Intervention Review

Nitric oxide donors for cervical ripening in first-trimester surgical abortion

  1. Patama Promsonthi1,*,
  2. Domerudee Preechapornprasert2,
  3. Boonsri Chanrachakul2

Editorial Group: Cochrane Fertility Regulation Group

Published Online: 7 DEC 2011

Assessed as up-to-date: 5 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007444.pub3


How to Cite

Promsonthi P, Preechapornprasert D, Chanrachakul B. Nitric oxide donors for cervical ripening in first-trimester surgical abortion. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 12. Art. No.: CD007444. DOI: 10.1002/14651858.CD007444.pub3.

Author Information

  1. 1

    Mahidol University, Dep. of Ob and Gyn, Faculty of Med Ramathibodi Hospital, Bangkok, Thailand

  2. 2

    Mahidol University, Bangkok, Thailand

*Patama Promsonthi, Dep. of Ob and Gyn, Faculty of Med Ramathibodi Hospital, Mahidol University, Rama 6 Road, Bangkok, 10400, Thailand. peepatama@yahoo.com. raptq@mahidol.ac.th.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (conclusions changed)
  2. Published Online: 7 DEC 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cervical priming before first-trimester surgical abortion is recommended in certain groups of women. Nitric oxide (NO) donors induce cervical ripening without uterine contractions, but the efficacy and side effects are of concern.

Objectives

To evaluate efficacy, side effects and complications of NO donors for cervical ripening before first-trimester surgical abortion.

Search methods

We searched the Cochrane Controlled Trials Register, MEDLINE, EMBASE and POPLINE. We also searched reference lists of retrieved papers. We contacted experts in the field for information on both published and unpublished trials.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing NO donors alone or in combination with other methods for cervical ripening in first-trimester surgical abortion.

Data collection and analysis

Two reviewers independently selected and extracted the data onto a data extraction form. We processed the data using Review Manager (RevMan5) software.

Main results

We included nine studies involving 766 participants. There were no serious complications (infection requiring antibiotic treatment, blood transfusion, complications requiring unintended operation, cervical injury, uterine perforation, death or serious morbidity) in the trials included.

NO donors were more effective in cervical ripening comparing with placebo or no treatment. Baseline cervical dilatation before the procedure was higher in NO donors group (mean difference 0.30, 95% CI 0.01, 0.58) The cumulative force required to dilate the cervix to 8 mm (mean difference -4.29, 95% CI -9.92, 1.35), headache (RR 1.73, 95% CI 0.86, 3.46), abdominal pain (RR 0.87, 95% CI 0.50, 1.50) or patient satisfaction (RR 0.95, 95% CI 0.84, 1.07) were not different. More nausea and vomiting occurred in the women who received a NO donor (RR 2.62, 95% CI 1.07, 6.45).

NO donors were inferior to prostaglandins for cervical ripening. The cumulative force required to dilate the cervix to 8-9 mm was higher (mean difference 13.12, 95% CI 9.72, 16.52) and baseline cervical dilatation was less (mean difference -0.73, 95% CI -1.01, -0.45) in the NO donor group. Side effects including headache (RR 5.13, 95% CI 3.29, 8.00), palpitation (RR 3.43, 95% CI 1.64, 7.15), dizziness (RR 3.29, 95% CI 1.46, 7.41) and intraoperative blood loss (mean difference 33.59 ml, 95% CI 24.50, 42.67) were also higher. However, abdominal pain (RR 0.33, 95% CI 0.25, 0.44) and vaginal bleeding (RR 0.14, 95% CI 0.07, 0.27) was less in the NO donor group. Patient satisfaction was not different.

One trial compared a NO donor with a NO donor plus prostaglandin. The cumulative force required to dilate the cervix to 8 mm was higher (mean difference 14.50, 95% CI 0.50, 28.50) in the NO donor group. There was no difference in headache (RR 0.88, 95% CI 0.38, 2.00), abdominal pain (RR 0.14, 95% CI 0.02, 1.07) or intraoperative blood loss (mean difference -50, 95% CI -164.19, 64.19).

Authors' conclusions

NO donors are superior to placebo or no treatment, but inferior to prostaglandins for first-trimester cervical ripening, and associated with more side effects.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Preparing the cervix with nitric oxide donors before surgical abortion in the first three months of pregnancy

Possible complications of surgical abortion in the first three months of pregnancy include injury to the cervix (the neck of the womb) and the womb itself. Preparing the cervix before surgery might make the procedure safer and easier. There are several methods to prepare the cervix. This review compared drugs called nitric oxide donors with other drugs.

We did a computer search for randomised trials of nitric oxide donors used before surgical abortion. We found that nitric oxide donors are better than placebo (a sugar pill). Prostaglandins are better than nitric oxide donors for preparing the cervix.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Contexte

Pour certaines femmes, il est recommandé de préparer le col de l'utérus avant un avortement chirurgical au cours du premier trimestre. Les donneurs d'oxyde nitrique (ON) induisent la maturation cervicale sans contractions utérines, mais leur efficacité et à leurs effets secondaires sont une préoccupation.

