Intervention Review

You have free access to this content

Intermittent versus daily therapy for treating tuberculosis in children

  1. Anuradha Bose1,*,
  2. Soumik Kalita2,
  3. Winsley Rose3,
  4. Prathap Tharyan4

Editorial Group: Cochrane Infectious Diseases Group

Published Online: 28 JAN 2014

Assessed as up-to-date: 30 MAY 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD007953.pub2


How to Cite

Bose A, Kalita S, Rose W, Tharyan P. Intermittent versus daily therapy for treating tuberculosis in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 1. Art. No.: CD007953. DOI: 10.1002/14651858.CD007953.pub2.

Author Information

  1. 1

    Christian Medical College, Department of Community Health, Vellore, India

  2. 2

    GlaxoSmithKline Consumer Healthcare, Family Nutrition, Gurgaon, Haryana, India

  3. 3

    Christian Medical College, Department of Child Health, Vellore, India

  4. 4

    Christian Medical College, South Asian Cochrane Network & Centre, Prof. BV Moses & ICMR Advanced Centre for Research & Training in Evidence Informed Health Care, Vellore, Tamil Nadu, India

*Anuradha Bose, Department of Community Health, Christian Medical College, Vellore, 632002, India. abose@cmcvellore.ac.in.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 28 JAN 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Childhood tuberculosis (TB) is a neglected global public health problem. Short treatment courses with rifampicin-containing anti-TB drugs given daily for six-months cure over 90% of infected children, but poor adherence reduces treatment success. Intermittent, short-course anti-TB regimens, given two or three times a week under direct observation, are associated with higher adherence in observational studies; but how they compare with daily treatment in relation to cure is unclear. Current international and national recommendations differ on use of intermittent regimens to treat TB in children.

Objectives

To compare the efficacy and safety of intermittent, short-course anti-TB regimens (twice- or thrice-weekly) with daily short-course anti-TB regimens in treating childhood TB.

Search methods

We searched the Cochrane Infectious Disease Group Specialized Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, LILACS, clinical trials registries, regional databases, conference proceedings, and references without language restrictions up to 30 May 2013; and contacted experts for relevant published, unpublished, and on-going trials.

Selection criteria

Randomized controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs of children aged 15 years or younger, diagnosed with TB (according to the World Health Organization diagnostic categories 1, 2, or 3), who were treated with intermittent twice-weekly or thrice-weekly, short-course anti-TB regimens compared to daily short-course anti-TB treatment regimens. All regimens had to contain rifampicin for at least the first two months.

Data collection and analysis

The review authors independently screened and selected trials, assessed risk of bias, and extracted data. We sought clarifications from trial authors. We pooled relative risks with their 95% confidence intervals and used a random-effects model where there was significant heterogeneity. We assessed overall evidence-quality using the GRADE approach.

Main results

We included four trials published between 1996 to 2000 that randomized 563 children (465 evaluable) aged five months to 15 years to intermittent twice-weekly versus daily anti-TB treatment. Two trials were from India, one from South Africa, and one from Turkey. All trials used rifampicin and isoniazid, three trials used pyrazinamide, and one trial used streptomycin. The drug combination, and the duration of intermittent and daily treatments differed between trials, and no trials used drug combinations and schedules currently recommended for childhood TB. No trial reported if any child was HIV-positive.

In comparisons of twice-weekly versus daily anti-TB treatment regimens, the trials did not detect differences in the number of patients cured, but trials were small, and the comparator regimens were not standard (four trials, 465 children; very low quality evidence). Trials were underpowered to provide estimates for death (two trials, 213 participants, very low quality evidence), relapse (one trial, 214 participants,very low quality evidence), and treatment limiting adverse events (four trials, 441 participants, very low quality evidence)

Reported adherence to treatment was similar (87% versus 84%; four trials, 458 children, very low quality evidence)

We did not find trials comparing the commonly used thrice-weekly anti-TB short-course regimen with the daily treatment regimen.

Authors' conclusions

Trials conducted to date are insufficient to support or refute the use of intermittent twice- or thrice-weekly, short-course treatment regimens over daily short-course treatment in children with TB. Further randomized trials conducted in high TB-transmission settings will help inform policy and practice.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Twice- or thrice-weekly doses versus daily doses of drugs to treat tuberculosis in children

About half a million children are diagnosed with tuberculosis (TB) every year, usually infecting the lungs, but also other organs of the body, and can cause meningitis. Infection in children is relatively common, and so establishing effective drug regimens that are easy to take and monitor is important.

TB drug regimens are standardised globally, and include a combination of drugs given daily for six months. More than 95% of children are cured with this treatment. Giving anti-TB drugs twice- or thrice-weekly is more convenient to supervise than daily treatment but may not be as effective as daily treatment in curing children of TB. The World Health Organization currently recommends only daily treatments, but some national governments recommend twice- or thrice-weekly doses for children with TB.

In this Cochrane review, the review authors compared children given intermittent anti-TB treatment to those given daily treatment. They examined the evidence up to 30 May 2013 and included four randomized trials that compared twice-weekly treatment with daily doses of anti-TB drugs, but none evaluated thrice-weekly dosing. The four trials included 563 children aged five months to 15 years, not known to be resistant to TB drugs. The trials were published over 12 years ago and the regimens used are not those currently recommended.

The trials were small, and did not detect a difference between twice-weekly or daily treatment in the number of children who were cured, died, relapsed, reported taking most or all of the drugs, or had adverse effects. Whether regimens of drugs two or three times a week are as good as regimens with daily doses remains unclear, as the evidence base to date is small, and the regimens tested are not the same as currently currently recommended drug combinations.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thérapie intermittente par rapport à la thérapie quotidienne pour le traitement de la tuberculose chez les enfants

Contexte

La tuberculose (TB) infantile est un problème de santé publique mondialement négligé. Les traitements de courte durée des médicaments contre la tuberculose à la rifampicine et administrés quotidiennement pendant six mois guérissent plus de 90% des enfants infectés, mais une mauvaise observance réduit la réussite du traitement. Les schémas thérapeutiques contre la tuberculose par intermittence, de courte durée, administrés deux ou trois fois par semaine sous observation directe, sont associés à une meilleure observance dans les études observationnelles, mais leur efficacité en comparaison avec le traitement quotidien en termes de guérison n'est pas claire. Les recommandations nationales et internationales actuelles divergent sur l'utilisation de schémas thérapeutiques par intermittence pour traiter la TB chez les enfants.

Objectifs

Comparer l'efficacité et l'innocuité des schémas thérapeutiques contre la TB par intermittence et de courte durée (deux- ou trois - fois par semaine) avec des schémas thérapeutiques quotidiens et de courte durée dans le traitement de la TB chez l'enfant.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, LILACS, Les registres d'essais cliniques, Les bases de données régionales, les actes de conférence et les références bibliographiques, sans restriction de langue jusqu'au 30 mai 2013; et contacté des experts pour des essais pertinents publiés, non publiés et en cours.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR portant sur des enfants âgés de 15 ans ou moins, présentant un diagnostic de la TB (selon les catégories de diagnostic 1, 2 ou 3 de l'Organisation Mondiale de la Santé), recevant un traitement par intermittence de courte durée et contre la TB administrant deux ou trois doses hebdomadaires comparé à celui administrant des doses quotidiennes. Tous les schémas thérapeutiques devaient inclure la rifampicine pendant au moins les deux premiers mois.

Recueil et analyse des données

Les auteurs de la revue ont examiné et sélectionné les essais, évalué le risque de biais et extrait les données. Nous avons cherché à obtenir des clarifications auprès des auteurs des essais. Nous avons regroupé les risques relatifs avec leurs intervalles de confiance à 95% et utilisé un modèle à effets aléatoires lorsque l’hétérogénéité était significative. Nous avons évalué la qualité globale des preuves en utilisant l'approche GRADE.

Résultats Principaux

Nous avons inclus quatre essais publiés entre 1996 et 2000 ayant randomisé 563 enfants (465 évaluables) âgés de cinq mois à 15 ans qui comparaient le traitement contre la tuberculose par intermittence de deux fois par semaine au traitement quotidien. Deux essais ont été réalisés en Inde, un en Afrique du Sud et un en Turquie. Tous les essais utilisaient la rifampicine et l’isoniazide, trois essais utilisaient la pyrazinamide et un essai utilisait la streptomycine. La combinaison de médicaments ainsi que la durée des traitements quotidiens et des traitements par intermittence divergeaient entre les essais et aucun des essais n’utilisait les combinaisons de médicaments et les schémas actuellement recommandés pour la TB infantile. Aucun essai n'a indiqué si des enfants étaient séropositifs.

Dans les comparaisons des schémas de traitement contre la tuberculose bihebdomadaire au traitement quotidien, les essais n'ont pas détecté de différence dans le nombre de patients guéris, mais les essais étaient de petite taille et les schémas thérapeutiques n'étaient pas standards (quatre essais, 465 enfants ; preuves de qualité très médiocre). Les essais étaient insuffisants pour fournir des estimations relatives aux décès (deux essais, 213 participants, preuves de très faible qualité), aux rechutes (un essai, 214 participants, preuves de très faible qualité) et aux effets indésirables limitant le traitement (quatre essais, 441 participants, preuves de très faible qualité)

L'observance rapportée du traitement était similaire (87% versus 84% ; quatre essais, 458 enfants, preuves de très faible qualité)

Nous n'avons pas trouvé d'essais comparant le schéma thérapeutique de courte durée contre la TB administrant des doses trois fois par semaine, d’usage courant, par rapport au traitement quotidien.

Conclusions des auteurs

Jusqu'à présent, les essais réalisés sont insuffisants pour étayer ou réfuter l'utilisation du traitement de courte durée administrant deux – ou trois – doses hebdomadaires plutôt que le traitement quotidien de courte durée chez les enfants atteints de la TB. D'autres essais randomisés menés dans des environnements à risque élevé de transmission de TB aideraient à orienter les politiques et la pratique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La thérapie intermittente par rapport à la thérapie quotidienne pour le traitement de la tuberculose chez les enfants

Deux - ou trois - doses hebdomadaires par rapport à des doses de médicaments quotidiennes pour le traitement de la tuberculose chez les enfants

Chaque année, environ un demi-million d'enfants reçoivent un diagnostic de tuberculose (TB), généralement infectant les poumons, mais aussi d'autres organes du corps et pouvant entraîner une méningite. Les infections chez les enfants sont relativement courantes, il est donc important d’établir des régimes médicamenteux qui soient efficaces et faciles à prendre.

Les schémas thérapeutiques de la TB sont mondialement standardisés et incluent une combinaison de médicaments administrés quotidiennement pendant six mois. Plus de 95% des enfants sont soignés par ce traitement. Administrer deux - ou trois - doses hebdomadaires de médicaments contre la tuberculose est plus pratique à superviser que le traitement quotidiennement, mais n’est peut-être pas aussi efficace qu'un traitement quotidien pour guérir les enfants atteints de la TB. Actuellement, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande uniquement le traitement quotidien, mais certains gouvernements nationaux recommandent deux - ou trois - doses hebdomadaires chez les enfants atteints de la TB.

Dans cette revue Cochrane, les auteurs de la revue ont comparé les enfants recevant un traitement contre la tuberculose par intermittence à ceux recevant un traitement quotidien. Ils ont examiné les preuves jusqu'au 30 mai 2013 et inclus quatre essais randomisés qui comparaient les doses de médicaments contre la tuberculose administrées deux fois par semaine par rapport aux doses quotidiennes, mais aucun essai n'évaluait des doses administrées trois fois semaine. Les quatre essais incluaient 563 enfants âgés de cinq mois à 15 ans, sans résistance connue aux médicaments de la TB. Les essais ont été publiés il y a plus de 12 ans et les schémas thérapeutiques utilisés ne sont pas ceux actuellement recommandés.

Les essais étaient de petite taille et n'ont détecté aucune différence entre le traitement administré deux fois par semaine et le traitement quotidien chez les enfants qui ont été guéris, qui sont décédés, qui ont subi une rechute, qui ont rapporté une prise de la plupart ou de tous les médicaments ou qui présentaient des effets indésirables. Il n’est toujours pas certain que le traitement avec des doses administrées deux ou trois fois par semaine soit aussi efficace que celui avec des doses quotidiennes car, à ce jour, les preuves sont de petite taille et les traitements testés ne sont pas les mêmes que les combinaisons de médicaments actuellement recommandées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 15th June, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé