Intervention Review

Exercise interventions on health-related quality of life for cancer survivors

  1. Shiraz I Mishra1,*,
  2. Roberta W Scherer2,
  3. Paula M Geigle3,
  4. Debra R Berlanstein4,
  5. Ozlem Topaloglu5,
  6. Carolyn C Gotay6,
  7. Claire Snyder7

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 15 AUG 2012

Assessed as up-to-date: 10 JUL 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007566.pub2


How to Cite

Mishra SI, Scherer RW, Geigle PM, Berlanstein DR, Topaloglu O, Gotay CC, Snyder C. Exercise interventions on health-related quality of life for cancer survivors. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 8. Art. No.: CD007566. DOI: 10.1002/14651858.CD007566.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of New Mexico, Albuquerque, NM, USA

  2. 2

    Johns Hopkins University Bloomberg School of Public Health, Center for Clinical Trials, Baltimore, MD, USA

  3. 3

    University of Maryland at Kernan Rehabilitation Hospital, Rehabilitation Research Center; Department of Neurology, Baltimore, MD, USA

  4. 4

    Tufts University, Hirsh Health Sciences Library, Boston, MA, USA

  5. 5

    JHU Bloomberg School of Public Health, Department of Epidemiology, Baltimore, MD, USA

  6. 6

    University of British Columbia, School of Population and Public Health, Faculty of Medicine, Vancouver, British Columbia, Canada

  7. 7

    Johns Hopkins School of Medicine, Division of General Internal Medicine, Baltimore, MD, USA

*Shiraz I Mishra, University of New Mexico, Prevention Research Center, MSC 11 6145, Albuquerque, NM, 87131, USA. smishra@salud.unm.edu.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 15 AUG 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Background

Cancer survivors experience numerous disease and treatment-related adverse outcomes and poorer health-related quality of life (HRQoL). Exercise interventions are hypothesized to alleviate these adverse outcomes. HRQoL and its domains are important measures for cancer survivorship.

Objectives

To evaluate the effectiveness of exercise on overall HRQoL and HRQoL domains among adult post-treatment cancer survivors.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), PubMed, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, PEDRO, LILACS, SIGLE, SportDiscus, OTSeeker, and Sociological Abstracts from inception to October 2011 with no language or date restrictions. We also searched citations through Web of Science and Scopus, PubMed's related article feature, and several websites. We reviewed reference lists of included trials and other reviews in the field.

Selection criteria

We included all randomized controlled trials (RCTs) and controlled clinical trials (CCTs) comparing exercise interventions with usual care or other nonexercise intervention to assess overall HRQoL or at least one HRQoL domain in adults. Included trials tested exercise interventions that were initiated after completion of active cancer treatment. We excluded trials including people who were terminally ill, or receiving hospice care, or both, and where the majority of trial participants were undergoing active treatment for either the primary or recurrent cancer.

Data collection and analysis

Five paired review authors independently extracted information on characteristics of included trials, data on effects of the intervention, and assessed risk of bias based on predefined criteria. Where possible, meta-analyses results were performed for HRQoL and HRQoL domains for the reported difference between baseline values and follow-up values using standardized mean differences (SMD) and a random-effects model by length of follow-up. We also reported the SMDs between mean follow-up values of exercise and control group. Because investigators used many different HRQoL and HRQoL domain instruments and often more than one for the same domain, we selected the more commonly used instrument to include in the SMD meta-analyses. We also report the mean difference for each type of instrument separately.

Main results

We included 40 trials with 3694 participants randomized to an exercise (n = 1927) or comparison (n = 1764) group. Cancer diagnoses in study participants included breast, colorectal, head and neck, lymphoma, and other. Thirty trials were conducted among participants who had completed active treatment for their primary or recurrent cancer and 10 trials included participants both during and post cancer treatment. Mode of the exercise intervention included strength training, resistance training, walking, cycling, yoga, Qigong, or Tai Chi. HRQoL and its domains were measured using a wide range of measures.

The results suggested that exercise compared with control has a positive impact on HRQoL and certain HRQoL domains. Exercise resulted in improvement in: global HRQoL at 12 weeks' (SMD 0.48; 95% confidence interval (CI) 0.16 to 0.81) and 6 months' (0.46; 95% CI 0.09 to 0.84) follow-up, breast cancer concerns between 12 weeks' and 6 months' follow-up (SMD 0.99; 95% CI 0.41 to 1.57), body image/self-esteem when assessed using the Rosenberg Self-Esteem scale at 12 weeks (MD 4.50; 95% CI 3.40 to 5.60) and between 12 weeks' and 6 months' (mean difference (MD) 2.70; 95% CI 0.73 to 4.67) follow-up, emotional well-being at 12 weeks' follow-up (SMD 0.33; 95% CI 0.05 to 0.61), sexuality at 6 months' follow-up (SMD 0.40; 95% CI 0.11 to 0.68), sleep disturbance when comparing follow-up values by comparison group at 12 weeks' follow-up (SMD -0.46; 95% CI -0.72 to -0.20), and social functioning at 12 weeks' (SMD 0.45; 95% CI 0.02 to 0.87) and 6 months' (SMD 0.49; 95% CI 0.11 to 0.87) follow-up. 

Further, exercise interventions resulted in decreased anxiety at 12 weeks' follow-up (SMD -0.26; 95% CI -0.07 to -0.44), fatigue at 12 weeks' (SMD -0.82; 95% CI -1.50 to -0.14) and between 12 weeks' and 6 months' (SMD -0.42; 95% CI -0.02 to -0.83) follow-up, and pain at 12 weeks' follow-up (SMD -0.29; 95% CI -0.55 to -0.04) when comparing follow-up values by comparison group.

Positive trends and impact of exercise intervention existed for depression and body image (when analyzing combined instruments); however, because few studies measured these outcomes the robustness of findings is uncertain.

No conclusions can be drawn regarding the effects of exercise interventions on HRQoL domains of cognitive function, physical functioning, general health perspective, role function, and spirituality.

Results of the review need to be interpreted cautiously owing to the risk of bias. All the trials reviewed were at high risk for performance bias. In addition, the majority of trials were at high risk for detection, attrition, and selection bias.

Authors' conclusions

This systematic review indicates that exercise may have beneficial effects on HRQoL and certain HRQoL domains including cancer-specific concerns (e.g. breast cancer), body image/self-esteem, emotional well-being, sexuality, sleep disturbance, social functioning, anxiety, fatigue, and pain at varying follow-up periods. The positive results must be interpreted cautiously due to the heterogeneity of exercise programs tested and measures used to assess HRQoL and HRQoL domains, and the risk of bias in many trials. Further research is required to investigate how to sustain positive effects of exercise over time and to determine essential attributes of exercise (mode, intensity, frequency, duration, timing) by cancer type and cancer treatment for optimal effects on HRQoL and its domains.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Can exercise interventions enhance health-related quality of life among cancer survivors?

Cancer survivors often have many psychological and physical adverse events as a result of the cancer and treatment for it. They also suffer from poorer quality of life (QoL) than people without cancer. Some studies have suggested that exercise may be helpful in reducing negative outcomes and improving the QoL of people who have finished cancer treatment. Also, a better QoL may predict longer life. This review looked at the effect of exercise on QoL and areas of life that make up QoL (e.g. tiredness, anxiety, emotional health) among people who had finished all cancer treatment.

The review included 40 trials with a total of 3694 people. The results suggest that exercise may improve overall QoL right after the exercise program is completed. Exercise may also reduce the person's worry about his or her cancer, and affect the way the person views his or her body.  Exercise may also help the way the person deals with emotions, sexuality, sleep problems, or functions in society.  Exercise also reduced anxiety, tiredness, and pain at different times during and after the exercise program.  No effect of exercise was found on the person’s ability to think clearly or his or her role function in society.  Also, no effect of exercise was found on the way the person views his or her spiritual or physical health, or physical ability.

However, these findings need to be viewed with caution because this review looked at many different kinds of exercise programs, which varied by type of exercise, length of the program, and how hard the trial participants had to exercise. Also, the investigators used a number of different ways to measure QoL.

More research is needed to see how to maintain the effects of exercise over a longer period of time after the exercise program is completed, and to determine which parts of the exercise program are necessary (i.e. when to start the program, type of exercise, length of program or exercise session, how hard to exercise). It is also important to find out if one type of exercise is better for a specific cancer type than another for the maximum effect on QoL.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Interventions axées sur l’exercice physique pour la qualité de vie liée à la santé chez les survivants d'un cancer

Contexte

Les survivants d'un cancer sont confrontés à de nombreuses conséquences défavorables liées à la maladie et à son traitement ainsi qu'à une détérioration de la qualité de vie liée à la santé (QVLS). On suppose que les interventions axées sur l’exercice physique peuvent atténuer ces conséquences défavorables. La QVLS et ses domaines sont des mesures importantes de la survie d'un cancer.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de l’exercice physique sur la QVLS globale et les domaines de la QVLS chez les survivants adultes d'un cancer post-traitement.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), PubMed, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO, PEDRO, LILACS, SIGLE, SportDiscus, OTSeeker, et Sociological Abstracts, de leur origine respective jusqu'à octobre 2011 sans aucune restriction quant à la langue ou la date. Nous avons également effectué une recherche de références bibliographiques dans le Web of Science et Scopus, les articles de fond associés de PubMed, et plusieurs sites Internet. Nous avons examiné les listes de références bibliographiques des essais inclus et d'autres revues dans ce domaine.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et les essais cliniques contrôlés (ECC) comparant les interventions axées sur l’exercice physique avec les soins habituels ou d'autres interventions non-axées sur l’exercice physique afin d'évaluer la QVLS globale ou au moins un domaine de la QVLS chez l'adulte. Les essais inclus consistaient à tester des interventions axées sur l’exercice physique ayant été initiées après la fin du traitement actif contre le cancer. Nous avons exclu les essais incluant des personnes qui présentaient une maladie en phase terminale, ou recevaient des soins palliatifs, ou les deux, et dans lesquels la majorité des participants à l'essai suivaient un traitement actif soit contre le cancer primaire soit contre la récurrence du cancer.

Recueil et analyse des données

Cinq équipes de deux auteurs de la revue ont extrait des informations sur les caractéristiques des essais inclus, des données sur les effets de l'intervention, et ont évalué les risques de biais en se fondant sur des critères prédéfinis, de manière indépendante. Lorsque cela était possible, les résultats des méta-analyses ont été calculés pour la QVLS et les domaines de la QVLS pour la différence relevée entre les valeurs à l’inclusion et les valeurs de suivi au moyen des différences moyennes standardisées (DMS) et d'un modèle à effets aléatoires par durée de suivi. Nous avons également indiqué les DMS entre les valeurs de suivi moyen du groupe d'exercice physique et du groupe témoin. Comme les chercheurs ont utilisé de nombreux instruments différents d'évaluation de la QVLS et des domaines de la QVLS et souvent plus d'un instrument pour le même domaine, nous avons sélectionné l'instrument le plus fréquemment utilisé à inclure dans les méta-analyses de DMS. Nous avons également rendu compte de la différence moyenne pour chaque type d'instrument séparément.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 40 essais totalisant 3 694 participants randomisés dans un groupe d'exercice physique (n = 1 927) ou un groupe de comparaison (n = 1 764). Les diagnostics de cancer chez les participants à l'étude incluaient le cancer du sein, le cancer colorectal, le cancer de la tête et du cou, le lymphome, et d'autres. Trente essais ont été menés chez des participants qui étaient arrivés au terme de leur traitement actif contre le cancer primaire ou la récurrence de leur cancer et 10 essais ont inclus des participants pendant tout comme après le traitement contre le cancer. Les modes d'intervention axée sur l’exercice physique incluaient un exercice de force, un exercice de résistance, la marche, le vélo, le yoga, le Qi Gong ou le Tai Chi. La QVLS et ses domaines ont été mesurés en utilisant un large éventail de mesures.

Les résultats suggéraient que l’exercice physique comparé au témoin a un impact positif sur la QVLS et certains domaines de la QVLS. L'exercice physique a entraîné une amélioration notamment : de la QVLS globale au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS 0,48 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,16 à 0,81) et de 6 mois (0,46 ; IC à 95 % 0,09 à 0,84), de l'inquiétude concernant le cancer du sein pendant une période de suivi de 12 semaines à 6 mois (DMS 0,99 ; IC à 95 % 0,41 à 1,57), de l'image corporelle/l'estime de soi selon l'évaluation de l'échelle d'estime de soi de Rosenberg au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DM 4,50 ; IC à 95 % 3,40 à 5,60) et pendant une période de suivi de 12 semaines à 6 mois (différence moyenne (DM) 2,70 ; IC à 95 % 0,73 à 4,67), de la stabilité émotive au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS 0,33 ; IC à 95 % 0,05 à 0,61), de la sexualité au bout d'une période de suivi de 6 mois (DMS 0,40 ; IC à 95 % 0,11 à 0,68), des troubles du sommeil par rapport aux valeurs de suivi par groupe de comparaison au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS -0,46 ; IC à 95 % -0,72 à -0,20), et du fonctionnement social au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS 0,45 ; IC à 95 % 0,02 à 0,87) et de 6 mois (DMS 0,49 ; IC à 95 % 0,11 à 0,87). 

En outre, les interventions axées sur l’exercice physique ont entraîné une diminution de l'anxiété au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS -0,26 ; IC à 95 % -0,07 à -0,44), de la fatigue au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS -0,82 ; IC à 95 % -1,50 à -0,14) et pendant une période de suivi de 12 semaines à 6 mois (DMS -0,42 ; IC à 95 % -0,02 à -0,83), ainsi que de la douleur au bout d'une période de suivi de 12 semaines (DMS -0,29 ; IC à 95 % -0,55 à -0,04) par rapport aux valeurs de suivi par groupe de comparaison.

Il existait des tendances et un impact positifs des interventions axées sur l’exercice physique en ce qui concerne la dépression et l'image corporelle (lors de l'analyse des instruments combinés) ; toutefois, étant donné que très peu d'études ont mesuré ces résultats, la fiabilité des conclusions est incertaine.

Aucune conclusion ne peut être tirée en ce qui concerne les effets des interventions axées sur l’exercice physique sur les domaines de la QVLS suivants : Fonction cognitive, Fonctionnement physique, Perspective de santé générale, Rôle en société et Spiritualité.

Les résultats de la revue doivent être interprétés avec prudence compte tenu du risque de biais. Tous les essais considérés présentaient un risque élevé de biais de performance. De plus, la majorité des essais présentaient un risque élevé de biais de détection, d'attrition et de sélection.

Conclusions des auteurs

Cette revue systématique indique que l’exercice physique peut avoir des effets bénéfiques sur la QVLS et certains domaines de la QVLS notamment des inquiétudes spécifiques liées au type de cancer (par exemple le cancer du sein), l'image corporelle/l'estime de soi, la stabilité émotive, la sexualité, les troubles du sommeil, le fonctionnement social, l'anxiété, la fatigue et la douleur au bout de périodes de suivi variables. Les résultats positifs doivent être interprétés avec prudence en raison de l'hétérogénéité des programmes d'exercice physique testés et des mesures utilisées pour évaluer la QVLS et les domaines de la QVLS, et du risque de biais dans de nombreux essais. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour comprendre comment maintenir les effets positifs de l'exercice physique dans la durée et déterminer les attributs essentiels de l'exercice physique (mode, intensité, fréquence, durée, horaires) par type de cancer et traitement contre le cancer pour des effets optimaux sur la QVLS et ses domaines.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Interventions axées sur l’exercice physique pour la qualité de vie liée à la santé chez les survivants d'un cancer

Les interventions axées sur l’exercice physique peuvent-elles améliorer la qualité de vie liée à la santé chez les survivants d'un cancer ?

Les survivants d'un cancer sont souvent confrontés à de nombreux événements indésirables psychologiques et physiques consécutifs au cancer et à son traitement. Ils souffrent également souvent d'une qualité de vie (QV) plus mauvaise que les personnes sans cancer. Certaines études ont suggéré que l’exercice physique pouvait s'avérer utile pour réduire l'impact négatif et améliorer la QV des personnes qui sont arrivées au terme de leur traitement contre le cancer. De même, une meilleure QV peut prédire une espérance de vie plus longue. La présente revue a examiné l'effet de l’exercice physique sur la QV et les aspects de la vie qui constituent la QV (par exemple la fatigue, l'anxiété, la stabilité émotive) chez les personnes qui étaient arrivées au terme de leur traitement complet contre le cancer.

Cette revue a inclus 40 essais totalisant 3 694 participants. Les résultats suggèrent que l’exercice physique est susceptible d'améliorer la QV globale immédiatement après la fin du programme d’exercice physique. L’exercice physique est aussi susceptible de diminuer l'inquiétude de la personne concernant son cancer, et d'affecter la manière dont la personne perçoit son propre corps. L’exercice physique est aussi susceptible d'aider la personne à gérer ses émotions, sa sexualité, ses problèmes de sommeil ou ses fonctions en société. L’exercice physique a aussi diminué l'anxiété, la fatigue et la douleur à différents moments pendant et après le programme d’exercice physique. Aucun effet de l'exercice physique n'a été identifié sur la capacité de la personne à penser clairement ou sur son rôle en société. De même, aucun effet de l'exercice physique n'a été identifié sur la manière dont la personne perçoit sa santé spirituelle ou physique, ou sa capacité physique.

Toutefois, ces constations doivent être considérées avec prudence parce que la présente revue a examiné de nombreux types différents de programmes d’exercice physique, qui variaient par le type d'exercice, la durée du programme, et le degré de difficulté de l'exercice physique que les participants à l'essai devaient pratiquer. De même, les chercheurs ont utilisé un certain nombre de techniques différentes pour mesurer la QV.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre comment maintenir les effets de l'exercice physique sur une plus longue période de temps après la fin du programme d'exercice physique, et pour déterminer quelles parties du programme d'exercice physique sont nécessaires (c'est-à-dire quand démarrer le programme, le type d'exercice, la durée du programme ou des séances d'exercice, le degré de difficulté de l'exercice physique à pratiquer). Il est aussi important d'établir si un type d'exercice physique pour un type spécifique de cancer est meilleur qu'un autre pour l'effet maximal sur la QV.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

運動對癌症存活者之健康相關生活品質的影響

背景

癌症存活者經歷多種疾病與治療相關的副作用以及較差的健康相關生活品質。運動介入被假設能減輕這些副作用。健康相關生活品質及其個別子項是癌症存活的重要計量尺度。

目標

評估運動對治療後癌症成人存活者的整體HRQoL及其個別子項的功效。

搜尋策略

我們搜尋Cochrane 對照試驗中央登記系統(the Cochrane Central Register of Controlled Trials,簡稱CENTRAL)、PubMed、MEDLINE、EMBASE、CINAH、PsycINFO、PEDRO、LILACS、SIGLE、SportDiscus、OTSeeker與社會學摘要(Sociological Abstracts),搜尋的時間範圍從各資料庫之起始日開始至2011年10日為止,且無語言或日期限制。我們同時搜尋科學網站(Web of Science)與Scopus、PubMed的相關專題文章,以及數個網站的參考文獻,並回顧整理納入之試驗的參考文獻清單與本領域的其他回顧文獻。

選擇標準

我們納入比較成年人運動介入措施和一般照護或其他非運動介入措施,評估其整體HRQoL或至少一個HRQoL子項的所有隨機對照試驗(randomised controlled trials,簡稱RCT)及對照臨床試驗(controlled clinical trials,簡稱CCT)。所納入之試驗為檢視已完成積極癌症治療後開始進行運動介入措施者。並排除受試者為末期病患與/或正在接受安寧照護,以及大部分受試者皆正在接受原發性或復發性癌症之積極治療的試驗。

資料收集與分析

5個兩人一組之回顧文獻作者,獨立擷取相關資訊,包括納入試驗之特徵,介入措施之結果數據,以及根據預先訂定的標準評估偏差風險。若有可能,則會使用標準化平均差(standardized mean differences,簡稱SMD)以及依追蹤時間長度而不同的隨機效應模型,針對HRQoL與HRQoL各子項基準值與追蹤值間的報告差異,進行綜合分析結果。並會報告運動組與對照組平均追蹤值之間的標準化平均差(SMD)。由於試驗主持人使用了許多不同的HRQoL與HRQoL子項評量工具,且經常在同子項中使用多種評量工具,因此我們在SMD統合分析中選擇比較通用的評量工具。我們同時個別報告各種型態評量工具的平均差。

主要結論

在我們納入分析的40項試驗中,總共有3694位受試者隨機分配至運動組(n = 1927)或對照組(n = 1764),受試者的癌症診斷包括乳癌、大腸直腸癌、頭頸癌、淋巴瘤與其他癌症。有30項試驗係收錄已完成原發性或復發性癌症積極治療的受試者,另外10項試驗則同時納入正在接受癌症治療與治療結束後的受試者。運動介入措施的形式包括力量訓練、阻力訓練、行走、騎腳踏車、瑜珈、氣功或太極拳。HRQoL與其子項係使用多種評量方法進行評量。

結果顯示,相較於對照組,運動對HRQoL與其某些子項皆具有正面的影響。運動可改善以下評估指標表現:追蹤第12週(SMD 0.48,95%信賴區間[CI]:0.16至0.81)與第6個月(0.46,95% CI:0.09至0.84)的整體HRQoL、追蹤第12週至第6個月期間的乳癌焦慮(SMD 0.99,95%:CI 0.41至1.57)、追蹤第12週時(MD 4.50,95% CI:3.40至5.60)與第12週至第6個月期間(平均差[MD] 2.70,95% CI:0.73至4.67)使用Rosenberg自尊(Rosenberg Self-Esteem)量表評估的身體意象/自尊、第12週追蹤時的情緒健康(SMD 0.33,95% CI:0.05至0.61)、追蹤第6個月時的性能力(SMD 0.40,95% CI:0.11至0.68)、追蹤第12週時相較於對照組的睡眠障礙追蹤數值(SMD -0.46,95% CI:-0.72至-0.20),以及追蹤第12週(SMD 0.45,95% CI:0.02至0.87)與第6個月(SMD 0.49;95% CI:0.11至0.87)的社交功能。

此外,相較於對照組的追蹤值,運動介入措施可減輕追蹤第12週時的焦慮(SMD -0.26,95% CI:-0.07至-0.44)、第12週時(SMD -0.82,95% CI:-1.50至-0.14)與第12週至第6個月期間(SMD -0.42;95% CI:-0.02至-0.83)的疲勞,以及追蹤第12週時的疼痛(SMD -0.29,95% CI:-0.55至-0.04)。

運動介入措施對憂鬱症與身體意象具有正面的趨勢與影響(分析合併的評量工具時),但是,因為評量這些指標的試驗極少,因此不確定這些發現的可靠性。

運動介入措施對HRQoL的認知功能、身體功能、一般健康展望、角色功能與心靈等子項有何影響,仍無法提出結論。

由於存有偏差風險,因此必須謹慎解讀本文獻回顧的結果。我們檢視的所有試驗,皆存有高的表現性偏差(performance bias)風險,此外,大部分試驗皆有高的偵測性、耗損性與選擇性偏差風險。

作者結論

本系統性文獻回顧顯示,在各追蹤時期,運動可能對HRQoL與某些HRQoL子項(包括癌症導致的憂慮[例如乳癌]、身體意象/自尊、情緒健康、性能力、睡眠障礙、社交功能、焦慮、疲勞與疼痛)皆具有助益功效。由於檢測的運動計畫以及評估HRQoL與HRQoL子項的方法皆存有異質性,且許多試驗皆存有偏差風險,因此必須謹慎解讀正面的結果。我們仍必須進行進一步的研究,探討如何能長時間維持運動的正面效果,以及如何依據癌症種類與癌症療法決定運動的基本屬性(模式、強度、頻率、持續時間、時間點),以便能在HRQoL與其子項上獲得最理想的效果。

 

一般語言總結

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

運動對癌症存活者之健康相關生活品質的影響

運動介入能否曾長癌症倖存者的健康相關生活品質?

癌症存活者往往有許多因癌症及其治療導致的心理和生理上的不良事件。比起沒有罹患癌症,他們的生活品質較差。對於完成癌症治療者,有些研究建議運動對於減少負面結果與增進生活品質或許有幫助。同時較好的生活品質可以預測活得更久。本篇回顧文獻探討運動對於完成癌症治療患者在生活品質或其內涵項目(如疲累、焦慮、情緒健康)的影響。

本回顧文獻包括40個試驗,共有3694位個案。結果顯示,在運動計畫完成後可以馬上改善整體生活品質。運動可以減少個案對其癌症的擔心度,同時影響其對如何看待自己的身體。運動也能幫助個案處理情緒、性、睡眠問題或社會功能。進行運動計畫的不同階段與結束之後,都可以降低焦慮、疲累與疼痛。運動對個案清楚思考其社會角色功能的能力沒有效果。同樣的,運動無法改變個案對其靈性、身體健康或體能的看法。

無論如何都必須小心地看待研究結果,因為本篇回顧文獻審視多種不同運動計畫,其中的變異包括運動類型、計畫期間長短、及試驗個案對運動的努力程度。同時,各個試驗的研究者使用不同的方式來評量生活品質。

需要更多的研究來了解,運動計畫完成後其效果如何能持續維持一段較長的時間;並決定運動計畫中哪部分是必需的,亦即計畫何時開始、運動類型、計畫或每次運動長度與強度。同樣重要的是,針對特定的癌症找出哪一類的運動最好,其對生活品質效益最大

譯註

East Asian Cochrane Alliance 翻譯
翻譯由 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心 資助