Intervention Review

You have free access to this content

Oxcarbazepine for neuropathic pain

  1. Muke Zhou1,
  2. Ning Chen1,
  3. Li He1,*,
  4. Mi Yang1,
  5. Cairong Zhu2,
  6. Fengbo Wu3

Editorial Group: Cochrane Neuromuscular Disease Group

Published Online: 28 MAR 2013

Assessed as up-to-date: 30 OCT 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007963.pub2


How to Cite

Zhou M, Chen N, He L, Yang M, Zhu C, Wu F. Oxcarbazepine for neuropathic pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 3. Art. No.: CD007963. DOI: 10.1002/14651858.CD007963.pub2.

Author Information

  1. 1

    West China Hospital, Sichuan University, Department of Neurology, Chengdu, Sichuan, China

  2. 2

    School of Public Health, Sichuan University, Epidemic Disease & Health Statistics Department, Sichuan, Chengdu, China

  3. 3

    West China Hospital, Sichuan University, Department of Pharmacy, Chengdu, Sichuan, China

*Li He, Department of Neurology, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. heli2003new@126.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 28 MAR 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Neuropathic pain is difficult to treat. Oxcarbazepine is an anticonvulsant drug closely related to carbamazepine and is reportedly better tolerated. Oxcarbazepine has been reported to be efficacious in the treatment of neuropathic pain.

Objectives

To determine the benefits and harms of oxcarbazepine for different forms of neuropathic pain.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (30 October 2012), CENTRAL (2012, Issue 10), MEDLINE (January 1966 to October 2012), EMBASE (January 1980 to October 2012) and the Chinese Biomedical Retrieval System (January 1978 to October 2012) for trials. We also searched the National Institutes of Health (NIH) databases and the World Health Organization (WHO) International Clinical Trials Registry Platform for ongoing trials, and wrote to the companies who make oxcarbazepine and to pain experts asking for additional information.

Selection criteria

All randomised controlled trials and cross-over studies of oxcarbazepine for the treatment of people of any age or sex with any neuropathic pain were eligible. We planned to include trials of oxcarbazepine compared with placebo or any other intervention, regardless of administration route, dosage or length of treatment.

Data collection and analysis

Two review authors independently selected the studies for inclusion, assessed their risk of bias, extracted data and typed the data onto forms. The authors resolved any disagreements through discussion.

Main results

Four multicentre, randomised, placebo-controlled, double-blind trials with a total of 779 participants were eligible for inclusion. These were from a series of studies funded by the manufacturer. Three of them investigated oxcarbazepine in people with painful diabetic neuropathy (634 participants) and one was a trial of oxcarbazepine for neuropathic pain due to radiculopathy (145 participants). Although these trials were well designed, the imbalanced and large amount of incomplete outcome data led to a risk of bias in the results. Results for painful diabetic neuropathy showed that compared to the baseline the proportion of participants who reported a 50% or 30% reduction of pain scores after 16 weeks of treatment was significantly higher in the oxcarbazepine group than the placebo group (50% reduction: risk ratio (RR) 1.91, 95% confidence interval (CI) 1.08 to 3.39, number of people needed to treat for an additional beneficial outcome (NNTB) 6.0, 95% CI 3.3 to 41.0; 30% reduction: RR 1.57, 95% CI 1.01 to 2.44, NNTB 6.1, 95% CI 3.1 to 113.6). However, both results were based on data from the single positive trial (146 participants) since the two negative trials did not provide data that could be included in a meta-analysis. For participants with neuropathic pain due to radiculopathy, the trial demonstrated no significant efficacy for oxcarbazepine. Although trial reports stated that most side effects were mild to moderate in severity, more people experienced serious adverse events with oxcarbazepine than with placebo (RR 3.65, 95% CI 1.45 to 9.20, number needed to treat for an additional harmful outcome (NNTH) 17.4, 95% CI 11.0 to 42.0) in the three painful diabetic neuropathy trials. The proportion of people with adverse events leading to withdrawals was statistically higher in the oxcarbazepine group than in the placebo group (RR 3.83, 95% CI 2.29 to 6.40). For radiculopathy the difference between oxcarbazepine and placebo did not reach significance for serious adverse events, but more people had adverse events leading to withdrawal with oxcarbazepine than with placebo (RR 2.84, 95% CI 1.55 to 5.23).

Authors' conclusions

On the basis of moderate quality evidence from one trial in diabetic peripheral neuropathy, oxcarbazepine is effective in reducing pain for this condition. However, this conclusion does not take into account negative results from other trials in diabetic peripheral neuropathy that could not be included in our meta-analysis. We did not find any evidence from randomised controlled trials to determine the efficacy or safety of oxcarbazepine for other kinds of neuropathic pain, other than one low quality trial in people with radiculopathy. Most adverse effects related to oxcarbazepine are rated as mild to moderate in severity, but adverse events leading to discontinuation of drug administration or serious adverse events are not uncommon. More well designed randomised controlled trials investigating oxcarbazepine for various types of neuropathic pain are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Oxcarbazepine for neuropathic pain

Neuropathic pain is pain that arises from damage to the part of the nervous system that carries sensory information to the brain. It is difficult to treat because of its severity, duration and resistance to simple painkillers. Some studies have suggested that oxcarbazepine, when given on its own, can relieve pain from nerve damage. To investigate the benefits and harms of oxcarbazepine in different forms of neuropathic pain, we performed a comprehensive search for randomised controlled trials and found four trials, involving 634 participants with painful diabetic neuropathy and 145 with neuropathic pain due to radiculopathy. All were funded by the manufacturer. The results showed that oxcarbazepine produced pain relief and an improved global impression of change in pain at 16 weeks for people with diabetic neuropathy. This evidence, which was of moderate quality, only included data from the single positive trial, and did not take into account negative results from other diabetic peripheral neuropathy trials that could not be included in our analysis. For painful radiculopathy, data from the only included trial showed no significant efficacy of oxcarbazepine. Although trial reports stated that most side effects were mild to moderate in severity, the number of any kind of event and those leading to participants' dropping out of the trials were both higher in the oxcarbazepine group than in the placebo group, and serious events were not uncommon. In the radiculopathy trial, numbers with serious adverse events were similar with oxcarbazepine and placebo, but with oxcarbazepine more people experienced adverse events that led them to stop treatment. We did not find studies of oxcarbazepine for other types of neuropathic pain that met our inclusion criteria. More well designed randomised controlled trials of oxcarbazepine for various types of neuropathic pain are needed, with large numbers of participants spread over different centres. Such studies should also compare the effect of different dosages on pain relief.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'oxcarbazépine contre la douleur neuropathique

Contexte

La douleur neuropathique est difficile à traiter. L'oxcarbazépine est un anticonvulsivant étroitement lié à la carbamazépine et qui serait mieux toléré. Il a été rapporté que l'oxcarbazépine était efficace dans le traitement de la douleur neuropathique.

Objectifs

Déterminer les avantages et les inconvénients de l'oxcarbazépine pour différentes formes de douleur neuropathique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons recherché des essais dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuro-musculaires (30 octobre 2012), CENTRAL (2012, numéro 10), MEDLINE (de janvier 1966 à octobre 2012), EMBASE (de janvier 1980 à octobre 2012) et le Chinese Biomedical Retrieval System (de janvier 1978 à octobre 2012). Nous avons également cherché des essais cliniques en cours dans les bases de données du National Institutes of Health (NIH) et dans le système d’enregistrement international des essais cliniques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), et nous avons écrit aux fabricants de l'oxcarbazépine et à des spécialistes de la douleur pour leur demander des informations supplémentaires.

Critères de sélection

Était éligible tout essai clinique randomisé et toute étude croisée sur l'oxcarbazépine pour le traitement de personnes de tout âge et tout sexe atteintes de douleurs neuropathiques. Nous avions prévu d'inclure des essais sur l'oxcarbazépine comparée à un placebo ou à toute autre intervention, quelle que soit la voie d'administration, la posologie et la durée du traitement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, sélectionné les études à inclure, évalué leurs risques de biais, extrait les données et saisi celles-ci sur des formulaires. Les auteurs ont résolu tous les désaccords par la discussion.

Résultats Principaux

Quatre essais randomisés, en double aveugle, contrôlés par placebo et multicentriques, avec un total de 779 participants, étaient éligibles à l'inclusion. Ils faisaient partie d'une série d'études financées par le fabricant. Trois d'entre eux avaient étudié l'oxcarbazépine chez les personnes souffrant de neuropathie diabétique douloureuse (634 participants) et le quatrième était un essai sur l'oxcarbazépine pour la douleur neuropathique due à une radiculopathie (145 participants). Bien que ces essais aient été bien conçus, la quantité importante et déséquilibrée de données de résultat incomplètes conduisait à un risque de biais dans les résultats. Les résultats pour la neuropathie diabétique douloureuse ont montré que la proportion de participants ayant fait état d'une baisse de 50 % ou de 30 % des scores de douleur après 16 semaines de traitement était significativement plus élevée dans le groupe à oxcarbazépine que dans le groupe à placebo (baisse de 50 % : risque relatif (RR) 1,91 , intervalle de confiance (IC) à 95% 1,08 à 3,39 , nombre de sujets à traiter pour observer un résultat bénéfique supplémentaire (NSTb) 6,0 , IC à 95% 3,3 à 41,0 ; baisse de 30 % : RR 1,57 , IC à 95% 1,01 à 2,44 , NSTb 6,1 , IC à 95% 3,1 à 113,6). Ces deux résultats sont toutefois basés sur des données provenant du seul essai positif (146 participants) puisque les deux essais négatifs n'ont pas fourni de données pouvant être incluses dans une méta-analyse. Pour les participants souffrant de douleurs neuropathiques dues à une radiculopathie, l'essai n'avait pas mis en évidence d'efficacité significative pour l'oxcarbazépine. Bien que les rapports des essais indiquaient que la plupart des effets indésirables étaient légers à modérés, la proportion d'événements conduisant à des retraits était statistiquement plus élevée dans le groupe à oxcarbazépine que dans le groupe à placebo, tant pour la neuropathie diabétique douloureuse (RR 3,86 ; IC à 95% 2,29 à 6,40) que pour la radiculopathie (RR 2,84 ; IC à 95% 1,55 à 5,23).

Conclusions des auteurs

D'après les données de qualité moyenne issues d'un essai concernant la neuropathie diabétique périphérique, l'oxcarbazépine est efficace pour réduire la douleur dans cette maladie. Toutefois, cette conclusion ne prend pas en compte les résultats négatifs d'autres essais dans le domaine de la neuropathie diabétique périphérique qui ne pouvaient pas être inclus dans notre méta-analyse. Nous n'avons pas trouvé de données issues d'essais contrôlés randomisés permettant de déterminer l'efficacité ou l'innocuité de l'oxcarbazépine pour d'autres types de douleur neuropathique. La plupart des effets indésirables liés à l'oxcarbazépine sont classés comme légers à modérés, mais les événements indésirables ayant conduit à l'arrêt de l'administration du médicament ou à des effets indésirables graves ne sont pas rares. Il sera nécessaire d'effectuer de nouveaux essais contrôlés randomisés bien conçus sur l'oxcarbazépine pour différents types de douleur neuropathique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'oxcarbazépine contre la douleur neuropathique

L'oxcarbazépine contre la douleur neuropathique

La douleur neuropathique est une douleur qui résulte d'atteintes à la partie du système nerveux qui transporte l'information sensorielle vers le cerveau. Elle est difficile à traiter en raison de son intensité, de sa durée et de sa résistance aux simples analgésiques. Certaines études ont suggéré que l'oxcarbazépine, lorsqu'administrée seule, peut soulager la douleur causée par des atteintes nerveuses. Afin d'étudier les avantages et les inconvénients de l'oxcarbazépine dans différentes formes de douleur neuropathique, nous avons effectué une recherche exhaustive d'essais contrôlés randomisés et avons trouvé quatre essais impliquant 634 participants souffrant de neuropathie diabétique douloureuse et 145 participants souffrant de douleurs neuropathiques dues à une radiculopathie. Tous avaient été financés par le fabricant. Les résultats montraient que l'oxcarbazépine produit un soulagement de la douleur ainsi qu'une meilleure impression globale de changement de la douleur après 16 semaines chez les personnes atteintes de neuropathie diabétique. Ce résultat, qui était de qualité moyenne, ne reposait que sur les données du seul essai positif et ne prenait pas en compte les résultats négatifs d'autres essais sur la neuropathie diabétique périphérique que nous ne pouvions pas inclure dans notre analyse. Pour la radiculopathie douloureuse, les données du seul essai inclus ne mettaient pas en évidence une efficacité significative de l'oxcarbazépine. Bien que les rapports des essais indiquaient que la plupart des effets indésirables étaient légers à modérés, les nombres de tous les types d'événements ainsi que de ceux ayant conduit à l'abandon de participants étaient significativement plus élevés dans le groupe à oxcarbazépine que dans le groupe à placebo, et les événements graves n'étaient pas rares. Nous n'avons pas trouvé d'études sur l'oxcarbazépine pour d'autres types de douleur neuropathique qui répondent à nos critères d'inclusion. Il sera nécessaire d'effectuer de nouveaux essais contrôlés randomisés bien conçus sur l'oxcarbazépine pour différents types de douleur neuropathique, avec de nombreux participants provenant de différentes populations et répartis sur plusieurs centres. Ces études devraient également comparer l'effet de différentes posologies sur le soulagement de la douleur et les effets indésirables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