Ibuprofen with or without an antiemetic for acute migraine headaches in adults

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Roy Rabbie,

    1. Epsom and St Helier University Hospitals NHS Trust, Department of Respiratory Medicine, London, UK
    Search for more papers by this author
  • Sheena Derry,

    Corresponding author
    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK
    • Sheena Derry, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), University of Oxford, Pain Research Unit, Churchill Hospital, Oxford, Oxfordshire, OX3 7LE, UK. sheena.derry@ndcn.ox.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • R Andrew Moore

    1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

This is an updated version of the original review published in Issue 10, 2010 (Rabbie 2010). Migraine is a common, disabling condition and a burden for the individual, health services and society. Many sufferers do not seek professional help, relying instead on over-the-counter analgesics. Co-therapy with an antiemetic should help to reduce symptoms commonly associated with migraine headaches.

Objectives

To determine efficacy and tolerability of ibuprofen, alone or in combination with an antiemetic, compared to placebo and other active interventions in the treatment of acute migraine headaches in adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, the Oxford Pain Relief Database, ClinicalTrials.gov, and reference lists for studies through 22 April 2010 for the original review and to 14 February 2013 for the update.

Selection criteria

We included randomised, double-blind, placebo- or active-controlled studies using self-administered ibuprofen to treat a migraine headache episode, with at least 10 participants per treatment arm.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. Numbers of participants achieving each outcome were used to calculate relative risk and number needed to treat (NNT) or harm (NNH) compared to placebo or other active treatment.

Main results

No new studies were found for this update. Nine included studies (4373 participants, 5223 attacks) compared ibuprofen with placebo or other active comparators; none combined ibuprofen with a self-administered antiemetic. All studies treated attacks with single doses of medication. For ibuprofen 400 mg versus placebo, NNTs for 2-hour pain-free (26% versus 12% with placebo), 2-hour headache relief (57% versus 25%) and 24-hour sustained headache relief (45% versus 19%) were 7.2, 3.2 and 4.0, respectively. For ibuprofen 200 mg versus placebo, NNTs for 2-hour pain-free (20% versus 10%) and 2-hour headache relief (52% versus 37%) were 9.7 and 6.3, respectively. The higher dose was significantly better than the lower dose for 2-hour headache relief. Soluble formulations of ibuprofen 400 mg were better than standard tablets for 1-hour, but not 2-hour headache relief.

Similar numbers of participants experienced adverse events, which were mostly mild and transient, with ibuprofen and placebo.

Ibuprofen 400 mg did not differ from rofecoxib 25 mg for 2-hour headache relief or 24-hour headache relief.

Authors' conclusions

We found no new studies since the last version of this review. Ibuprofen is an effective treatment for acute migraine headaches, providing pain relief in about half of sufferers, but complete relief from pain and associated symptoms for only a minority. NNTs for all efficacy outcomes were better with 400 mg than 200 mg in comparisons with placebo, and soluble formulations provided more rapid relief. Adverse events were mostly mild and transient, occurring at the same rate as with placebo.

Résumé scientifique

Ibuprofène avec ou sans antiémétique pour les migraines aiguës chez l'adulte

Contexte

Ceci est une version mise à jour de la revue originale publiée dans le numéro 10, 2010 (Rabbie 2010). La migraine est un trouble fréquent et incapacitant qui constitue un fardeau pour l'individu, les services de santé et la société. De nombreuses personnes souffrant de migraines ne consultent pas de médecin et se contentent des analgésiques sans ordonnance. Un traitement mixte avec un antiémétique devrait permettre de réduire les symptômes généralement associés aux migraines.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et la tolérabilité de l'ibuprofène, seul ou en combinaison avec un antiémétique, par rapport à un placebo et à d'autres interventions actives dans le traitement des migraines aiguës chez l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, l'Oxford Pain Relief Database, ClinicalTrials.gov et les références bibliographiques des études inclues jusquau 22 avril 2010 pour la revue originale et au 14 février 2013 pour la mise à jour.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais randomisés, en double aveugle, contrôlées par placebo ou traitement de l'ibuprofène auto-administré pour traiter un épisode de migraine, avec au moins 10 participants par bras de traitement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Le nombre de participants atteignant chaque résultat a été utilisé pour calculer le risque relatif et le nombre de sujets à traiter (NST) ou pour nuire (NNN) par rapport à un placebo ou à un autre traitement actif.

Résultats principaux

Aucune nouvelle étude n'a été identifiée pour cette mise à jour. Neuf études incluses (4 373 participants, 5 223 crises) comparaient l'ibuprofène à un placebo ou à d'autres comparateurs actifs ; aucune ne combinait l'ibuprofène à un antiémétique auto-administré. Toutes les études traitaient les crises avec une dose unique de médicament. Pour l'ibuprofène 400 mg versus placebo, les NST pour faire disparaitre la douleur pendant 2 heures (26 % versus 12 % avec un placebo), pour soulager des céphalées pendant 2 heures (57 % contre 25 %) et pour soulager des céphalées pendant 24 heures (45 % contre 19 %) étaient respectivement de 7,2; 3,2; et 4,0. Pour l'ibuprofène 200 mg par rapport à un placebo, les NST pour faire disparaitre la douleur (20 % contre 10 %), pour soulager les céphalées pendant 2 heures (52 % contre 37 %) étaient respectivement de 9,7 et 6,3. La dose plus élevée était significativement plus efficace que la dose plus faible pour le soulagement des céphalées pendant 2 heures. Les formulations solubles d'ibuprofène 400 mg étaient plus efficaces que les tablettes classiques pour soulager les céphalées pendant 1h, mais pas pendant 2 heures.

Le même nombre de participants rapportaient des événements indésirables, qui étaient généralement légers et passagers, avec l'ibuprofène ou un placebo.

L'ibuprofène 400 mg n'était pas différent au rofécoxib 25 mg pour le soulagement des céphalées pendant 2 heures ou le soulagement des céphalées pendant 24 heures.

Conclusions des auteurs

Nous navons trouvé aucune nouvelle étude depuis la dernière version de cette revue. L'ibuprofène est un traitement efficace pour les migraines aiguës et permet un soulagement de la douleur chez environ la moitié des patients. Cependant, le soulagement total de la douleur et des symptômes associés nest obtenu que pour une minorité de patients. Les NST pour tous les critères d'efficacité étaient meilleurs avec 400 mg quavec 200 mg lors de comparaisons avec un placebo. Les formulations solubles entraînaient un soulagement plus rapide. Les événements indésirables étaient généralement légers et passagers, et étaient aussi fréquents dans le groupe ibuprofène que dans le groupe placebo.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Plain language summary

Ibuprofen with or without an antiemetic for acute migraine headaches in adults

This is an updated version of the original Cochrane review published in Issue 10, 2010 (Rabbie 2010); no new studies were found. A single oral dose of ibuprofen 200 mg or 400 mg is effective in relieving pain in migraine headaches. Pain will be reduced from moderate or severe to no pain by two hours in just over 1 in 4 people (26%) taking ibuprofen 400 mg, compared with about 1 in 10 (12%) taking placebo. It will be reduced from moderate or severe to no worse than mild pain by two hours in roughly 1 in 2 people (57%) taking ibuprofen compared with approximately 1 in 4 (25%) taking placebo. Of those who experience effective headache relief at two hours, more have that relief sustained over 24 hours with ibuprofen than with placebo. A 200-mg dose is slightly less effective, while soluble formulations give more rapid responses. A single 400-mg dose of ibuprofen has efficacy similar to that shown for a single dose of 1000 mg aspirin in a separate Cochrane review (Kirthi 2013).

Adverse events are mostly mild and transient, occurring in the same proportion of participants treated with ibuprofen and placebo. Very few individuals had serious adverse events or needed to withdraw from these studies because of adverse events.

There is no information for ibuprofen combined with a self-administered antiemetic, and little information comparing ibuprofen with other medications. There were no significant differences between ibuprofen 400 mg and rofecoxib 25 mg (now withdrawn) for 2-hour headache relief, 24-hour sustained headache relief, or use of rescue medication.

