This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUN 2014)

Intervention Review

Excimer laser refractive surgery versus phakic intraocular lenses for the correction of moderate to high myopia

  1. Allon Barsam1,*,
  2. Bruce DS Allan2

Editorial Group: Cochrane Eyes and Vision Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 28 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007679.pub3


How to Cite

Barsam A, Allan BDS. Excimer laser refractive surgery versus phakic intraocular lenses for the correction of moderate to high myopia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD007679. DOI: 10.1002/14651858.CD007679.pub3.

Author Information

  1. 1

    Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust, London, UK

  2. 2

    Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust, External Disease Service, London, UK

*Allon Barsam, Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust, City Road, London, EC1V 2PD, UK. abarsam@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUN 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Myopia is a condition in which the focusing power (refraction) of the eye is greater than that required for clear distance vision. There are two main types of surgical correction for moderate to high myopia; excimer laser and phakic intraocular lenses (IOLs). Excimer laser refractive surgery for myopia works by removing corneal stroma to lessen the refractive power of the cornea and to bring the image of a viewed object into focus onto the retina rather than in front of it. Phakic IOLs for the treatment of myopia work by diverging light rays so that the image of a viewed object is brought into focus onto the retina rather than in front of the retina. They can be placed either in the anterior chamber of the eye in front of the iris or in the posterior chamber of the eye between the iris and the natural lens.

Objectives

The aim of this review is to compare the effect of excimer laser refractive surgery versus phakic IOLs for the correction of moderate to high myopia.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2011, Issue 11), MEDLINE (January 1950 to November 2011), EMBASE (January 1980 to November 2011), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (January 1982 to November 2011), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) and the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). There were no date or language restrictions in the electronic searches for trials. The electronic databases were last searched on 28 November 2011.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) comparing excimer laser refractive surgery and phakic IOLs for the correction of myopia greater than 6.0 diopters (D) spherical equivalent.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data. We performed data analysis. We summarised data for outcomes using odds ratios. We used a fixed-effect model as only three trials were included in the review.

Main results

This review included three RCTs with a total of 228 eyes. The range of myopia of included patients was -6.0 D to -20.0 D of myopia with up to 4.0 D of myopic astigmatism. The percentage of eyes with uncorrected visual acuity (UCVA) of 20/20 or better at 12 months postoperative was not significantly different between the two groups. Phakic IOL surgery was safer than excimer laser surgical correction for moderate to high myopia as it results in significantly less loss of best spectacle corrected visual acuity (BSCVA) at 12 months postoperatively. However there is a low risk of developing early cataract with phakic IOLs. Phakic IOL surgery appears to result in better contrast sensitivity than excimer laser correction for moderate to high myopia. Phakic IOL surgery also scored more highly on patient satisfaction/preference questionnaires.

Authors' conclusions

The results of this review suggest that phakic IOLs are safer than excimer laser surgical correction for moderate to high myopia in the range of -6.0 to -20.0 D and phakic IOLs are preferred by patients. While phakic IOLs might be accepted clinical practice for higher levels of myopia (greater than or equal to 7.0 D of myopic spherical equivalent with or without astigmatism), it may be worth considering phakic IOL treatment over excimer laser correction for more moderate levels of myopia (less than or equal to 7.0 D of myopic spherical equivalent with or without astigmatism). Further RCTs adequately powered for subgroup analysis are necessary to further elucidate the ideal range of myopia for phakic IOLs.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Excimer laser versus phakic intraocular lenses for the correction of moderate to high short-sightedness

Myopia is a condition in which the focusing power (refraction) of the eye is greater than that required for clear vision of distant objects. Myopia is a common cause of visual disability throughout the world. The World Health Organization (WHO) has grouped myopia and uncorrected refractive error among the leading causes of blindness and vision impairment in the world. The overall power of the lens that would be needed to correct the myopia is expressed in diopters (D) of a sphere. Most people have some degree of astigmatism where the eye is better at focusing light in one meridian than it is at another. It is possible to combine the effect of any astigmatism with the overall focusing power of the eye as a spherical equivalent in diopters. There are two main types of surgical correction for moderate to high myopia; excimer laser and phakic intraocular lenses (IOLs). Excimer laser refractive surgery for myopia works by removing corneal stroma to lessen the refractive power of the cornea and to bring the image of a viewed object into focus onto the retina rather than in front of it. Phakic IOLs for the treatment of myopia work by diverging light rays so that the image of a viewed object is brought into focus onto the retina rather than in front of it. They can be placed either in the anterior chamber of the eye in front of the iris or in the posterior chamber of the eye between the iris and the natural lens.

This review included three randomised controlled trials with a total of 228 eyes. The range of myopia of included patients was -6.0 D to -20.0 D with up to 4.0 D of myopic astigmatism. The results of this review showed that the chance of the uncorrected visual acuity being 20/20 or better was not different between the two groups. Phakic IOL surgery was safer than excimer laser surgical correction for moderate to high myopia as it results in significantly less loss of best spectacle corrected visual acuity (BSCVA) at 12 months postoperatively. Phakic IOL surgery appears to result in better contrast sensitivity than excimer laser correction for moderate to high myopia. Phakic IOL surgery also scored more highly on patient satisfaction/preference questionnaires. Neither technique resulted in any complication that caused a loss of final BSCVA.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Chirurgie réfractive au laser excimère versus lentilles intraoculaires phaques pour la correction de la myopie modérée à forte

Contexte

La myopie est une pathologie dans laquelle la mise au point (réfraction) de l'œil est plus importante que ce qui est nécessaire pour une vision claire à distance. Deux types principaux de correction chirurgicale existent pour la myopie modérée à élevée : le laser Excimer et les lentilles intraoculaires (LIO) phaques. La chirurgie réfractive au laser Excimer pour la myopie consiste à retirer du stroma cornéen afin de diminuer le pouvoir de réfraction de la cornée et mettre au point l'image de l'objet observé sur la rétine plutôt que devant elle. Les LIO phaques pour le traitement de la myopie font diverger les rayons lumineux de telle sorte que la mise au point de l'image d'un objet observé se fait sur la rétine plutôt que devant elle. Elles peuvent être placées soit dans la chambre antérieure de l'œil en face de l'iris, soit dans la chambre postérieure de l'œil entre l'iris et le cristallin naturel.

Objectifs

Le but de cette revue est de comparer l'effet de la chirurgie réfractive au laser Excimer aux LIO phaques pour la correction de la myopie modérée à forte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'ophtalmologie) (The Cochrane Library 2011, numéro 11), MEDLINE (de janvier 1950 à novembre 2011), EMBASE (de janvier 1980 à novembre 2011), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (de janvier 1982 à novembre 2011), le métaRegistre des essais contrôlés (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/fr). Aucune restriction concernant la langue ou la date n'a été appliquée aux recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le 28 novembre 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la chirurgie réfractive au laser Excimer et les LIO phaques pour la correction de la myopie supérieure à 6,0 dioptries (D) d'équivalent sphérique.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait des données de façon indépendante. Nous avons effectué l'analyse des données. Nous avons résumé les données de résultat au moyen du rapport des cotes. Nous avons utilisé un modèle à effets fixes car trois essais seulement ont été inclus dans la revue.

Résultats Principaux

Cette revue comprenait trois ECR avec un total de 228 yeux. La myopie des patients inclus était comprise entre -6,0 D et -20,0 D avec jusqu'à 4,0 D d'astigmatisme myopique. Le pourcentage des yeux dont l'acuité visuelle non corrigée (AVNC) était d'au moins 20/20 à 12 mois postopératoires n'était pas significativement différent entre les deux groupes. L'implantation de LIO phaques s'est avérée plus sûre que la correction chirurgicale au laser Excimer pour la myopie modérée à forte car il en résulte une perte nettement moindre d'acuité visuelle corrigée (BSCVA) à 12 mois postopératoires. Avec les LIO phaques, il existe cependant un faible risque de développer une cataracte précoce. L'implantation de LIO phaques semble conférer une meilleure sensibilité au contraste que la correction au laser Excimer pour la myopie modérée à forte. L'implantation de LIO phaques obtient également un meilleur score dans les questionnaires de satisfaction/préférence des patients.

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue suggèrent que les LIO phaques sont plus sûres que la correction chirurgicale au laser Excimer pour la myopie modérée à forte comprise entre -6,0 et -20,0 D et que les LIO phaques sont préférées par les patients. Alors que les LIO phaques sont peut-être la pratique clinique acceptée pour des niveaux élevés de myopie (supérieurs ou égaux à 7,0 D d'équivalent sphérique myopique, avec ou sans astigmatisme), il pourrait valoir la peine d'envisager le traitement par LIO phaques à la place de la correction au laser Excimer pour des niveaux de myopie plus modérés (inférieurs ou égaux à 7,0 D d'équivalent sphérique myopique, avec ou sans astigmatisme). Des ECR supplémentaires et de puissances appropriées à une analyse par sous-groupes sont nécessaires afin de mettre en évidence la gamme de myopie idéale pour les LIO phaques.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Chirurgie réfractive au laser excimère versus lentilles intraoculaires phaques pour la correction de la myopie modérée à forte

Laser excimère versus lentilles intraoculaires phaques pour la correction de la myopie modérée à forte

La myopie est une pathologie dans laquelle la mise au point (réfraction) de l'œil est plus importante que ce qui est nécessaire pour une vision claire des objets éloignés. La myopie est une cause courante d'handicap visuel à travers le monde. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a classé la myopie et les troubles de la réfraction non corrigés parmi les principales causes de cécité et de déficience visuelle dans le monde. La puissance globale de la lentille qui serait nécessaire pour corriger la myopie s'exprime en dioptries (D) sphériques. La plupart des gens sont affligés d'un certain degré d'astigmatisme, c.-à-d. que l'œil focalise mieux la lumière dans un méridien que dans un autre. Il est possible de combiner l'effet de l'astigmatisme avec la puissance globale de focalisation de l'œil sous la forme d'un équivalent sphérique en dioptries. Deux types principaux de correction chirurgicale existent pour la myopie modérée à élevée : le laser Excimer et les lentilles intraoculaires (LIO) phaques. La chirurgie réfractive au laser Excimer pour la myopie consiste à retirer du stroma cornéen afin de diminuer le pouvoir de réfraction de la cornée et mettre au point l'image de l'objet observé sur la rétine plutôt que devant elle. Les LIO phaques pour le traitement de la myopie font diverger les rayons lumineux de telle sorte que la mise au point de l'image d'un objet observé se fait sur la rétine plutôt que devant elle. Elles peuvent être placées soit dans la chambre antérieure de l'œil en face de l'iris, soit dans la chambre postérieure de l'œil entre l'iris et le cristallin naturel.

Cette revue comprenait trois essais contrôlés randomisés avec un total de 228 yeux. La myopie des patients inclus était comprise entre -6,0 D et -20,0 D avec jusqu'à 4,0 D d'astigmatisme myopique. Les résultats de cette revue ont montré que les chances d'obtenir une acuité visuelle d'au moins 20/20 n'étaient pas différentes entre les deux groupes. L'implantation de LIO phaques s'est avérée plus sûre que la correction chirurgicale au laser Excimer pour la myopie modérée à forte car il en résulte une perte nettement moindre d'acuité visuelle corrigée (BSCVA) à 12 mois postopératoires. L'implantation de LIO phaques semble conférer une meilleure sensibilité au contraste que la correction au laser Excimer pour la myopie modérée à forte. L'implantation de LIO phaques obtient également un meilleur score dans les questionnaires de satisfaction/préférence des patients. Aucune des techniques n'a causé de complication ayant pour conséquence une perte de BSCVA finale.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français