Intervention Review

Zinc supplementation for mental and motor development in children

  1. Siddhartha Gogia1,*,
  2. Harshpal S Sachdev2

Editorial Group: Cochrane Developmental, Psychosocial and Learning Problems Group

Published Online: 12 DEC 2012

Assessed as up-to-date: 1 JUN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD007991.pub2


How to Cite

Gogia S, Sachdev HS. Zinc supplementation for mental and motor development in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 12. Art. No.: CD007991. DOI: 10.1002/14651858.CD007991.pub2.

Author Information

  1. 1

    Max Hospital, Department of Pediatrics and Neonatology, Gurgaon, Haryana, India

  2. 2

    Sitaram Bhartia Institute of Science and Research, Department of Pediatrics and Clinical Epidemiology, New Delhi, India

*Siddhartha Gogia, Department of Pediatrics and Neonatology, Max Hospital, Gurgaon, Haryana, India. gogiasiddhartha@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 12 DEC 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Zinc deficiency is a significant public health problem in low- and middle-income countries. Zinc is essential for the formation and migration of neurons along with the formation of neuronal synapses. Its deficiency could interfere with the formation of neural pathways and with neurotransmission, thus affecting behavior (for example, attention, activity, engagement, temperament) and development (for example, gross and fine motor skills, social skills). Zinc supplementation provided to infants and children is a possible strategy to improve the mental and motor development of infants and children at high risk of zinc deficiency.

Objectives

To assess the effects of zinc supplementation compared to placebo on measures of psychomotor development or cognitive function in children.

Search methods

We searched MEDLINE, PsycINFO, CINAHL and Latin American Database (LILACS) on 1 December 2011. We searched EMBASE and CENTRAL 2011 Issue 12 on 19 January 2012. We searched Dissertation Abstracts International and the metaRegister of Controlled Trials on 30 November 2011.

Selection criteria

Randomized or quasi-randomized placebo-controlled trials involving synthetic zinc supplementation provided to infants or children (less than five years of age) were eligible.

Data collection and analysis

Two review authors screened search results, selected studies, assessed the studies for their risk of bias and extracted data.

Main results

We included 13 trials in this review.

Eight studies reported data on the Bayley Scales of Infant Development (BSID) in 2134 participants. We combined the data in a meta-analysis to assess the effect on development as measured by the Mental Development Index (MDI) and Psychomotor Development Index (PDI). There was no significant effect of zinc supplementation: the mean difference between the zinc supplementation and placebo groups on the MDI was -0.50 (95% confidence interval (CI) -2.06 to 1.06; P = 0.53; I2 = 70%) and the mean difference between the groups for the PDI was 1.54 (95% CI -2.26 to 5.34; P = 0.43; I2 = 93%). Most studies had low or unclear risk of bias but there was significant heterogeneity, which was not adequately explained by our subgroup analyses. The overall quality of evidence was considered 'moderate'.

Two trials provided data on motor milestone attainment. There was no significant difference in the time to attainment of milestones between the placebo group and the zinc supplementation group in either of the studies.

No study provided data on cognition score or intelligence quotient (IQ) or on adverse effects of zinc supplementation.

Authors' conclusions

There is no convincing evidence that zinc supplementation to infants or children results in improved motor or mental development.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Zinc supplementation for mental and motor development in children

Zinc deficiency is a significant public health problem in low- and middle-income countries. Zinc is essential for the formation and migration of neurons, along with the formation of neuronal interconnections called synapses. Its deficiency could interfere with the formation of neural pathways and neurotransmission, thus affecting behavior and development. Zinc supplementation provided to infants and children is a possible strategy to improve the mental and motor development of infants and children at high risk of zinc deficiency.

The review authors searched the medical literature for studies that evaluated mental and motor development in infants and children randomly assigned to receive either zinc supplements or a 'placebo' (fake) supplement. We found 13 relevant studies.

Eight studies measured development using the Mental Development Index and the Psychomotor Development Index of the Bayley Scales of Infant Development. We found no difference between the results for those who had taken zinc supplements and those who had taken a placebo. Two studies measured children's attainment of motor milestones. Again, no difference as found whether zinc supplements were taken or not. No study measured possible side effects of zinc supplementation such as vomiting, diarrhea or anemia.

Overall, the results of the studies provided no convincing evidence that zinc supplements had any beneficial effect on mental and motor development in infants and children.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Supplémentation en zinc pour le développement mental et moteur de l'enfant

Contexte

La carence en zinc constitue un important problème de santé publique dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le zinc est essentiel à la formation et à la migration des neurones, ainsi qu'à la formation des synapses. Une carence en zinc pourrait interférer avec la formation des voies nerveuses et la neurotransmission, ce qui affecterait le comportement (par exemple, l'attention, l'activité, l'implication, le tempérament) et le développement (par exemple, la motricité fine et globale, les compétences sociales). La supplémentation en zinc apportée aux nourrissons et aux enfants est une stratégie possible pour améliorer le développement mental et moteur des nourrissons et des enfants présentant un risque élevé de carence en zinc.

Objectifs

Evaluer les effets de la supplémentation en zinc comparé à un placebo sur les mesures du développement psychomoteur ou de la fonction cognitive chez l'enfant.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE, PsycINFO, CINAHL et Latin American Database (LILACS) le 1er décembre 2011. Nous avons mené des recherches dans EMBASE et CENTRAL 2011 numéro 12 le 19 janvier 2012. Nous avons procédé à des recherches dans Dissertation Abstracts International et le méta-registre des essais contrôlés le 30 novembre 2011.

Critères de sélection

Les essais contrôlés par placebo, randomisés ou quasi-randomisés, comportant une supplémentation synthétique en zinc apportée à des nourrissons ou des enfants (de moins de cinq ans) étaient éligibles.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont passé au crible les résultats des recherches, sélectionné les études, évalué leurs risques de biais et extrait les données.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 13 essais dans cette revue.

Huit études fournissaient des données sur les échelles de développement de Bayley (BSID pour Bayley Scales of Infant Development) chez 2 134 participants. Nous avons combiné les données dans une méta-analyse pour évaluer l'effet sur le développement, tel que mesuré par l'indice de développement mental et de l'indice de développement psychomoteur. Aucun effet de la supplémentation en zinc n'a été observé : la différence moyenne entre les groupes avec supplémentation en zinc et placebo concernant l'indice de développement mental a été de -0,50 (intervalle de confiance (IC) à 95 % -2,06 à 1,06 ; P = 0,53 ; I2 = 70 %) et la différence moyenne entre les groupes concernant l'indice de développement psychomoteur a été de 1,54 (IC à 95 % -2,26 à 5,34 ; P = 0,43 ; I2 = 93 %). La plupart des études présentaient un risque de biais faible ou incertain, mais on a observé une hétérogénéité significative qui n'a pas été correctement expliquée par nos analyses en sous-groupes. La qualité globale des preuves a été considérée comme « modéré ».

Deux essais ont fourni des données sur l'atteinte d'objectifs moteurs. Il n'y a eu aucune différence significative concernant le délai d'atteinte des objectifs entre le groupe sous placebo et le groupe sous supplémentation en zinc dans aucune des deux études.

Aucune étude n'a fourni de données sur le score de cognition ou quotient intellectuel (QI) ou sur les effets indésirables de la supplémentation en zinc.

Conclusions des auteurs

Il n'y a pas de preuves convaincantes indiquant que la supplémentation en zinc pour les nourrissons ou les enfants entraîne une amélioration du développement moteur ou mental.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Supplémentation en zinc pour le développement mental et moteur de l'enfant

Supplémentation en zinc pour le développement mental et moteur de l'enfant

La carence en zinc constitue un important problème de santé publique dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le zinc est essentiel à la formation et à la migration des neurones, ainsi qu'à la formation des interconnexions neuronales appelées synapses. Une carence en zinc pourrait interférer avec la formation des voies nerveuses et la neurotransmission, ce qui affecterait le comportement et le développement. La supplémentation en zinc apportée aux nourrissons et aux enfants est une stratégie possible pour améliorer le développement mental et moteur des nourrissons et des enfants présentant un risque élevé de carence en zinc.

Les auteurs de la revue ont cherché dans la littérature médicale des études qui évaluaient le développement mental et moteur de nourrissons et d'enfants randomisés pour recevoir soit des suppléments de zinc ou un supplément « placebo » (faux supplément). Nous avons trouvé 13 études pertinentes.

Huit études mesuraient le développement au moyen de l'indice de développement mental et de l'indice de développement psychomoteur des échelles de développement de Bayley. Nous n'avons trouvé aucune différence entre les résultats des participants ayant pris des suppléments de zinc et ceux des participants ayant pris un placebo. Deux études mesuraient l'atteinte d'objectifs moteurs par les enfants. Cette fois encore, aucune différence n'a été trouvée avec ou sans la prise de suppléments de zinc. Aucune étude ne mesurait les effets secondaires potentiels de la supplémentation en zinc, tels que les vomissements, la diarrhée ou l'anémie.

Globalement, les résultats des études n'ont fourni aucune preuve convaincante démontrant que les suppléments de zinc avaient un quelconque effet bénéfique sur le développement mental et moteur des nourrissons et des enfants.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th January, 2013
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