Laički sažetak

Ibuprofen s ili bez lijekova protiv povraćanja za akutnu migrenu u odraslih osoba

Ovo je obnovljeni Cochrane sustavni pregled, koji je prvotno objavljen u listopadu 2010. (Rabbie 2010); nisu pronađene nove studije pri ponovnom pretraživanju literature. Jedna oralna doza ibuprofena od 200 mg ili 400 mg učinkovita je za ublažavanje boli kod migrene. Bol će se od umjerene ili intenzivne potpuno ublažiti za dva sata u 1 od 4 osobe (26%) koje uzmu 400 mg ibuprofena, u usporedbi s 1 od 10 (12%) koje uzmu placebo. Bol će se smanjiti od umjerene ili intenzivne na blagu bol za dva sata u otprilike 1 od 2 osobe (57%) koje uzmu ibuprofen, u usporedbi s 1 od 4 osobe (25%) koje uzmu placebo. Među osobama kojima se glavobolja smanji nakon dva sata, veći broj osoba bit će bez boli u sljedećih 24 sata ako uzmu ibuprofen, nego s placebom. Doza od 200 mg je nešto manje učinkovita, pri čemu oblik ibuprofena topljiv u vodi daje brži odgovor. Jedna doza ibuprofena od 400 mg daje sličan učinak kao jedna doza od 1000 mg Aspirina, što je uočeno u drugom Cochrane sustavnom pregledu (Kirthi 2013).

Nuspojave su uglavnom blage i prolazne, a javljaju se u jednakom broju ispitanika liječenih ibuprofenom i placebom. Vrlo malo osoba imalo je ozbiljne nuspojave ili su se morali povući iz studije zbog nuspojava.

Nema informacija o učinkovitosti ibuprofena u kombinaciji s lijekovima protiv povraćanja (antiemetici), a vrlo je malo informacija o usporedbi ibuprofena s drugim lijekovima za migrenu. Nije uočena značajna razlika između ibuprofena od 400 mg i rofecoxiba od 25 mg (lijek koji je u međuvremenu povučen s tržišta) za ublažavanje glavobolje nakon dva sata, 24-satno ublažavanje boli ili uporabu jačih lijekova.

Bilješke prijevoda

Translated by: Croatian Branch of the Italian Cochrane Centre

Résumé simplifié

Ibuprofène avec ou sans antiémétique pour les migraines aiguës chez l'adulte

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 10, 2010 (Rabbie 2010) ; aucune nouvelle étude n'a été trouvée. Une dose unique d'ibuprofène 200 ou 400 mg est efficace pour soulager la douleur des migraines. La douleur passe d'une intensité modérée ou sévère à une absence de douleur en deux heures chez un 1 sur 4 patients (26 %) traitée à l'ibuprofène 400 mg, comparé à environ 1 sur 10 patient (12 %) prenant un placebo. La douleur passe d'une intensité modérée ou sévère à une douleur légère en deux heures chez environ 1 personne sur 2 (57 %) traitée à l'ibuprofène comparé à environ 1 sur 4 (25 %) prenant un placebo. Les patients ressentant un soulagement efficace de la migraine à deux heures sont plus nombreux à ressentir un soulagement pendant 24 heures avec l'ibuprofène qu'avec le placebo. Une dose de 200-mg est légèrement moins efficace, les formulations solubles fournissent une réponse plus rapide. Une dose de 400-mg unique d'ibuprofène présente une efficacité similaire à celle d'une dose unique de 1 000 mg d'aspirine dans une revue Cochrane distincte (Kirthi 2013).

Les événements indésirables sont généralement légers et passagers, dans la même proportion de participants traités par l'ibuprofène que placebo. Très peu de personnes ont eu des événements indésirables graves ou ont du sortir des études en raison d'événements indésirables.

Il ny a pas d'informations concernant l'ibuprofène combiné à un antiémétique auto-administré et peu d'informations comparant l'ibuprofène à d'autres médicaments. Il ny avait aucune différence significative entre l'ibuprofène 400 mg et le rofécoxib 25 mg (aujourd'hui retiré) pour le soulagement des céphalées pendant 2 heures, le soulagement des céphalées pendant 24 heures ou l'utilisation d'un médicament de secours.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français