Intervention Review

Local anaesthetic eye drops for prevention of pain in preterm infants undergoing screening for retinopathy of prematurity

  1. Eugene Dempsey1,*,
  2. Kathryn McCreery2

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 7 SEP 2011

Assessed as up-to-date: 8 NOV 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD007645.pub2


How to Cite

Dempsey E, McCreery K. Local anaesthetic eye drops for prevention of pain in preterm infants undergoing screening for retinopathy of prematurity. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 9. Art. No.: CD007645. DOI: 10.1002/14651858.CD007645.pub2.

Author Information

  1. 1

    Cork University Maternity Hospital, Neonatology, Cork, Ireland

  2. 2

    Our Ladys Hospital, Neonatology, Dublin, Ireland

*Eugene Dempsey, Neonatology, Cork University Maternity Hospital, Cork, Ireland. gene.dempsey@hse.ie. gene.dempsey@hse.ie.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 SEP 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Screening examinations for retinopathy of prematurity (ROP) are performed routinely in the neonatal intensive care unit and are a recognised cause of pain in the newborn.

Objectives

To determine the effect of instillation of topical anaesthetic eye drops compared with placebo or no treatment on pain in infants undergoing ROP screening.

Search methods

We used the standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group. This included a search of the Cochrane Neonatal Group register and the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 10, 2010). We identified relevant studies by searching the following: (1) computerised bibliographic databases: MEDLINE (1966 to October 2010), EMBASE (1988 to October 2010) and Web of Science (1975 to March 2010; (2) the Oxford Database of Perinatal Trials. We searched electronically abstracts from PAS from 2000 to 2010 and handsearched abstracts from ESPR from 2000 to 2009.

Selection criteria

All randomised, or quasi-randomised controlled trials, or randomised cross-over trials.

Data collection and analysis

We used the standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group.

Main results

We identified two studies for inclusion. Both studies were randomised cross-over trials performed in single centres. Both studies used the Premature Infant Pain Profile (PIPP) score as a measure of pain response. Different methods of evaluating PIPP scores are presented including the absolute PIPP score, a PIPP score > 10 or > 12 and an increase in PIPP ≥ 4 from the baseline value. There is a nonsignificant reduction in pain scores at one minute and a nonsignificant increase at five minutes post insertion of the speculum. PIPP score > 12 at one minute resulted in a statistically significant reduction in the number of patients who experienced pain (typical risk ratio (RR) 0.56, 95% CI 0.36 to 0.89; typical risk difference (RD) -0.23, 95% CI -0.39 to -0.86; number needed to treat to benefit (NNTB) 4). When pain was defined as an increase in PIPP > 4 there was a statistically significant reduction in the absolute number of patients who experienced pain at one minute (typical RR 0.70, 95% CI 0.52 to 0.94; typical RD -0.19, 95% CI -0.34 to -0.04; NNTB 5.3).

Authors' conclusions

The administration of topical proparacaine 30 seconds prior to the ophthalmological evaluation was associated with a reduction in pain scores especially at the time of speculum insertion. However, despite treatment, screening remains a painful procedure and the role of nonpharmacological and pharmacological intervention including different local anaesthetic agents should be ascertained in future randomised trials.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Local anaesthetic eye drops for prevention of pain in preterm infants undergoing screening for retinopathy of prematurity

Infants born less than 1500 g or less than 32 weeks are at increased risk of retinopathy of prematurity, a potentially blinding eye condition, and so have routine ophthalmological assessment. This process is a recognised source of pain and discomfort for preterm infants. This review highlights that retinopathy of prematurity is a painful examination and that instillation of local anaesthetic eyedrops immediately prior to examination of the eye is associated with a reduction in pain scores, as assessed by validated pain scores. Ongoing research is required to determine the optimum local anaesthetic eyedrop and other potentially important methods of reducing pain, including swaddling, and sucrose.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Collyre anesthésique local pour prévenir la douleur chez les nouveau-nés prématurés subissant un dépistage de la rétinopathie du prématuré

Contexte

Les examens de dépistage de la rétinopathie du prématuré (RDP), effectués de manière routinière dans les unités néonatales de soins intensifs, sont douloureux pour les nouveau-nés.

Objectifs

Déterminer les effets de l'administration d'un collyre anesthésique topique par rapport à un placebo ou à une absence de traitement sur la douleur des nourrissons subissant un dépistage de la RDP.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie. Cela inclut notamment une recherche dans le registre du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 10, 2010). Nous avons identifié des études pertinentes au moyen des recherches suivantes : (1) bases de données bibliographiques informatisées : MEDLINE (1966 à octobre 2010), EMBASE (1988 à octobre 2010) et Web of Science (1975 à mars 2010 ; (2) l'Oxford Database of Perinatal Trials. Nous avons consulté les résumés électroniques des PAS de 2000 à 2010 et effectué une recherche manuelle dans les résumés de l'ESPR de 2000 à 2009.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés, essais contrôlés quasi-randomisés ou essais croisés randomisés.

Recueil et analyse des données

Nous avons utilisé les méthodes standard du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie.

Résultats principaux

Nous avons identifié deux études éligibles. Il s'agissait dans les deux cas d'essais croisés randomisés monocentriques. Ces deux essais utilisaient le score PIPP (Premature Infant Pain Profile - profil de douleur du nouveau-né prématuré) comme mesure de la réponse à la douleur. Différentes méthodes d'évaluation des scores PIPP sont présentées, y compris le score PIPP absolu, un score PIPP > 10 ou > 12 et une augmentation du score PIPP ≥ 4 par rapport à la valeur initiale. On observe une réduction non significative des scores de douleur à une minute et une augmentation non significative à cinq minutes post-insertion du spéculum. Un score PIPP > 12 à une minute révélait une réduction statistiquement significative du nombre de patients ressentant une douleur (risque relatif (RR) typique de 0,56, IC à 95 %, entre 0,36 et 0,89 ; différence de risques (DR) typique de -0,23, IC à 95 %, entre -0,39 et -0,86 ; nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) de 4). Lorsque la douleur était définie comme une augmentation du PIPP > 4, une réduction statistiquement significative était observée en termes de nombre absolu de patients ressentant une douleur à une minute (RR typique de 0,70, IC à 95 %, entre 0,52 et 0,94 ; DR typique de -0,19, IC à 95 %, entre -0,34 et -0,04 ; NOMBRE DE SUJETS À TRAITER POUR OBSERVER UN BÉNÉFICE DU TRAITEMENT = 5,3).

Conclusions des auteurs

L'administration de proparacaïne topique 30 secondes avant l'évaluation ophtalmologique était associée à une réduction des scores de douleur, en particulier au moment de l'insertion du spéculum. Néanmoins, le dépistage reste une procédure douloureuse malgré le traitement, et le rôle des interventions non pharmacologiques et pharmacologiques, y compris des différents anesthésiques locaux, devrait être déterminé dans le cadre d'essais randomisés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Collyre anesthésique local pour prévenir la douleur chez les nouveau-nés prématurés subissant un dépistage de la rétinopathie du prématuré

Les nourrissons qui pèsent moins de 1 500 g à la naissance ou qui sont nés avant la 32ème semaine de gestation sont plus susceptibles de développer une rétinopathie du prématuré, une affection oculaire pouvant potentiellement entraîner une cécité, et sont donc soumis à une évaluation ophtalmologique de routine. On sait que ce processus est douloureux et désagréable pour les nouveau-nés prématurés. Cette revue souligne le fait que le dépistage de la rétinopathie du prématuré est un examen douloureux et que l'administration de collyre anesthésique local tout de suite avant l'examen oculaire est associée à une réduction des scores de douleur évalués sur une échelle homologuée. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier le collyre anesthésique local le plus efficace ainsi que d'autres méthodes potentiellement utiles pour réduire la douleur, y compris l'emmaillotage et le saccharose.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux