Get access

Mobile phone messaging reminders for attendance at healthcare appointments

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Missed appointments are a major cause of inefficiency in healthcare delivery, with substantial monetary costs for the health system, leading to delays in diagnosis and appropriate treatment. Patients' forgetfulness is one of the main reasons for missed appointments, and reminders may help alleviate this problem. Modes of communicating reminders for appointments to patients include face-to-face communication, postal messages, calls to landlines or mobile phones, and mobile phone messaging. Mobile phone messaging applications such as Short Message Service (SMS) and Multimedia Message Service (MMS) could provide an important, inexpensive delivery medium for reminders for healthcare appointments.

Objectives

To assess the effects of mobile phone messaging reminders for attendance at healthcare appointments. Secondary objectives include assessment of patients' and healthcare providers' evaluation of the intervention; costs; and possible risks and harms associated with the intervention.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL,The Cochrane Library 2009, Issue 2), MEDLINE (OvidSP) (January 1993 to June 2009), EMBASE (OvidSP) (January 1993 to June 2009), PsycINFO (OvidSP) (January 1993 to June 2009), CINAHL (EbscoHOST) (January 1993 to June 2009), LILACS (January 1993 to June 2009) and African Health Anthology (January 1993 to June 2009). We also reviewed grey literature (including trial registers) and reference lists of articles.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs), quasi-randomised controlled trials (QRCTs), controlled before-after (CBA) studies, or interrupted time series (ITS) studies with at least three time points before and after the intervention. We included studies assessing mobile phone messaging as reminders for healthcare appointments. We only included studies in which it was possible to assess effects of mobile phone messaging independent of other technologies or interventions.  

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed all studies against the inclusion criteria, with any disagreements resolved by a third review author. Study design features, characteristics of target populations, interventions and controls, and results data were extracted by two review authors and confirmed by a third author. Primary outcomes of interest were rate of attendance at healthcare appointments. We also considered health outcomes as a result of the intervention, patients' and providers' evaluation of the intervention, perceptions of safety, costs, and potential harms or adverse effects. As the intervention characteristics and outcome measures were similar across included studies, we conducted a meta-analysis to estimate an overall effect size.

Main results

We included four randomised controlled trials involving 3547 participants. Three studies with moderate quality evidence showed that mobile text message reminders improved the rate of attendance at healthcare appointments compared to no reminders (risk ratio (RR) 1.10 (95% confidence interval (CI) 1.03 to 1.17)). One low quality study reported that mobile text message reminders with postal reminders, compared to postal reminders, improved rate of attendance at healthcare appointments (RR 1.10 (95% CI 1.02 to 1.19)). However, two studies with moderate quality of evidence showed that mobile phone text message reminders and phone call reminders had a similar impact on healthcare attendance (RR 0.99 (95% CI 0.95 to 1.03). The costs per attendance of mobile phone text message reminders were shown to be lower compared to phone call reminders. None of the included studies reported outcomes related to harms or adverse effects of the intervention, nor health outcomes or user perception of safety related to the intervention.

Authors' conclusions

There is moderate quality evidence that mobile phone text message reminders are more effective than no reminders, and low quality evidence that text message reminders with postal reminders are more effective than postal reminders alone. Further, according to the moderate quality evidence we found, mobile phone text message reminders are as effective as phone call reminders. Overall, there is limited evidence on the effects of mobile phone text message reminders for appointment attendance, and further high-quality research is required to draw more robust conclusions.

Résumé

Rappels envoyés sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux

Contexte

Les rendez-vous manqués sont une cause majeure d'inefficacité des prestations de soins médicaux, avec des coûts financiers considérables pour le système de santé, entraînant des retards de diagnostic et de traitement approprié. L'oubli par les patients est l'une des principales raisons expliquant les rendez-vous manqués, et les rappels peuvent permettre d'atténuer ce problème. Les modes de communication des rappels de rendez-vous aux patients comprennent la communication en face-à-face, le courrier postal, les appels sur des lignes fixes ou mobiles, et la messagerie mobile. Les applications de messagerie par téléphone portable, comme les textos (SMS) et les messages multimédia (MMS), pourraient constituer un support de transmission bon marché et important pour les rappels de rendez-vous de soins médicaux.

Objectifs

Évaluer les effets des rappels envoyés sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux. Les objectifs secondaires comprennent l'évaluation de l'appréciation de l'intervention par les patients et les prestataires de soins médicaux, les coûts, et les risques et préjudices éventuellement associés à l'intervention.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library 2009, numéro 2), ainsi que dans MEDLINE (OvidSP) (de janvier 1993 à juin 2009), EMBASE (OvidSP) (de janvier 1993 à juin 2009), PsycINFO (OvidSP) (de janvier 1993 à juin 2009), CINAHL (EBSCOhost) (de janvier 1993 à juin 2009), LILACS (de janvier 1993 à juin 2009) et African Health Anthology (de janvier 1993 à juin 2009). Nous avons également examiné la littérature grise (y compris des registres d'essais cliniques) et les références bibliographiques d'articles.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), des essais contrôlés quasi-randomisés, des études contrôlées avant-après (CAA) et des études de séries temporelles interrompues (STI) disposant d'au moins trois moments avant et après l'intervention. Nous avons inclus des études évaluant la messagerie par téléphone portable comme support de rappels de rendez-vous de soins médicaux. Nous n'avons inclus que des études dans lesquelles il était possible d'évaluer les effets de la messagerie par téléphone portable indépendamment d'autres technologies ou interventions.  

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué toutes les études à l'aide des critères d'inclusion, les désaccords étant résolus par un troisième auteur. Les détails de planification des études et les caractéristiques des populations cibles, des interventions et des contrôles, ainsi que les données de résultat, ont été extraits par deux auteurs de la revue et confirmés par un troisième. Les principaux critères de jugement intéressants étaient la fréquence de présentation aux rendez-vous de soins médicaux. Nous avons également pris en considération les résultats sur la santé suite à l'intervention, l'appréciation de l'intervention par les patients et les prestataires de sons médicaux, la perception de son innocuité, les coûts, et les préjudices ou les effets indésirables potentiels. Comme les caractéristiques de l'intervention et les critères de jugement mesurés étaient similaires entre les études incluses, nous avons effectué une méta-analyse pour estimer l'ampleur de l'effet global.

Résultats Principaux

Nous avons inclus quatre essais contrôlés randomisés portant sur 3 547 participants. Trois études comportant des preuves de qualité modérée ont montré que les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable amélioraient la fréquence de présentation aux rendez-vous de soins médicaux en comparaison avec l'absence de rappels (risque relatif (RR) 1,10 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,03 à 1,17)). Une étude de faible qualité a rapporté que les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable avec les rappels par courrier postal, en comparaison avec les rappels par courrier postal, amélioraient la fréquence de présentation aux rendez-vous de soins médicaux (RR 1,10 (IC à 95 % 1,02 à 1,19)). Cependant, deux études comportant des preuves de qualité modérée ont montré que les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable et les rappels par téléphone avaient un impact similaire sur la présentation aux rendez-vous de soins médicaux (RR 0,99 (IC à 95 % 0,95 à 1,03)). Les coûts par présentation des rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable se sont révélés inférieurs comparés à ceux des rappels par téléphone. Aucune des études incluses n'a rendu compte des résultats relatifs aux préjudices ou aux effets indésirables de l'intervention, ni des résultats sur la santé ou de la perception de l'innocuité associée à l'intervention par l'utilisateur.

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves de qualité modérée que les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable sont plus efficaces que l'absence de rappels, et des preuves de faible qualité que les rappels envoyés par SMS avec les rappels par courrier postal sont plus efficaces que les rappels par courrier postal seuls. En outre, selon les preuves de qualité modérée que nous avons trouvées, les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable sont aussi efficaces que les rappels par téléphone. Dans l'ensemble, il existe des preuves limitées sur les effets des rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux, il est donc recommandé de réaliser d'autres recherches de grande qualité pour tirer des conclusions plus solides.

Plain language summary

Mobile phone messaging reminders for attendance at healthcare appointments

Failure to attend healthcare appointments has a significant impact not only on the health of the patients but also on health system costs. This review studied whether sending patients appointment reminders using mobile phone text messaging (Short Message Service (SMS) and Multimedia Message Service (MMS)) could improve attendance. Low to moderate quality evidence included in this review shows that mobile phone text messaging reminders increase attendance at healthcare appointments compared to no reminders, and postal reminders, and had the same impact as phone call reminders. The costs per attendance of mobile phone text message reminders are lower compared to phone call reminders. None of the included studies reported on harms or adverse effects of the text messaging reminders, nor on health outcomes or people's perceptions of safety related to receiving reminders by text message.There is a need for more research assessing the effects of mobile phone messaging reminders for attendance at healthcare appointments.

Résumé simplifié

Rappels envoyés sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux

Rappels envoyés sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux

Le fait de ne pas se présenter aux rendez-vous de soins médicaux a un impact significatif non seulement sur la santé des patients mais aussi sur les coûts du système de santé. Cette revue a examiné si l'envoi de rappels de rendez-vous aux patients en utilisant un SMS par téléphone portable (les textos (SMS) et les messages multimédia (MMS)) pouvait améliorer la présentation aux rendez-vous. Les preuves de qualité faible à modérée incluses dans cette revue montrent que les rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable augmentent la présentation aux rendez-vous de soins médicaux en comparaison avec l'absence de rappels, et les rappels par courrier postal, et avaient le même impact que les rappels par téléphone. Les coûts par présentation des rappels envoyés par SMS sur le téléphone portable sont inférieurs comparés à ceux des rappels par téléphone. Aucune des études incluses n'a rendu compte des préjudices ou des effets indésirables des rappels envoyés par SMS, ni des résultats sur la santé ou de la perception par les personnes de l'innocuité associée à la réception de rappels par SMS. Il est nécessaire de réaliser davantage de recherches évaluant les effets des rappels envoyés sur le téléphone portable pour se présenter aux rendez-vous de soins médicaux.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary