Intervention Review

Prophylactic phototherapy for preventing jaundice in preterm or low birth weight infants

  1. Charles I Okwundu1,*,
  2. Christy AN Okoromah2,
  3. Prakeshkumar S Shah3

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 31 MAR 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD007966.pub2


How to Cite

Okwundu CI, Okoromah CAN, Shah PS. Prophylactic phototherapy for preventing jaundice in preterm or low birth weight infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD007966. DOI: 10.1002/14651858.CD007966.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Stellenbosch, Faculty of Health Sciences, Cape Town, Western Cape, South Africa

  2. 2

    College of Medicine, University of Lagos, Department of Paediatrics and Child Health, Lagos, Lagos, Nigeria

  3. 3

    University of Toronto, Department of Paediatrics and Department of Health Policy, Management and Evaluation, Rm 775A, Toronto, Ontario, Canada

*Charles I Okwundu, Faculty of Health Sciences, University of Stellenbosch, Cape Town, Western Cape, 7500, South Africa. ciokwundu@sun.ac.za.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Low birth weight and premature infants are at major risk for exaggerated hyperbilirubinaemia and jaundice that can lead to bilirubin encephalopathy. Phototherapy is the most common treatment for neonatal hyperbilirubinaemia and could be most effective in preventing the sequelae of hyperbilirubinaemia if initiated prophylactically.

Objectives

To evaluate the efficacy and safety of prophylactic phototherapy for preterm (< 37 weeks gestational age) or low birth weight infants (birth weight < 2500 g).

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 3) on 31 March 2011, MEDLINE (1950 to 31 March 2011), EMBASE (1980 to 31 March 2011) and CINAHL (1982 to 31 March 2011).

Selection criteria

Randomised controlled trials or quasi-randomised controlled studies evaluating the effects of prophylactic phototherapy for preterm or low birth weight infants.

Data collection and analysis

Two authors independently obtained data from published articles. We performed fixed-effect meta-analysis for the outcomes: rate of exchange transfusion, cerebral palsy or other neurodevelopmental impairment, peak serum bilirubin level and all-cause mortality.

Main results

Nine studies of 3449 participants were included. The rate of exchange transfusion was reduced in one study with liberal transfusion criteria (risk ratio (RR) 0.20; 95% confidence interval (CI) 0.13 to 0.31) but not in the other two more recent studies with stringent criteria (typical RR 0.66; 95% CI 0.19 to 2.28). There was no statistically significant difference in the rate of cerebral palsy (typical RR 0.96; 95% CI 0.50 to 1.85; two studies, 756 participants). However, one large study that reported on neurodevelopmental impairment (a composite outcome including cerebral palsy) found a slightly lower rate of neurodevelopmental impairment with prophylactic phototherapy (RR 0.85; 95% CI 0.74 to 0.99; 1804 participants). The prophylactic phototherapy group had lower peak bilirubin levels (mean difference (MD) -2.73; 95% CI -2.89 to -2.57; six studies, 2319 participants) and had fewer neonates with peak unconjugated serum bilirubin levels > 10 mg/dl (typical RR 0.27; 95% CI 0.22 to 0.33; three studies, 1090 participants) or peak unconjugated serum bilirubin levels > 15 mg/dl (typical RR 0.13; 95% CI 0.07 to 0.23; four studies, 1116 participants). There was no statistically significant difference in the rate of all-cause mortality between the two groups (typical RR 1.08; 95% CI 0.93 to 1.26; four studies, 3044 participants).

Authors' conclusions

Prophylactic phototherapy helps to maintain a lower serum bilirubin concentration and may have an effect on the rate of exchange transfusion and the risk of neurodevelopmental impairment. However, further well-designed studies are needed to determine the efficacy and safety of prophylactic phototherapy on long-term outcomes including neurodevelopmental outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prophylactic phototherapy for preventing jaundice in preterm very low birth weight infants

Preterm (< 37 weeks gestational age) or low birth weight (LBW; birth weight < 2500 g) infants have a greater risk of developing jaundice compared to term or normal birth weight infant. This can be concerning because jaundice (caused by high levels of serum unconjugated bilirubin) could lead to permanent brain damage and/or death.

In this review we evaluated the efficacy and safety of prophylactic phototherapy in preventing jaundice in preterm or LBW infants. A total of nine clinical trials representing 3449 infants were included. The findings suggest that phototherapy initiated soon after birth (within 36 hours) for preterm or low birth weight infants may prevent the serum bilirubin from reaching a level that would require exchange transfusion and may reduce the risk of impairment of brain and central nervous system development. However, further well-designed studies are needed to evaluate the effects of prophylactic phototherapy on brain and central nervous system development and other long-term outcomes.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du prématuré et du nourrisson de faible poids de naissance

Contexte

Les bébés de faible poids de naissance ou prématurés sont à risque majeur pour l'hyperbilirubinémie aggravée et l'ictère, pouvant conduire à l'encéphalopathie bilirubine. La photothérapie est le traitement le plus courant pour l'hyperbilirubinémie néonatale et pourrait être plus efficace dans la prévention des séquelles de l'hyperbilirubinémie si elle est amorcée à titre prophylactique.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique chez les bébés prématurés (moins de 37 semaines d'âge gestationnel) ou de faible poids de naissance (poids de naissance < 2 500 g).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library, numéro 3) le 31 mars 2011, ainsi que dans MEDLINE (de 1950 jusqu'au 31 mars 2011), EMBASE (de 1980 jusqu'au 31 mars 2011) et CINAHL (de 1982 jusqu'au 31 mars 2011).

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés ou des études contrôlées quasi-randomisées évaluant les effets de la photothérapie prophylactique chez les bébés prématurés ou de faible poids de naissance.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont obtenu de façon indépendante les données d'articles publiés. Nous avons effectué une méta-analyse à effet fixe pour les critères de jugement suivants : taux d'exsanguino-transfusion, infirmité motrice cérébrale ou autre anomalie neurodéveloppementale, niveau maximal de la bilirubine sérique et mortalité toutes causes.

Résultats Principaux

Cinq études (soit 3 449 participants) ont été incluses. Le taux d'exsanguino-transfusion a été réduit dans une étude où les critères de transfusion étaient larges (risque relatif (RR) 0,20 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,13 à 0,31) mais pas dans les deux autres études plus récentes où les critères étaient stricts (RR typique 0,66 ; IC à 95 % 0,19 à 2,28). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative dans le taux d'infirmité motrice cérébrale (RR typique 0,96 ; IC à 95 % 0,50 à 1,85 ; deux études, 756 participants). Cependant, une grande étude qui rendait compte des anomalies neurodéveloppementales (un résultat composite incluant l'infirmité motrice cérébrale) a constaté un taux légèrement inférieur d'anomalie neurodéveloppementale avec la photothérapie prophylactique (RR 0,85 ; IC à 95 % 0,74 à 0,99 ; 1 804 participants). Le groupe de photothérapie prophylactique avait des taux maximaux de bilirubine moins élevés (différence moyenne (DM) -2,73 ; IC à 95 % -2.89 à -2.5 ; six études, 2 319 ​​participants) et moins de nouveau-nés avec des taux maximaux de bilirubine non conjuguée supérieurs à 10 mg/dl (RR typique 0,27 ; IC à 95 % 0,22 à 0,33 ; trois études, 1 090 participants) ou supérieurs à 15 mg/dl (RR typique 0,13 ; IC à 95 % 0,07 à 0,23 ; quatre études, 1 116 participants). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes dans le taux de mortalité toutes causes (RR typique 1,08 ; IC à 95 % 0,93 à 1,26 ; quatre études, 3 044 participants).

Conclusions des auteurs

La photothérapie prophylactique permet de maintenir une concentration plus faible de bilirubine sérique et pourrait avoir un effet sur le taux d'exsanguino-transfusion et sur le risque d'anomalie neurodéveloppementale. Toutefois, de nouvelles études bien conçues sont nécessaires afin de déterminer l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique sur les résultats à long terme, y compris le développement neurologique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du prématuré et du nourrisson de faible poids de naissance

La photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du prématuré de très faible poids de naissance

Les bébés prématurés (moins de 37 semaines d'âge gestationnel) ou souffrant d'insuffisance pondérale à la naissance (IPN ; poids à la naissance < 2 500 g) ont un risque accru de développer un ictère par rapport à un bébé né à terme ou de poids normal à la naissance. Cela peut être inquiétant parce que l'ictère (causé par des niveaux élevés de bilirubine sérique non conjuguée) peut conduire à des lésions cérébrales permanentes et/ou à la mort.

Dans cette revue, nous avons évalué l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du bébé prématuré ou souffrant d'IPN. Neuf essais cliniques portant sur un total de 3 449 nourrissons ont été inclus. Les résultats suggèrent que la photothérapie amorcée rapidement après la naissance (dans les 36 heures) sur des bébés prématurés ou de faible poids de naissance pourrait empêcher la bilirubine sérique d'atteindre un niveau nécessitant une exsanguino-transfusion et pourrait réduire le risque d'atteinte au développement du cerveau et du système nerveux central. Toutefois, de nouvelles études bien conçues sont nécessaires pour évaluer les effets de la photothérapie prophylactique sur le développement du cerveau et du système nerveux central et sur d'autres résultats à long terme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français