Intervention Review

Human chorionic gonadotrophin for threatened miscarriage

  1. Priscilla Devaseelan1,*,
  2. Paul P Fogarty2,
  3. Lesley Regan3

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 12 MAY 2010

Assessed as up-to-date: 13 APR 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD007422.pub2

How to Cite

Devaseelan P, Fogarty PP, Regan L. Human chorionic gonadotrophin for threatened miscarriage. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 5. Art. No.: CD007422. DOI: 10.1002/14651858.CD007422.pub2.

Author Information

  1. 1

    Craigavon Area Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Portadown, Northern Ireland, UK

  2. 2

    Ulster Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Belfast, UK

  3. 3

    St Mary's Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, London, UK

*Priscilla Devaseelan, Department of Obstetrics and Gynaecology, Craigavon Area Hospital, 68, Lurgan Road, Portadown, Northern Ireland, BT63, UK. pdevaseelan@yahoo.co.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 MAY 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Background

Miscarriage is a common occurrence in early pregnancy. Human chorionic gonadotrophin (hCG) is secreted by the syncytiotrophoblast. It promotes the corpus luteum to secrete progesterone and helps in maintaining the pregnancy. Hence, there has been much interest in the use of hCG to treat threatened miscarriage.

Objectives

To assess the efficacy and safety of human chorionic gonadotropins in the treatment of threatened miscarriage.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (February 2010), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2010, Issue 1), MEDLINE (1966 to 12 February 2010), EMBASE (1980 to 12 February 2010) and CINAHL (1989 to 12 February 2010). We also scanned the bibliographies of all located articles for any unidentified articles and attempted to contact authors where necessary.

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) that assess the effectiveness of hCG in the treatment of threatened miscarriage compared to placebo, no treatment of any other intervention, provided viability of the fetus has been confirmed by ultrasound before the commencement of treatment.

Data collection and analysis

At least two authors assessed the trials for inclusion in the review and extracted the data.

Main results

Three studies (312 participants) were included in the review, one of which was of poor methodological quality. The meta-analysis showed that there was no statistically significant difference in the incidence of miscarriage between hCG and 'no hCG' (placebo or no treatment) groups (Risk ratio (RR) 0.66; 95% confidence interval (CI) 0.42 to 1.05). When hCG and bed rest alone were compared, there was a significant reduction in the risk of miscarriage (RR 0.47; 95% CI 0.27 to 0.82). This result should be interpreted with caution, as one of the two trials from which this result is derived was of poor methodological quality. There was no report of adverse effects of hCG on mother or baby. More good quality RCTs are urgently needed to assess the effects of hCG in threatened miscarriage.

Authors' conclusions

The current evidence does not support the routine use of hCG in the treatment of threatened miscarriage.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Human chorionic gonadotrophin for threatened miscarriage

Threatened miscarriage is a term used when a woman who is less than 24 weeks pregnant with a live baby experiences bleeding. The mother has vaginal bleeding, with or without abdominal pain and cramps, but the cervix is closed. Miscarriage is a source of great physical and psychological distress and is very common. Causes include chromosomal abnormalities in the fetus, when the mother is older, has uterine or endocrine abnormalities or has polycystic ovarian syndrome. Human chorionic gonadotrophin (also called hCG) is a hormone produced by the placenta and is known to help maintain the pregnancy. Hence there has been much interest in the use of hCG for treating threatened miscarriage with the aim of preserving the pregnancy.This review of three trials (including 312 participants), one of which was of poor quality, found no evidence that hCG can be used as effective treatment for threatened miscarriage. There was no report on adverse effects of hCG on the mother or baby. More good-quality research is needed to study the impact of hCG on miscarriage.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Gonadotrophine chorionique humaine dans la prise en charge du risque de fausse couche

Contexte

La fausse couche est fréquente à un stade précoce de la grossesse. La gonadotrophine chorionique humaine (hCG) est sécrétée par le syncytiotrophoblaste. Elle favorise la sécrétion de progestérone par le corps jaune et permet de maintenir la grossesse. C'est pourquoi l'utilisation de l'hCG dans la prise en charge du risque de fausse couche a suscité un grand intérêt.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité des gonadotrophines chorioniques humaines dans la prise en charge du risque de fausse couche.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (févier 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library 2010, numéro 1), MEDLINE (de 1966 au 12 février 2010), EMBASE (de 1980 au 12 février 2010) et CINAHL (de 1989 au 12 février 2010). Nous avons également étudié les bibliographies de tous les articles identifiés afin d'obtenir une liste exhaustive des articles et avons essayé de contacter les auteurs, au besoin.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'efficacité de l'hCG dans le traitement du risque de fausse couche par rapport à un placebo, à aucun traitement ou aucune autre intervention, à condition que la viabilité du fœtus ait été confirmée par échographie avant le début du traitement.

Recueil et analyse des données

Au moins deux auteurs ont évalué les essais à inclure dans la revue et en ont extrait les données.

Résultats Principaux

Trois études (312 participantes) ont été incluses dans la revue, dont l'une était de mauvaise qualité du point de vue méthodologique. La méta-analyse a montré qu'il n'y avait pas de différence statistiquement significative en termes d'incidence de fausse couche entre les groupes hCG et « sans hCG » (placebo ou aucun traitement) (risque relatif (RR) 0,66 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,42 à 1,05). En comparant l'administration d'hCG au repos alité seul, une réduction significative du risque de fausse couche (RR 0,47 ; IC à 95 % 0,27 à 0,82) a été observée. Ce résultat doit être interprété avec prudence car l'un des deux essais dont est tiré ce résultat était de mauvaise qualité du point de vue méthodologique. Aucun événement indésirable de l'hCG n'a été signalé pour la mère ou l'enfant. Davantage d'ECR de qualité sont nécessaires, et ce de façon urgente, pour évaluer les effets de l'hCG dans la prise en charge du risque de fausse couche.

Conclusions des auteurs

Les preuves actuellement disponibles ne corroborent pas l'utilisation de routine de l'hCG dans la prise en charge du risque de fausse couche.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

Gonadotrophine chorionique humaine dans la prise en charge du risque de fausse couche

Gonadotrophine chorionique humaine dans la prise en charge du risque de fausse couche

Il existe un risque de fausse couche lorsqu'une femme enceinte de moins de 24 semaines, d'un fœtus vivant, présente des saignements. La mère présente des saignements vaginaux, avec ou sans douleurs et crampes abdominales, mais le col de l'utérus est fermé. La fausse couche provoque des souffrances physiques et psychologiques importantes et est très fréquente. Les causes sont notamment les anomalies chromosomiques du fœtus, lorsque la mère est d'âge mûr, présente des anomalies utérines ou endocriniennes, ou est atteinte du syndrome des ovaires polykystiques. La gonadotrophine chorionique humaine (également appelée hCG) est une hormone produite par le placenta et l'on sait qu'elle permet le maintien de la grossesse. C'est pourquoi, l'utilisation de l'hCG dans la prise en charge du risque de fausse couche, dans le but de maintenir la grossesse, a suscité un grand intérêt. Cette revue de trois essais (sur 312 participantes), dont l'un est de mauvaise qualité, n'a permis d'identifier aucune preuve indiquant que l'hCG peut être utilisée comme traitement efficace du risque de fausse couche. Aucun événement indésirable de l'hCG n'a été signalé pour la mère ou l'enfant. Davantage de recherches de bonne qualité sont nécessaires pour étudier l'impact de l'hCG sur la fausse couche.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

以人類絨毛膜促性腺激素治療前兆性流產

研究背景

流產在懷孕早期是很常見的。人類絨毛膜促性腺激素(hCG)是由合體滋養細胞所分泌。它能促進黃體素分泌黃體素,幫助維持懷孕。因此,目前認為能利用hCG治療前兆性流產。

研究目的

評估以人類絨毛膜促性腺激素治療前兆性流產的療效及安全性。

检索方法

我們搜尋了the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (2010年2月)、the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2010, Issue 1)、MEDLINE (1966年到2010年2月12日)、EMBASE (1980年到2010年2月12日)及CINAHL (1989年到20102月12日)。我們也檢視了所有找到的文章中的參考資料,以取得沒有搜尋到的文章,並且在需要時和作者連繫。

纳入标准

所有和安慰劑、無治療或其它介入措施比較,評估以hCG治療前兆性流產療效的隨機對照試驗。在治療前先經由超因波評估嬰兒的生存能力。

数据收集与分析

至少由2位作者負責評估試驗,以進行收錄,並擷取數據。

主要结果

本篇回顧收錄了3篇研究(312位參與者),其中一篇的方法品質不良。整合分析顯示以hCG治療的組別和非hCG治療的組別(安慰劑或無治療)間,沒有統計學上顯著的差異(Risk ratio (RR) 0.66; 95% confidence interval (CI) 0.42 to 1.05)。當以hCG和臥床休息比較,在流產的風險上有顯著的減少(RR 0.47; 95% CI 0.27 to 0.82)。由於這2篇試驗中,其中一篇的方法品質不佳,因此在解讀結果時應該特別小心。目前沒有不良反應的報告。急需更多高品質的的隨機對照試驗,以評估hCG對於前兆性流產的影響。

作者结论

目前的證據不支持使用hCG治療前兆性流產。

 

概要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 概要

以人類絨毛膜促性腺激素治療前兆性流產

以人類絨毛膜促性腺激素治療前兆性流產:前兆性流產指的是懷有活胎,且懷孕期間小於24周的婦女有出血的現象。母親發生陰道出血,不一定伴隨腹痛及痙攣,但子宮頸是閉合的。流產是生理及心理壓力的重要來源,而且是很常見的。造成流產的原因包括胎兒染色體異常、母親年齡較長、子宮或內分泌異常,或者有多囊性卵巢症候群。人類絨毛膜促性腺激素(也稱為hCG)是由胎盤製造的荷爾蒙,以幫助維持懷孕狀態著稱。因此目前認為可能能使用hCG治療前兆性流產,目標在維持懷孕。本篇回顧的3個試驗(包含312位參與者),其中一篇品質較差,沒有找到證據顯示hCG可以作為治療前兆性流產。目前沒有任何hCG造成母親或嬰兒不良反應的報告。還需要更多高品質的研究,去探討hCG對流產的影響。

翻译注解