Get access

Benzodiazepines for the relief of breathlessness in advanced malignant and non-malignant diseases in adults

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Breathlessness is one of the most common symptoms experienced in the advanced stages of malignant and non-malignant disease. Benzodiazepines are widely used for the relief of breathlessness in advanced diseases and are regularly recommended in the literature. However, the evidence for their use for this symptom is unclear.

Objectives

To determine the efficacy of benzodiazepines for the relief of breathlessness in patients with advanced disease.

Search methods

We searched 14 electronic databases up to September 2009. We checked the reference lists of all relevant studies, key textbooks, reviews, and websites. We contacted investigators and specialists in palliative care for unpublished data.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) and controlled clinical trials (CCTs) assessing the effect of benzodiazepines in relieving breathlessness in patients with advanced stages of cancer, chronic obstructive pulmonary disease (COPD), chronic heart failure (CHF), motor neurone disease (MND), and idiopathic pulmonary fibrosis (IPF).

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed identified titles and abstracts. Three independent review authors performed assessment of all potentially relevant studies (full text), data extraction, and assessment of methodological quality. We carried out meta-analysis where appropriate.

Main results

Seven studies were identified, including 200 analysed participants with advanced cancer and COPD. Analysis of all seven studies (including a meta-analysis of six out of seven studies) did not show a beneficial effect of benzodiazepines for the relief of breathlessness in patients with advanced cancer and COPD. Furthermore, no significant effect could be observed in the prevention of breakthrough dyspnoea in cancer patients. Sensitivity analysis demonstrated no significant differences regarding type of benzodiazepine, dose, route and frequency of delivery, duration of treatment, or type of control.

Authors' conclusions

There is no evidence for a beneficial effect of benzodiazepines for the relief of breathlessness in patients with advanced cancer and COPD. There is a slight but non-significant trend towards a beneficial effect but the overall effect size is small. Benzodiazepines caused more drowsiness as an adverse effect compared to placebo, but less compared to morphine. These results justify considering benzodiazepines as a second or third-line treatment within an individual therapeutic trial, when opioids and non-pharmacological measures have failed to control breathlessness. Although a few good quality studies were included in this review, there is still a further need for well-conducted and adequately powered studies.

Résumé scientifique

Benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée dans le cadre d'affections malignes et bénignes à un stade avancé chez l'adulte

Contexte

La dyspnée est l'un des symptômes les plus fréquemment associés aux affections malignes ou bénignes à un stade avancé. Les benzodiazépines sont largement utilisés pour soulager la dyspnée à un stade avancé de la maladie et sont régulièrement recommandés dans la littérature. Leur efficacité n'est cependant pas établie pour le traitement de ce symptôme.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des benzodiazépines pour soulager la dyspnée chez les patients atteints d'une maladie à un stade avancé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons mené des recherches dans 14 bases de données électroniques jusqu'en septembre 2009. Nous avons consulté les références bibliographiques de toutes les études, ouvrages clés, revues et sites Web pertinents. Nous avons contacté des investigateurs et des spécialistes des soins palliatifs pour obtenir des données non publiées.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) et les essais cliniques comparatifs (ECC) évaluant les effets des benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée chez les patients atteints d'un cancer, d'une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), d'une insuffisance cardiaque chronique (ICC), d'une maladie neuromotrice et d'une fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) à un stade avancé.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué les titres et résumés identifiés de manière indépendante. Trois auteurs de revue ont évalué toutes les études potentiellement pertinentes (texte intégral), ont extrait les données et ont évalué la qualité méthodologique de manière indépendante. Lorsque cela était possible, une méta-analyse a été réalisée.

Résultats principaux

Sept études portant sur 200 participants atteints d'un cancer et d'une BPCO à un stade avancé ont été identifiées. L'analyse des sept études (y compris la méta-analyse de six des sept études) ne montrait pas d'effet bénéfique des benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée chez les patients atteints d'un cancer et d'une BPCO à un stade avancé. En outre, aucun effet significatif n'a pu être observé en matière de prévention de la dyspnée aiguë chez les patients cancéreux. L'analyse de sensibilité ne montrait aucune différence significative en fonction du type de benzodiazépine, de la dose, de la voie et de la fréquence d'administration, de la durée du traitement ou du type de contrôle.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune preuve de l'effet bénéfique des benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée chez les patients atteints d'un cancer et d'une BPCO à un stade avancé. Il existe une légère tendance bénéfique non significative mais la quantité d'effet global est faible. En termes d'effets indésirables, les benzodiazépines entraînaient davantage de somnolence que le placebo mais moins que la morphine. Ces résultats justifient de considérer les benzodiazépines comme traitement de deuxième ou troisième intention dans le cadre d'un essai thérapeutique individuel où les opioïdes et les mesures non pharmacologiques n'ont pas suffi à contrôler la dyspnée. Même si quelques études de bonne qualité ont été incluses dans cette revue, d'autres études bien réalisées et présentant une puissance statistique appropriée sont nécessaires.

Plain language summary

Benzodiazepines for the relief of breathlessness in advanced diseases in adults

Breathlessness is a common and distressing symptom in advanced cancer and other diseases at the end of life. It is still very difficult to treat breathlessness sufficiently. Benzodiazepines, a group of sedating drugs that are mainly used for sleep disturbance and anxiety, are widely used for the relief of breathlessness. This systematic review aimed to determine whether benzodiazepines relieve breathlessness in adults with advanced disease. In summary, this review concludes, on the basis of seven included studies, that there is no evidence for a beneficial effect of benzodiazepines in the relief of breathlessness in adults with advanced disease. The review supports the use of benzodiazepines only if other first-line treatments, such as opioids and non-drug treatments, have failed. However, there is still an urgent need for more studies in this field to find better ways to relieve this burdensome symptom in patients with advanced diseases.

Résumé simplifié

Benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée dans le cadre de maladies à un stade avancé chez l'adulte

La dyspnée est un symptôme de détresse courant dans le cadre d'un cancer avancé et d'autres maladies terminales. Ce symptôme reste très difficile à traiter. Les benzodiazépines, un groupe de sédatifs principalement utilisés pour les troubles du sommeil et l'anxiété, sont largement utilisés pour soulager la dyspnée. L'objectif de cette revue systématique était de déterminer l'efficacité des benzodiazépines pour soulager la dyspnée chez les adultes atteints d'une maladie à un stade avancé. En résumé, sur la base des sept études incluses, cette revue conclut qu'il n'existe pas de preuve de l'effet bénéfique des benzodiazépines pour le soulagement de la dyspnée chez l'adulte à un stade avancé de la maladie. Les résultats de cette revue ne sont favorables à l'utilisation des benzodiazépines que lorsque d'autres traitements de première intention, tels que les opioïdes et les traitements non médicamenteux, ont échoué. Il est cependant urgent de mener de nouvelles études dans ce domaine pour identifier des moyens plus efficaces de soulager ce symptôme handicapant pour les patients à un stade avancé de la maladie.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary