Intervention Review

Pharmacological interventions for the prevention of allergic and febrile non-haemolytic transfusion reactions

  1. Arturo J Martí-Carvajal1,*,
  2. Ivan Solà2,
  3. Luis Ernesto González3,
  4. Graciela Leon de Gonzalez4,
  5. Nelcy Rodriguez-Malagon5

Editorial Group: Cochrane Injuries Group

Published Online: 16 JUN 2010

Assessed as up-to-date: 12 AUG 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD007539.pub2


How to Cite

Martí-Carvajal AJ, Solà I, González LE, Leon de Gonzalez G, Rodriguez-Malagon N. Pharmacological interventions for the prevention of allergic and febrile non-haemolytic transfusion reactions. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 6. Art. No.: CD007539. DOI: 10.1002/14651858.CD007539.pub2.

Author Information

  1. 1

    Iberoamerican Cochrane Network, Valencia, Edo. Carabobo, Venezuela

  2. 2

    Hospital de la Santa Creu i Sant Pau, Iberoamerican Cochrane Centre, Barcelona, Catalunya, Spain

  3. 3

    Universidad Tecnológica Equinoccial, Facultad de Ciencias de la Salud Eugenio Espejo, Quito, Ecuador

  4. 4

    Banco Municipal de Sangre del DC, Departamento de Medicina Transfusional, Caracas, Venezuela

  5. 5

    National University of Colombia, Department of Statistics, School of Sciences, Bogotá, D.C., Colombia

*Arturo J Martí-Carvajal, Iberoamerican Cochrane Network, Valencia, Edo. Carabobo, 2001, Venezuela. arturo.marti.carvajal@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 JUN 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Allergic and febrile non-haemolytic transfusion reactions (NHTRs) are the two most common forms of transfusion reaction. Pretransfusion medication with anti-inflammatory drugs is used in NHTR prevention, however its efficacy and safety remains unclear.

Objectives

To assess the clinical effects and safety of pharmacological interventions for preventing NHTR in patients with and without a history of transfusion reactions.

Search methods

The search strategy included The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) on The Cochrane Library (Issue 4, 2008), Cochrane Injuries Group's Specialised Register (December 17, 2008), MEDLINE (1950 to November (week 3) 2008), EMBASE (1988 to November (week 3) 2008), LILACS (1982 to January 12, 2009), CINAHL (1982 to December 2008), ISI Web of Science: Science Citation Index Expanded (SCI-EXPANDED): 1970 to December 2008). There was no language restriction.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) assessing the effectiveness of interventions for the prevention of NHTR.

Data collection and analysis

Authors independently selected studies, assessed the risks of bias and extracted data. Relative risks (RR) were estimated in RCTs with parallel design (PD). Odds ratio (OR) was estimated for one RCT with crossover design (CD). No meta-analysis was attempted due to differences in the pharmacotherapy of pre-transfusion medication and methodology between the studies; a per-protocol analysis was used.

Main results

This review includes three RCTs (two PD and one CD). The PD-RCTs employed disparate units of randomisation (UofR); patient or transfusion, while the CD-RCT applied the patient as the UofR. The PD-RCTs administered leukodepleted blood products. Both PD-RCTs compared acetaminophen plus diphenhydramine (ApD) at different regimens with placebo, while the CD-RCT contrasted hydrocortisone pharmacotherapy with diphenhydramine. Both PD-RCTs found no statistically significant difference in allergic reactions (RR 0.13, 95% confidence interval (CI) 0.01 to 2.39, RR 1.46, 95% CI 0.78 to 2.73) and febrile reactions (RR 0.52, 95% CI 0.22 to 1.26). The CD-RCT found a statistically significant difference in the odds of febrile reactions (OR 2.38, 95% CI 1.07 to 5.27). The trials did not report anaphylactic reactions, deaths related to transfusion reactions or other adverse events.

Authors' conclusions

None of the three studies found that medication prior to transfusion reduces NHTR. This applied regardless of the patient's history of NHTR and the use of leukodepleted blood products in the transfusion. However, this conclusion is based on three trials of moderate to low quality. A better-powered RCT is necessary to evaluate the role of pretransfusion medication in the prevention of NHTR. Inclusion criteria should be restricted to patients at high risk of developing NHTR, with no restriction by age, history of transfusion reactions and type of blood products (leukodepleted or not).

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Pre-transfusion drugs for preventing side effects from blood transfusions

Febrile non-haemolytic transfusion reactions (FNHTRs) and allergic reactions are the most common adverse reactions to blood transfusion. These reactions are often related to other dangerous side effects from transfusion such as sepsis due to contaminated blood products and intravascular red cell haemolysis.

In an effort to prevent these reactions, patients are given drugs prior to transfusion. Three kinds of drugs are commonly used for this pre-transfusion medication, either alone or in combination. However, this practice is not standardised and there is controversy about its effectiveness.

This review found that current evidence from three trials in which 462 patients were analysed indicates pre-transfusion medication in any regimen does not reduce the risk of allergic and febrile non-haemolytic transfusion reactions.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pharmacologiques pour la prévention des réactions transfusionnelles allergiques et fébriles non hémolytiques

Contexte

Les réactions transfusionnelles allergiques et fébriles non hémolytiques (RTNH) sont les deux formes les plus courantes de réactions transfusionnelles. Un traitement anti-inflammatoire pré-transfusion est utilisé pour prévenir les RTNH, mais son efficacité et son innocuité n'ont pas été établies.

Objectifs

Évaluer les effets cliniques et l'innocuité des interventions pharmacologiques visant à prévenir les RTNH chez les patients avec ou sans antécédents de réactions transfusionnelles.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire incluait des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 4, 2008), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures (17 décembre 2008), MEDLINE (1950 à novembre (3ème semaine) 2008), EMBASE (1988 à novembre (troisième semaine) 2008), LILACS (1982 au 12 janvier 2009), CINAHL (1982 à décembre 2008), ISI Web of Science : Science Citation Index Expanded (SCI-EXPANDED) : 1970 à décembre 2008). Il n'existait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'efficacité des interventions visant à prévenir les RTNH.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont sélectionné les études, évalué les risques de biais et extrait les données de manière indépendante. Les risques relatifs (RR) ont été estimés pour les ECR présentant un plan en parallèle (PEP). Les rapports des cotes ont été estimés pour un ECR présentant un plan en cross over (PECO). Aucune méta-analyse n'a été effectuée en raison de la variabilité des études en termes de méthodologie et de pharmacothérapie des médicaments pré-transfusion ; une analyse per protocole a été utilisée.

Résultats Principaux

Cette revue portait sur trois ECR (deux PEP et un PECO). Les ECR PEP utilisaient des unités de randomisation (UdR) disparates (le patient ou la transfusion), tandis que l'ECR PECO utilisait le patient comme UdR. Les ECR PEP administraient des produits sanguins déleucocytés. Les deux ECR PEP comparaient différents schémas thérapeutiques d'acétaminophène + diphenhydramine (A+P) par rapport à un placebo, tandis que l'ECR PECO comparait une pharmacothérapie à base d'hydrocortisone par rapport à de la diphenhydramine. Les deux ECR PEP n'observaient aucune différence statistiquement significative en termes de réactions allergiques (RR de 0,13, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,01 et 2,39, RR de 1,46, IC à 95 %, entre 0,78 et 2,73) et de réactions fébriles (RR de 0,52, IC à 95 %, entre 0,22 et 1,26). L'ECR PECO rapportait une différence statistiquement significative en termes de probabilité de réactions fébriles (rapport des cotes de 2,38, IC à 95 %, entre 1,07 et 5,27). Les essais ne rapportaient pas de réactions anaphylactiques, de décès liés à des réactions transfusionnelles ou d'autres événements indésirables.

Conclusions des auteurs

Aucune des trois études n'observait de réduction des RTNH associée au traitement pré-transfusion. Ce résultat s'appliquait indépendamment des antécédents des patients en matière de RTNH et de l'utilisation de produits sanguins déleucocytés pour la transfusion. Néanmoins, ces conclusions reposent sur trois essais de qualité moyenne à faible. Un ECR de puissance statistique supérieure est nécessaire afin d'évaluer le rôle du traitement pré-transfusion dans la prévention des RTNH. Les critères d'inclusion devraient cibler les patients présentant un risque élevé de RTNH, sans restriction d'âge, d'antécédents de réactions transfusionnelles ou de types de produits sanguins (déleucocytés ou non).

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pharmacologiques pour la prévention des réactions transfusionnelles allergiques et fébriles non hémolytiques

Médicaments pré-transfusion pour prévenir les effets secondaires des transfusions sanguines

Les réactions transfusionnelles fébriles non hémolytiques (RTFNH) et les réactions allergiques sont les réactions indésirables les plus courantes après une transfusion sanguine. Ces réactions sont souvent associées à d'autres effets secondaires dangereux, tels qu'une sepsie due à des produits sanguins contaminés et une hémolyse intravasculaire des globules rouges.

Pour prévenir ces réactions, des médicaments sont administrés aux patients avant la transfusion. Trois types de médicaments sont couramment utilisés, seuls ou combinés, dans le traitement pré-transfusion. Néanmoins, cette pratique n'est pas standardisée et son efficacité est sujette à débat.

Cette revue a observé que les preuves actuelles issues de trois essais portant sur 462 patients indiquaient que le traitement pré-transfusion, quel que soit le schéma thérapeutique, ne réduisait pas le risque de réactions transfusionnelles allergiques et fébriles non hémolytiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.