Intervention Review

You have full text access to this OnlineOpen article

Effectiveness and cost-effectiveness of home palliative care services for adults with advanced illness and their caregivers

  1. Barbara Gomes1,*,
  2. Natalia Calanzani1,
  3. Vito Curiale2,3,
  4. Paul McCrone4,
  5. Irene J Higginson1

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 6 JUN 2013

Assessed as up-to-date: 31 DEC 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007760.pub2


How to Cite

Gomes B, Calanzani N, Curiale V, McCrone P, Higginson IJ. Effectiveness and cost-effectiveness of home palliative care services for adults with advanced illness and their caregivers. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 6. Art. No.: CD007760. DOI: 10.1002/14651858.CD007760.pub2.

Author Information

  1. 1

    Cicely Saunders Institute, King's College London, Department of Palliative Care, Policy and Rehabilitation, London, UK

  2. 2

    Centre Hospitalier Princesse Grace, Unité Court Séjour Gériatrique, Principauté de Monaco, Monaco

  3. 3

    Ente Ospedaliero Ospedali Galliera, Dipartimento di Gerontologia e Scienze Motorie, Genova, Italy

  4. 4

    King's College London, Institute of Psychiatry, London, UK

*Barbara Gomes, Department of Palliative Care, Policy and Rehabilitation, Cicely Saunders Institute, King's College London, Bessemer Road, Demark Hill, London, SE5 9PJ, UK. barbara.gomes@kcl.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 6 JUN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Extensive evidence shows that well over 50% of people prefer to be cared for and to die at home provided circumstances allow choice. Despite best efforts and policies, one-third or less of all deaths take place at home in many countries of the world.

Objectives

1. To quantify the effect of home palliative care services for adult patients with advanced illness and their family caregivers on patients' odds of dying at home; 2. to examine the clinical effectiveness of home palliative care services on other outcomes for patients and their caregivers such as symptom control, quality of life, caregiver distress and satisfaction with care; 3. to compare the resource use and costs associated with these services; 4. to critically appraise and summarise the current evidence on cost-effectiveness.

Search methods

We searched 12 electronic databases up to November 2012. We checked the reference lists of all included studies, 49 relevant systematic reviews, four key textbooks and recent conference abstracts. We contacted 17 experts and researchers for unpublished data.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs), controlled clinical trials (CCTs), controlled before and after studies (CBAs) and interrupted time series (ITSs) evaluating the impact of home palliative care services on outcomes for adults with advanced illness or their family caregivers, or both.

Data collection and analysis

One review author assessed the identified titles and abstracts. Two independent reviewers performed assessment of all potentially relevant studies, data extraction and assessment of methodological quality. We carried out meta-analysis where appropriate and calculated numbers needed to treat to benefit (NNTBs) for the primary outcome (death at home).

Main results

We identified 23 studies (16 RCTs, 6 of high quality), including 37,561 participants and 4042 family caregivers, largely with advanced cancer but also congestive heart failure (CHF), chronic obstructive pulmonary disease (COPD), HIV/AIDS and multiple sclerosis (MS), among other conditions. Meta-analysis showed increased odds of dying at home (odds ratio (OR) 2.21, 95% CI 1.31 to 3.71; Z = 2.98, P value = 0.003; Chi2 = 20.57, degrees of freedom (df) = 6, P value = 0.002; I2 = 71%; NNTB 5, 95% CI 3 to 14 (seven trials with 1222 participants, three of high quality)). In addition, narrative synthesis showed evidence of small but statistically significant beneficial effects of home palliative care services compared to usual care on reducing symptom burden for patients (three trials, two of high quality, and one CBA with 2107 participants) and of no effect on caregiver grief (three RCTs, two of high quality, and one CBA with 2113 caregivers). Evidence on cost-effectiveness (six studies) is inconclusive.

Authors' conclusions

The results provide clear and reliable evidence that home palliative care increases the chance of dying at home and reduces symptom burden in particular for patients with cancer, without impacting on caregiver grief. This justifies providing home palliative care for patients who wish to die at home. More work is needed to study cost-effectiveness especially for people with non-malignant conditions, assessing place of death and appropriate outcomes that are sensitive to change and valid in these populations, and to compare different models of home palliative care, in powered studies.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Effectiveness and cost-effectiveness of home-based palliative care services for adults with advanced illness and their caregivers

When faced with the prospect of dying with an advanced illness, the majority of people prefer to die at home, yet in many countries around the world they are most likely to die in hospital. We reviewed all known studies that evaluated home palliative care services, i.e. experienced home care teams of health professionals specialised in the control of a wide range of problems associated with advanced illness – physical, psychological, social, spiritual. We wanted to see how much of a difference these services make to people's chances of dying at home, but also to other important aspects for patients towards the end of life, such as symptoms (e.g. pain) and family distress. We also compared the impact on the costs with care. On the basis of 23 studies including 37,561 patients and 4042 family caregivers, we found that when someone with an advanced illness gets home palliative care, their chances of dying at home more than double. Home palliative care services also help reduce the symptom burden people may experience as a result of advanced illness, without increasing grief for family caregivers after the patient dies. In these circumstances, patients who wish to die at home should be offered home palliative care. There is still scope to improve home palliative care services and increase the benefits for patients and families without raising costs.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Efficacité et rentabilité des services de soins palliatifs à domicile pour les adultes souffrant d'une maladie à un stade avancé et leurs soignants

Contexte

Les preuves probantes montrent que bien plus de 50 % des personnes préfèrent recevoir des soins et mourir à domicile si les circonstances leur permettent de choisir. Malgré la meilleure volonté et les politiques mises en œuvre, un tiers ou moins de tous les décès ont lieu à domicile dans de nombreux pays du monde.

Objectifs

1. Quantifier l'effet des services de soins palliatifs à domicile pour les patients adultes souffrant d'une maladie à un stade avancé et leurs soignants familiaux sur les chances qu'ont les patients de mourir chez eux ; 2. Examiner l'efficacité clinique des services de soins palliatifs à domicile sur d'autres critères pour les patients et leurs soignants tels que le contrôle des symptômes, la qualité de vie, la détresse des soignants et la satisfaction vis-à-vis des soins ; 3. Comparer l'utilisation des ressources et les coûts associés à ces services ; 4. Estimer et résumer de façon critique les preuves actuelles sur la rentabilité.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans 12 bases de données électroniques jusqu'à novembre 2012. Nous avons vérifié les références bibliographiques de toutes les études incluses, 49 revues systématiques pertinentes, quatre manuels importants et des actes de conférences récentes. Nous avons contacté 17 experts et chercheurs pour obtenir les données non publiées.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), des essais cliniques contrôlés (ECC), des études contrôlées avant et après (CAA) et des séries temporelles interrompues (STI) évaluant l'impact des services de soins palliatifs à domicile sur les critères pour les adultes souffrant d'une maladie à un stade avancé ou leurs soignants familiaux, ou pour tous.

Recueil et analyse des données

Un auteur de revue a évalué les titres et les résumés des articles identifiés. Deux auteurs indépendants ont évalué toutes les études potentiellement pertinentes, extrait les données et évalué la qualité méthodologique. Nous avons réalisé une méta-analyse, lorsque cela était approprié, et calculé le nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice (NSTb) pour le critère de jugement principal (décès à domicile).

Résultats Principaux

Nous avons identifié 23 études (16 ECR, 6 de grande qualité), totalisant 37 561 participants et 4 042 soignants familiaux, essentiellement atteints de cancer avancé mais aussi d'insuffisance cardiaque congestive (ICC), de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), du VIH/SIDA et de sclérose en plaques (SEP), entre autres pathologies. La méta-analyse a montré une augmentation des chances de mourir à domicile (rapport des cotes (RC) 2,21, IC à 95 % 1,31 à 3,71 ; Z = 2,98, valeur P = 0,003 ; Chi2 = 20,57, degrés de liberté (dl) = 6, valeur P = 0,002 ; I2 = 71 % ; NSTb 5, IC à 95 % 3 à 14 (sept essais incluant 1 222 participants, trois étant de grande qualité)). En outre, une synthèse narrative a mis en évidence des preuves des effets bénéfiques faibles mais statistiquement significatifs des services de soins palliatifs à domicile comparés aux soins habituels pour réduire le fardeau des symptômes subis par les patients (trois essais, deux étant de grande qualité, et une étude CAA totalisant 2 107 participants) et de l'absence d'effet sur le chagrin des soignants (trois ECR, deux de grande qualité, et une étude CAA totalisant 2 113 soignants). Les preuves de la rentabilité (six études) ne sont pas concluantes.

Conclusions des auteurs

Les résultats fournissent des preuves claires et fiables indiquant que les soins palliatifs à domicile augmentent les chances de mourir à domicile et réduisent le fardeau des symptômes en particulier pour les patients atteints de cancer, sans modifier le chagrin des soignants. Ceci justifie la prestation de soins palliatifs à domicile pour les patients qui souhaitent mourir chez eux. D'autres recherches sont nécessaires pour étudier la rentabilité notamment pour les personnes souffrant d'affections non malignes, en évaluant le lieu du décès et les critères appropriés qui sont sensibles au changement et valables dans ces populations, et pour comparer différents modèles de soins palliatifs à domicile, dans des études d'une puissance suffisante.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Efficacité et rentabilité des services de soins palliatifs à domicile pour les adultes souffrant d'une maladie à un stade avancé et leurs soignants

Efficacité et rentabilité des services de soins palliatifs à domicile pour les adultes souffrant d'une maladie à un stade avancé et leurs soignants

Lorsqu'elles sont confrontées à la perspective de mourir d'une maladie avancée, la majorité des personnes préfèrent mourir chez elles, et pourtant dans de nombreux pays du monde, elles ont le plus de chances de mourir à l'hôpital. Nous avons examiné toutes les études connues ayant évalué les services de soins palliatifs à domicile, c'est-à-dire des équipes de professionnels de santé expérimentés dispensant des soins à domicile spécialisés dans le contrôle d'un large éventail de problèmes associés à une maladie avancée d'ordre physique, psychologique, social ou spirituel. Nous voulions savoir quelle différence ces services faisaient sur les chances qu'avaient les personnes de mourir chez elles, mais aussi sur les autres aspects importants pour les patients en fin de vie, comme les symptômes (par exemple la douleur) et la détresse qui submerge les familles. Nous avons aussi comparé l'impact sur les coûts avec les soins. D'après 23 études totalisant 37 561 patients et 4 042 soignants familiaux, nous avons constaté que lorsqu'une personne souffrant d'une maladie avancée bénéficie de soins palliatifs à domicile, ses chances de mourir chez elle font plus que doubler. Les services de soins palliatifs à domicile contribuent aussi à réduire le fardeau des symptômes que les personnes peuvent subir du fait de la maladie avancée, sans accroître le chagrin des soignants familiaux après la mort des patients. Dans ces circonstances, il faudrait proposer des soins palliatifs à domicile aux patients qui souhaitent mourir chez eux. Il est toujours possible d'améliorer les services de soins palliatifs à domicile et d'augmenter les bénéfices pour les patients et les familles sans augmenter les coûts.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd April, 2014
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.