Get access

Oral rinses, mouthwashes and sprays for improving recovery following tonsillectomy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

This is an update of a Cochrane Review first published in The Cochrane Library in Issue 1, 2010.

Tonsillectomy is the surgical removal of lymphoid tissue, the palatine tonsil, which is located at the back of the throat. It is still commonly performed for patients who have recurrent bouts of acute tonsillitis. Although tonsillectomy is considered a fairly minor procedure, pain and bleeding are two of the most common complications; either may delay recovery and can on occasion lead to hospital readmission. Postoperative tonsillectomy medication should provide an adequate reduction in morbidity while minimising side effects, therefore topical agents would seem to be an ideal, safe option. A number of mouthwashes and topical sprays are available which offer pain relief or can help to reduce bleeding in the immediate postoperative period.

Objectives

To assess the effects of oral rinses, mouthwashes and sprays in improving recovery following tonsillectomy.

Search methods

We searched the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register; the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL); PubMed; EMBASE; CINAHL; Web of Science; BIOSIS Previews; Cambridge Scientific Abstracts; ICTRP and additional sources for published and unpublished trials. The date of the most recent search was 22 April 2011.

Selection criteria

We included randomised controlled trials in which mouthwashes, used pre- and postoperatively, have been compared with placebo.

Data collection and analysis

Two review authors selected trials for inclusion, assessed the risk of bias and extracted data independently.

Main results

We included six trials (528 participants; 397 children and 131 adults). The period of follow up ranged from 24 hours to two weeks. Few of the trials provided reliable data for the pre-specified primary outcomes and none for the secondary outcomes. Lidocaine spray appeared to be more effective than saline spray at reducing the severity of pain but only until the third postoperative day. A small number of participants experienced a burning or stinging sensation with benzydamine spray but not sufficient to discontinue usage.

Authors' conclusions

The risk of bias was high in most of the included trials and poor reporting quality and inadequate data did not permit comprehensive and reliable conclusions to be made. Future trials should be well-constructed and pay more attention to the methods used to assess outcomes, the timing of the assessments, and the quality of reporting and subsequent analysis of the data.

Résumé

Bains de bouche, gargarismes et sprays pour améliorer le rétablissement à la suite d'une amygdalectomie

Contexte

Ceci est la mise à jour d'une revue systématique Cochrane publiée pour la première fois dans Bibliothèque Cochrane Numéro 1, 2010.

L'amygdalectomie consiste en l'ablation chirurgicale de la tonsille palatine, qui est constituée d'un amas de tissu lymphoïde et située dans le fond de la gorge. Elle est encore couramment pratiquée chez les patients souffrant d'épisodes d'amygdalite aiguë à répétition. Bien que l'amygdalectomie soit considérée comme une intervention plutôt mineure, les douleurs et les hémorragies représentent deux des complications les plus fréquentes pouvant retarder le rétablissement et parfois conduire à une nouvelle admission du patient à l'hôpital. Les médicaments prescrits après l'amygdalectomie devraient être à l'origine d'une réduction suffisante de la morbidité avec un minimum d'effets secondaires. Les agents topiques semblent donc être une option idéale et sans danger. Il existe un certain nombre de bains de bouche et de sprays d'application topique qui soulagent les douleurs ou qui peuvent aider à réduire les saignements immédiatement après l'opération.

Objectifs

Évaluer les effets des bains de bouche, gargarismes et sprays dans l'amélioration du rétablissement après une amygdalectomie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ; PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; ICTRP et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 22 avril 2011.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés portant sur la comparaison de bains de bouche, utilisés avant et après l'opération, avec un placebo.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont, de manière indépendante, sélectionné les essais à inclure, évalué le risque de biais et extrait les données.

Résultats Principaux

Six essais ont été inclus (528 participants : 397 enfants et 131 adultes). La période de suivi allait de 24 heures à deux semaines. Peu d'essais fournissaient des données fiables pour les principaux critères d'évaluation prédéfinis, et aucun n'en fournissait pour les critères d'évaluation secondaires. La lidocaïne sous forme de spray semblait être plus efficace que le spray de solution saline pour réduire l'intensité des douleurs, mais uniquement jusqu'au troisième jour postopératoire. Un petit nombre de participants ressentaient une sensation de brûlure ou de piqûre avec la benzydamine en spray, mais cela ne suffisait pas pour cesser son utilisation.

Conclusions des auteurs

Le risque de biais était élevé dans la plupart des essais inclus. De plus, la mauvaise qualité de la consignation et des données inadaptées ne permettaient pas de tirer de conclusions fiables et détaillées. À l'avenir, les essais devraient être bien planifiés et prêter une attention particulière aux méthodes utilisées pour évaluer les résultats, aux moments des évaluations, ainsi qu'à la qualité de la consignation et l'analyse ultérieure des données.

Plain language summary

Oral rinses and mouthwashes for improving outcomes following tonsillectomy

Although tonsillectomy is considered to be a fairly minor procedure, pain and bleeding are two of the most common complications; either may delay recovery and can on occasion lead to hospital readmission. Postoperative tonsillectomy medication should aim to minimise some of these symptoms. A number of mouthwashes and topical sprays are available which offer pain relief or can help to reduce bleeding in the period just after surgery. This review, which included six studies involving 528 participants, found that lidocaine spray appeared to be more effective than a placebo NaCl (saline) spray at reducing the severity of pain but only until the third postoperative day. A small number of participants experienced a burning or stinging sensation when they used another spray containing benzydamine but this was not sufficient to discontinue its usage.

Further research should aim to provide reliable evidence for people to make informed decisions as to whether these treatments can be effective in reducing the most common symptoms and complications following tonsillectomy.

Résumé simplifié

Bains de bouche, gargarismes et sprays pour améliorer le rétablissement à la suite d'une amygdalectomie

Bains de bouche et gargarismes pour améliorer le résultat thérapeutique à la suite d'une amygdalectomie

Bien que l'amygdalectomie soit considérée comme une intervention plutôt mineure, les douleurs et les hémorragies représentent deux des complications les plus fréquentes pouvant retarder le rétablissement et parfois conduire à une nouvelle admission du patient à l'hôpital. Les médicaments prescrits après l'amygdalectomie devraient réduire au minimum certaines de ces complications. Il existe un certain nombre de bains de bouche et de sprays d'application topique qui soulagent les douleurs ou qui peuvent aider à réduire les saignements juste après l'opération. Cette revue, qui comprend six études portant sur 528 participants, a révélé que la lidocaïne sous forme de spray semble être plus efficace qu'un spray placebo de chlorure de NaCl (solution saline) pour réduire l'intensité des douleurs, mais uniquement jusqu'au troisième jour postopératoire. Un petit nombre de participants ressentaient une sensation de brûlure ou de piqûre lorsqu'ils utilisaient un autre spray contenant de la benzydamine, mais cela ne suffisait pas pour cesser son utilisation.

D'autres recherches devraient avoir pour objectif de fournir des preuves fiables afin que les personnes puissent prendre des décisions éclairées quant à savoir si ces traitements peuvent réduire efficacement les complications et les symptômes les plus fréquents après une amygdalectomie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux