Intervention Review

Staples versus sutures for closing leg wounds after vein graft harvesting for coronary artery bypass surgery.

  1. Fausto Biancari*,
  2. Valentina Tiozzo

Editorial Group: Cochrane Wounds Group

Published Online: 12 MAY 2010

Assessed as up-to-date: 10 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD008057.pub2


How to Cite

Biancari F, Tiozzo V. Staples versus sutures for closing leg wounds after vein graft harvesting for coronary artery bypass surgery.. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 5. Art. No.: CD008057. DOI: 10.1002/14651858.CD008057.pub2.

Author Information

  1. Oulu University Hospital, Department of Surgery, Oulu, Finland

*Fausto Biancari, Department of Surgery, Oulu University Hospital, Kajaanintie 52, Oulu, 90029, Finland. faustobiancari@yahoo.it.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 MAY 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Surgical site infection (SSI) after saphenous vein graft harvesting is a complication occurring in up to 18% of patients who undergo coronary artery bypass surgery (CABG). It is not known whether the method of skin closure influences the infection rate.

Objectives

To compare the rates of SSI and wound dehiscence of staples and sutures for skin closure after saphenous vein graft harvesting for CABG.

Search methods

For this first update we searched The Cochrane Wounds Group Specialised Register (searched 4 November 2011); The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 4); Ovid MEDLINE (2010 to October Week 4 2011); Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, November 3, 2011); Ovid EMBASE (2010 to 2011 Week 43); and EBSCO CINAHL (2010 to 28 October 2011).

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing staples and sutures for closing leg wounds after vein graft harvesting in patients undergoing CABG were eligible for inclusion in this review.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed the titles and abstracts of references identified by the search strategy against the selection criteria and extracted data from eligible trials. Included trials were assessed for the following risks of bias: generation of random allocation sequence, allocation concealment, blinding, incomplete outcome data, selective reporting and freedom from other biases. For dichotomous variables, we calculated the risk ratio with 95% confidence intervals (CI).

Main results

We included three prospective, randomised studies reporting on a total of 148 leg wounds closed with staples and 175 with sutures after vein graft harvesting in patients undergoing CABG. All trials were of sub-optimal methodological quality and all trials were at risk of bias. Leg wound infection rate was 10.8% (16/148) after leg wound closure with staples compared with 8% (14/174) with sutures (risk ratio 1.20, 95% CI 0.60 to 2.39). Leg wound dehiscence occurred in 9.3% (10/108) of patients after leg wound closure with staples compared with 8.8% (12/137) with sutures (risk ratio 1.05, 95%CI 0.43 to 2.53).

Authors' conclusions

These results suggest that there is no evidence of a difference in the risk of SSI and wound dehiscence when staples rather than sutures are used to close leg wounds after vein graft harvesting during CABG, however more research is needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Staples versus sutures for closing leg wounds after vein graft harvesting for coronary artery bypass surgery

Surgical wounds are usually closed by using either an interrupted or continuous suture using absorbable or non absorbable suture materials. Skin staples are an alternative to sutures and are usually used at the discretion of the surgeon. Skin wound closure with metallic clips is considered to be a fast and effective alternative to sutures. Furthermore, it is commonly believed that staples are less traumatic and may reduce wound complications. This makes the use of staples attractive as it may reduce the risk of postoperative wound complications.

Surgical site infection (SSI) after saphenous vein graft harvesting is a postoperative complication that may occur in up to 18% of patients who undergo coronary artery bypass surgery (CABG). We considered the effects of using either staples or sutures for closing the skin after saphenous vein graft harvesting for CABG on rates of wound infection and wound dehiscence. We included four studies reporting on a total of 148 leg wounds closed with staples and 174 with sutures after vein graft harvesting in patients undergoing isolated CABG.  

There was no difference in leg wound infection rate or in leg wound dehiscence when wounds were closed with staples rather than with sutures.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Agrafes versus sutures pour refermer les plaies de jambe après le prélèvement d'un greffon veineux pour pontage aorto-coronarien.

Contexte

L'infection du site opératoire (ISO) après prélèvement d'un greffon de veine saphène est une complication qui se produit chez jusqu'à 18 % des patients subissant un pontage aortocoronarien (PAC). On ne sait pas si la méthode de fermeture de la peau influe sur le taux d'infection.

Objectifs

Comparer les taux d'ISO et de déhiscence de la plaie associés à la fermeture de plaies cutanées par agrafes ou par sutures, suite au prélèvement d'un greffon de veine saphène pour PAC.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette première mise à jour nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherche datant du 4 novembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 4), Ovid MEDLINE (de 2010 jusqu'à la 4ème semaine d'octobre 2011), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 3 novembre 2011), Ovid EMBASE (de 2010 jusqu'à la 43ème semaine de l’année 2011) et EBSCO CINAHL (de 2010 au 28 octobre 2011).

Critères de sélection

Était éligible à l'inclusion dans cette revue tout essai contrôlé randomisé comparant les agrafes et les sutures pour la fermeture des plaies de jambe résultant du prélèvement d'un greffon veineux chez les patients subissant un PAC.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué, au moyen des critères de sélection, les titres et les résumés des références identifiées dans le processus de recherche, puis ils ont extrait les données des essais éligibles. Les risques suivants de biais ont été évalués pour les essais inclus : génération de la séquence de randomisation, assignation secrète, masquage, données de résultats incomplètes, compte-rendu sélectif et absence d'autres biais. Pour les variables dichotomiques, nous avons calculé le risque relatif avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats Principaux

Nous avons inclus trois études prospectives randomisées rendant compte d'un total de 148 plaies aux jambes refermées avec des agrafes et de 175 refermées par suture, suite au prélèvement d'un greffon veineux chez des patients subissant un PAC. Tous les essais étaient de qualité méthodologique sous-optimale et comportaient un risque de biais. Le taux d'infection des plaies de jambe était de 10,8 % (16/148) après fermeture de la plaie avec des agrafes, à comparer à 8 % (14/174) lorsque la plaie était refermée par des sutures (risque relatif 1,20 ; IC à 95 % 0,60 à 2,39). Le taux de déhiscence des plaies de jambe était de 9,3 % (10/108) après fermeture de la plaie avec des agrafes, à comparer à 8,8 % (12/137) lorsque la plaie était refermée par des sutures (risque relatif 1,05 ; IC à 95 % 0,43 à 2,53).

Conclusions des auteurs

Ces résultats suggèrent qu'il n'y a pas de preuve d'une différence dans le risque d'ISO et de déhiscence de la plaie lorsqu'on utilise des agrafes plutôt que des sutures pour fermer des plaies de jambe après prélèvement d'un greffon veineux lors d'un PAC ; des recherches supplémentaires sont toutefois nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Agrafes versus sutures pour refermer les plaies de jambe après le prélèvement d'un greffon veineux pour pontage aorto-coronarien.

Agrafes versus sutures pour refermer les plaies de jambe après le prélèvement d'un greffon veineux pour pontage aorto-coronarien

Les plaies chirurgicales sont habituellement refermées au moyen d'une suture, interrompue ou continue, réalisée avec des matériaux de suture résorbables ou non. Les agrafes dermiques constituent une alternative aux sutures et elles sont généralement laissées à la discrétion du chirurgien. La fermeture des plaies cutanées avec des clips métalliques est considérée comme une alternative rapide et efficace aux sutures. En outre, il est communément admis que les agrafes sont moins traumatisantes et pourraient réduire les complications des plaies. L'utilisation d'agrafes est rendue attrayante par la possible réduction du risque de complications postopératoires de la plaie.

L'infection du site opératoire (ISO) après prélèvement d'un greffon de veine saphène est une complication postopératoire susceptible de se produire chez jusqu'à 18 % des patients subissant un pontage aortocoronarien (PAC). Nous avons examiné comparativement les effets de l'utilisation d'agrafes ou de sutures pour refermer la peau après le prélèvement d'un greffon de veine saphène pour PAC, sur les taux d'infection et de déhiscence de la plaie. Nous avons inclus quatre études rendant compte d'un total de 148 plaies aux jambes refermées avec des agrafes et de 174 refermées par sutures, suite au prélèvement d'un greffon veineux chez des patients subissant un PAC isolé.  

Il n'y avait aucune différence au niveau des taux d'infection et de déhiscence de la plaie de jambe lorsque les plaies étaient refermées avec des agrafes plutôt que par des sutures.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

冠狀動脈繞道手術中縫合取腿部隱靜脈之傷口採取打釘或縫線的比較

冠狀動脈繞道手術 (coronary artery bypass surgery, CABG) 患者取隱靜脈之傷口的感染率 (Surgical site infection, SSI) 達18% 。究竟是哪一種傷口縫合方法影響傷口感染率,仍是未知。

目標

研究目的為比較冠狀動脈繞道手術取腿部隱靜脈之傷口縫合採取縫線或打釘兩種方法的傷口感染率及傷口裂開情形

搜尋策略

透過電子資料庫檢索資料:來自Cochrane傷口群組中專業的註冊者 (搜尋 11/3/10) ;Cochrane中心隨機試驗群的註冊者Cochrane圖書館2010第1期;Ovid MEDLINE1950年至2010年3月第1週; Ovid MEDLINE  翻譯中及其他非引文索引(搜索11/3/10); Ovid EMBASE1980至2010第9週和EBSCO CINAHL1982年至2010年3月11日。沒有對日期或語言進行設限。

選擇標準

試驗的對象為冠狀動脈繞道術取腿部隱靜脈的傷口縫合採取打釘和縫線兩種方式均納入收案條件。

資料收集與分析

兩位作者獨立評估標題和摘要並引用確定地檢索策略,比對選擇標準及從試驗中擷取數據。包括試驗中可能的研究偏差:隨機分配序列的產生,分派的隱匿姓,矇蔽性,不完整的結果數據,選擇性的報告和其他偏差的避免。對於類別變項,計算相對危險性 (relative risk) 95%信賴區間(95% CI)。

主要結論

納入三個前瞻性隨機研究,148位腿部傷口接受打釘, 175位冠狀動脈繞道術取腿部隱靜脈的傷口縫合採取縫線。所有試驗的研究方法並不十分理想,且存在研究偏差的風險。傷口縫合採打釘組的傷口感染率為10.8% (16/148) ,相較於傷口縫合組的感染率為8% (14/174) (relative risk 1.20, 95% CI 0.60 to 2.39) 。在傷口裂開方面,打釘組發生率9.3% (10/108) ,相較於傷口縫合組的發生率為8.8% (12/137) (relative risk 1.05, 95% CI 0.43 to 2.53) 。

作者結論

這個結果建議冠狀動脈繞道術取腿部隱靜脈的傷口在預防傷口的感染及裂開情形並沒有證實打釘方式優於傷口縫合,建議仍須進一步研究。

翻譯人

本摘要由臺中榮民總醫院陳碧蓮翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

冠狀動脈繞道手術中縫合取腿部隱靜脈之傷口採取打釘或縫線的比較。外科傷口的縫合通常使用任一種中斷的或持續縫合方式,採用可吸收或不可吸收的縫線材質。皮膚上打釘是一種替代性的縫合傷口方式,通常由醫師的判斷使用。用金屬釘來關閉傷口被認為是使用縫線之外一個有效又快速的方法。此外,一般認為打釘的傷害較小並且可能降低傷口合併症,這使得打釘變得有吸引力,因為它可能降低術後合併症。傷口縫合使用打釘的吸引力如同降低術後合併症風險。冠狀動脈繞道術取隱靜脈的傷口發生外科部位感染達18% 。我們考慮冠狀動脈繞道術取隱靜脈的傷口選擇打釘或縫合對傷口感染及裂開的影響。我們納入四個研究有關148位腿部傷口行傷口打釘,174位在冠狀動脈繞道術腿部取血管傷口進行縫合。在傷口感染率及傷口裂開方面,打釘或縫合並沒有什麼不同。