Intervention Review

Carnitine for fatigue in multiple sclerosis

  1. Aaron M Tejani1,*,
  2. Michael Wasdell2,
  3. Rae Spiwak3,
  4. Greg Rowell4,
  5. Shabita Nathwani5

Editorial Group: Cochrane Multiple Sclerosis and Rare Diseases of the Central Nervous System Group

Published Online: 16 MAY 2012

Assessed as up-to-date: 28 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007280.pub3


How to Cite

Tejani AM, Wasdell M, Spiwak R, Rowell G, Nathwani S. Carnitine for fatigue in multiple sclerosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5. Art. No.: CD007280. DOI: 10.1002/14651858.CD007280.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of British Columbia, Therapeutics Initiative, Vancouver, BC, Canada

  2. 2

    Fraser Health Authority, Pharmacy Services, Burnaby, Canada

  3. 3

    Fraser Health c/o Burnaby Hospital, Research, Burnaby, BC, Canada

  4. 4

    Woodward Library, University of British Columbia, Libraries, Vancouver, Canada

  5. 5

    University of British Columbia, Faculty of Pharmaceutical Sciences, Vancouver, Canada

*Aaron M Tejani, Therapeutics Initiative, University of British Columbia, 2176 Health Sciences Mall, Vancouver, BC, V6T 1Z3, Canada. Aaron.Tejani@fraserhealth.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 MAY 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Fatigue is reported to occur in up to 92% of patients with multiple sclerosis (MS) and has been described as the most debilitating of all MS symptoms by 28% to 40% of MS patients.

Objectives

To assess whether carnitine (enteral or intravenous) supplementation can improve the quality of life and reduce the symptoms of fatigue in patients with MS-related fatigue and to identify any adverse effects of carnitine when used for this purpose.

Search methods

A literature search was performed using Cochrane MS Group Trials Register (09 September 2011), Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) "The Cochrane Library 2011, issue 3", MEDLINE (PubMed) (1966-09 September 2011), EMBASE (1974-09 September 2011), and www.clinicaltrials.gov for ongoing trials retrieval. Reference lists of review articles and primary studies were also screened. A hand search of the abstract book of recent relevant conference symposia was also conducted. Personal contact with MS experts and a manufacturer (Source Naturals, United States) of carnitine formulation was contacted to determine if they knew of other clinical trials. No language restrictions were applied.

Selection criteria

Full reports of published and unpublished randomized controlled trials and quasi-randomized trials of any carnitine intervention in adults affected by multiple sclerosis with a clinical diagnosis of fatigue associated with multiple sclerosis were included.

Data collection and analysis

Data from the eligible trials was extracted and coded using a standardized data extraction form and entered into RevMan 5. Discrepancies were to be resolved by discussion with a third reviewer, however this was not necessary.The quality items to be assessed were method of randomization, allocation concealment, blinding (participants, investigators, outcome assessors and data analysis), intention-to-treat analysis and completeness of follow up.

Main results

The search identified one ongoing randomized, placebo-controlled, cross-over trial (expected completion 2013) and one completed randomized, active-comparator, cross-over trial. In the completed study, adult patients with relapsing-remitting and secondary progressive MS were exposed to both acetyl L-carnitine 2 grams daily and amantadine 200 mg daily The effects of carnitine on fatigue are unclear. There was no difference between carnitine and amantadine for the number of patients withdrawing from the study due to an adverse event (relative risk ratio 0.20; 95% confidence interval 0.03 to 1.55) and no patients experienced a serious adverse event in either treatment group. Mortality and quality of life were not reported.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence that carnitine for the treatment of MS-related fatigue offers a therapeutic advantage over placebo or active comparators. Results of the ongoing trial are eagerly anticipated in order to provide clarity.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Carnitine for fatigue in patients with multiple sclerosis (MS)

Fatigue  is commonly associated with multiple sclerosis and leads to significant disability and loss of quality of life. Several kind of interventions have been carried out, but definitive evidence on their relative efficacy and tolerability are not available.  As quite recently it has been hypothesised a relationship between low carnitine levels in the blood and fatigue, and several studies showed that supplementation with carnitine produced improvement in fatigue symptoms. The Authors decided to perform a systematic review to assess the possible efficacy of carnitine in improving fatigue and to identify any adverse events in relapsing-remitting and secondary progressive MS patients. Most of the studies did not meet the inclusion criteria of methodological  quality, but one with the enrollement of  36 patients for 12-month intervention  with carnitine associated with amantadine, another drug commonly used to improve fatigue.

From this report, it is unclear if carnitine supplementation in MS patients improves fatigue, reduces the disability that results from fatigue or improves quality of life. It is also unclear if the use of carnitine for MS related fatigue is safe.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Carnitine pour gérer la fatigue dans la sclérose en plaques

Contexte

La survenue de la fatigue est signalée chez 92 % des patients atteints de sclérose en plaques (SEP) et a été décrite comme étant le plus invalidant de tous les symptômes de la SEP par 28 % à 40 % des patients atteints de SEP.

Objectifs

Évaluer si la supplémentation en carnitine (entérale ou intraveineuse) peut améliorer la qualité de vie et réduire les symptômes de la fatigue chez les patients présentant une fatigue due à la SEP et identifier tous les effets indésirables de la carnitine lorsqu'elle est utilisée à cette fin.

Stratégie de recherche documentaire

Une recherche de littérature a été effectuée dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la SEP (09.09.2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) « The Cochrane Library 2011, numéro 3 », MEDLINE (PubMed) (de 1966 au 09 septembre 2011), EMBASE (de 1974 au 09 septembre 2011), et www.clinicaltrials.gov pour extraire des essais en cours. Les listes bibliographiques d'articles de revue et d'études primaires ont également été passées au crible. Une recherche manuelle a également été effectuée dans le recueil de résumés des symposiums de récentes conférences pertinentes. Un contact personnel avec des experts de la SEP et un fabricant (Source Naturals, États-Unis) de formulation de carnitine a été établi pour déterminer s'ils avaient connaissance d'autres essais cliniques. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Les rapports complets des essais contrôlés randomisés et des essais quasi-randomisés publiés et non publiés portant sur n'importe quelle intervention concernant la carnitine chez des adultes atteints de sclérose en plaques ayant un diagnostic clinique de fatigue associée à la sclérose en plaques ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Les données issues des essais éligibles ont été extraites et codées en utilisant un formulaire d'extraction de données standardisé puis entrées dans RevMan 5. Les divergences devaient être résolues grâce à des discussions avec un troisième évaluateur, mais cela n'a pas été nécessaire. Les éléments de qualité à évaluer étaient la méthode de randomisation, l'assignation secrète, le masquage (participants, chercheurs, évaluateurs de résultats et analyse des données), l'analyse en intention de traiter et l'exhaustivité du suivi.

Résultats Principaux

La recherche a permis d'identifier un essai croisé, contrôlé par placebo, randomisé, en cours (fin prévue en 2013) et un essai croisé, à comparateurs actifs, randomisé, achevé. Dans l'étude achevée, les patients adultes atteints de SEP récurrente-rémittente et progressive secondaire avaient été exposés à la fois à 2 g d'acétyl-L-carnitine par jour et à 200 mg d'amantadine par jour. Les effets de la carnitine sur la fatigue ne sont pas clairement établis. Il n'y avait aucune différence entre la carnitine et l'amantadine en ce qui concerne le nombre de patients arrêtant prématurément l'étude en raison d'un événement indésirable (risque relatif 0,20 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,03 à 1,55) et aucun patient n'avait eu un événement indésirable grave dans l'un ou l'autre des groupes de traitement. La mortalité et la qualité de vie n'étaient pas indiquées.

Conclusions des auteurs

On ne dispose pas de suffisamment de preuves pour suggérer que la carnitine dans le traitement de la fatigue due à la SEP offre un avantage thérapeutique par rapport au placebo ou aux comparateurs actifs. Les résultats de l'essai en cours sont anticipés avec impatience afin de clarifier cette question.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Carnitine pour gérer la fatigue dans la sclérose en plaques

Carnitine pour gérer la fatigue chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP)

La fatigue est fréquemment associée à la sclérose en plaques et entraîne une incapacité significative et une perte de la qualité de vie. Plusieurs types d'interventions ont été mises en œuvre, mais les preuves définitives de leur efficacité et tolérance relatives ne sont pas disponibles. En effet, très récemment, l'hypothèse d'une relation entre de faibles taux de carnitine dans le sang et la fatigue a été émise, et plusieurs études ont montré que la supplémentation en carnitine induisait une amélioration des symptômes de fatigue. Les auteurs ont décidé de procéder à une revue systématique afin d'évaluer l'efficacité éventuelle de la carnitine pour améliorer la fatigue et d'identifier tous les événements indésirables chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente et progressive secondaire. La plupart des études n'ont pas répondu aux critères de qualité méthodologique pour inclusion, sauf une ayant recruté 36 patients pour une intervention de 12 mois avec la carnitine associée à l'amantadine, un autre médicament couramment utilisé pour atténuer la fatigue.

D'après ce rapport, on ne sait pas si la supplémentation en carnitine chez les patients SEP atténue la fatigue, réduit l'incapacité qui résulte de la fatigue ou améliore la qualité de vie. On ne sait pas non plus si l'utilisation de la carnitine pour gérer la fatigue due à la SEP est sûre.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 8th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français