Objectifs

Évaluer l'efficacité, les effets secondaires et les complications des donneurs d'ON utilisés pour la maturation cervicale avant un avortement chirurgical au cours du premier trimestre..

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE et POPLINE. Nous avons également effectué des recherches dans les bibliographies d'articles examinés. Nous avons contacté des experts dans le domaine pour information sur des essais publiés ou non publiés.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant des donneurs d'ON seuls ou en combinaison avec d'autres méthodes de maturation cervicale dans l'avortement chirurgical au premier trimestre.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont choisi et extrait les données sur un formulaire d'extraction de données de façon indépendante. Nous avons traité les données au moyen du logiciel Review Manager (RevMan5).

Résultats Principaux

Nous avons inclus neuf études impliquant au total 766 participantes. Il n'y avait pas de complications graves (infection nécessitant un traitement antibiotique, transfusion sanguine, complications nécessitant une opération imprévue, blessure cervicale, perforation utérine, mort ou morbidité grave) dans les essais inclus.

Les donneurs d'ON ont été plus efficaces pour la maturation cervicale qu'un placebo ou l'absence de traitement. La dilatation cervicale au départ de l'intervention était plus élevée dans le groupe des donneurs d'ON (différence moyenne de 0,30 ; IC 95 % 0,01 à 0,58). Il n'y avait pas de différence pour ce qui concerne la force cumulée nécessaire pour dilater le col à 8 mm (différence moyenne -4.29 ; IC 95 % -9,92 à 1,35), les céphalées (RR 1,73 ; IC 95 % 0,86 à 3,46), les douleurs abdominales (RR 0,87 ; IC 95 % 0,50 à 1,50) ou la satisfaction des patientes (RR 0,95 ; IC 95 % 0,84 à 1,07). Davantage de nausées et de vomissements sont survenus chez les femmes ayant reçu un donneur d'ON (RR 2,62 ; IC 95 % 1,07 à 6,45).

Les donneurs d'ON étaient inférieurs aux prostaglandines pour la maturation cervicale. La force cumulée nécessaire pour dilater le col à 8-9 mm était plus élevée (différence moyenne 13,12 ; IC 95 % 9,72 à 16,52) et la dilatation cervicale au départ était inférieure (différence moyenne -0.73 ; IC 95 % -1,01 à -0,45) dans le groupe des donneurs d'ON. Les effets secondaires comme les maux de tête (RR 5,13 ; IC 95 % 3,29 à 8,00), les palpitations (RR 3,43 ; IC 95 % 1,64 à 7,15), les vertiges (RR 3,29 ; IC 95 % 1,46 à 7,41) et la perte de sang peropératoire (différence moyenne 33,59 ml ; IC 95 % 24,50 à 42,67) étaient également plus élevés. Toutefois, les douleurs abdominales (RR 0,33 ; IC 95 % 0,25 à 0,44) et les saignements vaginaux (RR 0,14 ; IC 95 % 0,07 à 0,27) étaient moindres dans le groupe des donneurs d'ON. La satisfaction des patientes était similaire.

Un essai a comparé un donneur d'ON avec un donneur d'ON plus de la prostaglandine. La force cumulée nécessaire pour dilater le col à 8 mm était plus élevée (différence moyenne 14,50 ; IC 95 % 0,50 à 28,50) dans le groupe des donneurs d'ON. Il n'y avait aucune différence pour les céphalées (RR 0,88 ; IC 95 % 0,38 à 2,00), les douleurs abdominales (RR 0,14 ; IC 95 % 0,02 à 1,07) ou la perte de sang peropératoire (différence moyenne -50 ; IC 95 % -164,19 à 64,19).

Conclusions des auteurs

Les donneurs d'ON sont supérieurs au placebo ou à l'absence de traitement, mais inférieurs aux prostaglandines pour la maturation cervicale au premier trimestre, et ils sont associés à plus d'effets secondaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Préparation du col de l'utérus avec des donneurs d'oxyde nitrique avant un avortement chirurgical dans les trois premiers mois de grossesse

Les complications possibles de l'avortement chirurgical dans les trois premiers mois de grossesse comprennent les blessures du col de l'utérus et de l'utérus lui-même. La préparation du col de l'utérus avant l'intervention chirurgicale pourrait rendre la procédure plus sûre et plus facile. Il existe plusieurs méthodes pour préparer le col. Cette revue a comparé les médicaments appelés donneurs d'oxyde nitrique avec d'autres médicaments.

Nous avons recherché par informatique des essais randomisés portant sur des donneurs d'oxyde nitrique utilisés avant avortement chirurgical. Nous avons constaté que les donneurs d'oxyde nitrique sont meilleurs qu'un placebo (une pilule de sucre). Les prostaglandines sont meilleures que les donneurs d'oxyde nitrique pour la préparation du col de l'utérus.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français