This is not the most recent version of the article. View current version (21 DEC 2014)

Intervention Review

Vaginal preparation with antiseptic solution before cesarean section for preventing postoperative infections

  1. David M Haas1,*,
  2. Sarah Morgan2,
  3. Karenrose Contreras1

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 26 OCT 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007892.pub3


How to Cite

Haas DM, Morgan S, Contreras K. Vaginal preparation with antiseptic solution before cesarean section for preventing postoperative infections. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD007892. DOI: 10.1002/14651858.CD007892.pub3.

Author Information

  1. 1

    Indiana University School of Medicine, Department of Obstetrics and Gynecology, Indianapolis, Indiana, USA

  2. 2

    HealthNet, Department of Obstetrics and Gynecology, Indianapolis, Indiana, USA

*David M Haas, Department of Obstetrics and Gynecology, Indiana University School of Medicine, 1001 West 10th Street, F-5, Indianapolis, Indiana, IN 46202, USA. dahaas@iupui.edu.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (21 DEC 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cesarean delivery is one of the most common surgical procedures performed by obstetricians. Infectious morbidity after cesarean delivery can have a tremendous impact on the postpartum woman's return to normal function and her ability to care for her baby. Despite the widespread use of prophylactic antibiotics, postoperative infectious morbidity still complicates cesarean deliveries.

Objectives

To determine if cleansing the vagina with an antiseptic solution before a cesarean delivery decreases the risk of maternal infectious morbidities, including endometritis and wound complications.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (8 August 2012).

Selection criteria

We included randomized and quasi-randomized trials assessing the impact of vaginal cleansing immediately before cesarean delivery with any type of antiseptic solution versus a placebo solution/standard of care on post-cesarean infectious morbidity.

Data collection and analysis

We independently assessed eligibility and quality of the studies.

Main results

Five trials randomizing 1946 women (1766 analyzed) evaluated the effects of vaginal cleansing (all with povidone-iodine) on post-cesarean infectious morbidity. The risk of bias was generally low, with the quality of most of the studies being high. Vaginal preparation immediately before cesarean delivery significantly reduced the incidence of post-cesarean endometritis from 7.2% in control groups to 3.6% in vaginal cleansing groups (average risk ratio (RR) 0.39, 95% confidence interval (CI) 0.16 to 0.97, five trials, 1766 women). The risk reduction was particularly strong for women with ruptured membranes (1.4% in the vaginal cleansing group versus 15.4% in the control group; RR 0.13, 95% CI 0.02 to 0.66, two trials, 148 women). No other outcomes realized statistically significant differences between the vaginal cleansing and control groups. No adverse effects were reported with the povidone-iodine vaginal cleansing.

Authors' conclusions

Vaginal preparation with povidone-iodine solution immediately before cesarean delivery reduces the risk of postoperative endometritis. This benefit is particularly realized for women undergoing cesarean delivery with ruptured membranes. As a simple, generally inexpensive intervention, providers should consider implementing preoperative vaginal cleansing with povidone-iodine before performing cesarean deliveries.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vaginal cleansing before cesarean delivery to reduce post-cesarean infections

Cesarean deliveries are very common today, with almost one in three babies born by cesarean in some countries. Antibiotics are routinely given before or during the surgery to reduce the risk of infections, but some women still suffer from these complications. Between one in four and one in 10 women develop an infection of the uterus (endometritis) or a problem with their skin incision, respectively. These complications slow recovery from the surgery and may affect the mother's ability to take care of her baby. Other interventions are needed to further reduce the risk of infections of the uterus and wound problems after cesarean delivery.

This review found that cleansing the vagina with an antiseptic solution immediately before the cesarean delivery reduced the risk of post-cesarean infection of the uterus (womb). The benefit was greater if the woman's water had already broken (the membranes had ruptured). This review did not find that vaginal cleansing reduced the number of women experiencing fever or wound complications after cesarean delivery. The antiseptic was povidone-iodine, and no adverse events such as allergy or irritation were noted in any of the five randomized trials, reporting on 1766 women, from vaginal preparation solution.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Préparation vaginale avec une solution antiseptique avant une césarienne en prévention des infections postopératoires

Contexte

La césarienne est l'une des interventions chirurgicales les plus fréquentes pratiquée par les obstétriciens. La morbidité infectieuse après un accouchement par césarienne a un impact considérable sur la rémission post-partum de la mère et sa capacité à s'occuper de son bébé. Malgré l'utilisation très répandue d'antibiotiques prophylactiques, la morbidité infectieuse postopératoire continue d'entraîner des complications après une césarienne.

Objectifs

Déterminer si le nettoyage du vagin à l'aide d'une solution antiseptique avant une césarienne diminue le risque de morbidités infectieuses chez la mère, notamment l'endométrite et les complications au niveau de la cicatrice.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (8 août 2012).

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais randomisés et quasi-randomisés évaluant l'impact du nettoyage vaginal juste avant la césarienne avec tout type de solution antiseptique par rapport à une solution placebo ou à la norme de soins, en termes de morbidité infectieuse post-césarienne.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué de façon indépendante l'éligibilité et la qualité des études.

Résultats Principaux

Cinq essais (impliquant 1946 femmes randomisées et 1766 femmes analysées) ont évalué les effets du nettoyage vaginal (tous avec de la povidone iodée) sur la morbidité infectieuse post-césarienne. Le risque de biais était généralement faible et les études de bonne qualité. La préparation vaginale juste avant la césarienne a réduit de façon significative l'incidence d'endométrite post-césarienne de 7,2 % dans les groupes de contrôle à 3,6 % dans les groupes avec nettoyage vaginal (risque relatif (RR) 0,39, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,16 à 0,97, cinq essais, 1766 femmes). La diminution du risque était particulièrement importante pour les femmes qui avaient perdu les eaux (1,4 % dans le groupe avec nettoyage vaginal vs 15,4 % dans le groupe de contrôle ; RR 0,13, IC à 95 % 0,02 à 0,66, deux essais, 148 femmes). Aucun autre résultat clinique n'a obtenu une différence significative entre les groupes avec nettoyage vaginal et les groupes de contrôle. Aucun événement indésirable n'a été rapporté avec le nettoyage à la povidone iodée.

Conclusions des auteurs

La préparation vaginale avec une solution de povidone iodée juste avant la césarienne réduit le risque d'endométrite postopératoire. Ce bénéfice est particulièrement marqué pour les femmes qui accouchent par césarienne après rupture des membranes. Les professionnels de santé doivent envisager la mise en œuvre du nettoyage vaginal préopératoire avec de la povidone iodée, qui constitue une intervention simple et généralement peu coûteuse, avant de pratiquer une césarienne.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Préparation vaginale avec une solution antiseptique avant une césarienne en prévention des infections postopératoires

Nettoyage vaginal avant une césarienne pour réduire les infections post-césariennes

Les accouchements par césarienne sont très fréquents aujourd'hui, représentant jusqu'à une naissance sur trois dans certains pays. Les antibiotiques sont administrés en routine avant ou pendant l'intervention pour réduire le risque d'infection, mais certaines femmes développent quand même ces complications. Entre une femme sur quatre et une femme sur 10 développe une infection de l'utérus (endométrite) ou un problème au niveau de la cicatrice, respectivement. Ces complications entraînent une rémission plus lente suite à la chirurgie et peuvent altérer la capacité de la mère à s'occuper de son bébé. D'autres interventions sont nécessaires pour réduire davantage le risque d'infection de l'utérus et les problèmes de cicatrisation après une césarienne.

Cette revue a révélé que le nettoyage du vagin à l'aide d'une solution antiseptique juste avant la césarienne réduisait le risque d'infection de l'utérus post-césarienne. Les bénéfices étaient plus importants si la mère avait déjà perdu les eaux (c.-à-d. si les membranes étaient déjà rompues). Cette revue n'a pas permis de déterminer que le nettoyage vaginal réduisait le nombre de femmes qui développent de la fièvre ou des complications au niveau de la cicatrice après une césarienne. L'antiseptique était de la povidone iodée et aucun événement indésirable dû à la solution de préparation vaginale, tel qu'une allergie ou une irritation, n'a été observé dans aucun des cinq essais randomisés, impliquant 1766 femmes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français