Get access

Monetary incentives for schizophrenia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

There is evidence suggesting that people with serious mental illness are less responsive to everyday social rewards such as praise. Motivation and performance in social situations can be poor. Rewarding of tasks with money improves motivation to complete the tasks in everyday life. Careful use of targeted monetary rewards could also help people with troublesome symptoms of schizophrenia.

Objectives

To assess the effect of monetary incentive/rewards for people with schizophrenia or schizophrenia-like illness.

Search methods

We searched the Cochrane Schizophrenia Group's Register (June 2008).

Selection criteria

All relevant randomised controlled trials comparing monetary rewards with standard care or no monetary rewards.

Data collection and analysis

Working independently, we selected studies for quality assessment and extracted relevant data. We analysed on an intention-to-treat basis. Where possible and appropriate we calculated the Relative Risk (RR) and their 95% confidence intervals (CI). For continuous data we calculated weighted mean differences (MD) and their 95% confidence intervals.

Main results

Five trials are excluded that investigate one type of monetary reward over another and may be included in a future update. We did include one study, carried out over 40 years ago, randomising a total of 25 very chronically ill people who had been in hospital an average of 20 years. The targeted task that was being encouraged was assembly of dolls. People allocated to the payment group produced less dolls than those not paid at all although this difference did not reach conventional levels of statistical significance (MD -0.80 CI -1.44 to -0.16).

Authors' conclusions

Monetary rewards have been the topic for sporadic evaluative research for decades and this review shows that randomised studies are possible. We suggest a design for a future informative trial.

摘要

背景

精神分裂症的貨幣獎勵

證據顯示嚴重精神疾患對於每天的社交回饋例如讚賞比較沒有回應。患者在社交情境的動機與表現差。以金錢獎勵可以增進動機來完成每天生活的任務。謹慎使用貨幣獎勵也可以幫助有棘手症狀的精神分裂症患者。

目標

評估對精神分裂症患者或精神分裂症相關疾患,使用貨幣鼓勵/獎賞的效果。

搜尋策略

我們搜尋Cochrane Schizophrenia Group's Register(至2008年6月)。

選擇標準

所有相關的隨機對照試驗,比較金錢回饋與標準照護或沒有金錢回饋。

資料收集與分析

我們獨立地工作,選擇研究,進行品質評估,並擷取資料。我們以治療意向分析法為基礎來分析。當可能且適當時,我們計算相對風險(RR),與其95%信賴區間(CI)。對於連續變項,我們計算加權平均差異(MD)與其95%信賴區間。

主要結論

有5個比較不同貨幣獎勵的試驗被排除,或許在未來的更新會被納入。我們納入1個研究,是在四十多年前執行,隨機分配共25名非常慢性化的病人,他們平均住院20年。被鼓勵的目標任務是組裝玩偶。被分配到付款組的患者比沒有得到任何金錢的患者,組裝出較少的玩偶,然而此差異未達傳統的統計顯著水準(MD −0.80 CI −1.44 to −0.16)。

作者結論

幾十年來只有零星的評估研究以貨幣獎勵為議題,這篇回顧顯示隨機研究是可能的。我們對於未來的試驗建議設計。

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院陳美雀翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

實驗中使用金錢獎勵來提升精神分裂症患者的許多行為。我們發現6個試驗,但是只有1個是這篇回顧的主題,就是比較貨幣獎勵跟沒有獎勵。這是一個非常小的研究,在1960年代早期執行,對象是平均住院20年的患者。研究沒有發現任何明確的效果,除了知道這類的研究是可行的,很難從這個過時的試驗得到其他結論。我們認為需要更多在目前環境下的相關研究。

Résumé scientifique

Incitations financières dans le traitement de la schizophrénie

Contexte

Des preuves suggèrent que les personnes souffrant d'une maladie mentale grave répondent moins bien aux récompenses sociales quotidiennes comme les éloges. La motivation et la performance dans des situations sociales peuvent être faibles. Récompenser des tâches avec de l'argent augmente la motivation pour effectuer les actions de la vie quotidienne. Une utilisation précise d'incitations financières ciblées pourrait également aider les personnes souffrant de symptômes gênants de la schizophrénie.

Objectifs

Évaluer l'effet d'incitations/récompenses financières pour les personnes souffrant de schizophrénie ou d'une maladie similaire à la schizophrénie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre d'essais du groupe Cochrane sur la Schizophrénie (juin 2008).

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés pertinents comparant des récompenses financières et les soins standards ou l'absence de récompense financière.

Recueil et analyse des données

Selon une approche indépendante, nous avons sélectionné des études pour évaluer leur qualité et extrait les données pertinentes. Une analyse selon l'intention de traiter a été réalisée. Lorsque cela était possible et approprié, le risque relatif (RR) et des intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés. Pour les données continues, les différences moyennes pondérées (DM) et des intervalles de confiance à 95 % ont été calculés.

Résultats principaux

Cinq essais étudiant un type de récompense financière par rapport à un autre ont été exclus et pourraient être inclus dans une mise à jour ultérieure. Nous avons inclus une étude, réalisée il y a plus de 40 ans, randomisant un total de 25 malades chroniques sévèrement atteints hospitalisés depuis 20 ans en moyenne. La tâche ciblée qui était encouragée était l'assemblage de poupées. Les personnes placées dans le groupe rémunéré ont produit moins de poupées que celles qui étaient dans le groupe non rémunéré, mais cette différence n'atteint pas les niveaux conventionnels de significativité statistique (DM -0,80 IC entre -1,44 et -0,16).

Conclusions des auteurs

Les récompenses financières ont fait l'objet de recherches évaluatives sporadiques depuis des décennies et cette revue montre que des études randomisées sont possibles. Nous suggérons un plan d'étude pour un essai informatif ultérieur.

Plain language summary

Monetary incentives for schizophrenia

Money incentivises many. It has been used in experiments to promote various behaviours in people with schizophrenia. We found six trials, but only one compared monetary incentives to no incentives which was the focus of this particular review. This one, very small, study was undertaken in the early 1960s with people who had been in hospital for an average of two decades. It found no clear effect but little can be concluded from this outdated trial except that such studies are possible. We think more studies relevant to current circumstances are desirable.

Résumé simplifié

Incitations financières dans le traitement de la schizophrénie

L'argent est en général source de motivation. L'argent est utilisé dans des expériences pour promouvoir divers comportements chez les personnes schizophrènes. Nous avons identifié six essais, mais un seul comparait des incitations financières à l'absence d'incitation, ce qui était le point central de cette revue. Cette étude unique de très petite taille a été réalisée au début des années 1960 auprès de personnes hospitalisées depuis vingt ans en moyenne. Elle n'a mis en évidence aucun effet notable, mais peu de conclusions peuvent être tirées de cet essai ancien hormis que de telles études sont possibles. Nous estimons que d'autres études adaptées aux circonstances actuelles sont souhaitables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article