Get access

Single dose oral lornoxicam for acute postoperative pain in adults

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Peter E Hall,

    1. Royal Berkshire Hospital, Reading, Berkshire, UK
    Search for more papers by this author
  • Sheena Derry,

    Corresponding author
    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK
    • Sheena Derry, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), University of Oxford, Pain Research Unit, Churchill Hospital, Oxford, Oxfordshire, OX3 7LE, UK. sheena.derry@ndcn.ox.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • R Andrew Moore,

    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK
    Search for more papers by this author
  • Henry J McQuay

    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Lornoxicam is one of the oxicam class of non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs), producing analgesic and antipyretic effects in part through the non-selective inhibition of cyclo-oxygenase-1 and -2. It is prescribed for osteoarthritis, rheumatoid arthritis, acute lumbar-sciatica conditions and for postoperative pain management. Lornoxicam is available in 31 countries in Europe, the Middle East, Far East and South America, and is becoming more widely available.

Objectives

To assess the efficacy, the time to onset of analgesia, the time to use of rescue medication and any associated adverse events of single dose oral lornoxicam in acute postoperative pain.

Search methods

We searched CENTRAL, MEDLINE, EMBASE and PubMed to June 2009.

Selection criteria

Single oral dose, randomised, double-blind, placebo-controlled trials of lornoxicam for relief of established moderate to severe postoperative pain in adults.

Data collection and analysis

Studies were assessed for methodological quality and the data extracted by two review authors independently. Summed total pain relief over 6 hours (TOTPAR 6) was used to calculate the number of participants achieving at least 50% pain relief. These derived results were used to calculate, with 95% confidence intervals (CIs), the relative benefit compared to placebo, and the number needed to treat (NNT) for one participant to experience at least 50% pain relief over 6 hours. Numbers of participants using rescue medication over specified time periods, and time to use of rescue medication, were sought as additional measures of efficacy. Information on adverse events and withdrawals was collected.

Main results

Three studies, with 628 participants, met the inclusion criteria; 434 participants were treated with various doses (2 mg to 32 mg) of lornoxicam, 118 with placebo, and 76 with other active therapies. All the participants had pain following third molar extraction, and study duration was 8 to 24 hours. The NNT for at least 50% pain relief over 6 hours after a single dose of lornoxicam 8 mg was 2.9 (2.3 to 4.0). There were insufficient data to analyse other doses or use of rescue medication. No serious adverse events or withdrawals were reported by any of the studies.

Authors' conclusions

Oral lornoxicam is effective at treating moderate to severe acute postoperative pain, based on limited data. Adverse events did not differ significantly from placebo.

Résumé scientifique

Lornoxicam oral en dose unique pour la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Contexte

Le lornoxicam est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) appartenant à la famille des oxicams, qui produit des effets analgésiques et antipyrétiques, notamment par le biais de l'inhibition non sélective de la cyclo-oxygénase-1 et 2. Il est prescrit pour l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, la lombosciatique aiguë et la douleur postopératoire. Le lornoxicam est actuellement disponible dans 31 pays d'Europe, du Moyen-Orient, d'Extrême-Orient et d'Amérique du Sud et son usage ne cesse de se répandre.

Objectifs

Évaluer l'efficacité, le délai d'apparition de l'analgésie, le délai avant usage d'un médicament de secours et les événements indésirables associés à une dose unique de lornoxicam par voie orale pour la douleur postopératoire aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté CENTRAL, MEDLINE, EMBASE et PubMed jusqu'en juin 2009.

Critères de sélection

Les essais randomisés en double aveugle et contrôlés par placebo portant sur une dose unique de lornoxicam par voie orale pour soulager la douleur postopératoire modérée à sévère établie chez l'adulte.

Recueil et analyse des données

La qualité méthodologique des études a été évaluée et les données ont été extraites par deux auteurs de revue de manière indépendante. Le soulagement total de la douleur pendant 6 heures (TOTPAR 6) a été utilisé pour calculer le nombre de participants atteignant un soulagement de la douleur d'au moins 50 %. Les résultats obtenus ont été utilisés pour calculer, avec des intervalles de confiance (IC) de 95 %, le bénéfice relatif par rapport à un placebo et le nombre de sujets à traiter (NST) pour qu'un participant ressente un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant six heures. Le nombre de participants utilisant un médicament de secours pendant des durées spécifiées et la durée entre la prise du médicament et l'utilisation du médicament de secours ont été déterminées en tant que mesures d'efficacité supplémentaires. Des informations sur les événements indésirables et les arrêts prématurés ont été recueillies.

Résultats principaux

Trois études portant sur 628 participants étaient conformes aux critères d'inclusion ; 434 participants étaient traités avec différentes doses de lornoxicam (de 2 à 32 mg), 118 avec un placebo et 76 avec d'autres traitements actifs. Tous les participants présentaient des douleurs suite à l'extraction de la troisième molaire et la durée des études allait de 8 à 24 heures. Le NST pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant 6 heures après une dose unique de lornoxicam 8 mg était de 2,9 (2,3 à 4,0). Les données étaient insuffisantes pour analyser d'autres doses ou l'utilisation d'un médicament de secours. Aucun événement indésirable ou arrêt prématuré n'était rapporté dans aucune des études.

Conclusions des auteurs

Sur la base de ces données limitées, le lornoxicam oral est efficace pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë modérée à sévère. Les événements indésirables ne présentaient pas de différence significative par rapport au placebo.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Plain language summary

Single dose lornoxicam (trade names Xefo, Xafon, Lorcam, Acabel) for acute postoperative pain in adults

Lornoxicam is a non-steroidal anti-inflammatory drug (NSAID) that is used as a painkiller (analgesic). A high level of pain relief is experienced by about 45% of those with moderate to severe postoperative dental pain after a single dose of lornoxicam 8 mg, compared to about 10% with placebo. This is comparable to the proportion experiencing the same level of pain relief with ibuprofen 200 to 400 mg. Adverse events were generally mild and did not differ from placebo in these singe dose studies. There were insufficient data to assess duration of action, but it is likely to be similar to ibuprofen 200 mg.

Résumé simplifié

Dose unique de lornoxicam (commercialisé sous les dénominations Xefo, Xafon, Lorcam et Acabel) pour la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Le lornoxicam est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) utilisé comme calmant (analgésique). Un soulagement important de la douleur est ressenti par près de 45 % des personnes souffrant de douleur dentaire postopératoire modérée à sévère après la prise d'une dose unique de lornoxicam 8 mg, contre environ 10 % avec un placebo. Ces résultats sont comparables au pourcentage de patients ressentant un soulagement important de la douleur avec de l'ibuprofène 200 à 400 mg. Les événements indésirables étaient généralement légers et similaires à ceux du placebo dans ces études portant sur une dose unique. Les données étaient insuffisantes pour évaluer la durée d'action, mais elle est probablement similaire à celle de l'ibuprofène 200 mg.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article