Intervention Review

Pentoxifylline for endometriosis

  1. DongHao Lu1,
  2. Huan Song2,
  3. Yalun Li3,
  4. Jane Clarke4,
  5. Gang Shi1,*

Editorial Group: Cochrane Gynaecology and Fertility Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 23 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007677.pub3


How to Cite

Lu D, Song H, Li Y, Clarke J, Shi G. Pentoxifylline for endometriosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD007677. DOI: 10.1002/14651858.CD007677.pub3.

Author Information

  1. 1

    West China Second University Hospital, Sichuan University, Department of Obstetrics and Gynecology, Chengdu, Sichuan, China

  2. 2

    Karolinska Institute, Department of Medical Epidemiology and Biostatistics, Stockholm, Sweden

  3. 3

    West China Hospital, Sichuan University, Chengdu, Sichuan, China

  4. 4

    University of Auckland, Obstetrics and Gynaecology, Auckland, New Zealand

*Gang Shi, Department of Obstetrics and Gynecology, West China Second University Hospital, Sichuan University, No. 20, Third Section of Ren Min Nan Road, Chengdu, Sichuan, 610041, China. dr.gangshi@gmail.com. gang-shi@163.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Endometriosis is a chronic, recurring condition that occurs during the reproductive years. It is characterized by endometrial tissue developing outside the uterine cavity. This endometrial tissue development is dependent on oestrogen produced primarily by the ovaries and, therefore, traditional management has focused on ovarian suppression. In this review we considered the role of modulation of the immune system as an alternative approach. This is an update of a Cochrane Review previously published in 2009 (Lu 2009).

Objectives

To assess the effects of pentoxifylline, which has anti-inflammatory effects, in subfertile, premenopausal women for the management of endometriosis.

Search methods

For the first publication of this review we searched the following databases (from inception to December 2008) for trials: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, and PsycINFO. In addition, all reference lists of included trials were searched and experts in the field were contacted in an attempt to locate trials. This search was rerun to 23 November 2011, for this update.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing pentoxifylline with placebo or no treatment, medical treatment, or surgery in subfertile, premenopausal women were included.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected trials for inclusion, assessed trial risk of bias, and extracted data using data extraction forms. We contacted study authors for additional information and data. The domains assessed for risk of bias were sequence generation, allocation concealment, blinding, incomplete outcome data, and selective outcome reporting. Peto odds ratios (OR) were used for reporting dichotomous data with 95% confidence intervals (CI), whilst mean differences (MD) were expressed for continuous data. Statistical heterogeneity was assessed using the I2 statistic.

Main results

Four trials involving 334 participants were included. One RCT [n=34] showed pentoxifylline had no significant effect on reduction in pain (MD -1.60, 95% CI -3.32 to 0.12). There was no evidence of an increase in clinical pregnancy events in the pentoxifylline group compared with placebo (three RCTs [n=67] OR 1.54, 95% CI 0.89 to 266). One RCT studied recurrence of endometriosis [n=88] (OR 0.88,95% CI 0.27 to 2.84). No trials reported the effects of pentoxifylline on the odds of live birth rate per woman, improvement of endometriosis-related symptoms, or adverse events.

Authors' conclusions

This review has been updated in 2011. The results of the original review published in 2009 remain unchanged. There is still not enough evidence to support the use of pentoxifylline in the management of premenopausal women with endometriosis in terms of subfertility and relief of pain outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Pentoxifylline for premenopausal subfertile women with endometriosis

Endometriosis is a painful condition where endometrial tissue grows outside the uterus, which potentially affects a woman's ability to conceive. Recent studies support the influence of the immune system on this disease. Pentoxifylline is an immunomodulator drug (used for effects on the immune system) which may relieve the symptoms of the disease without inhibiting ovulation. It may improve blood flow through blood vessels and, therefore, help with blood circulation because of its anti-inflammatory activity. However, this systematic review of four trials found there was not enough evidence upon which to draw conclusions about the effectiveness and safety of pentoxifylline in terms of fertility and pain relief outcomes in women with endometriosis. At this update in 2011, there was still no evidence of an increase in pregnancy events in the pentoxifylline group compared with placebo.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La pentoxifylline dans l'endométriose

Contexte

L'endométriose est une pathologie chronique récurrente qui survient durant les années de fécondité. Elle est caractérisée par le développement du tissu endométrial en dehors de la cavité utérine. Ce développement du tissu endométrial est lié aux œstrogènes produits principalement par les ovaires et, par conséquent, sa gestion traditionnelle s'est concentrée sur la suppression ovarienne. Dans cette revue nous avons examiné le rôle de la modulation du système immunitaire comme approche alternative. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée précédemment en 2009 (Lu 2009).

Objectifs

Évaluer les effets de la pentoxifylline, qui a des effets anti-inflammatoires, dans la gestion de l'endométriose chez les femmes hypofertiles préménopausées.

Stratégie de recherche documentaire

Pour la première publication de cette revue, nous avons recherché des essais dans les bases de données suivantes (des origines à décembre 2008) : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO. En outre, toutes les bibliographies des essais inclus ont été examinées et des experts dans le domaine ont été contactés pour tenter de localiser des essais. Pour les besoins de cette mise à jour, la recherche a été relancée jusqu'au 23 novembre 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la pentoxifylline avec un placebo, l'absence de traitement, un traitement médical ou une intervention chirurgicale chez des femmes hypofertiles préménopausées.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont sélectionné de manière indépendante les essais à inclure, évalué leur risque de biais et extrait les données à l’aide de formulaires d’extraction de données. Nous avons contacté des auteurs d'études pour obtenir des informations et des données supplémentaires. Les domaines évalués pour les risques de biais étaient la génération de séquence, l’assignation secrète, la mise en aveugle, les données incomplètes de critères de jugement et la notification sélective de résultats. Le rapport des cotes (RC) de Peto a été utilisé pour rendre compte des données dichotomiques avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, tandis que la différence moyenne (DM) a été exprimée pour les données continues. L'hétérogénéité statistique a été évaluée au moyen de la statistique I2.

Résultats principaux

Quatre essais impliquant au total 334 participants ont été inclus. Un ECR [n=34] avait montré que la pentoxifylline n'avait eu aucun effet significatif sur la réduction de la douleur (DM -1,60 ; IC à 95 % -3,32 à 0,12). Il n'y avait aucune preuve d'un plus grand nombre d'événements cliniques de grossesse dans le groupe pentoxifylline par rapport au groupe placebo (trois ECR [n=67] ; RC 1,54 ; IC à 95 % 0,89 à 266). Un ECR avait étudié la récurrence de l'endométriose [n=88] (RC 0,88 ; IC à 95 % 0,27 à 2,84). Aucun essai n'avait rendu compte des effets de la pentoxifylline sur le taux de naissances vivantes par femme, sur l'amélioration des symptômes liés à l'endométriose ou sur les événements indésirables.

Conclusions des auteurs

Cette revue a été actualisée en 2011. Les résultats de la revue initiale publiée en 2009 restent inchangés. Il n'y a toujours pas assez de preuves pour appuyer l'utilisation de la pentoxifylline dans la gestion des femmes préménopausées atteintes d'endométriose pour ce qui concerne l'hypofertilité et le soulagement de la douleur.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La pentoxifylline pour les femmes hypofertiles préménopausées atteintes d'endométriose

L'endométriose est une pathologie douloureuse dans laquelle le tissu endométrial se développe en dehors de l'utérus, affectant potentiellement la capacité de la femme à concevoir. Des études récentes pointent l'influence du système immunitaire sur cette maladie. La pentoxifylline est un médicament immunomodulateur (utilisé pour ses effets sur le système immunitaire) qui pourrait soulager les symptômes de la maladie sans inhiber l'ovulation. Il pourrait améliorer la circulation dans les vaisseaux sanguins et, par conséquent, aider à la circulation du sang grâce à son activité anti-inflammatoire. Cependant, cette revue systématique incluant quatre essais a constaté que les preuves étaient insuffisantes pour tirer des conclusions sur l'efficacité et l'innocuité de la pentoxifylline en termes de fécondité et de soulagement de la douleur chez les femmes atteintes d'endométriose. Lors de cette mise à jour en 2011, il n'y avait toujours aucune preuve d'un plus grand nombre de grossesses dans le groupe pentoxifylline par rapport au placebo.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français