l’année 2012) et EBSCO CINAHL (de 1982 au 2 août 2012). Il n'y avait aucune restriction basée sur la langue ou la date de publication.

Critères de sélection

Deux auteurs de la revue ont passé au crible les résultats de la recherche, de façon indépendante. Tous les essais randomisés qui comparaient l'utilisation d'un drain de plaie à l'absence de drain de plaie après une chirurgie plastique et reconstructrice du sein (augmentation mammaire, réduction mammaire et reconstruction mammaire) chez les femmes étaient éligibles.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait de façon indépendante les données sur les caractéristiques, la qualité méthodologique et les résultats des études (par exemple infection, autres complications des plaies, douleurs et durée d'hospitalisation). Le risque de biais a été évalué de façon indépendante par deux auteurs de la revue. Nous avons calculé le risque relatif (RR) pour les résultats dichotomiques et les différences moyennes (DM) pour les résultats continus, avec des intervalles de confiance à 95 %. L'analyse a été réalisée en intention de traiter.

Résultats principaux

Trois essais randomisés ont été identifiés et inclus dans la revue à partir de 109 études initialement passées au crible. Toutes évaluaient le drainage des plaies après une chirurgie de réduction mammaire. Au total, les trois essais portaient sur 306 femmes, et 505 seins ont été étudiés (254 drainés, et 251 non drainés). Hormis une durée d'hospitalisation significativement plus courte pour les participantes qui n'avaient pas de drain (DM 0,77 ; IC à 95 % 0,40 à 1,14), il n'y avait pas d'impact statistiquement significatif de l'utilisation de drains sur les résultats.

Conclusions des auteurs

Les données limitées disponibles n'indiquent aucun effet bénéfique significatif de l'utilisation de drains de plaies post-opératoires dans la réduction mammaire, bien que la durée d'hospitalisation puisse être plus courte lorsque l'on n'utilise pas de drain. Aucune donnée n'est disponible sur l'augmentation mammaire ou la reconstruction mammaire, et cela doit être étudié.

Plain language summary

No evidence that insertion of drains after plastic and reconstructive surgery of the breast reduces complications

Plastic and reconstructive surgery of the breast can include breast enlargement, breast reduction, and breast reconstruction (e.g. after breast removal in breast cancer patients). Such operations are routinely performed in most hospitals. The typical duration of hospital stay is about 3 days. These operations carry a risk of complications such as wound infection, fluid accumulation, death of parts of the breast tissue, and wound healing problems, These are often minor and do not affect the end result, but can result in a longer stay in hospital and extra medical treatment. For several decades surgeons have been inserting wound drains after these procedures expecting to minimize possible complications, although it is unclear whether there is any evidence to support this. We reviewed the limited evidence available from clinical trials, and found no evidence that the use of drains improves patient outcomes in breast reduction surgery. On the contrary, the use of drains seemed to be associated with a slightly longer stay in hospital of about one day. There were no trials in people undergoing breast augmentation or reconstruction.

Résumé simplifié

Pas de donnée indiquant que l'insertion de drains après une chirurgie plastique et reconstructrice du sein réduit les complications

La chirurgie plastique et reconstructrice du sein peut comprendre l'augmentation mammaire, la réduction mammaire et la reconstruction mammaire (par exemple après l'ablation d'un sein chez les patientes atteintes d'un cancer du sein). Ces opérations sont régulièrement réalisées dans la plupart des hôpitaux. La durée d'hospitalisation est typiquement d'environ 3 jours. Ces opérations comportent un risque de complications telles qu'une infection des plaies, une accumulation de fluide, la nécrose de certaines parties du tissu mammaire, et des problèmes de guérison des plaies. Ces complications sont souvent mineures et elles n'affectent pas le résultat final, mais peuvent augmenter la durée d’hospitalisation et nécessiter un traitement médical supplémentaire. Depuis plusieurs décennies, les chirurgiens insèrent des drains de plaies après ces procédures en vue de minimiser les éventuelles complications, bien qu'il soit difficile de savoir s'il existe des données corroborant cette pratique. Nous avons passé en revue les données limitées disponibles issues d'essais cliniques, et nous n'avons trouvé aucune donnée prouvant que l'utilisation de drains améliore les résultats des patientes après une chirurgie de réduction mammaire. Au contraire, l'utilisation de drains semble être associée à une durée d'hospitalisation légèrement plus longue d'environ un jour. Il n'existe aucun essai sur les femmes subissant une intervention d'augmentation ou de reconstruction mammaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�

Ancillary